February 21, 2020, Friday, 51

Shadows & Light

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Shadows & Light est le 7e épisode de la bande dessinée The All-New Batman: The Brave and the Bold, elle-même inspirée de Batman: The Brave and the Bold.

Batman: The Brave & the Bold
BD
Titre original Shadows & Light
[Ombres et Lumière]
Série The All-New Batman: The Brave and the Bold
Numéro / Date N°7 / Juillet 2011
Continuité Discutable
Couverture Rick Burchett
Scénario Sholly Fisch
Dessins Rick Burchett
Encrage Dan Davis
Couleurs Gabe Eltaeb
Lettrage Dezi Sienty
Nombre de planches 20
← Précédent Suivant →
Now You See Me… Under the Sea
Guide des épisodes BD

Sommaire

Histoire

Batman se rappelle l'aide qu'avaient apportée les Teen Titans à la Ligue des Justiciers, il y a quelques années, face au Time Trapper qui avait réduit les membres de l'équipe d'adultes à leur forme de petit enfant. Il plonge ensuite plus profondément dans ses souvenirs pour se remémorer l'époque où lui aussi a connu ce besoin de prouver sa valeur à la génération précédente, lors de ses premiers pas comme Batman.

Il avait ainsi entamé sa carrière super-héroïque plus d'une décennie après le retrait, en tant que protecteur de Gotham City, du Green Lantern Alan Scott. Ce dernier, en proie aux interrogations que suscitaient le sombre nouveau justicier, décida d'aller à sa rencontre. Après avoir corrigé une poignée de malfrats, Batman vit donc débarquer Green Lantern et en profita pour lui témoigner le grand respect qu'il lui portait. En retour, l'aîné lui reprocha ses méthodes musclées et tapies dans l'ombre et de confondre vengeance et justice. Le jeune héros, repensant à la mort de ses parents, lui rétorqua que, lui, ne s'était occupé jadis que des monstres et des super-vilains mais pas de la commune vermine.

La prise de bec s'arrêta car Batman avait affaire ailleurs. Il accepta la compagnie de Green Lantern en le convaincant que, pour cette mission liée à un kidnapping d'enfant, ses manières discrètes s'imposaient. Arrivé à la cachette des ravisseurs, le duo neutralisa un à un ses opposants, jusqu'à ce que l'un d'eux tirât sur la petite fille, protégée in extremis par Batman et les pouvoirs de Green Lantern. Lequel, fou de rage face à cette horreur, fondit l'arme du criminel et contint ses envies meurtrières lorsque Batman, reprenant à son compte les récentes remarques du moralisateur masqué, sous-entendit que tuer serait vengeance, et non pas justice.

Deux jours plus tard, Green Lantern retrouva son successeur dans une nouvelle tenue, censée paraitre plus héroïque. Il exprima toute l'estime qu'il avait désormais pour lui et son mode opératoire différent, mais le prévint également qu'il devait s'attendre à de futures menaces plus terribles, qui exigeraient un entraînement adéquat. C'est pourquoi il le mit en relation avec les expérimentés membres de la Société des Justiciers, déjà formateurs de Black Canary.

Images

Commentaires

Liens avec la série animée

Aucun élément n'est rédhibitoirement en contradiction avec les évènements racontés dans Batman : L'Alliance des Héros.

On notera quelques détails cependant :

  • Quand Batman retrouve Green Lantern deux jours après leur escapade nocturne, son nouveau costume est celui de la série. Or, comme on peut le voir dans divers flashbacks (Un corps peut en cacher un autre, Robin voit rouge…), l'Homme-Chauve-souris en a revêtu un transitionnel durant l'époque où il a intégré Robin dans sa lutte contre le crime. Et il semble peu probable que Batman ait alterné entre deux costumes avant de se fixer définitivement sur celui que l'on connait bien. D'autres options sont possibles mais restent tirées par les cheveux.
  • D'autre part, les observateurs les plus méticuleux remarqueront que, contrairement au logo du premier costume que porte le Batman animé, celui de papier comporte des oreilles.
  • Un flashback montre Solomon Grundy avec son look des comics le plus répandu, et non pas celui de la série.
  • Dans l'évocation de la mort des parents Wayne, la silhouette de Joe Chill semble porter un chapeau, alors que c'est une casquette que l'on voit dans le dessin animé.
  • Wonder Girl, vue dans un flashback avec les Teen Titans n'apparaît pas dans la série animée.

Détails

Quelques détails sur ce numéro :



  • Même si le jeu vidéo présente une statue en l'honneur d'Alan Scott dans Gotham City, la série, elle, ne fait aucunement mention de ce héros comme ex-protecteur de la ville. À titre informatif, l'idée d'un Batman successeur d'Alan Scott est une invention post-Crisis, dans la continuité des comics DC.
  • Shadows & Light nous fait découvrir également Alan Scott en civil, travaillant à la radio GM Gotham Broadcasting, comme c'est le cas dans les comics depuis les années 40, à ceci près que la station s'y nomme Gotham Broadcasting Company (GBC).
  • Cette BD évoque beaucoup l'épisode Batman crie justice, non seulement par son absence d'humour, mais aussi par le thème abordé de l'opposition entre justice et vengeance. Dans les deux histoires, aucun héros ne cède à cette dernière.

Références culturelles

Quelques références culturelles :

  • Dans son bureau, Alan Scott regarde les informations traitant de Batman sur trois écrans en noir et blanc. Aussi, voir sans couleurs ce Batman au look de 1939 suggère un clin d'œil au serial Batman des années 40.
  • En tout cas, la référence au Batman des comics des premières heures est complétée par l'orthographe « Bat-Man » (qui n'a duré que le temps de quelques Detective Comics) à lire dans la bulle de la journaliste Vicki Vale.