November 15, 2019, Friday, 318

Razer

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Dans la série Green Lantern TAS, Razer est un Red Lantern qui a rejoint le corps des Green Lantern.

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue. Il est préférable de ne pas lire cette fiche si vous n'avez pas encore vu la fin de la série.

Sommaire

Personnage de Green Lantern TAS
Razer
Série d'origine Green Lantern TAS
Première apparition Craignez la lumière des Green Lantern (1)
Dernière apparition Un monde meilleur
Nom Razer
Alias Le p'tit jeune, Petit, Fiston, gugusse en pyjama rouge
Statut Red Lantern puis Blue Lantern
Sexe Masculin
Âge La trentaine
Origine Volkreg
Cheveux Blancs (cachés)
Yeux Bleus
Pouvoirs Constructions énergétiques grâce à l'anneau des Red Lantern.
Armes Anneau de pouvoir, ainsi que diverses lames, shurikens et poing américain, en cas de panne de sa lanterne.
Caractéristiques Consumé par la rage depuis la perte de sa fiancée, Razer regagne peu à peu le droit chemin et guérit de ses blessures au contact de l'équipe de l'Interceptor menée par Hal Jordan, combattant avec eux les menaces ennemies. Il possède également quelques connaissances en mécanique.
Liens de parenté Ilana (fiancée) †
Un oncle
Affiliation Les Red Lantern (anciennement)
Les Green Lantern
Base L'Interceptor
Lieu d'action principal L'univers
Voix originale(s) Jason Spisak
Voix française(s) Alexandre Gillet
Personnage créé par Giancarlo Volpe et Jim Krieg
Date de création 2011
Personnages de la sérieForum

D'après la série

Alors que la guerre fait rage sur Volkreg, Razer choisit de s'enrôler dans la milice pour combattre l'ennemi et avoir une chance de mettre un terme aux hostilités. Il ignore qu'il va être victime d'un piège d'Atrocitus qui a jeté son dévolu sur lui, déterminé à en faire son nouveau soldat au sein du Corps des Red Lantern. Lorsque Razer trouve sa belle Ilana morte, il se consume de tristesse et de colère, héritant d'un anneau rouge et rejoignant les rangs d'Atrocitus, sans se douter que son chef est à l'origine de la tragédie. Il suit avec réticence Zilius Zox dans sa chasse aux Green Lantern, incapable d'ôter des vies de sang froid.

Dix-huit mois plus tard, face aux Green Lantern, Razer reste tiraillé entre le désir de faire ses preuves et sa volonté inextinguible de ne pas tuer. Pour se faire bien voir auprès d'Atrocitus et redorer son blason, il endosse le poids du génocide de la Colonie 12, sans savoir que Kilowog a pu sauver tout le monde à l'exception de Shyir Rev. Souhaitant en finir avec la vie, Razer est fait prisonnier par Hal Jordan qui préfère l'utiliser contre les Red Lantern. Plus tard, il sera mis au courant de l'action de Kilowog, mais continue à s'en vouloir pour la mort de Shyir.

Lors de leur péripétie commune au sein de l'astéroïde prison où Hal et Kilowog l'ont laissé en tant que détenu, Razer choisira de les aider, mettant en doute l'honnêteté de son ancien clan et les crimes imputés aux Green Lantern. Une amitié progressive, teintée de respect mais aussi de sollicitude, naîtra avec Kilowog, et l'amour viendra le frapper à nouveau, en la personne de l'intelligence artificielle Aya, après qu'elle a pris l'apparence d'Ilana pour le sauver d'un cauchemar. Plusieurs aventures s'enchaînent aux côtés de l'équipage de l'Interceptor, scellant peu à peu leur unité. Razer retourne bientôt sur Shard pour tuer lui-même Atrocitus mais échoue. Le malfrat lui révèle alors la vérité quant à la mort d'Ilana et à ses plans concernant son pupille, décuplant l'ire de Razer. Aya l'empêche néanmoins d'éliminer le tyran, le temps manquant à ce moment-là.

Le contact des Star Sapphire lui dévoile ses sentiments naissants pour Aya, ressemblant tant à Ilana, et avec qui l'attachement réciproque est toujours plus fort. Après la victoire contre les Red Lantern et sa rencontre avec Saint Walker, Razer s'exile sur Odym, où il compte trouver la paix et la rédemption, en essayant d'éteindre sa colère grâce à des techniques de méditation enseignées par les Blue Lantern. Mais la menace des Manhunters, robots des Gardiens ayant autrefois décimé Ysmault, l'oblige à repartir à la bataille avec ses amis. Son amour pour Aya, qu'il ne peut nier, malgré certains doutes face à son statut de machine arborant le visage d'Ilana, est une motivation supplémentaire, et maintient sa rage lorsqu'elle se trouve en danger.

Au fil de son rapprochement avec Aya, Razer parvient à faire son deuil d'Ilana en retournant sur Volkreg, et se voit prêt à entamer une relation sentimentale avec l'intelligence artificielle. Mais au moment où leur amour fleurissait, elle lui est brutalement arrachée par l'Anti-Monitor. Dévasté, il est grandement troublé lorsqu'Aya, qui a survécu en se téléchargeant dans un Manhunter, réapparaît subitement. Ayant trop souffert en perdant Ilana puis Aya, il décide de se protéger et rejette froidement Aya. La douleur du cœur qu'elle expérimente pour la première fois, ainsi que certains mots de Razer interprétés au premier degré, la poussent à prendre le contrôle de l'Anti-Monitor afin de détruire toute émotion présente dans l'univers. Responsable du délire d'Aya, Razer s'oppose longtemps à la solution radicale envisagée par ses amis et essaie plusieurs fois de la faire changer d'état d'esprit, en vain. Le corps des Green Lantern n'a plus d'autre choix que celui de la tuer alors qu'elle s'apprête à remodeler la création entière à sa manière, et Razer se rend à l'évidence, il doit assassiner Aya.

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue.
Alors qu'il s'apprête à accomplir sa mission, s'approchant d'elle par derrière, Razer, en larmes, ne peut définitivement pas se résoudre à faire du mal à celle qu'il aime. Il attire accidentellement l'attention d'Aya qui le blesse grièvement dans un réflexe, provoquant son brusque retour à la réalité et à l'horreur de ses actes. Razer est rapidement guéri par une Aya bouleversée qui referme la brèche temporelle ouverte. Leurs sentiments amoureux mutuels une bonne fois pour toutes déclarés, Aya décide de se sacrifier pour sauver l'univers des Manhunters sous ses ordres, malgré les supplications de Razer qui la voit disparaître à nouveau, totalement impuissant.

Après tant de bouleversements, Razer quitte Oa et le groupe, non sans un dernier au revoir à ses amis Hal et Kilowog, dans l'espoir de retrouver une quelconque trace d'Aya dans l'infinité, dût-il demeurer en quête toute sa vie. Alors qu'il se dirige vers l'immensité stellaire, un anneau bleu le suit, signe de son devenir de Blue Lantern, habité désormais par l'optimisme radieux plutôt que par la rage.























Analyse

Personnage inventé par les scénaristes comme Aya ou la douce Ghia'ta, Razer est une ancre pour le public de la série. Parmi ses équipiers à bord de l'Interceptor, il est le personnage le plus nuancé, construit, épais, avec des qualités et défauts prononcés, qui permettent directement de s'attacher à lui, d'être en empathie. Aux côtés du trop parfait rouleur de mécaniques Hal Jordan, du bourru et bourrin Kilowog, ainsi que de l'intelligence artificielle mécanique Aya, le spectateur a en effet besoin d'un protagoniste qui incarne l'Homme de tous les jours, quasi lambda, fait de failles terriblement humaines et d'écarts imprévisibles. Son attitude plus sarcastique et désenchantée dans les débuts de la série manifeste certes son aigreur face à la tragédie qui le frappe et sa haine infondée des Green Lantern, mais sert surtout à bâtir un pont, un intermédiaire, voire un avatar du public par rapport à la trop grande assurance d'Hal ou les réactions démesurées d'un Kilowog va-t-en guerre et bougon. Seulement mué par la rage, la colère, la vengeance, Razer n'est fondamentalement pas un être cruel, il s'est égaré dans le crime, protégé par un baume d'oubli sourd. L'introduction de Green Lantern TAS établit ainsi dès le départ ses scrupules. Son éternelle colère le rend par moments extrêmement taciturne, ronchon, maladroit et puéril. Bien qu'il se calme au fur et à mesure, son agressivité et ses coups de sang sont la cause de la débâcle catastrophique des sept derniers épisodes, et de la disparition de celle vers qui il avait une chance de tout reconstruire.

Tour à tour torturé, déchiré, cynique, flirtant avec le bonheur avant de le détruire, Razer vit un véritable voyage émotionnel et psychologique, par le biais de l'odyssée intersidérale à laquelle il prend part. La série s'achève d'ailleurs sur cette image. Son périple, physique et mental, n'est en aucun cas terminé, il constituait le vrai fil de la série, ayant commencé avant, et se perpétuant au-delà de sa fin impromptue. Toujours en quête de sa destinée, à la recherche de son aimée, Razer peut être comparé à maints héros de l'antiquité grecque, traversant l'espace tel Ulysse voguant sur les mers, et prêt, comme Orphée, à défier la mort pour retrouver sa dulcinée. Le fait qu'Aya ait adopté les traits d'Ilana fait de Razer une figure romantique, sempiternellement hantée par une créature féminine perdue, dans un purgatoire rodenbachien (Bruges-la-Morte).

Si Razer est ainsi poursuivi par sa défunte muse et son miroir, il traîne surtout à son pied comme un boulet qui l'enchaîne, Thanatos. Le décès d'Ilana, la double perte d'Aya, les Green Lantern tués par sa non-intervention comme M'Ten ou Shyir Rev, construisent son enfermement, son incarcération au sein de la Mort, souvent dans sa propre volonté auto-destructrice, suicidaire, de se punir pour n'avoir pu empêcher celle d'Ilana. Mais il sera en retour châtié par le sort pour le sang qu'il a fini par avoir sur les mains au service d'Atrocitus. Son parcours spirituel du début à la fin de Green Lantern TAS reflète bien évidemment à la fois celui du deuil et du repentir, voyant Razer s'apaiser peu à peu, grâce à Aya et aux Blue Lantern. Le dénouement de la série, où il accède enfin à l'anneau bleu représentatif de l'Espoir, offre un Razer véritablement transfiguré, tel un mortel dont les plaies si douloureuses seraient refermées au bout d'un long chemin de croix par sa certitude nouvellement acquise et indéfectible de l'existence de Dieu, du salut, de l'assurance des retrouvailles futures avec les êtres aimés.

Razer occupe une place prépondérante dans la série et à bord du vaisseau. Simple prisonnier puis véritable assistant, ses déboires affectent le reste du groupe. La progression que subit le quatuor, d'une relation d'équipiers de fortune à celle de famille soudée, s'élabore autour de l'évolution des états d'âme de Razer et des étapes de son histoire avec Aya. L'animosité réciproque bâtie sur une incompréhension mutuelle entre Kilowog et Razer, devient ainsi une amitié plus forte qu'elle n'en a l'air, pudique, où Kilowog se soucie bientôt de lui comme d'un fils. Quoiqu'il en soit, Razer et Aya accèdent graduellement au rôle de centre gravitationnel de la série. De l'aveu de Giancarlo Volpe, la prise de risques était considérable en se focalisant sur deux êtres totalement imaginés par les scénaristes, a priori hors-sujet, mais a parfaitement fonctionné auprès des spectateurs, qui ont vécu pour Razer et Aya, surtout à partir de l'épisode Regrets. Un monde meilleur atteint un niveau d'émotion qui manquait cruellement aux séries qui avaient succédé à La Ligue des Justiciers parmi les programmes animés DC, difficilement possible avec seuls Hal Jordan et Kilowog. La morale de l'histoire de Razer qui consiste dans la résilience, capacité à surmonter les épreuves et à voir la lumière au bout du tunnel, devient celle de la série. Par ailleurs, Green Lantern TAS réussit l'exploit de mettre en scène un protagoniste amoureux d'une machine à l'image d'une défunte, en faisant totalement oublier l'aspect dérangeant et malsain d'un tel concept, grâce à la poésie qui entoure les personnages et le savoir-faire de l'équipe créative.

Encore une fois, Green Lantern TAS avait besoin d'un personnage griffonné de toutes pièces à la dimension humaine plutôt qu'extraordinaire ou héroïque, en somme, un anti-héros imparfait. Le doter d'une histoire d'amour troublée était y ajouter le dernier ingrédient, et les scènes lyriques du couple accompagnées par les plaintes déchirantes du compositeur Frederik Wiedmann resteront gravées dans les mémoires. L'annulation après vingt-six épisodes et l'apogée atteinte n'en est que plus injuste pour les fans, qui pourront se consoler de bénéficier d'une conclusion en apothéose plutôt qu'en demi-teinte ou trop ouverte, la suite demeurant offerte à l'imaginaire.

























Notes sur le design

Le design de Razer (image 1) est un hommage au personnage de Zetman (image 2) et son attitude fait souvent penser à celle de Vegeta dans Dragon Ball. Comme ses comparses, ses constructions énergétiques ne sont jamais laissées au hasard et lui sont propres, notamment la dague ou le fouet. Lorsqu'il laisse libre cours à sa rage et à ses pouvoirs, Razer est entouré de flammes (image 3), trait distinctif des Red Lantern dans la série, et ses pupilles virent au rouge (image 4), atteignant ainsi le paroxysme de son apparence diabolique, camouflant le bleu naturel qui témoigne de son humanité et annonce subtilement son devenir. Ses traits évoquent ceux d'un chat, par ses yeux plissés, ses petites dents pointues, et les marques sur son visage, imitant les moustaches, mais la pâleur cadavérique de son crâne osseux en dit également long sur son lien avec la Mort. Dans un ultime croquis offert aux fans, Jake Castorena livre son design en tant que Blue Lantern (image 5), où l'on découvre des cheveux blancs.

Voix originale

Jason Spisak, dont le visage est étrangement proche du personnage, et qui s'était illustré sur Young Justice en tant que voix américaine de Kid Flash, est choisi pour interpréter Razer.

Voix française

En français, il est fait appel au comédien Alexandre Gillet dont la prestation remarquable devient très vite emblématique et indissociable dans nos contrées.

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

Green Lantern TAS :


Références

Sources images et infos :