November 24, 2017, Friday, 327

Le Chapelier Fou (DCAU)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne le criminel du DCAU. Pour les autres interprétations du personnage, voir Le Chapelier Foualt=Page d'aide sur l'homonymie

Dans le DC Animated Universe, le Chapelier Fou est un criminel contrôlant le cerveau de ses victimes à l'aide de sa technologie.

Personnage de Batman TAS
Le Chapelier Fou
Série d'origine Batman : La Série animée
Autre(s) série(s) The New Batman Adventures
Superman : La Série animée
Première apparition Le Pays des Merveilles (BTAS)
Dernière apparition Héros par intérim (STAS)
Nom Le Chapelier Fou
Nom original (VO) The Mad Hatter
Identité réelle Jervis Tetch
Statut Criminel
Sexe Masculin
Âge Inconnu
Origine La Terre (humain)
Cheveux Blonds
Yeux Bleus (Jervis) puis noirs (Chapelier)
Pouvoirs Aucun mais il a mis au point une technologie lui permettant de contrôler le cerveau d'autrui. Il a également un certain don pour le déguisement.
Armes Ses différents appareils de contrôle cérébral
Caractéristiques Ex-scientifique brillant tombé dans la criminalité, obsédé par le personnage crée par Lewis Caroll. Il se sert de ses compétences en terme de contrôle du cerveau pour commettre ses méfaits.
Affiliation Wayne Entreprises (anciennement)
Lieu d'action principal Gotham City
Voix originale(s) Roddy McDowall
Voix française(s) Mario Santini (BTAS)
Jean-Pierre Leroux (BTAS)
Gilbert Lévy (BTAS)
Vincent Violette (BTAS)
Philippe Mareuil (BTAS)
Achille Orsoni (TNBA)
Jean-Pierre Denys (TNBA)
Marc Perez (STAS)
Personnage créé par Bob Kane et Bill Finger
Date de création 1948
Personnages de la sérieForum

D'après les séries

Dans Batman : La Série animée

Jervis Tetch est un scientifique de Wayne Entreprises. Esprit brillant, il parvient à mettre au point un dispositif de contrôle mental lui permettant de se faire obéir de n'importe qui, y compris des animaux, le portant sur la tête. Lorsqu'Alice, une secrétaire dont il est tombé amoureux, se dispute avec son fiancé Billy, Tetch entreprend de la séduire à l'aide de sa création, n'hésitant pas à asservir plusieurs citoyens de Gotham City pour cela. Mais Alice se rabiboche avec son fiancé et lorsque Batman tente d'empêcher Tetch d'user à nouveau de sa technologie, Jervis sombre dans la démence. Vêtu tel le Chapelier Fou du roman "Alice aux pays des Merveilles", il enlève la jeune fille et tente de tuer le justicier qui parvient toutefois à neutraliser le nouveau criminel. Celui qui se fait désormais appeler le Chapelier Fou ne peut que contempler impuissant Alice rejoindre les bras de Billy. Dès lors, il se jure de faire payer à Batman son échec.

C'est ainsi qu'après s'être évadé, le Chapelier capture le Chevalier Noir puis utilise une machine qu'il a mis au point pour le plonger dans un coma où sa victime, tout en rêvant, aura l'illusion de vivre dans un monde idéal. Batman parvient néanmoins à trouver la faille du plan de Tetch et met hors d'état de nuire ce dernier après s'être réveillé.

Le Chapelier n'en reste toutefois pas là. Après être sorti de l'asile quelques temps plus tard, il décide de suivre Veronica Vreeland lors de l'un de ses voyages en Amérique du Sud. Sur place, il prend le contrôle du cerveau d'un shaman qui, sous la contrainte, l'aide à dissimuler ses appareils dans des poupées vaudou. Tetch les donne ensuite à Veronica puis la convainc de faire de même auprès de ses connaissances, dont de riches hommes d'affaires de Gotham. Le Chapelier réussit alors à les forcer à lui verser d'importantes sommes d'argent tout en restant dans l'ombre. Tetch espère ainsi pouvoir goûter à une retraite facilement acquise mais une nouvelle fois, il est retrouvé et arrêté par Batman.

Plus tard, le Chapelier participe en tant que juré au faux procès que les super-criminels de Gotham intentent à Batman après que Tetch ait mis tout le personnel d'Arkham sous son contrôle. Ultérieurement, le Joker subtilise sa technologie puis la retourne contre lui en le réduisant à un état végétatif avant de s'en servir pour ses plans personnels.

Dans The New Batman Adventures

Le Chapelier Fou apparaît lors d'un cauchemar de Batgirl sous l'emprise d'un gaz de l'Épouvantail. On l'y voit aux côtés d'autres criminels demandant réparation pour le préjudice qu'il aurait subi à cause de Batman…

Dans la réalité et quelques temps plus tard, le Chapelier a perfectionné sa technologie au point de pouvoir contrôler les cerveaux d'animaux à distance. Il s'infiltre ainsi dans un cirque (le même où Dick Grayson a passé son enfance) puis commet indirectement moult vols de matériel informatique dans le but d'améliorer encore sa technologie pour pouvoir également manipuler les humains à distance. Le pot aux roses finit toutefois par être découvert par Batman et Nightwing.

Dans Superman : La Série animée

Suite à la mystérieuse disparition de Batman à Gotham, le Chapelier Fou, l'Homme Mystère et Bane s'associent pour former un redoutable trio. Superman, sous le déguisement du Chevalier Noir, et Robin mettent toutefois fin à leur association, non sans avoir utilisé les compétences du Chapelier pour découvrir qui a enlevé Bruce.














D'après les BD tirées des séries

Le Chapelier Fou fait quelques apparitions au sein des BD tirées du DCAU. L'une des plus remarquables est But a Dream de la série Batman & Robin Adventures où le criminel réussit à se faire passer pour mort avant d'enlever Alice juste avant le mariage de celle-ci avec Billy. Les plans du sinistre chapelier sont toutefois contrecarrés une fois de plus par Batman, assisté par Robin.

On notera aussi également l'histoire (Almost) The World's Finest Team de la série Superman Adventures. Le Chapelier y est confronté à la surprenante association entre Superman et Batgirl après qu'il ait enlevé Bruce Wayne.


D'après les comics

Apparu en 1948 sous la plume de Bob Kane et Bill Finger, Jervis Tetch est un scientifique de génie obsédé par le roman de Lewis Caroll, Les Aventures d'Alice aux Pays des Merveilles et plus particulièrement par le personnage du Chapelier, plus communément appellé Chapelier Fou, dont il est persuadé d'être l'incarnation physique. Cette obsession, combinée à sa grande attirance pour les chapeaux et autres couvre-chefs, servira de moteur pour ses crimes, qu'il exécute en usant notamment de ses compétences en matière de contrôle cérébral. Il nourrit également l'ambition de s'emparer du masque de Batman.

Ce profil psychologique est globalement respecté par les comics au fil des années. On notera que certains auteurs ont ajouté au personnage une dimension encore plus malsaine de par son rapport avec l'enfance, notamment dans Robin: Year One où on apprend qu'il participe à un commerce de filles mineures. Le comics Arkham Asylum: A Serious House on Serious Earth semble également confirmer les penchants pédophiles du Chapelier (certainement une nouvelle allusion à Lewis Caroll, qui aurait également eu une attirance pour les mineures).

Son apparence physique a connu plusieurs variantes, même s'il est généralement vêtu d'un élégant costume avec un haut-de-forme sur lequel est posé sa fameuse carte de contrôle. Il peut ainsi avoir une taille normale comme très petite ou encore être roux ou blond.

On notera aussi l'existence d'un imposteur se faisant passer pour le Chapelier Fou, apparu pour la première fois en 1956. Moins dérangé que son modèle, il possède la même obsession que lui pour les chapeaux et est bien déterminé à compléter sa collection, notamment avec le masque du Chevalier Noir. On notera également que cet imposteur est roux et porte une moustache (ce qui a visiblement influencé l'apparence du Chapelier dans la série TV Batman des années 60.)
Ce n'est qu'en 1981 que Jervis Tetch refait son apparition et reprend sa place en tant que Chapelier Fou. Le faux Chapelier est alors supposé mort, tué par Tetch, mais il refit quelques apparitions par la suite, la plus récente datant de 2010 (il y est nommé Hatman).

Analyse

À l'instar de Mister Freeze, le personnage du Chapelier Fou a été repensé pour les besoins de BTAS, afin qu'il soit plus en accord avec le ton de la série. Le personnage avait en effet jusque là été traité soit de manière plutôt grotesque (notamment dans la série live Batman des années 60), soit au contraire de manière trop sombre pour une série destinée en partie à la jeunesse (certains comics sous-entendant des penchants pédophiles chez le Chapelier). Paul Dini a donc fait de Jervis Tetch un scientifique aussi brillant que timide, féru d'Alice aux Pays des Merveilles et de son personnage de Chapelier. Dini réussit l'exploit de rendre Jervis sympathique au premier abord, et même pour le moins insoupçonnable pour le spectateur néophyte, impression renforcée par le fait qu'il travaille pour notre héros Bruce Wayne. Cependant, l'aspect dangereux du personnage finit assez vite par transparaître lorsqu'on le voit céder à la tentation d'user de son dispositif lui permettant de contrôler le cerveau pour servir ses ambitions.

Jervis Tetch se révèle en effet rapidement être l'archétype du pécheur ayant recours à la facilité pour arriver à ses fins. Incapable d'avouer ses sentiments à Alice et nourrissant la frustration de la voir sans cesse lui échapper, tout en subissant les remontrances de sa supérieure, son basculement dans la folie est brillamment amené, renforcé en prime par un subtil changement physique entre Jervis et le Chapelier Fou, au niveau des yeux, des cheveux et des dents. Ayant ainsi pu entrapercevoir la possibilité de prendre le contrôle total de sa vie, le Chapelier n'acceptera plus de ne pas réussir à obtenir ce qu'il désire. On repense à ce moment effrayant où Janet Van Dorn parvient à lui faire avouer qu'il préférerait volontiers tuer Alice plutôt que de la laisser vivre avec Billy.

L'aspect capricieux du personnage transparaît encore dans l'intrigue des Poupées mayas où il confesse que son plan n'était motivé par rien de plus que l'appât du gain facile à l'aide de ses compétences. Ses ambitions sont tout aussi peu glorieuses dans l'épisode Les Jeux du cirque de TNBA, où l'on pourra également constater que Jervis semble à l'évidence avoir un certain talent pour la comédie puisque parvenant à s'infiltrer dans un cirque pendant plusieurs semaines en tant que clown. Rêve ou Réalité aura également permis, en plus de confirmer son génie en matière de manipulation mentale, de développer le manque de perception de la réalité du Chapelier Fou, ce dernier se révélant incapable de comprendre comment Batman a pu refuser l'idée de vivre dans un monde, idéal d'un certain point de vue, mais néanmoins illusoire.

Contrairement aux comics, on notera que cette version du personnage ne semble pas vraiment avoir d'obsession particulière pour les couvre-chefs, même si on l'a entendu exprimer le désir d'ouvrir une boutique de chapeaux (ou plus précisément de capelines dans la VO) sur une île déserte une fois l'argent nécessaire dérobé. Son acharnement sur Batman, motivé par son envie de dérober son masque dans les comics, est ici lié à l'échec douloureux que ce dernier a infligé à Jervis lors de leur première rencontre. En revanche, l'obsession de Tetch pour le roman de Lewis Caroll est bien entendu toujours présente, que ce soit par le nom même adopté par le criminel ou bien son obsession pour Alice, en qui il croit retrouver l'héroïne du roman, sans oublier les multiples citations du livre qu'il récite à loisir (certaines provenant également parfois d'autres écrits, ce qui indique une certaine culture de la part de Jervis). TNBA choisit de renforcer la filiation entre le Chapelier Fou de la série et son modèle littéraire en modifiant son design de manière à accentuer leur ressemblance physique, notamment par la taille. On pourra toutefois discuter de l'utilité de ce changement, qui de plus retire une part de l'humanité qui participait à l'aura du personnage.

Au travers de ses différentes apparitions, le Chapelier Fou a prouvé tout son potentiel scénaristique. Sa faculté de contrôler le cerveau d'autrui permet de dissimuler au premier abord son implication dans certains crimes et donc d'instaurer du suspens et des retournements de situations dans les intrigues des épisodes. Citons aussi Procès, où les connaissances du Chapelier permettent de justifier scénaristiquement la prise de contrôle de l'asile par ses patients. Ces mêmes connaissances seront d'ailleurs exploitées par d'autres personnages, comme le Joker dans Crise de rire ou même du côté des alliés comme le montre l'épisode Héros par intérim de Superman TAS.
On note toutefois que le Chapelier Fou ne représente pas une grande menace sur le plan physique (son design de TNBA n’arrangeant pas les choses), déclarant d'ailleurs ne pas apprécier la violence même s'il y a eu parfois recours, et non avec parcimonie, lors de certaines crises de folie furieuse.

Côté doublage, le personnage est remarquablement interprété en version originale par Roddy McDowall, qui confère en plus un côté "gentleman anglais" plutôt bienvenu (Les Poupées mayas confirme que Jervis est bel et bien de cette nationalité). Du côté de la version française, on regrettera que la continuité vocale soit pour ainsi dire inexistante, même si cela est compensé par des interprétations globalement plutôt convaincantes (mention spéciale au regretté Mario Santini, qui alterne merveilleusement entre le timide Jervis et le sinistre Chapelier Fou). On notera également le thème musical du personnage qui colle parfaitement à son excentricité, trahissant d'ailleurs prématurément l'implication de ce dernier dans Rêve ou Réalité pour les plus attentifs.




















Notes sur le design

Dans Batman : La Série animée, Jervis Tetch est d'abord vêtu comme un scientifique lambda (image 1) avant d'enfiler la tenue du Chapelier Fou (image 2) : un élégant costume et un haut-de-forme sur lequel on distingue l'une de ses cartes qui lui permet de manipuler les cerveaux. On note que la différence entre Jervis et son sinistre alter-ego est également appuyée de manière physique : une fois pleinement plongé dans la folie, les yeux de Jervis passent ainsi du bleu clair au noir tandis que ses dents jaunissent et que la blondeur de ses cheveux est accentuée.

Le design du personnage change radicalement à partir de TNBA (image 3). Le costume devient vert, sa peau et ses cheveux blanchissent et sa taille retrécit tandis que ses oreilles deviennent plus pointues. Le tout lui donne quelque peu l'aspect d'un rat, il perd en tout cas beaucoup en humanité. Il est à noter que ce nouveau design est inspiré par les illustrations des Aventures d'Alice aux Pays des Merveilles de John Tenniel.




Voix originale

Roddy McDowall double le Chapelier Fou dans la version originale, à l'exception probable du Joker fou où le comédien n'est pas crédité et où le criminel n'a qu'une brève réplique dite à l'unisson avec d'autres personnages. On notera pour l'anecdote que McDowall avait des années auparavant incarné le Rat de Bibliothèque dans la série live Batman des années 60.

Voix françaises

En version française, de nombreux acteurs ont endossé le rôle du Chapelier Fou dans le DCAU, celui-ci ayant en effet eu droit à une voix différente pour chaque apparition !

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

Batman TAS :


The New Batman Adventures :


Superman TAS :

Bandes dessinées

Batman & Robin Adventures :


Superman Adventures :


Batman: Gotham Adventures :


Batman Adventures :


Justice League Adventures :

Figurines

Une seule figurine représentant le Chapelier Fou semble avoir été commercialisée. On notera que bien que sortie avec le logo de TNBA, c'est bien le design de BTAS qui est utilisé. Le personnage est ici accompagné d'un lapin bionique, compagnon loufoque jamais vu dans les séries !

Références

Sources images et infos :