November 1, 2014, Saturday, 304

Zeta (épisode)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne l'épisode de Batman : La Relève. Pour le personnage, voir Zetaalt=Page d'aide sur l'homonymie

Zeta (Zeta) est, selon l'ordre idéal, le 28e épisode de Batman : La Relève. Cet épisode marque les premières apparitions, dans la série et dans le DCAU, de l'androïde Zeta et de l'agent Bennett. Cet épisode est également à l'origine de la création de la série Le Projet Zeta.

Batman : La Relève
Épisode
Titre français Zeta
Titre original Zeta [Zeta]
N° ordre idéal 28
Saison 2e
N° de prod. 28
1re diff. USA The WB (sam. 8 avril 2000)
1re diff. francophone France 3 (sam. 17 mars 2001)
Format image 4/3 (Full screen)
Durée ± 21 minutes
Scénario Robert Goodman
Réalisation Dan Riba
Supervision musique Shirley Walker
Musique Michael McCuistion
Studio d'animation Koko Enterprise Co., LTD.
Dong Yang Animation Co., LTD.
← Précédent Suivant →
Le Monde à l'envers Comme des robots
Guide des épisodesForum

Sommaire

Histoire

En cours de biologie, Terry et Max sont intrigués par l'attitude de leur professeur. À la sortie du lycée, ils voient celle-ci se faire attaquer par des agents gouvernementaux et faire preuve de capacité surhumaines. Batman prend part à la course-poursuite et constate que l'enseignante est en fait un synthoïde, appelé Zeta.

Plus tard, l'agent Bennett de la NSA explique la situation au commissaire Barbara Gordon, qui confie ensuite à Batman qu'elle a plus confiance en lui pour assurer la sécurité des civils.

Pendant ce temps, Max infiltre les fichiers Zeta de la NSA sur les ordinateurs du lycée et localise un émetteur placé sur le robot. Dana lui rappelle une soirée mais Max fait un lapsus. Elle se rend ensuite dans une usine d'assemblage de circuits imprimés, où elle se révèle être en réalité Zeta ayant capturé et ligoté la véritable Max.

Au lycée, Terry parle à Max et devine qu'il ne s'agit pas d'elle. Il la prend alors en filature.

Pendant ce temps, Zeta se montre gentil avec Max et lui raconte qu'il a été créé pour détruire mais qu'il le refuse. Elle le persuade alors de se débarrasser de son arsenal d'armes incorporées. C'est à ce moment que Batman arrive, se jetant sur Zeta. Max tente vainement de lui faire comprendre qu'il n'est plus mauvais, jusqu'à ce que le synthoïde lui sauve la vie. La NSA débarque mais Batman, Zeta et Max parviennent à s'échapper.

Pendant que Max le débarrasse de son émetteur, Zeta raconte à Batman les événements qui l'ont détourné de sa programmation initiale de tueur. Sur les conseils de Max, le robot mélange alors ses précédentes apparences pour s'en créer une nouvelle.

Zeta tente de quitter la ville mais, à la gare, un incident le fait repérer par les agents. Avec l'aide de Batman, il arrive néanmoins à leur échapper.

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Batman / Terry McGinnis Will Friedle Didier Cherbuy
Agent James Bennett Joe Spano Jean-François Aupied
Zeta Gary Cole Olivier Cordina
Max Cree Summer Sophie Baranes
Commissaire Barbara Gordon Stockard Channing Anne Rochant
Dana Tan Lauren Tom Laura Blanc
L'agent du dispatching Gregg Berger *
L'agent de console Jeff Harlan *
Baker Kerrigan Mahan *
Mlle Martel Edie McClurg *
Agent #1 * Laura Blanc
Agent #2 * Ludovic Baugin
Une voyageuse * Laura Blanc
L'annonceur à la gare * Philippe Roullier

Remarques

  • Dans la version française comme dans la version originale, Zeta a une voix différente pour chaque apparence. Dans la série dérivée, il a la même voix sous ses deux apparences.

Commentaires

Titres

  • En VO comme en VF, Zeta désigne bien évidemment le personnage au centre de l'intrigue. Zêta n'est autre qu'une lettre de l'alphabet grec (la sixième et non la dernière, contrairement à notre Z). Dans le domaine des sciences, "zêta" est une lettre fréquemment utilisée. Elle désigne notamment de nombreuses fonctions mathématiques. "ZETA" est également la sixième version du système d'exploitation BeOS, créé en 1998 et relativement célèbre à l'époque de la création de l'épisode. Ci dessous, l'écran-titre français.

Analyse

  • Cet épisode marque la première apparition du personnage de Zeta. Le principe de ce personnage, robot créé pour tuer mais qui développe une conscience, n'est pas sans rappeler l'épisode de Batman TAS, Une âme de silicone, où un androïde physiquement semblable à Batman finissait par agir en héros comme son modèle.


Détails



  • On s'amusera à remarquer que le sujet traité en cours par Zeta, lorsqu'il se fait passer pour le professeur Martel, n'est certainement pas choisi au hasard puisque son dilemme y fera écho. Il est en effet question d'héritage du patrimoine génétique, et du développement de personnalité propre à l'individu.
  • La voiture empruntée par Zeta a pour immatriculation "LUV2TCH", forme abrégée de "Love to tech", qui se traduit par "L'Amour de la Technologie".


  • Max remarque que Zeta n'a pas le sens de l'humour quand, après avoir jeté ses armes, il ne réagit pas à sa remarque "alors, ça ne vous enlève pas un poids sur la poitrine?" (traduction moyenne de la VO). La réplique en question est peut-être un clin d'œil du traducteur pour se moquer de Max qui est justement dessinée avec une très forte poitrine…
  • Parmi les apparences que fait défiler Zeta pour se forger une nouvelle identité, la première que nous voyons est celle de "Mr Lucky", un figurant apparaissant régulièrement en caméo dans la série. Il apparaît d'ailleurs, en tant que conducteur, dans l'autre épisode consacré à Zeta, Compte à rebours.


  • Cet épisode fut nominé aux Annie Awards, dans la catégorie "Outstanding Individual Achievement for Writing in an Animated Television Production".

Incohérences ou Éléments inexpliqués

Quelques petits détails :

  • Quand Zeta sort du lycée sous l'apparence de Max, les premières lettres de "Hamilton High School" disparaissent le temps d'un plan.


  • Lorsque Zeta s'explique à Max, le sandwich et son sac disparaissent le temps d'un plan.

Citations

Max, réagissant au cours : Mais que devient le libre-arbitre ? J'ai beaucoup de mal à accepter que toute ma personnalité a été définie avant ma naissance.


Terry : J'ai de sérieux doutes, est-ce mon personnage de Batman qui me rendrait soupçonneux ?
Max : Sûrement…


Agent Bennett : Zeta ! On redevient écolier ?


Batman, aux agents s'en prenant au "Pr. Martel" : Et le respect pour le corps enseignant ?


Dana : Au fait, tu connais son adresse ?
Max : Elle me la donnera tout à l'heure…
Dana, gloussant : Il. Tu as dit "elle"… Win c'est un garçon !
Max : Oui, pardon, je pensais à autre chose…
Dana : Ça, c'est pas nouveau !


Zeta : J'ai été créé dans un seul but : détruire. Je ne veux plus jamais détruire.


Max : Il était innocent…
Zeta : Oui. Mais ce n'est pas pour cela que je l'ai épargné. Prenant son apparence, je devais vivre avec sa famille. Je les ai observés dans leur vie quotidienne. J'ai vu sa fille faire de la bicyclette pour la première fois. Je ne pouvais pas priver son père de la voir grandir, pour la seule raison qu'il connaissait mon existence.
Max : Wow !
Batman : Mais pourquoi le lycée ?
Zeta : J'avais besoin d'ordinateurs et de matériel électronique. Une école est moins surveillée qu'un bâtiment officiel.
Max : Et une fois que vous avez fait le tour des étudiants, j'ai finalement été choisie ! Qui se méfierait d'une fille qui passe ses journées au labo ?


Zeta : J'ai décidé qui je veux être.


Traduction

  • Sous l'apparence de la professeur de biologie, Zeta cite mot pour mot la version écrite de son cours, ce qui rend perplexes Terry et Max. Le texte de l'écran n'étant pas traduit, cette subtilité peut échapper au spectateur français, mais en VO on lit et entend effectivement la même chose.
  • En VF, les textes sur le CD-Rom et sur l'ordi NSA sont prononcés, indubitablement pour faciliter la compréhension (en VO, rien n'est dit car le téléspectateur a le temps de lire dans sa langue).
  • Une subtilité de la langue anglaise impose un éloignement dans la traduction d'une réplique de Batman à Max : « Just give him a chance to explain! - It's a him now ? » devient ainsi « Mais laisse-le au moins expliquer son cas! -Tu en parles comme d'un homme… ». En effet, la VO joue sur le pronom "him", employé pour désigner les hommes, alors que les objets, donc les robots, sont normalement désignés par "it". Les dialogues jouaient déjà sur les pronoms un peu plus tôt, lorsque Zeta, sous les traits de Max, parle à Dana de "lui" au lieu de "elle". Là, le problème de traduction ne se pose pas puisque notre langue aussi distingue le sexe par des pronoms différents.

Médias (DVD, VHS et CD)

Cet épisode est disponible sur :

: ce drapeau indique que le média comporte une piste audio VF.

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

Références

Sources images et infos :