La JLA au cinéma ?

Films inspirés de comics ou mettant en scène des super-héros

Modérateurs: SuperBat, Hadès, Capitaine Albator, Superman, Benco

Re: La JLA au cinéma ?

Messagede Lestat » Lun 13 Nov 2017, 17:35

Benco a écrit:Ça fait un pincement au cœur quand même de se dire qu'on va pas aller voir le premier film sur la JL.


C'est vrai que c'est dur, y a une dizaine d'années, sur ce forum c'était probablement un des plus gros rêves communs.
Y a eu tant d'annonces, d'annulations, de rumeurs sur différents projets Justice League et DC en général que c'est un peu triste de voir le peu d'engouement de la communauté aujourd'hui...
Dur mais réaliste je crois, on sait tous à quoi s'attendre... On sait tous que le film n'aura probablement rien d'exceptionnel... L'impression d'avoir déjà vu le film sans même y être allé...

Je pense qu'il y aura forcément le petit frisson quand le noir se fera dans la salle, parce que quand même... Mais c'est vrai que je sais déjà à quoi ressemblera ce film et que je ne pourrais pas me prendre une mandale dans la tronche comme ce fut le cas sur des œuvres plus novatrices (je crois que la dernière fois que j'ai été saisi au cinoche, devant un blockbuster et durant tout le long du métrage c'était pour "Mad Max : Fury Road").
Lestat
Membre fondateur de la JL
Avatar de l’utilisateur
Membre fondateur de la JL
 
Age: 29 ans
Messages: 2323
Inscription: 12 Juil 2005
Localisation: Toulouse
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: La JLA au cinéma ?

Messagede Superboy » Lun 13 Nov 2017, 18:32

Benco a écrit:Ça fait un pincement au cœur quand même de se dire qu'on va pas aller voir le premier film sur la JL. :-?
Pour ma part, à moins d'entendre de toute part qu'il démonte, je me vois mal y aller.


Je suis tellement d'accord avec toi.
En discutant avec des potes, on a fini par dire "Je ne pensais pas qu'un jour, je serais plus à fond pour un Thor 3 que JL".

On verra bien. Plus que deux jours d'attente.
Superboy... EST MARIÉ!!!
Superboy... EST PAPA!!!
Superboy... EST ENCORE PAPA!!!
Superboy... EST ENCORE ENCORE PAPA!!!
Superboy
Gardien de l'univers
Avatar de l’utilisateur
Gardien de l'univers
 
Age: 29 ans
Messages: 3914
Inscription: 28 Mar 2007
Localisation: Titans Tower!
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: La JLA au cinéma ?

Messagede Nower » Mar 14 Nov 2017, 22:47

Ça fait un pincement au cœur quand même de se dire qu'on va pas aller voir le premier film sur la JL.


C'est vrai que c'est dur, y a une dizaine d'années, sur ce forum c'était probablement un des plus gros rêves communs.


Tiens c'est marrant j'ai eue cette pensée en revenant du boulot hier soir et en voyant pour la première fois une grosse affiche sur un panneau au bord de la route.
J'ai repensé à mon état d'esprit à la sortie de Batman Forever, la façon dont je me collais à la vitre de la bagnole des parents pour apercevoir ces affiches. Sans internet, pas moyen de glaner la moindre info sur ces films du coup, on ne pouvait que décrypter les posters en scrutant leurs moindre détails.

Même le lycéen qui commençait à être un poil blasé aurait été excité comme une puce devant une affiche inspirée d'Alex Ross faisant la promo du premier film Justice League.

Mais effectivement on y est et le constat est bien triste. Alors okay perso j'admets que j'ai vieilli et que je râle pour un rien mais tout de même je peux encore être émerveillé. (je me suis récemment maté plusieurs fois en boucle le combat Hawkgirl vs Hro Talek avec autant de frisson).
C'est certainement dommage comme état de fait mais ce n'est pas uniquement de notre côté qu'est le problème. C'est eux qui se sont essuyés les pieds sur notre enfance.
"Ladies, its okay if you stare,
'CAUSE IM A BILLIONAAIIIIIIIIIR !!! "
Nower
Membre fondateur de la JL
Avatar de l’utilisateur
Membre fondateur de la JL
 
Age: 28 ans
Messages: 1765
Inscription: 04 Mar 2007
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: La JLA au cinéma ?

Messagede Superboy » Mar 14 Nov 2017, 23:16

Hum, je vais prendre le risque de me faire Spoiler, et n'irai pas le voir dès demain. Je préfère aller voir The Foreigner, avec Jackie Chan et Pierce Brosnan. Un "revenge Movie" classique, mais qui me permettra d'apprécier Monsieur Chan dans un autre contexte au cinéma!
Superboy... EST MARIÉ!!!
Superboy... EST PAPA!!!
Superboy... EST ENCORE PAPA!!!
Superboy... EST ENCORE ENCORE PAPA!!!
Superboy
Gardien de l'univers
Avatar de l’utilisateur
Gardien de l'univers
 
Age: 29 ans
Messages: 3914
Inscription: 28 Mar 2007
Localisation: Titans Tower!
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: La JLA au cinéma ?

Messagede Capitaine Albator » Mar 14 Nov 2017, 23:36

Te faire Spoiler ? Mais t'as pas honte ? :o

Image


:mrgreen:
Mon DeviantART. Forgotten Generation, le nouveau site !
"Les plans les mieux conçus des souris et des hommes souvent ne se réalisent pas" (Robert Burns)
Capitaine Albator
Marshal Law
Avatar de l’utilisateur
Marshal Law
 
Age: 32 ans
Messages: 6870
Inscription: 03 Sep 2005
Localisation: Üger Island
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: La JLA au cinéma ?

Messagede Darkcook » Mer 15 Nov 2017, 12:27

Nower a écrit:affiche inspirée d'Alex Ross faisant la promo du premier film Justice League.


Aaaaah, je suis content de voir que ce n'était pas juste le fruit de mon esprit dérangé! :heu: C'est la première impression qui m'est venue devant l'affiche...

Superboy a écrit:Je préfère aller voir The Foreigner, avec Jackie Chan et Pierce Brosnan. Un "revenge Movie" classique, mais qui me permettra d'apprécier Monsieur Chan dans un autre contexte au cinéma!


Yes, je suis le projet depuis longtemps (si on a pas compris ma Brosnanomanie... :mrgreen: ) et j'ai hâte de le voir aussi! Outre le duel Chan/Brosnan, ce dernier est aussi complètement à contre-emploi, et puis y a Martin Campbell aux commandes...

Tu nous en diras des nouvelles!
Darkcook
Gardien de l'univers
Avatar de l’utilisateur
Gardien de l'univers
 
Age: 29 ans
Messages: 6583
Inscription: 29 Nov 2007
Localisation: Arkham
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: La JLA au cinéma ?

Messagede Rom1 » Mer 15 Nov 2017, 18:53

Vraiment étrange, ce Justice League - mais décevant malgré tout.
Attention, l'avis qui va suivre ne sera pas trop construit mais spoile sans doute pas mal.

Techniquement, Snyder est absent - ou quasi. Tout son style a été évacué du film - les ralentis, la photographie (désormais d'un passe-partout presque marvelien, en fait), même l'iconisation. Tout juste peut-on deviner quelques restes : dans le flash-back mythologique (sur lequel on voudrait un film entier : imaginez l'alliance Amazones / Dieux grecs / Atlantes / Corps des Green Lantern face à Apokolips...), dans l'affrontement Wonder Woman + Aquaman vs Steppenwolf...
Mais à part ça, on est face à une mise en scène aux pattes cassés. Difficile d'avoir l'impression d'être dans le même univers que Man of Steel et B v S.

Le scénario est d'une linéarité à pleurer. C'est une bête chasse au McGuffin avec baston finale, le tout semblant totalement rushé au vu de la durée du film. On se retrouve avec un méchant générique au possible (JE SUIS LA MORT DES MONDES : OK mais encore ?) et foiré visuellement (une habitude hélas chez Warner, après Doomsday et Arès), des artefacts rappelant les Gemmes d'Infinité et l'Anneau unique, une équipe de bric et de broc qui n'a quasi aucune raison de se rassembler mais le fait quand même ("J'ai pas beaucoup d'amis", nous explique Flash).
On se retrouve même avec de grosses incohérences (la boîte-mère ressuscitant Cyborg dont on nous dit qu'elle a été activée après la mort de Superman alors qu'on la voit dans la vidéo que visionne Diana dans B v S...) ou des trous un peu honteux (Batman dit que le symbole des boîtes-mères se retrouve dans les notes de Luthor mais personne ne va interroger ce dernier, avec le lasso de Wonder Woman ?).
Le final censé être apokoliptique se déroule dans un coin désert du nord de la Russie, avec juste une vieille centrale grise en guise de décor et une famille de civils à évacuer pour tout enjeu. C'est d'une pauvreté visuelle infâme et rien ne nous donne l'impression que le monde va finir là. D'ailleurs, comment croire que dans un monde post-Man of Steel la Russie laisserait un alien s'installer près d'une centrale désaffectée pour y faire sa petite popote ? Pourtant, aucune trace de l'armée. De même, les Atlantes (dont on ne verra jamais la capitale) connaissent la menace des boîtes-mères pour avoir participé à l'Alliance des Peuples libres contre Sauron mais ils préfèrent envoyer le bâtard qu'ils méprisent régler la question, plutôt que de mobiliser leurs troupes. (surtout quand on voit la puissance de Mera !)

Au niveau des personnages, Cyborg tire finalement bien son épingle du jeu. Affleck n'est hélas plus habité comme dans B v S et on sent Batman bien dépassé par les enjeux cosmiques de tout ça. Gal Gadot est égale à elle-même, tout en charme et en puissance - d'ailleurs, les rares moments vraiment iconiques la mettant en valeur font regretter que Snyder se soit ici que l'ombre de lui-même. Flash... Bon, ceux qui n'aiment pas l'humour Marvel vont l'adorer tant il semble écrit uniquement pour apporter la doses de remarques comiques. On est hélas bien loin du vrai Barry Allen et malgré ses pouvoirs, il ne sert à rien (à la fin, Batman préfère l'envoyer sauver une famille de PNJ plutôt que de se battre contre Steppenwolf). Aquaman est cool mais un poil trop "wesh bro" à mon goût - son design crache bien tout de même.
Quant à Superman... Sa résurrection (qui part pourtant d'une bonne idée) est traité par dessus la jambe, rushée comme tout le reste (pour moi, Kal El aurait du rester mort un film de plus et ne revenir que face à Darkseid). Il bastonne un peu ses coéquipiers parce que la mort, ça traumatise (et un peu pour rappeler qui est le boss chez DC) puis fond en revoyant Loïs (qui l'en blâmerait ?). Et quand il arrive à la bataille finale, tout enjeu disparaît face à sa puissance : il one-shote Steppenwolf d'une main tout en sauvait tous les civils (moins la famille que secourt Flash) de l'autre. On comprend d'ailleurs que l'envoyé d'Apokolips est une quiche face à Zod ou Doomsday du coup : à quoi sert la Justice League puisque Superman fait tout ? (y a guère que Cyborg qui sert à déconnecter les boîtes-mères)

Malgré tous ces défauts - et ils sont assez énormes quand je les liste ainsi -, le film parvient tout de même à surnager ici ou là. Grâce à une bonne alchimie entre certains personnages (Batman / Wonder Woman, Cyborg / Wonder Woman, Aquaman / Wonder Woman... i see a pattern here), grâce à certaines scènes d'action dans lesquelles on discerne encore le sens de l'épique de Snyder (les Amazones affrontant Steppenwolf, la batmobile se frayant un chemin à travers les paradémons, Aquaman et Wonder Woman affrontant de concert le méchant final...), grâce aux promesses de l'univers étendu (les Green Lantern, le second post-générique)...
On est loin de la catastrophe industrielle qu'était Suicide Squad sans pour autant que le film soit jamais à la hauteur de ces personnages parmi les plus connus et iconiques au monde. Avec des monstres sacrés comme Batman, Superman et Wonder Woman, on méritait mieux - la série du début des années 2000 et même certains films animés s'avèrent bien meilleurs.
Donc une nouvelle fois, une déception du côté de Warner / DC...
« Le Nyctalope protège Paris. »
- Comité d’Information et de Défense
Rom1
Membre de la JLU
Avatar de l’utilisateur
Membre de la JLU
 
Age: 39 ans
Messages: 626
Inscription: 14 Oct 2006
Localisation: Reims
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: La JLA au cinéma ?

Messagede Chernabog » Mer 15 Nov 2017, 20:15

J'irais le voir vendredi matin pour ma part.

Pas surpris de lire que Affleck serait moins dans le coup, les quelques extraits que j'ai pu voir allait un peu dans ce sens. Et quant on voit que même lui commence dire qu'il n'est pas sûr de rejouer Batman par la suite (sous-entendu "Je commence à avoir marre" et/ou "J'aime pas la manière dont ils font évoluer mon personnage")...
Si on travaille dans le doublage et qu'on n'est pas ami avec Darkcook sur Facebook, c'est qu'on a raté sa vie !

© Cherna'
Chernabog
Membre de la JLU
Avatar de l’utilisateur
Membre de la JLU
 
Age: 26 ans
Messages: 1474
Inscription: 01 Juil 2010
Localisation: Mont Chauve
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Précédente

Retourner vers Cinéma et courts métrages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité