July 28, 2014, Monday, 208

Curare

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Dans le DC Animated Universe, Curare est un membre de la Société des Assassins.

Sommaire

Personnage de Batman : La Relève
Curare
Série d'origine Batman : La Relève
Première apparition Un soupçon de curare
Dernière apparition Le Survivant
Nom Curare
Nom original (VO) Curaré
Identité réelle Inconnue
Statut Criminelle
Sexe Féminin
Âge Inconnu
Origine La Terre (humaine)
Yeux Noirs
Pouvoirs Aucun, mais Curare est une combattante hyper-entrainée.
Armes Nombreuses armes, dont un cimeterre extrêmement aiguisé.
Caractéristiques Curare est le meilleur membre de la Société des Assassins.
Liens de parenté Aucun connu
Affiliation Société des Assassins
Lieu d'action principal Gotham City
Voix originale(s) Melissa Disney
Voix française(s) Melissa Disney
Sophie Baranes
Personnages de la sérieForum

D'après les séries

Dans Batman : La Relève

Curare est une tueuse professionnelle et le meilleur membre de la Société des Assassins. Elle n'a jamais manqué sa cible. Personne ne connaît ni son nom, ni son visage ; la seule photographie d'elle dont dispose Interpol (et Batman), prise lors d'un contrat à l'aéroport de Berlin, est floue.

Quelques temps après cet assassinat, elle reçoit l'ordre de tuer le procureur Sam Young, mari du commissaire de Police Barbara Gordon, qui devait témoigner dans le procès du trafiquant d'armes Fyodor Davich. Elle se rend alors à Gotham City (Un soupçon de curare), mais y est contrée par Batman.

Curare sera mise en garde sur cet échec par ses employeurs. Ces derniers lui rappelent la règle de la Société des Assassins, qui est de tuer quiconque ne remplit pas un contrat.

Lors de sa tentative suivante, Curare est encore arrêtée par Batman (qui devient à cette occasion le seul à avoir vu son visage), mais réussit à s'échapper malgré un piège que lui avait tendu le Commissaire Gordon.

Plus tard, elle réussit tout de même à acculer le procureur et sa femme dans une chambre froide, mais Barbara et Batman réussiront encore à empêcher Curare de tuer et l'arrêteront. Après le témoignage de Sam Young au procès de Davich, Curare réussit cependant à s'échapper, devenant ainsi la cible de la Société des Assassins.

Elle comprend alors que sa seule chance de survie serait de contre-attaquer en éliminant elle-même tous les membres de son organisation (Le Survivant). Ainsi, après s'être débarrassée de l'une de ses collègues à Lisbonne, elle s'occupe de Devon, le chef des Assassins, en usant d'un gaz qui place ses ennemis dans un état végétatif permanent.

Elle se rend enfin à Gotham et fait subir le même sort au dernier de ses anciens collègues, Mutro Botha. Elle décide ensuite de tuer le seul à l'avoir jamais vaincu : Batman !

Évidemment, et malgré une lutte acharnée, ce dernier réussit finalement à la mettre hors d'état de nuire…










D'après la BD tirée de la série

Dans le numéro 9 de la série Batman Beyond, intitulé The Last of Her Kind (scénarisé par Hilary J. Bader et Rich Fogel, et dessiné par Craig Rousseau), la Société des Assassins se reforme, avec à sa tête la mortelle Curare…

Analyse

La présentation que fait Bruce à Terry de Curare, d'après les maigres informations dont il dispose, la décrit comme le combattant ultime, sans états d'âmes, n'ayant jamais échoué.

Le fait qu'elle reste constamment muette et que son visage ne soit jamais montré accentue l'atmosphère de mystère autour d'elle.

Son nom à lui seul, qui désigne un poison paralysant les muscles utilisé par certains Amérindiens et Aborigènes, laisse supposer la dangerosité du personnage accentuée par son arsenal digne des ninjas :

  • un cimeterre aiguisé par un laser, dont la lame a l'épaisseur d'une couche de molécules et peut couper une porte faite de 25 cm d'acier trempé (Un soupçon de curare). Curare utilise son épée non seulement pour trancher mais également pour éblouir grâce à son reflet, pour arrêter les balles ou pour la lancer comme un boomerang
  • des kunaï
  • des foulards pour étouffer
  • une ribambelle de bombes fumigènes, portées en collier ou à la ceinture
  • du matériel plus high-tech, comme des caméras et des micros.

On notera aussi que son nom en VO se prononce et s'écrit Curaré (avec un accent) : il s'agit du verbe espagnol "curar" conjugué au futur à la première personne. Cela signifie "je soignerai"… mais peut aussi vouloir dire "je réglerai le problème" : un bon slogan pour un tueur à gage !

Le mystère s'épaissit encore sur les origines du personnage : sa tenue et son arme (un cimeterre) font penser qu'elle vient du moyen-orient, tandis que son nom a une consonance hispanique (le curare étant par ailleurs une substance sud-américaine).






Notes sur le design

La tueuse à la peau bleue a été créée par Glen Murakami. Comme beaucoup d'autres personnages de la série Batman : La Relève, son design a précédé l'écriture de ses origines.


Image:Curare - Présentation.jpg

En plus de ses armes, son apparence évoque également un ninja au visage camouflé. Visage que l'on ne verra pas une seule fois à l'écran. Un dessin avait cependant prévu cette révélation.


Voix originale

Les quelques rares onomatopées et grognements émis par Curare sont assurés par Melissa Disney, actrice américaine spécialisée dans le doublage et relativement présente dans le DCAU.

Voix françaises

  • Curare ne prononçant pas un seul mot durant ses apparitions, la version originale de Melissa Disney a été conservée dans l'épisode Un soupçon de curare.
  • Pour des raisons inconnues, il n'en est pas de même dans Le Survivant où elle hérite en version française de la voix de Sophie Baranes (qui double également Max Gibson), sans être plus bavarde pour autant.

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

Batman : La Relève :

Références

Sources images et infos :