December 21, 2014, Sunday, 354

Le Plastiqueur fou (épisode)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne l'épisode de Batman TAS. Pour le personnage, voir Le Plastiqueur foualt=Page d'aide sur l'homonymie

Le Plastiqueur fou (Beware the Gray Ghost) est, selon l'ordre idéal, le 18e épisode de Batman : La Série animée. Cet épisode marque l'unique apparition du Fantôme Gris.

Batman : La Série animée
Épisode
Titre français Le Plastiqueur fou
Titre original Beware the Gray Ghost
[Prenez garde au Fantôme Gris]
N° ordre idéal 18
N° de prod. 518
1re diff. USA FOX (mercredi 4 novembre 1992)
1re diff. francophone Canal+ France (date inconnue)
Format image 4/3 (Full screen)
Durée ± 21 minutes
Histoire Dennis O'Flaherty
Tom Ruegger
Teleplay Garin Wolf
Tom Ruegger
Réalisation Boyd Kirkland
Supervision musique Shirley Walker
Musique Carl Johnson
Studio d'animation Spectrum Animation Studio
← Précédent Suivant →
L'Homme invisible La Prophétie du dôme
Guide des épisodesForum

Sommaire

Histoire

Une vague d'explosions criminelles détruit les bâtiments importants de Gotham City les uns après les autres ! Tandis que la police reste impuissante, Batman découvre que le criminel suit scrupuleusement le scénario d'un épisode du Fantôme Gris, une série qu'il adorait étant enfant. Il essaie alors de retrouver une vidéo de l'épisode, en vain : tous les originaux ont été détruits lors d'un incident de stockage.

Finalement, le Justicier de Gotham retrouve Simon Trent, l'ancien acteur de la série qui a depuis sombré dans la déchéance, faute d'avoir pu relancer sa carrière. L'acteur vivote en revendant petit à petit sa collection personnelle à un marchand de jouets amateur du merchandising du Fantôme Gris. D'abord réticent à aider Batman, Trent lui confie quand même une copie de l'épisode recherché. C'est ainsi que Bruce apprend le modus operandi du criminel ainsi que sa prochaine cible : il compte détruire la bibliothèque municipale à l'aide de petites voitures téléguidées chargées d'explosifs.

Batman empêche ainsi la destruction du bâtiment, mais il est alors pris pour cible par les dangereuses voitures miniatures ! Simon Trent, revêtu de son costume de Fantôme Gris, intervient et sauve le héros in extremis. Les deux hommes décident alors de collaborer.

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue.

Après un détour par la Batcave, les deux justiciers retrouvent la trace du Plastiqueur fou : il s'agit en fait du marchand de jouets qui récupérait les objets de la collection de Trent. Les deux hommes l'appréhendent facilement mais, dans la bagarre, le repaire du criminel et de sa précieuse collection est détruit par un incendie.

Quelques temps plus tard, la série du Fantôme Gris ressort en vidéo grâce aux copies de Simon Trent. Le jour de la sortie, Bruce Wayne assiste à la séance de dédicace et confie à l'acteur que le Fantôme Gris a toujours été son modèle…

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Batman / Bruce Wayne Kevin Conroy Richard Darbois
Commissaire James Gordon Bob Hastings Jean-Claude Sachot
Alfred Pennyworth Efrem Zimbalist Jr. Jacques Ciron
Summer Gleeson Mari Devon Brigitte Berges
Le narrateur Joe Leahy *
Ted Dymer Bruce W. Timm Pierre Tessier
Le Fantôme Gris / Simon Trent Adam West Hervé Bellon
Thomas Wayne Kevin Conroy Richard Darbois
Le policier de la série Efrem Zimbalist Jr. Jean-Claude Sachot
Frankie, l'agent de Trent Efrem Zimbalist Jr. Jean-Claude Sachot

Remarques

  • Simon Trent est doublé en VO par Adam West, l'acteur de la série Batman dans les années 1960, ce qui est un hommage sobre mais magistral de la série envers cet ancien acteur fétiche.
  • En VF, le Fantôme Gris est doublé par Hervé Bellon, qui justement doublait parfois Adam West dans la série Batman !
  • Le Plastiqueur fou est doublé en version originale par Bruce Timm en personne.
  • Joe Leahy, qui double le narrateur en VO, transmet le panache et l'emphase typique aux voix dans les serials. Il n'en est pas de même pour son homologue en VF qui est trop en décalage avec l'esprit de ce genre de production.

Commentaires

Titres

Le titre français de l'épisode Le Plastiqueur fou est la traduction de celui de l'épisode du Fantôme Gris : The Mad Bomber. Le titre en VO, plus dans l'esprit serial, reprend quant à lui le gimmick du générique du Fantôme Gris : « Beware The Gray Ghost » [Prenez garde au Fantôme Gris].

Écouter la musique de fond

Analyse

Le Plastiqueur fou est un épisode extrêmement riche, comportant plusieurs niveaux de lecture et, notamment, une mise en abîme pour le spectateur. Diverses problématiques y sont abordées de façon très subtile : on peut y voir une critique sur le milieu du cinéma, un hommage à l'ancienne série live Batman et une réflexion sur le modèle héroïque. Mais cet épisode est mémorable avant tout parce qu'il apporte un élément neuf à la mythologie de Batman (un modèle dont il a suivi "les traces").

  • Le thème musical du Fantôme Gris, signé Carl Johnson, est d'une très grande qualité. Symphonique, rythmé, rétro, il correspond totalement à l'esprit des anciennes séries de super-héros. Il en va de même pour le faux générique du Fantôme Gris au commencement de l'épisode qui a le charme des serials.
  • D'un point de vue visuel, l'épisode baigne dans une ambiance très sombre, ponctuée par les nombreuses explosions dans la ville. Celles-ci, parfaitement animées et vraiment impressionnantes, sont sans doute les meilleures de la série d'un point de vue technique. Effet de style intéressant : les flammes créées par les explosions éclairent les personnages et les décors en orange et noir, ce qui confère une atmosphère très particulière à ces scènes.
  • Sur le fond, le premier coup de génie du scénario est d'inventer un héros d'enfance à Bruce Wayne qui lui a servi de modèle par la suite dans sa croisade contre le crime. Ces éléments sont introduits de façon extrêmement originale par un flashback : l'épisode commence sur le générique du Fantôme Gris en noir et blanc, le plan suivant montre un petit garçon devant la télévision, lequel s'avère en fin de compte être le jeune Bruce Wayne. Il s'agit là d'un élément inédit dans les comics.
  • L'épisode suggère que, même s'il a perdu son innocence lors du crime de ses parents, Bruce est resté nostalgique de son enfance : on découvre ainsi que Batman a aménagé une salle commémorative en l'honneur du Fantôme Gris dans la Batcave et que Bruce voue depuis longtemps une admiration énorme à Simon Trent. Dès lors, le fait de voir Batman combattre aux côtés du héros de son enfance revêt une symbolique forte et tend à humaniser le Croisé de Gotham.
  • Pour le jeune spectateur, il s'agit d'une véritable mise en abîme. Batman, qui est un modèle de valeurs héroïques, a lui-même suivi une référence en la personne du Fantôme Gris, par le biais de la télévision. L'épisode suggère donc une morale aussi subtile qu'intelligente sur l'importance d'un modèle vertueux, fut-ce au travers du petit écran.
  • Un autre point fort de l'histoire réside dans le personnage de Simon Trent. Il s'agit d'un hommage à Adam West, l'acteur qui incarnait Batman dans la série live des années 60. Mais l'histoire de Trent est bien plus tragique : le succès de son rôle de Fantôme Gris a complètement détruit sa carrière, ce qui est en fait le cauchemar de tous les acteurs de séries cultes… Eric Radomski, le producteur de la série, craignait qu'Adam West ne soit vexé qu'on lui propose de doubler ce personnage, mais ce dernier a en fin de compte accepté avec plaisir.
  • Trent est dépeint comme un homme égoïste, aigri et malheureux. Batman est d'ailleurs extrêmement déçu lorsqu'il le rencontre puisqu'il ne retrouve pas le héros de son enfance. Pourtant, même si la désillusion du justicier est justifiée, le spectateur ne peut que comprendre la volonté de Trent d'être considéré comme un acteur jouant un rôle de composition.
  • Les scénaristes choisiront finalement une troisième voie lorsque Simon Trent prendra conscience qu'il porte une responsabilité vis-à-vis de ses admirateurs et qu'il incarne un modèle de valeurs pour eux : il endosse alors à nouveau son costume de Fantôme Gris pour se joindre à Batman, qui est en quelque sorte son fils spirituel.
  • L'épisode représente allègrement les geeks, ces personnes passionnées, voire obsédées, par un domaine fictionnel comme les super-héros dans ce cas-ci. Qu'il s'agisse de Bruce Wayne lui-même, du collectionneur de films ou du Plastiqueur fou, tous les degrés de la Geek Attitude sont illustrés. En guise de clin d'œil, Bruce Timm a non seulement prêté sa voix au personnage du Plastiqueur fou, mais il lui a également inspiré son apparence.


Détails

Quelques détails :

  • Le Fantôme Gris n'apparaîtra plus dans la série par la suite. Toutefois, dans l'épisode La Bête noire (Batman : La Relève), Bruce revêt momentanément une partie du costume du Fantôme lorsqu'il combat Inque qui s'est introduite dans la Batcave (image de gauche). Dans Épilogue de La Ligue des Justiciers, lorsque les parents de Terry McGinnis sortent du cinéma, on aperçoit une affiche du film The Grey Ghost Strikes (Le Fantôme Gris frappe encore), une adaptation cinématographique de la série autrefois adorée par Bruce Wayne (image de droite). On remarquera les parallélismes :
    • Bruce a perdu ses parents à la sortie d'un film mettant en scène Zorro, alors que Terry a failli les perdre à la sortie d'un film portant sur un autre justicier masqué.
    • Le Fantôme Gris a été un modèle pour Bruce dans sa croisade et le "héros" aurait également pu, fortuitement, être un point de départ pour le 2e Batman si les McGinnis avaient trouvé la mort à l'issue du film The Grey Ghost Strikes.
  • Notons que "le film" The Grey Ghost Strikes voit le nom du personnage changer légèrement. En effet, dans Batman TAS, il est question du Gray Ghost (Gray étant écrit à l'américaine, avec un -a), alors que dans l'épisode de JLU, il est question du Grey Ghost (avec une orthographe anglaise, c'est-à-dire un -e). Difficile d'imaginer que l'équipe de Bruce Timm se soit trompée. Peut-être s'agit-il d'une manière détournée de reprendre un personnage qui avait été créé spécifiquement pour Batman TAS, donc pour la chaîne Fox-TV (et non pour Warner)…

Références culturelles

Diverses références culturelles :

  • Le personnage du Fantôme Gris est un hommage aux anciens héros de l'Âge d'Or. Les éléments visuels caractéristiques, tels que le long imperméable et le chapeau borsalino, évoquent le Shadow, un héros de pulp des années 40 surtout connu pour ses émissions de radio, mais aussi le fameux Spirit de Will Eisner. L'allure et les lunettes du Fantôme Gris rappellent également le héros Sandman à ses débuts (tout comme le pistolet à fumée pouvant soumettre les criminels). Quant au nom lui-même, il viendrait d'un autre héros de l'époque, le Phantom qui devait à l'origine s'appeler The Gray Ghost. À travers ses diverses références, l'équipe de Bruce Timm a voulu créer un héros archétype, pour symboliser parfaitement l'esprit des héros des années 40. Mais le merchandising autour de la série est par contre typiquement moderne.
  • Dans la collection d'épisodes du Fantôme Gris chez Simon Trent, on aperçoit les titres suivants : Have A Heart, Red Ghost Run, The Claw, Take a Hike, One on One, Dr. Death, Jimmy's Homecoming, The Doll Maker, Gray Ghost Returns, Missing Link, The Card Shark, Spy Smashers, The Secret Chamber, The Road Trip, Terror in the Sky, Earthquake, Sweet Revenge, The Mad Bomber, Electronic Man, Sweeting Bullets. Plusieurs de ces titres comportent des allusions. Par exemple, Terror in the Sky est le titre d'un épisode de Batman TAS (Terreur dans le ciel en VF) et Spy Smashers se réfère à un héros de comics publié durant la Seconde Guerre mondiale et qui apparaîtra d'ailleurs dans l'épisode Le Sens du devoir (La Ligue des Justiciers). Notons aussi que The Mad Bomber (l'épisode spécifique dont il est question dans cette histoire) est le 18e épisode de la série du Fantôme Gris, tout comme Le Plastiqueur fou est le 18e de la série Batman TAS.
  • Dans la Batcave, l'affiche du Fantôme Gris représente la silhouette stylisée du héros recouvert de sa cape, avec un disque rouge à l'arrière plan : il s'agit de la copie conforme du logo de la série Batman TAS.
  • Simon Trent possède un poster du Fantôme Gris qui ressemble à une couverture du Shadow.
  • Le restaurant à côté du magasin de jouets se nomme Puttin' on the Ritz, le titre d'une chanson de jazz très célèbre des années 30, interprétée entre autres par Irving Berlin et reprise par Taco dans les années 80.
  • Sur les étagères du magasin de jouets, on peut voir la silhouette familière de Robby le robot, héros du film Forbidden Planet (Planète interdite) réalisé par Fred M. Wilcox en 1956. Il s'agit du premier film de science-fiction en couleur, considéré comme l'une des œuvres majeures de ce genre cinématographique.
  • À la fin de l'épisode, derrière Simon Trent, est affichée une reproduction d'une couverture du magazine People Weekly (le véritable nom de People). Le magazine est daté du 19 octobre 1992. En haut, on peut voir comme titre (d'un autre dossier du magazine) : "Matt Hagen: Man of a Thousand Faces" [Matt Hagen: L'Homme aux mille visages]. Matt Hagen est en fait l'acteur tombé dans le crime et devenu Gueule d'Argile (voir le double épisode Bas les masques). Le dossier retrace sans doute la carrière et le destin tragique du comédien.

Citations

Le vendeur de vidéos : Côté feuilletons, j'ai absolument tout ce qu'on peut imaginer, je les collectionne, c'est ma raison de vivre… Je les ai tous, demandez-moi n'importe lequel, je vous le trouve !
Bruce : Le Fantôme Gris…
Le vendeur : Demandez-m'en un autre !


Batman : Il fut un temps où j'admirais les valeurs incarnées par le Fantôme Gris.
Simon Trent : Mais enfin, regardez-moi, je ne suis pas le Fantôme Gris !!!
Batman : C'est ce que je constate hélas…


Batman (qui vient de montrer la pièce regroupant sa collection du Fantôme Gris) : Quand j'étais petit, je ne ratais pas un seul épisode : le Fantôme Gris était mon héros !
Trent : Je n'aurai donc pas été totalement inutile…


Médias (DVD, VHS et CD)

Cet épisode se retrouve sur :

: ce drapeau indique que le média comporte une piste audio VF.

Notons également que la musique de cet épisode, répartie sur dix pistes (+ 1 bonus), est intégralement disponible sur le premier disque du quadruple-CD Batman: The Animated Series - Volume 2. Le site de l'éditeur propose d'en écouter un extrait, correspondant au début de l'épisode.

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

Références

Sources images et infos :