November 24, 2017, Friday, 327

Sidekick

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Le terme sidekick est utilisé pour désigner l'acolyte, le plus souvent adolescent, d'un super-héros. Il est généralement intégré par les auteurs d'une série pour servir de faire-valoir à son protagoniste, ou d'intermédiaire soit avec le lecteur/spectateur, soit avec les autres personnages.

Dans les comics du Golden Age, les sidekicks sont créés pour que les jeunes lecteurs puissent s'y identifier, à défaut de pouvoir se reconnaître dans un héros adulte. Cette tendance commencera à disparaître avec l'apparition des comics Marvel dont les personnages principaux sont eux-mêmes encore adolescents.

La fonction du sidekick, aussi désigné parfois comme coéquipier, jeune compagnon ou apprenti, est principalement d'assurer les arrières du héros principal lors des grandes batailles, mais aussi d'accomplir les basses besognes dont on imagine mal le héros se charger lui-même. Souvent, il apporte un ressort comique à l'histoire ou remplit le rôle de personnage à sauver, occasionnant par sa maladresse ou son inexpérience des situations qui permettront à son mentor de démontrer sa supériorité.

Il permet également d'humaniser le personnage principal en apportant un type de relation que celui-ci ne peut entretenir avec les autres personnages, à savoir le rôle de confident. Ainsi, sa présence en tant qu'interlocuteur constitue le parfait prétexte aux scénaristes pour que le héros exprime ses plans et raisonnements au spectateur ou au lecteur, sans donner l'impression de parler seul.

Notons que le concept ne s'applique qu'aux gentils, les méchants préférant traditionnellement s'entourer soit de sbires anonymes, soit de semblables alors traités d'égal à égal. La seule exception notable est le cas de Harley Quinn, bras-droit du Joker.


Quelques exemples :

  • La série animée Young Justice part de ce même principe et réunit de jeunes justiciers cherchant à sortir de l'ombre de leurs mentors respectifs.
  • L'épisode Coéquipiers, rassemblement ! (ou Sidekicks Assemble! en VO) de Batman : L'Alliance des Héros suit la même piste avec trois d'entre eux.
  • Notons que la bande-dessinée traditionnelle exploite le même principe de faire-valoir mais avec des personnages plus âgés, comme le Capitaine Haddock, Obélix ou encore Fantasio. De même pour la littérature avec le Dr. Watson ou Sancho Panza.
  • En jeux vidéo, les exemples les plus célèbres sont Tails et Luigi, fidèles seconds de respectivement Sonic et Mario.