October 21, 2020, Wednesday, 294

Plastique (DCAU)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Dans le DC Animated Universe, Plastique fait partie de l'Unité Spéciale X pour son expertise en matière d'explosifs.

Sommaire

Personnage de La Ligue des Justiciers
Plastique
Série d'origine La Ligue des Justiciers
Première apparition Unité spéciale X (JLU)
Identité réelle Bette Sans Souci
Statut Criminelle
Sexe Féminin
Âge 25-30 ans
Origine La Terre (humain)
Cheveux Noirs (teints en roux)
Yeux Noirs
Pouvoirs Aucun
Armes Disques explosifs et plastic
Caractéristiques Plastique est une détenue, experte en explosifs, et offre ses services à l'Unité Spéciale X.
Affiliation Unité Spéciale X
Base Belle Reve
Lieu d'action principal La Terre
Voix originale(s) Juliet Landau
Voix française(s) Dominique Westberg
Personnage créé par Gerry Conway et Pat Broderick
Date de création 1982
Personnages de la sérieForum

D'après les séries

Dans La Ligue des Justiciers

Betty Sans Souci, aguicheuse criminelle aussi pleine d'esprit que sans pitié, doit son alias Plastique à sa connaissance en matière d'explosifs. En échange d'avantages, elle accepte en tant que détenue d'intégrer l'Unité Spéciale X, un groupe d'élite gouvernemental top secret dirigé par Amanda Waller, et ce, au moins le temps d'une mission cambriolage dans la Tour de Guet. Son rôle consiste, en binôme avec Deadshot, à créer une diversion en faisant sauter le réacteur nucléaire de la base spatiale.

Le plan fonctionne, seulement, au moment de s'enfuir, J'onn J'onzz fait barrage à Plastique. Celle-ci menace alors de tuer Atom Smasher d'un disque explosif. Mais Captain Atom la surprend ; elle en lâche son arme qui, en l'air, reçoit le tir pragmatique de Deadshot. Bien qu'en partie protégée de la déflagration par Captain Atom, la rousse git gravement blessée, tandis que le reste de l'équipe retourne sur Terre.




D'après les comics

Plastique débarque dans les comics DC en 1982, au numéro 7 de la série The Fury of Firestorm. Elle est alors une indépendantiste québecoise projetant, recouverte de disques explosifs, de servir de martyre dans les locaux d'un journal new-yorkais. Firestorm l'en empêche, non sans humiliation, en vaporisant ni plus ni moins toute sa combinaison pour récupérer les bombes détachées.

Plus tard, Plastique figure dans la Suicide Squad montée par Amanda Waller. Trahissant l'équipe, elle finit par subir un lavage de cerveau qui lui supprime la mémoire de sa participation à l'organisation. Ses retours solo perdent ensuite de leur militantisme, lorgnant vers l'appât du gain. Pourtant, accusée d'évasion et de tentatives d'assassinat, et risquant la perpétuité, Betty trouve de l'aide en la personne de Captain Atom. En effet, bien que l'ayant combattue, le héros s'est épris d'elle et lui propose de se marier ensemble afin qu'il puisse éviter de témoigner contre elle. Betty refuse, pour mieux se convaincre elle-même qu'elle a changé.

Finalement, elle obtiendra la grâce présidentielle et vivra un moment en tant qu'épouse, avant de divorcer, retourner du mauvais côté et réintégrer la Suicide Squad.

Analyse

Débarrassée de son background revendicatif des débuts, de son costume flashy et de ses super-pouvoirs, la Plastique du DCAU diffère de la version papier originelle en campant une espionne glamour façon méchante James Bond girl. Vu la nature de l'Unité Spéciale X, l'idée se révèle pertinente, comparée à l'apparence banalement et inutilement sexy du personnage des comics.

Le duo éphémère que Plastique forme avec son pendant masculin, Deadshot, brille par sa tension sexuelle croustillante. Lors d'un ping-pong de bons mots, les agaceries de la rousse incendiaire répondent à l'attitude ultra-confiante du playboy. Aussi, bien qu'il s'agisse d'ennemis de la Ligue, il en résulte chez le spectateur un sentiment de sympathie à leur égard. Effet d'autant plus voulu des scénaristes qu'il conditionne l'intensité de l'impact que doit produire le terrible sort réservé à Plastique.

Outre son attitude joueuse, l'autre moyen mis en œuvre pour créer de l'empathie se constate dans le rôle d'acteur le moins expérimenté de la criminelle. Ainsi, à partir de l'angle original que propose l'épisode Unité spéciale X, c'est-à-dire l'action vue à travers le regard des adversaires, Plastique sert de point d'ancrage identificatoire pour le téléspectateur. Jusqu'à son accident, qui rappelle très vite, telle une morale de conte, que sa vie aussi dangereuse que malhonnête, même si palpitante à première vue, conduit immanquablement au pire.
Au passage, Wizard, jeune délinquant de Batman : La Série animée, incarne à peu près le même type de personnage, mais version happy end, car remis dans le droit chemin assez tôt et comme il faut.

Plastique s'inscrit également dans la lignée propre au DCAU des personnages féminins au physique canon, et entourés, du moins par moments, d'une aura sexuelle. D'ailleurs, dans ce cadre, le cas de la plastiqueuse est emblématique de l'esprit mature dont fait preuve La Ligue des Justiciers. Car, métaphoriquement, la courte relation tissée entre Deadshot et Plastique renvoie à un parcours d'amants d'une nuit : d'abord la rencontre (dans le quartier général), suivie de l'arrivée à l'hôtel (la Tour de Guet), l'étape de l'ascenseur, les préliminaires (les préparatifs dans la salle du réacteur) puis l'acte amoureux (la course dans les escaliers). Et puisque la rousse exprime de l'excitation à l'idée d'exploser le réacteur, comment ne pas voir en sa réalisation la procuration d'un orgasme ? De même, le goût prononcé de la saboteuse pour le risque, ainsi que l'attrait du surnommé « Tueur » pour le meurtre trouvent leur point d'orgue lorsque le criminel sacrifie sa partenaire, sur l'autel du secret défense. La petite mort partagée s'accompagne alors des gémissements de Betty.

Évidemment, le fait que cette dernière finisse dans les bras de Captain Atom est un clin d'œil à l'ex-couple des comics. Par contre, cette scène tragique n'annonce pas forcément la mort prochaine de Plastique, mais les évènements futurs de la série ne suggéreront pas non plus de mèche éventée de sa part concernant l'Unité Spéciale X. Une des conjectures plausibles veut donc qu'elle se retrouve dans un état de coma.

Pour finir sur la dimension sensuelle du personnage, on peut remarquer que Plastique, en mode séduction, aime à prendre des poses provocantes, y compris aidée de sa souplesse, à l'image de Vixen. Et pour l'anecdote, le mot anglais « plastic » englobe toutes les acceptions des noms masculins et adjectif français « plastique » et « plastic », la matière explosive autant que la chirurgie plastique. Mais seuls les francophones ont la chance de pouvoir associer « la plastique » à « la silhouette de quelqu'un ».














Notes sur le design

Plastique est une bombe anatomique à la rousseur probablement artificielle vu la couleur de sa pilosité faciale. Ses yeux mi-clos combinés à ses cils et sourcils épais indiquent d'entrée de jeu à quel camp elle appartient. Enfin, ses cheveux, courts, voilent néanmoins une bonne partie de sa nuque.

Face aux membres de l'Unité Spéciale X, elle se présente de manière particulièrement affriolante, avec une robe rouge grenade des plus moulantes, et couvrant bien timidement ses cuisses prolongées de jambes qu'épousent ses bottes blanches. De plus, son collier, son bracelet et sa fine ceinture font transparaître un côté bling-bling.

Dans le reste de l'épisode, elle évolue avec la tenue à manches courtes des employés de la Tour de Guet.

Voix originale

En VO, Juliet Landau assure la voix de Plastique.

Voix française

En VF, Dominique Westberg prête sa voix au personnage.

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

La Ligue des Justiciers :

Références

Sources images et infos :