October 24, 2020, Saturday, 297

Zoologically Speaking

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Zoologically Speaking est le 3e épisode de la bande dessinée Batman Beyond, elle-même inspirée de Batman : La Relève.

Batman : La Relève
BD
Titre original Zoologically Speaking
[Zoologiquement parlant]
Série Batman Beyond
Numéro / Date N°3 / Janvier 2000
Continuité Possible
Couverture Bob Smith et Terry Beatty
Scénario Hilary J. Bader
Dessins Craig Rousseau
Encrage Rob Leigh
Couleurs Lee Loughridge
Lettrage Tim Harkins
Nombre de planches 22
← Précédent Suivant →
Ebony Tears Two of a Kind
Guide des épisodes BD

Sommaire

Histoire

En protégeant une femme de l'agression d'une créature animalisée en alligator, Batman est entraîné sous l'eau et ne doit son salut qu'à la fuite de son ennemi. Après une course poursuite dans le ciel de Gotham City, l'alligator et son complice gorille parviennent à s'enfuir, grâce à l'intervention de renforts aériens.

De retour dans la Batcave, Bruce Wayne analyse avec Terry la situation du greffing, désormais interdite, qui prend des ampleurs inquiétantes malgré le départ de Cuvier : plusieurs overdoses de sérum font perdre quasiment toute forme d'humanité aux animalisés.

Les héros découvrent également que la femme victime d'une agression est une scientifique récompensée, le Docteur Maria Liam, spécialiste en thérapie génique. Ses agresseurs ont pu lui voler des données contenant des informations scientifiques, qui pourraient permettre au Docteur Cuvier, présumé vivant, de retrouver son apparence normale. Wayne suppose également que la récente augmentation de greffing est aussi due à Cuvier, qui cherche à financer son projet.

Grâce à une connaissance, Terry parvient à s'infiltrer dans un bar fréquenté exclusivement par les animalisés, où il est pris à parti par une bande d'humains-hyènes. Finalement vainqueur de la confrontation, il est orienté vers un revendeur de sérum, animalisé en tigre blanc.

Après un combat, le tigre, qui refuse absolument l'antidote de Batman, révèle que Cuvier est bien en vie, caché et protégé dans une fabrique abandonnée. Après l'avoir retrouvé, Batman comprend que ses gardes n'ont pas été animalisés à partir d'humains, mais humanisés à partir d'animaux… Terry inverse les effets du sérum, leur rendant à tous leur condition initiale, et sauve son allié le tigre en frappant Cuvier qui est défenestré.

En définitive, le tigre, qui souhait que sa tigresse soit également humanisée et expérimente les joies de l'humanité, demande à Terry d'inverser son greffing pour la retrouver…

Images

Commentaires

Liens avec le DC Animated Universe

Aucun élément n'est en contradiction avec les évènements racontés dans les séries du DCAU. Au contraire, le retour d'Able Cuvier fait directement référence aux évènements de l'épisode Zoologie.

On notera quelques détails cependant :

  • on ignore comment Cuvier a repris sa forme de chimère. À la fin de l'épisode Zoologie, Batman lui avait en effet fait subir une véritable overdose de sérum, ce qui lui a donné une apparence monstrueuse.


  • Dans sa base de donnée, Wayne conserve des informations sur Ramrod et King Cobra.
  • Bruce Wayne fait référence à « l'arrestation » de Cuvier, bien que Terry, lui, parle de sa mort présumée.
  • Wayne fait référence à l'ordonnance anti-greffing, finalement adoptée, et voulue originellement dans la série animée par le procureur Sam Young.

Détails

Quelques détails sur ce numéro :

  • Terry s'amuse de ne pas savoir, comme beaucoup, distinguer un crocodile d'un alligator. Il le qualifie plus tard de crustacé, puis de salamandre.
  • Comme dans nombre d'épisodes et bandes dessinées, les ombres de Bruce et Terry forment, à la dernière case, la silhouette du Chevalier Noir.

Références culturelles

Quelques références culturelles :

  • Le nom du parc mentionné à la première page (« Lake Murakami Park ») fait référence à l'artiste Glen Murakami, qui a réalisé le design du Docteur Cuvier.
  • Le « Kreisler Award » gagné par le Dr. Liam existe réellement; il s'agit cependant d'un prix récompensant les performances musicales (Fritz Kreisler étant violoniste).
  • Batman surnomme le dealer tigre « Tony », référence au tigre des céréales Frosties.
  • Cuvier fait référence à François d'Assise, saint patron des animaux, en se questionnant sur l'existence d'une âme animale, alors que son sérum a permis de développer une conscience pour ceux auxquels il était injecté…

Publications françaises

Comme les autres bandes dessinées de Batman Beyond, cette histoire n'a jamais été publiée en français.