27. Batman: The Killing Joke

Vos avis sur les films (et uniquement les films) de la collection DC Universe Animated Original Movies

Modérateurs: SuperBat, Capitaine Albator, Hadès, Superman, Benco

Règles du forum
ATTENTION ! Certains films sont encore inédits en France. Ne consultez pas ces topics si vous ne voulez pas être "spoilés".
N'oubliez pas que les topics officiels sont là pour donner votre avis sur les films, pas leurs éditions DVD ou leur VF.

27. Batman: The Killing Joke

Messagede Chernabog » Mar 26 Juil 2016, 11:33

Maintenant que le film est sorti en VOD, on peut poster nos critiques ici.


Pour ma part, j'attends un deuxième visionnage, en VF, mais le premier m'a laissé une impression très positive dans l'ensemble.
Si on travaille dans le doublage et qu'on n'est pas ami avec Darkcook sur Facebook, c'est qu'on a raté sa vie !

© Cherna'
Chernabog
Membre fondateur de la JL
Avatar de l’utilisateur
Membre fondateur de la JL
 
Age: 28 ans
Messages: 1618
Inscription: 01 Juil 2010
Localisation: Mont Chauve
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede E. Nigma » Mer 27 Juil 2016, 10:07

Personnellement, j'en ressors assez déçu.

A vrai dire, j'ai toujours ressenti un malaise à la lecture du comics, du fait de l'ambiance glauque qui s'en dégage, du traitement réservé à Babs et surtout à Jim. Le visionnage a confirmé cette impression. Je reconnais toutefois que le traitement du Joker et de ses origines est réussi : on ressent réellement toute sa folie... cette folie, et sa relation avec Batman aurait pu faire en sorte que le film assure complètement sa noirceur; la scène finale de "réconciliation" gâche tout... Je ne me souviens plus si elle existe dans la BD ?

Sinon, sur les scènes nouvelles si décriées (et notamment la scène de la gargouille...), j'ai trouvé que c'était un ajout assez judicieux, qui apporte -poussivement- à l'histoire, mais trop visible : il y a clairement un changement net d'ambiance et de ton entre l'histoire du mafiosi et l'arrivée du Joker.

Bref, grandement dispensable.
E. Nigma
Gardien de l'univers
Avatar de l’utilisateur
Gardien de l'univers
 
Messages: 3570
Inscription: 20 Juil 2005
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Chernabog » Mer 27 Juil 2016, 16:50

Bon alors pour en revenir plus précisément sur mes impression, après un deuxième visionnage. ATTENTION SPOILERS


C'est vrai qu'on ressent un peu trop l'effet "deux films en un", et à plus d'un titre : voir des ordinateurs portable dans le prologue puis passer à une ambiance beaucoup plus rétro dans la partie "Killing Joke" (certes surtout dans les flash-backs, mais on devine qu'ils ne se passent pas non plus 50 ans avant ^^), ça fait bizarre.


Ce même prologue aurait peut-être été plus pertinent au final sous la forme d'un "DC Showcase". Aussi, quand on entendait Bruce Timm dire durant la promo que ce prologue avait pour but de mettre le personnage en avant et de le développer, on pouvait légitimement s'attendre à un peu plus recherché que de voir Barbara flasher sur son mentor, coucher avec lui, se faire manipuler comme une bleue par le vilain et finalement renoncer au costume. D'ailleurs, ce dernier point affaiblit le fameux drame qui lui arrive plus tard : dans l'histoire d'origine, on la devinait portant encore de temps à autre le costume et la voir mise dans cet état était d'autant plus choquant, c'est "Batgirl" qui se faisait tué en quelque sorte.

Ceci étant dit, il y a des trucs sympa dans ce prologue malgré tout, notamment en effet, comme l'a indiqué Darkcook dans l'autre topic, des méchants très "BTAS" (Paris en tête).


Ceci étant dit, revenons-en à ce qui est le vrai cœur du film, la partie adaptant "The Killing Joke" !

Alors oui, les dessins, c'est pas du Brian Bolland. On le savait, c'était impensable que son style, trop compliqué à animer, soit repris (à moins d'avoir un budget à la Disney et d'y passer 3-4 ans, impensable pour ce genre de film). Maintenant, j'ai pour ma part adhéré au design utilisé dans ce film, même si on pourra toujours tiquer par moment sur tel ou tel visage.
L'animation est parfois inégale : les combats sont très bien réalisés dans l'ensemble, de même que certaines "scènes-clés" mais d'autres passages sont moins maîtrisés, on sent que la production a du faire des choix. Néanmoins, la mise en scène très inspirée rattrape largement le coup, jusque dans cette petite scène rajoutée où on voit le Joker mettre en route le parc d'attractions (avec sa tête si effrayante à la fin).

Les rajouts parlons-en, ils sont dans l'ensemble bienvenus. Seule la scène avec les prostituées m'a paru dispensable mais le reste, beaucoup de bonnes idées (notamment la parodie de tribunal, qui laisse un peu de temps d'apparition aux membres du "gang" du Joker, qui ne faisaient que de la figuration dans le comics).

La musique des DMP renforce largement l'ambiance oppressante de tout ça, et la chanson est géniale ^^ Mark Hamill signe à mon sens sa meilleure prestation sur le personnage, son rire à la fin du dernier flash-back est absolument parfait ! Les autres s'en sortent également très bien, mention spéciale à Robin Atkin Downes que j'avais pas du tout reconnu sur Bullock ! Pour la VF, j'ai dit ailleurs ce que j'en pensais.

Ils ont très bien négociés la fin, qui conserve toute son ambiguïté. La scène au milieu du générique avec Oracle, ça s'intègre très bien et ça conclut bien le film, rendant même du coup l'inclusion du prologue moins artificielle.


Bref, c'est pas parfait, ça aurait pu être plus léché techniquement, mais reste que ce film, surtout sur la partie "Killing Joke", m'a mis (savoureusement) mal à l'aise, m'a ému (oui, la tirade de Batman à la fin et le Joker qui refuse son offre, ça m'a touché) etc... Pour ma part, c'est dans le haut du panier des DCUAOM.



la scène finale de "réconciliation" gâche tout... Je ne me souviens plus si elle existe dans la BD ?



Bien sûr qu'elle existe dans la BD, cette fin est culte que diable ! :sais-tout: Je trouve pas que la scène de "réconciliation" (toute relative) gâche quoi que ce soit, c'est logique avec les intentions de Batman depuis le début de l'histoire : il veut absolument tendre la main, ne serait-ce qu'une fois, à sa némésis, quelle que soit la gravité de ses actes. Il pourrait encore une fois le frapper jusqu'au sang, mais cela ne lui apporterait rien au final, le Joker ne ferait qu'en rire et l'histoire se répéterait encore et encore.

Et la fin te laisse libre d'imaginer ce que tu veux ^^
Si on travaille dans le doublage et qu'on n'est pas ami avec Darkcook sur Facebook, c'est qu'on a raté sa vie !

© Cherna'
Chernabog
Membre fondateur de la JL
Avatar de l’utilisateur
Membre fondateur de la JL
 
Age: 28 ans
Messages: 1618
Inscription: 01 Juil 2010
Localisation: Mont Chauve
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede E. Nigma » Mer 27 Juil 2016, 20:09

En fait, je pense que c'est la VF qui m'a plombé. La tirade de Batman est tellement naze, à expliciter jusqu'à la moelle son idée : "je fais un effort, gnagna, je te tends la main, gnagna, allons voir un conseiller conjugal...".

Désolé pour ce cri du coeur.

Sinon, dans l'ensemble, on est plutôt d'accord (sauf sur la chanson, que j'avais heureusement oubliée), et même avec Darkcook (il est SO Batman TAS, le vilain).
E. Nigma
Gardien de l'univers
Avatar de l’utilisateur
Gardien de l'univers
 
Messages: 3570
Inscription: 20 Juil 2005
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Nower » Jeu 28 Juil 2016, 01:12

Woaw je suis pas certain de ce que je viens de voir ... J'ai du mal à même décider si j'aime bien ou pas.
"Ladies, its okay if you stare,
'CAUSE IM A BILLIONAAIIIIIIIIIR !!! "
Nower
Membre fondateur de la JL
Avatar de l’utilisateur
Membre fondateur de la JL
 
Age: 30 ans
Messages: 1922
Inscription: 04 Mar 2007
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Firestorm » Ven 29 Juil 2016, 09:07

J'ai exactement le même problème que toi Nower. Je suis mitigé et ne sait pas quoi en penser. Quand je fais la liste des plus et des moins, y a quand même plus de trucs que je mets dans la liste des moins.

Les plus.
- C'est The Killing Joke !
- L'ambiance glauque retranscrite à la perfection avec les traits de Bryan Bolland.
- Le casting : quel plaisir de retrouver Mark Hamill, Kevin Conroy et Tara Strong au top.

Dans la colonne des moins, vous avez déjà souligné l'ensemble de ce qui pose problème (à mon sens en tout cas).
- Le côté 2 films en 1 et qui, de surcroit, ne vont pas ensemble. Les deux ambiances sont tellement différentes que le prologue en devient un handicap pour le second acte qui adapte The Killing Joke.
- Le deuxième gros moins découle d'ailleurs du premier. Je voulais voir un film centré sur le Joker, on m'offre un film centré plus sur Batgirl. C'est elle le vrai personnage principal du film. Le problème est que l'arc de The Killing Joke était trop court pour tenir un film de 75 minutes. J'entends bien. Mais dans ce cas là, au lieu de faire débuter l'adaptation du comics à la moitié du film, on fait démarrer le film directement avec la scène de l'asile et on rajoute des scènes secondaires au sein de l'arc narratif principal plutôt que de créer deux arcs indépendants qui finissent par se desservir l'un l'autre tant on a l'impression qu'ils ont été écrits par des auteurs différents.
- Et puis d'ailleurs, à force de vouloir coller au comics, et bien il ne se passe pas grand chose. Ce film c'est beaucoup de narration et très peu de baston (je parle de la seconde moitié évidemment). Ca montre que ce qui est parfait en comics n'est pas forcément transposable en image animée. On s'ennuie...
- D'un point de vue technique, l'animation pêche par endroit, ça m'avait pas autant sauté aux yeux depuis Son of Batman. Après est-ce lié au fait que le style Bolland n'est pas facile à animer comme le soulevait pi ?

Voilaaa :)
Some people believe in God. I believe in music.
Some people pray. I turn up the radio.
Firestorm
Membre fondateur de la JL
Avatar de l’utilisateur
Membre fondateur de la JL
 
Messages: 2101
Inscription: 22 Avr 2007
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Nower » Ven 29 Juil 2016, 19:44

- L'ambiance glauque retranscrite à la perfection avec les traits de Bryan Bolland.


Mouais je suis déçu quand même ça manque d'ambition. Qu'on me fasse de l'illustrator sur JL vs TT à la limite je comprends (et surtout je m'en tamponne le coquillard) mais sur Ze Killing, franchement, j'attendais AU MOINS des arrière-plans majestueux (je conçois que les figures animées de premier plan soient compliquées à animer).
Franchement si on me vend la réunion des p'tits gars de TAS, ça aurait été sympa des background peints à l'éponge par endroits. Par forcément partout mais ne serait-ce que le Funland de Mr J, ça me semblait le minimum.

Là franchment, même les plans iconiques sont lisses.

- Le deuxième gros moins découle d'ailleurs du premier. Je voulais voir un film centré sur le Joker, on m'offre un film centré plus sur Batgirl. C'est elle le vrai personnage principal du film. Le problème est que l'arc de The Killing Joke était trop court pour tenir un film de 75 minutes. J'entends bien. Mais dans ce cas là, au lieu de faire débuter l'adaptation du comics à la moitié du film, on fait démarrer le film directement avec la scène de l'asile et on rajoute des scènes secondaires au sein de l'arc narratif principal plutôt que de créer deux arcs indépendants qui finissent par se desservir l'un l'autre tant on a l'impression qu'ils ont été écrits par des auteurs différents.


Carrément ! Le pire c'est que le Batgirl est pas dégueulasse.. Bon en fait si, il l'est carrément. J'ai poussé un "aaaaah" de dégout et mes potes m'ont dit "mais franchement ça te choque ? tu regardes Games of Thrones !"
Mais finalement à mon âge et avec ce traitement, cette histoire semble plus logique (même si franchement le bad guy était trop cliché et inintéressant. Syndrome "femme au frigo" en plus ridicule encore).

Mais bon clairement on perd le fil narratif à mi-chemin et surtout, quand on a lu le comics (ce qui est le cas de pas mal de monde et ils auraient pu s'y attendre) on est direct en train de se dire "okay là, voilà la partie de l'histoire que je connais sur le boût des doigts". Aucune surprise et les ajouts me semblent inutiles. Pour un R-Rated, balancer un "you just don't give a fig" c'est risible. Le jeune Jack n'est pas attachant et Mr J n'a pas l'aura qu'il peut avoir dans d'autres œuvres.

Triste de viser si bas dès le départ.
"Ladies, its okay if you stare,
'CAUSE IM A BILLIONAAIIIIIIIIIR !!! "
Nower
Membre fondateur de la JL
Avatar de l’utilisateur
Membre fondateur de la JL
 
Age: 30 ans
Messages: 1922
Inscription: 04 Mar 2007
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Firestorm » Ven 29 Juil 2016, 23:47

Par contre je suis ultra fan du pote gay de Barbara. So gossip girl, so cliché.

"Et on dit que les gays sont compliqués ! Whaaaaaaat ?"

:gay:
Some people believe in God. I believe in music.
Some people pray. I turn up the radio.
Firestorm
Membre fondateur de la JL
Avatar de l’utilisateur
Membre fondateur de la JL
 
Messages: 2101
Inscription: 22 Avr 2007
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Mahmad » Sam 30 Juil 2016, 00:21

Y'a peut-être une influence girly/gossip tirée de la Batgirl de Burnside ? Je n'ai pas lu l'arc en question mais il me semblait que DC tentait de renforcer ses liens avec le public CW et la communauté LGBT dedans. Mais effectivement, dans Killing Joke, c'est malvenu.
-Vous savez qui a tué mon frère ?
-Wai. Un homme appelé Philippe, les japonais offrent une belle prime pour sa capture car il a descendu leur meilleur espion.
-Mais j'en ai rien à foutre des japonais et de leurs compliments, je veux ce connard et je veux sa tête !
Mahmad
Membre de la JLU
Avatar de l’utilisateur
Membre de la JLU
 
Age: 27 ans
Messages: 1306
Inscription: 30 Oct 2008
Localisation: Atoll de Pom-Pom Galli
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Nower » Sam 30 Juil 2016, 19:44

Tout de même quand je repense je suis presque davantage intéressé par la partie Batgirl... C'est juste qu'avec le temps, Killing Joke, c'est devenu une histoire simple où le plan du Joker n'est pas non-plus folichon.

J'en viens à me dire que Nolan l'a adapté vers une œuvre meilleure avec The Dark Knight. Le Joker tente toujours de prouver sa théorie et pousse Batman dans ses derniers retranchements. BOn okay y'a pas l'ambiance parc d'attraction et la fantaisie qui caractérise Allan Moore c'est vrai. Mais l'essence de l'histoire est là et reste sous les feux de la rampe.

SI on n'avait gardé que la partie Joker pour l'animé, je ne vois pas vraiment ce qu'on aurait pu ajouter.
"Ladies, its okay if you stare,
'CAUSE IM A BILLIONAAIIIIIIIIIR !!! "
Nower
Membre fondateur de la JL
Avatar de l’utilisateur
Membre fondateur de la JL
 
Age: 30 ans
Messages: 1922
Inscription: 04 Mar 2007
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Daredevil » Dim 07 Aoû 2016, 09:00

J'ai vu hier soir l'adaptation animée tant attendue de Batman: the Killing Joke.
Et, très sincèrement, j'ai adoré le film et il ne m'a pas déçu le moins du monde ! :-D

ATTENTION SPOILERS
Je considère qu'il respecte parfaitement bien l'ambiance sombre, glauque, glaçante et angoissante de l'histoire originale de Alan Moore et Brian Bolland.
Au même titre que le comic book d'origine, le Joker est aussi fou, cruel et terrifiant que dans celui ci, tout en se montrant par moment très humain, pathétique et touchant. La dualité ainsi que l'humanisme du personnage ont été très bien restitués dans le long métrage.

Pour ce qui est de l'introduction consacrée à Barbara Gordon/Batgirl si décriée... Et bien très franchement je l'ai beaucoup aimée.
Elle fait tout son possible et donne le meilleur d'elle même pour se montrer à la hauteur de son mentor et être digne de la légende, toutefois, elle ne se montre pas infaillible, commet parfois quelques erreurs...
Il y a également de bonnes idées mises en avant comme le fait de montrer ses talents d'informaticienne.

Après, je ne nie pas qu'il y'a certaines maladresses telles que la scène de sexe entre elle et Batman qui semble surgir comme un cheveu sur la soupe. Je sais qu'elle est amoureuse de lui, mais c'était trop précipité, voire gratuit.

En revanche, le fait qu'elle renonce à être Batgirl après avoir failli franchir la ligne rouge en tuant presque Paris est bien amené.

Paris est également un ennemi assez vicieux et sournois qui considère notre super héroïne comme une proie ainsi qu'un futur "trophée", je l'ai trouvé assez crédible et inquiétant comme antagoniste.

Néanmoins, c'est bien l'adaptation animée de
The Killing Joke qui est la plus réussie du film. D'une part, j'ai beaucoup aimé toutes les références faites aux comics: la couverture de "The Case of the Chemical Syndicate" (premier numéro de Détective Comics où apparut Batman) , celle de "Batman contre le Joker" de Bill Finger et Bob Kane, celle faite à "L'Homme qui Rit" de Ed Brubacker et Doug Manhke...
D'autre part, c'est très loin d'être un vulgaire "copier coller" de la BD, plusieurs ajouts ont été faits qui ont été bien fichus: l'inauguration du parc d'attraction par le Joker (ou il arbore une expression effrayante), le "procès" de Gordon, le combat de Batman contre les sbires de son pire ennemi.

J'ai trouvé particulièrement intelligent et approprié que Batman ait entre autres affronté son ennemi juré dans un décor à l'envers. C'est un environnement "métaphorique" où le prince clown du crime veut démontrer qu'à partir du mauvais jour qu'il a vécu, sa vie et sa vision des choses sont devenues "sans dessus dessous".

Pour ce qui est de la réalisation technique, l'animation est tantôt très bonne, tantôt moyenne, néanmoins, rien de déshonorant pour autant.
J'ai aimé le character design, à mi chemin entre celui de Bruce Timm et de Brian Bolland (la "naissance" du Joker rendant un vibrant hommage au talent de ce grand artiste).

Le film n'est certes pas parfait, le moment où Gordon découvre horrifié les photos de sa fille nue et blessée grièvement aurait pu être plus intense.
Mais à côté, il y a aussi des trouvailles fantastiques comme la scène où notre futur "prince clown du crime" croit entendre un monstre quand il rencontre pour la première fois Batman avec le casque de Red Hood sur la tête, l'aspect fantasmagorique de ce moment est très bien fait.
je trouve que cette adaptation animée fait vraiment honneur à la BD.

Le film ne vaut pas les deux long métrages d'animation de The Dark Knight Returns (qui se payaient le luxe de parfois même transcender le chef d'œuvre de Frank Miller) mais il est largement meilleur que le film Batman Year One qui était très moyen et ressemblait davantage à une transposition qu'à une adaptation.

Un excellent film donc, qui, si il ne vaut pas la BD originale, ne la galvaude pas pour autant, très loin de là !

Je rejoins l'avis enthousiaste de Chernabog, pour moi, ce film de The Killing Joke fait partie du haut du panier des DC Animated Movies ! :-D
Daredevil
Jeune Titan
Avatar de l’utilisateur
Jeune Titan
 
Age: 40 ans
Messages: 344
Inscription: 16 Jan 2006
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Dohko Irving » Dim 07 Aoû 2016, 12:10

Je l'ai vu en vo la semaine dernière, toujours pas attaqué la vf. En préambule, je précise que je n'ai lu Killing Joke qu'une seule fois, ça m'avait bien plu, mais je me rappelle pas du comics case par case quoi.

Ce film m'a laissé dans l'indifférence tout le long quasiment. Les deux parties sont beaucoup trop différentes pour faire un tout cohérent, harmonieux et logique. Beaucoup moins ennuyé par le prologue, plus dynamique, plus intéressant dans son traitement des personnages et j'y perçois beaucoup plus l'engagement de l'équipe que dans la seconde partie.

La "scène" de sexe me dérange pas, ça poursuit l'idée de Bruce Timm sur les personnages depuis Batman Beyond et Paris est assez intéressant dans sa dynamique avec Batgirl.

La deuxième partie est mal amenée, plate, pas assez inventive ou généreuse en terme de mise en scène, on n'insiste sur quasiment rien (franchement, est-ce que l'un d'entre vous, a eu un doute ne serait-ce que d'une seconde, par rapport au basculement de Gordon dans la folie ?). Aucune empathie pour les personnages vu que tout est expédié ; sérieux les flashbacks du Joker, osef total, alors que la matière est là, mais les mecs ne proposent rien que ce soit en mise en scène, en musique, en dialogues, même Mark Hamill quoi (je sais pas si c'est l'écriture du personnage qui l'enferme dans le rôle d'un gars qui est tellement choqué par la mort de sa femme enceinte, mais aucune réaction, même pas un sanglot).

L'ambiance est uniquement assurée par les couleurs sombres et quelques jeux de lumières/d'ombre, donc c'est artificiel ; aucune des scènes cultes n'a le droit d'être sublimée une fois mise en mouvement, on ne s'attarde sur rien, on ne laisse quasiment pas les acteurs exprimer autre chose que la fonction première de leur rôle (je crois que Kevin Conroy est celui qui a le plus de diversité dans son jeu -Batou grincheux, Batou osef, Batou voulant dialoguer avec le Joker, et Batou batou quoi).

Je n'ai pas vu la différence avec un PG-13...un headshot face caméra, des photos montrant des contours de formes féminines, le c*l de Gordon et un soutif de sport ça justifie le PG-R sérieusement ?!

Des mecs qui ont prouvé qu'ils étaient doués, ont d'un coup oublié que le changement de média (du comics vers le film animé) implique de mettre des transitions entre les scènes (sérieux, pourquoi le Joker se met en chemise de vacances alors que avant et après il est en costume ? je suis désolé mais autant dans un comics je m'en fiche, autant dans un film ça requiert de la transition, de l'explication, même sur un truc aussi insignifiant que ça), de poser véritablement une ambiance, avec du son, de la musique, des dialogues, et de la mise en scène vindieu !

Bref, le truc n'a jamais décollé, ne s'est pas montré intéressant dans sa deuxième partie, n'a pas véritablement travaillé ses personnages (en tout cas je n'ai pas d'empathie pour eux), ne va clairement pas au bout de ses intentions, et déçoit sur toutes ses promesses (même de faire un film sur Batgirl, vu que passé le prologue, on se désintéresse totalement de Barbara).

J'en ai surement trop attendu (Bruce Timm + Killing Joke + Mark Hamill, quel fou j'ai été d'avoir la hype pour ce film). Vraiment pas un des meilleurs films de la collection, pas loin de côtoyer le fond du panier pour moi à l'heure actuelle.
Un jeune garçon a fait un rêve. Une jeune fille avait une passion.
Une mystérieuse étrangère avait une mission. Et le monde se souviendra toujours de leur histoire. (Skies of Arcadia - dreamcast)
Dohko Irving
Membre de la JLU
Avatar de l’utilisateur
Membre de la JLU
 
Age: 31 ans
Messages: 1155
Inscription: 09 Jan 2009
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Sharnalk » Dim 07 Aoû 2016, 21:28

Ce film aurait dû être un chef d’œuvre à mes yeux, il avait tous les ingrédients pourtant, le retour de Mark Hamill pour la voix du Joker, Kevin Conroy de nouveau sur le coup, Bruce Timm producteur ... Bref, la fine équipe ou presque (Shirley Walker est décédée) ça devait envoyer du lourd.

Mais voilà, conscient que le comics n'est pas très long, le film crée une partie inédite autour de Bat-Girl, et finalement le résultat déçois, quel dommage que Paul Dini n'ait pas été rappelé pour ce scénario. L'intrigue est vraiment oubliable, Barbara n'est pas très efficace au début et manque de perspicacité.


Après chez selon, la scène de sexe choque .... Pourquoi l'avoir fait ? Et pourquoi vouloir absolument faire en sorte que Barbara ne soit plus Bat Girl après cette partie ? Pour rendre son incident plus "gratuit", car au final, avec ou sans Bat-Girl, ce personnage était contraint à n'être que la fille du commissaire ? Très clairement, j'ai du mal à comprendre ce revirement.

La seconde partie rattrapé grandement la première, et pour cause, cela adapte l'un des plus célèbres comics de Batman, la réalisation est intéressante. Mark Hamill est juste un dieu lorsqu'il incarne le jeune Joker, c'est bien la première fois qu'on le voit interprété son personnage fétiche de cette manière, c'est beau, c'est émouvant ... Malheureusement, techniquement, c'est tiede, l'animation est bonne mais ça reste "standard". De même que le design qui a déjà été utilisé maintes fois ne m'a pas convaincu pour cette histoire.

Quelques petites différences minimes, notamment avec les psychopathes du cirques qui attaquent Batman. Même si la qualité de l'animation ou le design m'a un peu déçu, le final reste intact !

Mention spéciale pour le doublage Français, beaucoup de scandale pour pas grand chose, oui j'ai toujours du mal à écouter Jacomy sur Batman, mais il se débrouille de mieux en mieux, et Marc Saez fait vraiment très fort sur le Joker, notamment lors de la chanson ...

Le film aurait dû logiquement être dans mon top 5 des films DC Movies mais il n'en n'est rien. Superman vs Elite, Justice League: Crisis on Two Earths et d'autres sont toujours devant pour moi ... Frustrant !
Sharnalk
Membre de la JLU
Avatar de l’utilisateur
Membre de la JLU
 
Age: 38 ans
Messages: 956
Inscription: 12 Déc 2005
Localisation: Région parisienne
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Spiderman » Mer 10 Aoû 2016, 13:03

Je viens de voir le film, et je m'attendais à 30 premières minutes archi nulles au vu des commentaires sur le film, et finalement moi j'ai plutot apprécié. Bon déjà Batgirl est très jolie :langue: .
Puis en fait j'avais l'impression de regarder un épisode de Bruce Timm, ça m'a pas déplu.

Après c'est vrai que la scène de sexe fait un peu too much, mais ça va c'est pas trop mal passé.

Pour le reste c'est la copie du comics. Pas de surprise vu que j'avais déjà ce dernier.

Je trouve qu'ils auraient pu faire un effort au niveau du graphisme c'est trop générique.
Spiderman
Apprenti héros
Avatar de l’utilisateur
Apprenti héros
 
Messages: 56
Inscription: 11 Aoû 2009
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Nower » Mer 10 Aoû 2016, 19:47

En fait la première partie est pas mal elle est juste déconnectée de la seconde. Et comme ça s'appelle The Killing Joke....
"Ladies, its okay if you stare,
'CAUSE IM A BILLIONAAIIIIIIIIIR !!! "
Nower
Membre fondateur de la JL
Avatar de l’utilisateur
Membre fondateur de la JL
 
Age: 30 ans
Messages: 1922
Inscription: 04 Mar 2007
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Sharnalk » Jeu 11 Aoû 2016, 08:25

Cherna me faisait remarquer ce le début aurait très bien pu être inséré dans un DC Showcase, et j'avoue qu'avec le recul, je ne lui donne pas tort.

Killing Joke est clairement film que je reverrai à partir de la trentième minute. Triste mais véridique.
Sharnalk
Membre de la JLU
Avatar de l’utilisateur
Membre de la JLU
 
Age: 38 ans
Messages: 956
Inscription: 12 Déc 2005
Localisation: Région parisienne
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Daredevil » Sam 13 Aoû 2016, 18:12

Pour ma part, non seulement c'est un film que je reverrai plusieurs fois avec grand plaisir, mais en plus, je reverrai toujours la partie avec Batgirl. Certes, son récit se connecte mal à l'adaptation de The Killing Joke, mais je n'ai absolument pas trouvé son histoire nulle ou inintéressante, très loin de là, et à part un ou deux éléments m'ayant laissé dubitatif, j'aime bien cette partie du film, même si ma préférence va envers l'adaptation du récit culte de Alan Moore et Brian Bolland.
Daredevil
Jeune Titan
Avatar de l’utilisateur
Jeune Titan
 
Age: 40 ans
Messages: 344
Inscription: 16 Jan 2006
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Sharnalk » Jeu 18 Aoû 2016, 12:49

C'est selon, en tout cas via les commentaires sur Facebook, voir même Amazon, hormis les changements de voix, la première partie est clairement identifiée comme étant le vilain petit canard.

Dommage.
Sharnalk
Membre de la JLU
Avatar de l’utilisateur
Membre de la JLU
 
Age: 38 ans
Messages: 956
Inscription: 12 Déc 2005
Localisation: Région parisienne
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Nower » Jeu 18 Aoû 2016, 14:20

Clairement on n'était pas préparés à la voir. Et puis bon ensuite les réactions prennent toujours de grosses proportions.
"Ladies, its okay if you stare,
'CAUSE IM A BILLIONAAIIIIIIIIIR !!! "
Nower
Membre fondateur de la JL
Avatar de l’utilisateur
Membre fondateur de la JL
 
Age: 30 ans
Messages: 1922
Inscription: 04 Mar 2007
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Re: 27. Batman: The Killing Joke

Messagede Daredevil » Jeu 18 Aoû 2016, 15:55

Un vilain petit canard aussi captivant, j'en redemande ! :wink:
Pour ma part,j'étais déjà préparé à ce prologue dédié à Batgirl, Bruce Timm avait accordé des interviews plusieurs mois avant la sortie du film où il déclarait qu'il souhaitait étoffer le rôle de Barbara Gordon/Batgirl par rapport à l'œuvre originale où selon lui, elle était là juste pour se faire tirer dessus par le Joker. Et il avait bien confirmé qu'on la verrait endosser son costume de justicière au début du film, les extraits du long métrage où elle est mise en avant en tant que super héroïne ayant confirmé ses propos.

Pour ma part, j'ai été agréablement surpris, j'ai lu un tel déluge de mauvaises critiques sur cette première partie du film, que lorsque je l'ai découvert, je me suis rendu compte que c'était loin d'être nul, et que, sans être parfait (loin s'en faut), cette partie du film s'est avérée au contraire être intéressante (selon moi).
Daredevil
Jeune Titan
Avatar de l’utilisateur
Jeune Titan
 
Age: 40 ans
Messages: 344
Inscription: 16 Jan 2006
 
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre

Suivante

Retourner vers Films DCUAOM

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité