December 14, 2019, Saturday, 347

Spellbinder (DCAU)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne le criminel du DCAU. Pour les autres interprétations du personnage, voir Spellbinderalt=Page d'aide sur l'homonymie

Dans Batman : La Relève, Spellbinder est un criminel de Gotham City, ennemi récurrent de Batman II.

Personnage de Batman : La Relève
Spellbinder
Série d'origine Batman : La Relève
Première apparition Hypnose
Dernière apparition Le Monde à l'envers
Nom Spellbinder
Identité réelle Docteur Ira Billings
Statut Criminel
Sexe Masculin
Âge Inconnu. La quarantaine ?
Origine La Terre (humain)
Cheveux Châtains
Yeux Noirs
Pouvoirs Aucun
Armes Un œil high-tech au niveau de la paume plongeant autrui par simple contact visuel au sein de mirages hyperréalistes.
Caractéristiques Spellbinder est un criminel usant d'illusions pour hypnotiser ses victimes.
Affiliation Hamilton Hill High
Lieu d'action principal Gotham City
Voix originale(s) Jon Cypher
Voix française(s) Stéphane Vasseur
Christian Peythieu
Olivier Rodier
Personnage créé par John Broome et Sheldon Moldoff
Date de création 1966
Personnages de la sérieForum

D'après les séries

Dans Batman : La Relève

Ne se sentant pas apprécié à sa juste valeur dans son travail de psychologue au lycée Hamilton Hill High, le docteur Ira Billings met au point un dispositif très sophistiqué, permettant de plonger autrui au cœur d'illusions ultra-réalistes. Par l'hypnose, il sème ainsi une vague de vols prenant pour cibles les riches familles de ses jeunes patients, qu'il fait ensuite passer pour des affabulateurs lorsque la police vient le consulter.
Le malfaiteur attire rapidement l'attention de Batman auquel il échappe grâce à ses redoutables mirages. Mais celui qu'on surnomme Spellbinder tresse sans le savoir la corde pour se pendre lorsqu'il pousse celui qui se cache sous le masque du justicier, Terry McGinnis, à cambrioler son patron, Bruce Wayne. Ce dernier parvient à sortir son poulain de sa transe et la collaboration des deux hommes permet d'envoyer le nouvel ennemi public derrière les barreaux.

Quelque temps plus tard, Spellbinder met au point une salle clandestine de réalité virtuelle où de jeunes égarés viennent dépenser leur argent pour y vivre leurs rêves. Batman débusque l'hypnotiseur en filant un de ses clients jusqu'à son repaire où a été entraînée son amie Max Gibson. C'est cette dernière qui en reprenant ses esprits, sauve le justicier en neutralisant le criminel.

Spellbinder croise une nouvelle fois la route du Chevalier de Demain lorsqu'il fait passer ce dernier pour un meurtrier aux yeux du commissaire Barbara Gordon, allant même jusqu'à kidnapper le pseudo-défunt Stan le Détraqué pour parfaire sa mascarade. Démasqué par Bruce Wayne, Billings voit son implication révélée par Batman, ce qui lui vaut d'être renvoyé en prison séance tenante.





D'après les BD tirées des séries

Premier vilain à apparaître dans le comic Batman Beyond, Spellbinder est présent dans deux histoires ayant en commun de mettre en scène deux Batman.

D'après les comics

Spellbinder fait ses débuts en décembre 1966 dans les pages de Detective Comics #358. À l'origine peintre dans le mouvement pop art, Delbert Billings décide d'exploiter son talent dans les illusions d'optique à des fins criminelles, devenant un adversaire mineur de Batman. Il finit assassiné par sa petite amie Fay Moffit, lorsque celle-ci décide d'accepter à sa place le marché proposé par le démon Neron en échange d'authentiques super-pouvoirs. Lady Spellbinder ne marquera pas davantage les esprits et sera à son tour abattue sans ménagement lors du crossover Infinite Crisis. Un autre Spellbinder aura brièvement affronté la Justice League International pour le compte du gouvernement en 1994.

Analyse

Dans l'optique d'inclure au monde futuriste de Batman : La Relève un successeur de l'Épouvantail et du Chapelier Fou, l'équipe de Bruce Timm a pris la décision inattendue de remettre au goût du jour Spellbinder, un bat-vilain du Silver Age aussi kitsch qu'obscur.

N'étant pas sans rappeler Mysterio, le fameux ennemi de Spider-Man, l'hypnotiseur offre un nouveau prétexte à des effets visuels inventifs voire brillants, un peu perdus de vue depuis les jours de Batman TAS. Les scénaristes du DCAU ont toutefois pris soin d'éviter que le personnage ne devienne répétitif et ont veillé à explorer chacune de ses apparitions sous un jour différent.

Moins théâtral que ses prédécesseurs, Spellbinder peut paraître ainsi plus basique de par sa basse cupidité, la figure du psychologue profiteur ayant à ce titre déjà été évoquée à travers Hugo Strange. Le personnage parvient néanmoins à gagner un certain cachet grâce à quelques actions révélatrices. Manipulateur par excellence à la douceur trompeuse, Billings sait faire preuve d'un sang froid souvent glacial, comme en témoigne son indifférence quant aux souffrances de ses victimes.

Peut-être plus encore que l'appât du gain, c'est sans doute l'esprit de vengeance qui semble animer véritablement le malfaiteur, les jeunes restant ses cibles de prédilection. Compte tenu de son génie, compensant sa médiocrité sur le plan physique à tel point que Terry n'aura su le vaincre sans aide extérieure, on peut en venir à supposer que Billings avait choisi sa position modeste par vocation avant de s'aigrir au point d'en perdre toute empathie.







Notes sur le design

Spellbinder a bénéficié d'un costume remarquable, très éloigné du patchwork bariolé des comics : un justaucorps constitué de rayures orange et noires en spirale, renvoyant à sa nature d'hypnotiseur, recouvrant toute sa personne y compris les yeux.

Image:Spellbinder - Design.png

Voix originale

Jon Cypher fait bénéficier Spellbinder de sa voix grave et posée.

Voix françaises

En VF, Spellbinder est doublé à chacune de ses apparitions par un comédien différent, ce qui fait pour le moins défaut à son aura.

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

Batman : La Relève :

Bandes dessinées

Batman Beyond :

Références

Sources images et infos :