February 18, 2018, Sunday, 48

Nocturna (Static Choc)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Dans Static Choc, Nocturna est une métahumaine, d'abord adversaire puis rapidement alliée de Static.

Sommaire

Personnage de Static Choc
Nocturna
Série d'origine Static Choc
Première apparition L'Armée des ténèbres
Nom original (VO) Nightingale
Identité réelle Gale
Statut Criminelle repentie
Sexe Féminin
Âge Inconnu (adolescente)
Origine La Terre (humaine)
Cheveux Violets
Yeux Jaunes
Pouvoirs Création de matière noire
Caractéristiques Nocturna est la bonne conscience des Enfants de l'Obscurité, métahumains condamnés à la nuit.
Affiliation Les Enfants de l'Obscurité
Base Station de métro désaffectée
Lieu d'action principal Dakota City
Voix originale(s) Colleen O'Shaughnessey
Voix française(s) Esther Aflalo
Date de création 2004
Personnages de la sérieForum

D'après les séries

Dans Static Choc

La nuit où le gène métahumain se répand sur Dakota City, une jeune fille du nom de Gale a la douloureuse surprise d'y écoper d'une allergie à la lumière du jour. Elle forme avec d'autres jeunes atteints du même mal le groupe des Enfants de l'Obscurité. Trahis par leurs yeux jaunes vifs effrayant la population, ceux-ci se voient contraints de vivre en parias, sous terre, réduits à vivre de rapines, ce qui leur vaut de tomber sous la coupe d'Ebon, l'ennemi public numéro 1, qui voit rapidement l'intérêt d'exploiter la création de matière noire de Gale pour plonger la ville dans les ténèbres éternelles à l'aide d'un dispositif créé par Tech, le petit génie de la bande. La jeune fille, désormais répondant au nom de code de Nocturna, n'a de cesse de s'opposer à son nouveau chef, allant jusqu'à franchir le point de non-retour en sauvant Static et Gear, qui ont tôt fait de lui rendre la pareille.

Forte du soutien supplémentaire de son amie Brickhouse, qui a convenu de feindre la fidélité à Ebon, la jeune fille parvient à mettre en échec le malfaisant, absorbant au prix d'un violent effort la matière noire contenue dans la machine. Nocturna se joint toutefois aux siens pour rejeter l'offre de Static de rejoindre le monde de la surface, l'assurant toutefois que celui-ci a dorénavant des amis dans l'obscurité.






Analyse

Au contraire de ses semblables du Nightbreed, Nightingale ne semble pas trouver d'inspiration dans le Blood Syndicate des comics Milestone (tout au plus la rapprochera-t-on de Nightshade, notamment dans ses capacités) et sa simple présence rapproche davantage sa fine équipe des nettement plus illustres Morlocks, bien connus des lecteurs des X-Men. Sa mise en avant fait d'elle le porte-parole du mal-être que leur vaut leur marginalisation, sujet traité plus d'une fois dans la série tout comme la figure innocente (le plus souvent féminine) vivant mal le fait d'être entraînée sur une mauvaise pente.

Le personnage s'avère ambivalent : moralement dans une moindre mesure (bien que sa bonté naturelle éclipse très majoritairement ses écarts de conduite) mais dans l'action surtout, tantôt dynamique tantôt passif. Outre sa fragilité physique manifeste, la jeune fille n'est jamais vue en position de compter uniquement sur elle-même : marginale parmi les marginaux, elle se voit plus d'une fois à la merci des autres, sa seule alliée constante s'avérant un exemple de solidarité féminine en la personne de Brickhouse.
Le talent de Gale est quand à lui exploité par Ebon au point de s'avérer le nerf du conflit du jour. C'est pourtant ce qui permet à Nocturna de faire triompher le bien, prouvant définitivement sa valeur dans l'action. L'intrigue la voit passer de "petite sœur" de sa famille d'adoption, bonne conscience courageuse mais peu efficace de son groupe (même un poids aux yeux des membres les plus agressifs) au stade supérieur de chef implicite. Ses premières mesures sont une volonté de réconciliation mais aussi de rester en marge. Le prétexte avancé est leur incompatibilité avec le monde de la surface mais le projet de les laisser plancher eux-mêmes sur un remède peut aisément être interprété non seulement comme une revendication d'autonomie mais aussi comme une façon de se racheter.

Bien que cela soit certainement le fait du hasard, notons que son nom français, Nocturna, est celui d'une ennemie de Batman qui non contente de souffrir elle aussi d'une allergie à la lumière solaire (ce qui renvoie à cette maladie hélas bien réelle qu'est la protoporphyrie érythropoïétique) devait être adaptée dès Batman TAS sous les traits d'un vampire, ce qui lui valut d'ailleurs d'être écartée pour éviter les foudres de la censure. Bien loin du rossignol auquel elle soit son nom original, qui non content d'évoquer la beauté et la fragilité n'est pas sans renvoyer une certaine image de moralité et d'honnêteté si l'on pense au fameux conte d'Andersen, Le Rossignol et l'Empereur de Chine.









Notes sur le design

L'apparence de Nightingale semble avoir été pensée pour la démarquer : des traits dénotant une possible ascendance asiatique encadrés par deux mèches de cheveux tirant sur le violet et une combinaison pourpre d'une matière évoquant le cuir s'ajoutent aux yeux jaunes aux pupilles contractées communs à ceux de sa condition, cachés par des lunettes noires en triangle. Sa grosse ceinture noire et ses bottes également encerclées de ceintures finissent le look du personnage.


Voix originale

Colleen O'Shaughnessey, actrice habituée du doublage, est la voix originale de Nightingale.

Voix françaises

Esther Aflalo, officiant sur bon nombre de rôles féminins de la série, importants comme mineurs, campe Nocturna en VF, avec le sérieux approprié, plutôt en contraste avec son registre habituel, d'ordinaire léger et pétillant.

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

Static Choc :

Références

Sources images et infos :