August 22, 2017, Tuesday, 233

Batman : La Série animée - FAQ

De La Tour des Héros.

Pages complètes. Cliquez pour en savoir plus.
Page complète

Cette page tente de répondre aux questions les plus courantes concernant Batman : La Série animée. Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas à nous contacter. Il existe aussi une FAQ générale (renvoyant notamment vers les FAQ des différentes séries) et une FAQ DVD consacrée au choix et à l'achat des DVD relatifs aux séries traitées sur La Tour des Héros.


Ordre et production
1- Y a-t-il un début ?
2- Y a-t-il une fin ?
3- Faut-il voir les épisodes et les films dans un ordre précis ?
4- Selon quels critères sont classés les épisodes sur LTDH ?
5- Pourquoi ne reprenez-vous pas le découpage en saisons comme on le trouve sur d'autres sites ?
6- Pourquoi la série s'est-elle arrêtée ?

Diffusion française
7- Tous les épisodes ont-ils été diffusés en France ?
8- Pourquoi certains épisodes ont-ils deux titres français ?
9- Pourquoi la version française n'a-t-elle pas conservé les écrans-titres originaux ?

Titres
10- Pourquoi la série est-elle sous-titrée "The Animated Series" ?
11- "The Adventures of Batman & Robin" constituent-elles une suite à la série "Batman TAS" ou s'agit-il d'une série indépendante ?
12- Le changement de titre en "Les Aventures de Batman & Robin" correspond-il à l'arrivée de Robin dans la série ?

DCAU
13- Quels sont les liens entre cette série et les autres ?
14- Y a-t-il un lien entre "Batman TAS" (1992) et la série "The Batman" (2004) ?


Histoire
15- Pourquoi Robin apparaît-il dès le deuxième épisode ("Joyeux Noël Batman") sans qu'il soit "présenté" avant aux spectateurs ?

Influences
16- La série est-elle une suite des films de Tim Burton ?
17- Quelles sont les influences de la série ?
18- Quelle influence a eu la série sur le monde de l'animation ?
19- Quelle influence a eu la série sur les comics classiques de DC ?

Divers
20- Qu'est-ce que "The Dark Knight's First Night" ?
21- Qu'est-ce que le "Lost Episode" ?
22- À quelle époque se situe l'histoire de Batman: The Animated Series ?
23- Quelques petits détails…
24- Comment écrire… ?

Comment voir la série ?
25- Où puis-je télécharger la série ?
26- La série existe-t-elle en DVD ?

1- Y a-t-il un début ?

Il n'y a pas vraiment d'épisode introduisant les personnages. La première histoire produite est Le Duel qui, certes, joue sur la thématique de la chauve-souris mais ne raconte pas pour autant les débuts du justicier. La série, produite par Warner Bros., devait (au départ) garder quelques points d'attache avec le film de Tim Burton déjà sorti et celui qui allait paraître incessamment. Il n'était donc pas question de réaliser un nouveau pilote qui contredirait la genèse du héros vue dans le film Batman. Seules entorses autorisées par rapport au film : ignorer le personnage de Vicky Vale et la mort du Joker

2- Y a-t-il une fin ?

Il n'y a pas de véritable conclusion. Le dernier épisode produit est Le Retour de Batgirl et le dernier diffusé Le Lion et la Licorne (tous les deux sous le générique des Les Aventures de Batman & Robin). Ces deux épisodes ne constituent pas une fin, comme aucun autre épisode d'ailleurs. La production de la série a été interrompue tout simplement…

3- Faut-il voir les épisodes et les films dans un ordre précis ?

Certaines choses doivent être respectées :

  • La série n'est pas un feuilleton, donc nombre d'épisodes peuvent être inversés les uns par rapport aux autres. Cependant, quelques détails (comme le retour de certains personnages) ne s'apprécient véritablement à leur juste valeur qu'en étant vus dans un certain ordre. Le plus simple est de respecter l'ordre idéal que nous avons choisi pour notre guide des épisodes (qui correspond d'ailleurs à l'ordre des coffrets DVD et des numéros de production).
  • Le film Batman contre le Fantôme Masqué est sorti dans les salles durant la deuxième année de diffusion de la série. Il est préférable d'avoir vu au moins une quarantaine d'épisodes pour que les personnages vous soient familiers. On peut aussi très bien regarder le film après les 85 épisodes.
  • Le film Subzero sera vu de préférence entre la fin de Batman TAS et le début de The New Batman Adventures.

4- Selon quels critères sont classés les épisodes sur LTDH ?

Pour la série Batman TAS, nous avons choisi l'ordre des numéros de production. Nous expliquons pourquoi sur la page consacrée à l'ordre idéal des épisodes.

5- Pourquoi ne reprenez-vous pas le découpage en saisons comme on le trouve sur d'autres sites ?

Parce que ce découpage est très arbitraire et ne correspond pas à la volonté des créateurs mais aux impératifs d'audience de la chaîne qui a diffusé la série pour la première fois. Nous expliquons les choses plus en détails en bas de la page consacrée à l'ordre idéal des épisodes.

6- Pourquoi la série s'est-elle arrêtée ?

La série avait fait son temps sur FOX, puisqu'en mélangeant nouveaux et anciens épisodes, la chaîne avait réussi à diffuser Batman TAS pendant plus de 3 ans. Par ailleurs, Warner Animation (qui produisait la série) voulait que l'équipe artistique planche sur de nouvelles productions (Superman TAS puis The New Batman Adventures) pour sa nouvelle chaîne, The WB.

7- Tous les épisodes ont-ils été diffusés en France ?

Oui, les 85 épisodes ont été diffusés à diverses reprises, notamment sur France 3, mais certains (surtout les premiers) ont eu droit à plus de rediffusions que d’autres.
Les films Batman contre le Fantôme Masqué et Subzero sont également sortis dans le commerce en France et en Belgique et ont été diffusés sur différentes chaînes francophones…

8- Pourquoi certains épisodes ont-ils deux titres français ?

Certains épisodes ont effectivement deux titres français. Ces titres "alternatifs" ne sont vraisemblablement jamais apparus à la télévision, mais ils ont parfois été indiqués dans les communiqués de presse de France 3, ce qui explique que l'on puisse notamment en retrouver certains dans la base de données de l'INA.

Un grand mystère réside dans une question : où France 3 est-elle allé chercher les titres alternatifs communiqués à l'INA et à d'autres médias (revues télé…) ? Peut-être s'agit-il de premiers choix de titres proposés par les traducteurs, premiers choix qui ont ensuite été abandonnés mais qui figurent sans doute encore sur une liste utilisée par les "professionnels".

Pour être complet, un petit mot sur le titre La vengeance est un plat qui se mange congelé. Ce dernier a été véhiculé par un album d'images autocollantes de Panini. L'album utilisait en réalité une réplique de l'épisode au lieu du titre correct Amour on Ice (Heart of Ice).

9- Pourquoi la version française n'a-t-elle pas conservé les écrans-titres originaux ?



En version originale, chaque épisode commence par une title card, un écran fixe illustré indiquant le titre de l'histoire. Chaque dessin est un véritable petit bijou, dégageant une atmosphère volontairement surannée. Pour adapter ces images à la version française, il aurait fallu retravailler chaque dessin afin d'y intégrer le titre français. Un travail jugé trop long et trop coûteux par Warner France qui a alors opté pour l'utilisation de l'image fixe du générique de fin de BTAS (pour la plupart des épisodes) et celui des Aventures de Batman & Robin (pour les derniers épisodes, voir question 5).

10- Pourquoi la série est-elle sous-titrée "The Animated Series" ?



À l'origine, la série s'intitule simplement Batman. En version originale, aucun titre n'apparaît durant le générique, mais les épisodes en deux parties voient leur second épisode commencer par le traditionnel "Previously on Batman..." indiquant ainsi "oralement" le véritable titre de la série.

Par la suite, Warner Bros., pour clarifier les choses et éviter la confusion avec d'autres productions télévisuelles portant déjà le titre Batman (comme la série des années 60 avec Adam West), utilise le titre Batman: The Animated Series dans ses communications et sur les produits dérivés.

En version française, le mot "Batman" a été intégré à la fin du générique lorsque le héros est sur le toit de l'immeuble, éclairé par la foudre !

Enfin, notons que le titre apparaît bien, en VO et en VF, pour les épisodes diffusés sous l'appellation The Adventures of Batman & Robin (Les Aventures de Batman & Robin).

11- "The Adventures of Batman & Robin" constituent-elles une suite à la série "Batman TAS" ou s'agit-il d'une série indépendante ?

Ni l'une ni l'autre. En 1994, après deux ans de diffusion, FOX désire donner un coup de neuf à la série et lui réserver une place de choix dans ses programmes jeunesse du samedi matin. Elle lui offre alors un nouveau générique et un nouveau titre : The Adventures of Batman & Robin (Les Aventures de Batman & Robin). Parmi les histoires diffusées sous cette nouvelle bannière, on trouve 15 épisodes inédits (mais qui ne sont pas les 15 derniers produits !) et les épisodes qui avaient déjà été programmés un an ou deux plus tôt sous le titre Batman: The Animated Series. Bref, The Adventures of Batman & Robin ne constituent pas une série à part. Il s'agit en fait de la même production mais avec une simple variante de titre et de générique ! À l'étranger, ce sont les derniers épisodes exportés qui ont été ornés de cet autre titre (durant la dernière rediffusion de la série en Belgique, en 2006-2007, sur Club RTL, seuls les 13 derniers épisodes — selon notre ordre idéal — étaient diffusés avec le générique des Aventures de Batman & Robin).

12- Le changement de titre en "Les Aventures de Batman & Robin" correspond-il à l'arrivée de Robin dans la série ?

Pas du tout puisque Robin apparaît très tôt au début de la série (dès le 2e épisode) laissant d'ailleurs entendre que son arrivée auprès de Batman est donc antérieure au premier épisode. Par ailleurs, les origines du personnage sont expliquées dans un double épisode (Robin se rebiffe) bien avant que la série ne soit renommée Les Aventures de Batman & Robin.

Ajoutons que quasiment tous les épisodes produits sous le titre Les Aventures de Batman & Robin voient apparaître le jeune coéquipier de Batman, une exigence de la chaîne FOX qui craignait que les jeunes téléspectateurs ne désertent la série s'ils n'avaient pas un personnage jeune auquel s'identifier !

13- Quels sont les liens entre cette série et les autres ?

Batman: The Animated Series est la série à l'origine des autres productions du DCAU de Bruce Timm. Des histoires tracées dans Batman TAS se poursuivront dans The New Batman Adventures et des événements auront des répercussions dans Batman : La Relève. Le Justicier de Gotham croisera à diverses reprises le héros de Metropolis (Superman TAS), les personnages féminins de son univers auront leur propre série (Gotham Girls) et Batman deviendra plus tard un membre fondateur de La Ligue des Justiciers dans la série du même nom.

14- Y a-t-il un lien entre "Batman TAS" (1992) et la série "The Batman" (2004) ?

Aucun. The Batman (diffusée sur France 3 depuis 2005 sous le titre Batman) ne se déroule pas dans la même continuité que Batman TAS et ses séries "dérivées" (Superman TAS, The New Batman Adventures, Batman : La Relève, La Ligue des Justiciers…). The Batman réécrit le mythe de Batman, donnant une nouvelle version des origines du Justicier, de ses partenaires (Batgirl, Robin…) et des ses ennemis. L'équipe artistique est d'ailleurs très différente.

15- Pourquoi Robin apparaît-il dès le deuxième épisode ("Joyeux Noël Batman") sans qu'il soit "présenté" avant aux spectateurs ?

Tout simplement parce que l'action de Batman TAS prend place à un moment où Batman et Robin travaillent déjà ensemble. Les scénaristes ont en effet décidé que la série ne se déroulerait pas dans les premières années de lutte de Batman. Lorsque la série commence, Batman et Robin collaborent déjà depuis un certain temps, mais comme Dick est à l'université, il ne peut pas être présent chaque soir. Donc Batman se bat en solo dans certains épisodes (comme dans le premier, Le Duel) et en duo dans d'autres (Joyeux Noël Batman…).

On remarquera toutefois que plus tard (dans le 2e tiers de la série), les scénaristes écriront un double épisode revenant sur les origines de Robin (Robin se rebiffe). Certains spectateurs ayant un souvenir flou de la série, pensent que ces épisodes datent du début de Batman TAS et introduisent le personnage de Robin. Mais il n'en est rien, puisqu'au début de ce double épisode, Robin est "adulte" et mène une mission de routine avec Batman. Ce sont quelques longs flashbacks qui parsèment Robin se rebiffe qui content les origines du personnage.

Le cas de Robin n'est pas isolé puisqu'on notera également, qu'au début de la série, certains criminels sont déjà connus de Batman. C'est le cas du Joker (dont on ne reviendra sur les origines que dans le film Batman contre le Fantôme Masqué et dans l'épisode de The New Batman Adventures, Prenez garde au Creeper), mais aussi du Pingouin (dont les origines ne seront d'ailleurs jamais contées). Cela signifie donc que Batman a déjà affronté ces criminels bien avant le "début" de la série.

16- La série est-elle une suite des films de Tim Burton ?

Pas du tout. Au début, il a été demandé aux scénaristes de ne pas réécrire les genèses de Batman et du Joker qui venaient d'être présentées dans le premier film de Burton. Cependant, très vite, la série a acquis assez de notoriété pour se libérer de cette obligation et a pu présenter sa propre vision des origines de Catwoman, de Batman, du Joker…

17- Quelles sont les influences de la série ?





On en compte plusieurs :


Par ailleurs, la série prend le contre-pied de la tendance initiée dans les années 80 qui veut que les personnages de séries animées aient un visage assez réaliste (Real Ghostbusters, Les Bioniques, GI Joe, Visionaries, SilverHawks…). Superman TAS et les séries suivantes accentueront la volonté d'un design mêlant réalisme doux et épuration des traits.

18- Quelle influence a eu la série sur le monde de l'animation ?





Les influences sont nombreuses:

  • La succès de la série a séduit DC et Warner qui ont alors donné beaucoup de libertés aux artistes ayant travaillé sur BTAS. C'est ainsi qu'on vu le jour nombre de séries constituant un univers cohérent (Superman TAS, The New Batman Adventures, Batman : La Relève, La Ligue des Justiciers…).
  • "Jaloux" du succès connu par Warner avec Batman TAS, les studios Disney veulent eux aussi leur série "mâture". L’esprit d'émulation porte ses fruits puisque Disney donne naissance à Gargoyles, série aux scénarios complexes et sombres, mettant en scène un autre type de justiciers de la nuit gravitant entre les gratte-ciel.
  • Impressionné par Batman TAS, HBO se lance dans le super-héros animé. Voulant aller encore plus loin dans le réalisme et les scénarios adultes, la chaîne lance une adaptation de Spawn qui connaîtra trois saisons et 18 épisodes.
  • Marvel, impressionné aussi par le succès de Batman TAS et ses séries "dérivées", doit bien reconnaître que sa série animée bariolée consacrée aux X-Men à la même époque, pèche par son animation poussive et son découpage maladroit. Marvel confie alors ses héros à Warner Bros. Animation qui, dans son style épuré, donne naissance à X-Men : Evolution.
  • Warner a fait appel à divers studios japonais pour assurer l’animation des épisodes de BTAS. C’est notamment le cas du studio Sunrise qui produit, en 1999, la série animée The Big O dont nombre d’éléments constituent des hommages ou des clins d’œil à Batman TAS. On relèvera entre autre le héros, milliardaire play-boy dont le visage a quelques similitudes avec celui de Bruce Wayne et qui doit composer avec une double identité. Il est aussi accompagné d’un majordome comparable à Alfred et peut compter sur l’aide d’un honnête Commissaire qui fait irrémédiablement penser à Jim Gordon.
  • La série Cowboy Bebop, elle aussi produite par Sunrise, rend hommage à Batman TAS dans son vingtième épisode intitulé Pierrot le Fou. Le héros doit y affronter une machine à tuer réunissant les caractéristiques du Pingouin et du Joker.
  • L'animation française (et européenne) se laissera tenter par les designs épurés de la série, se lançant dans diverses productions animées dont les personnages ont hérité des visages anguleux typiques de Bruce Timm : La Légende de Calamity Jane (1997), Bob Morane (en 1998), Chris Colorado (1999), Belphégor (1998 – plutôt au niveau de l'ambiance et des couleurs) ou encore Galactik Football (2006).

19- Quelle influence a eu la série sur les comics classiques de DC ?

Le succès de la série et ses trouvailles scénaristiques ont poussé les auteurs et dessinateurs des comics DC a revisité quelques personnages :

  • Mister Freeze n'était avant sur papier qu’un simple savant fou adulant la glace et ses utilisations. BTAS en fera un scientifique envahit par la colère suite à une injustice qui l'empêche de réanimer son épouse plongée en animation suspendue. Le comic modifiera les origines du criminel pour se rapprocher de celle de la série ;
  • Le Roi du Temps (The Clock King) a été remis au goût du jour dans la série et a alors refait son apparition dans les comics ;
  • Les origines de Double-Face ont été revues de manière plus tragique, changeant la perception du personnage dans la BD.

Le Fantôme Gris, personnage fictif dont le jeune Bruce Wayne adorait regarder la série TV, a servi d'inspiration pour le Grey Ghost. Mais BTAS a aussi créé d'autres personnages originaux, dont certains ont été intégrés aux comics classiques :


Par contre, d’autres personnages, comme Baby-Doll ou Griffe Rouge (Red Claw) ont été créés pour la série mais n’ont pas (encore) été transposés dans les comics classiques.

20- Qu'est-ce que "The Dark Knight's First Night" ?

Il s'agit du titre donné plus tard à la séquence pilote de 2 minutes réalisée par Bruce Timm et Eric Radomski. Cette séquence avait pour but de persuader Warner de leur confier la réalisation de la série. The Dark Knight's First Night n'est pas un épisode à proprement parler, mais seulement d'une courte scène dans laquelle Batman affronte quelques gangsters. On remarquera que les visages sont plus marqués et réalistes que ce qu'ils seront dans la série, alors que les mouvements du Justicier de Gotham sont, eux, plus "cartoonesques" que dans les futurs épisodes.

Notons que le premier coffret DVD contient en bonus cette fameuse séquence, mais malheureusement muette, la bande-son ayant été égarée par Warner. Heureusement, un fan plus soigneux a conservé un enregistrement de la séquence autrefois diffusée à la télévision avec sa bande-son. Elle est aujourd'hui largement diffusée sur le net.

Les grognements des criminels sont assurés par Bruce Timm et Eric Radomski s'occupe des personnages secondaires. La bande musicale du pilote, lorsqu'il fut projeté aux professionnels, était en fait la musique du film de Tim Burton. Pour des raisons de droits, le premier coffret DVD a remplacé cette musique par celle du générique de Batman TAS.

21- Qu'est-ce que le "Lost Episode" ?

Il s'agit d'une appellation abusive de courtes séquences animées figurant dans le jeu vidéo The Adventures of Batman & Robin, sorti dans les années 90 sur Mega CD (Sega CD). Ces différentes séquences totalisent 16 minutes d'animation. Le design est le même que celui de la série animée mais la musique de piètre qualité et le rendu de l'image "font un peu tache". Bien que Bruce Timm et Paul Dini y participent, on ne peut pas vraiment parler d'épisode.

Ces séquences (aujourd'hui indisponibles dans le commerce) sont visibles via cette page.

Notons que les jeux vidéo Batman: Vengeance (Ubisoft, 2001) et Batman: Rise of Sin Tzu (Ubisoft, 2003) ont adopté eux aussi le design de la série (ou plutôt celui de The New Batman Adventures) et contiennent des séquences animées du même type.

22- À quelle époque se situe l'histoire de Batman: The Animated Series ?

L'époque est volontairement indéterminée et indéterminable. Les producteurs ont voulu que la série ait un aspect "rétro", ce qui explique les bâtiments très art déco et les tenues très "années 40" des protagonistes. À côté de cela, la technologie semble très avancée (ordinateurs, télévisions…) sans avoir pour autant un design futuriste ou high-tech. Cette ambiance est à la fois motivée par la volonté d'être proche des comics du Silver Age (1956-1972) — période qui tient Bruce Timm à cœur — et la nécessité de rassurer les studios Warner en ne s'éloignant pas trop de l'esprit des films de Tim Burton.

Par ailleurs, le fait que le personnage de Batman réapparaisse dans la plupart des productions suivantes de la Warner (The New Batman Adventures, Superman TAS, La Ligue des Justiciers, Static Choc…) nous laisse entendre que l'action de Batman : The Animated Series se déroulait tout simplement quelques années avant les autres séries, qui elles nous sont totalement contemporaines…

23- Quelques petits détails…

Quelques petites anecdotes :

  • En VO, le rôle de Double-Face devait être confié à Al Pacino qui a malheureusement décliné l'offre.
  • Dans la série, tout comme dans le film de Tim Burton, le Joker a comme identité civile Jack Napier (ce qui n’est pas le cas dans les comics originaux).
  • En VO, Kevin Conroy (ci-contre) adopte un timbre de voix différent selon qu'il incarne Bruce Wayne ou Batman, comme le fait d'ailleurs Michael Keaton dans les films de Tim Burton. En VF, Richard Darbois garde généralement un timbre similaire pour les deux identités du personnage, tout comme Patrick Osmond (la voix française de Michael Keaton dans les films de Burton).

24- Comment écrire… ?

Quelques petites remarques relatives à l'orthographe et/ou la traduction :

  • Harvey Bullock est en version originale "Detective", ce qui se traduit en français par "Inspecteur" (comme l'a fait correctement la VF).
  • Le prénom de l'officier Montoya est Renee, sans accent (on conserve l'orthographe originale).
  • The Mad Hatter conserve le nom de Chapelier Fou déjà utilisé auparavant dans les VF des comics et faisant bien entendu référence au Chapelier Fou du livre Alice au Pays des merveilles.
  • Killer Croc devient Croc le Tueur ou, plus rarement, le Crocodile.
  • Two-Face a connu, dans les traductions VF des comics, trois noms différents : Pile-ou-Face, Deux Visages et Double-Face. C'est ce dernier qui a été retenu pour la série.
  • The Riddler a connu lui aussi diverses traductions dans les comics VF : le Sphinx ou l'Homme Mystère. Seul ce dernier nom a été retenu (il est aussi parfois appelé par son nom civil : E. Nigma).
  • Red Claw, Sewer King et Lock-Up, personnages créés pour la série, deviennent respectivement, en VF, Griffe Rouge, le Roi des Égouts et Double Tour.
  • The Scarecrow conserve sa traduction traditionnelle : l'Épouvantail (avec un accent sur la majuscule comme l'exige normalement le français), tout comme le Pingouin (the Penguin).
  • The Clock King, appelé Maître Chrono dans la série des années 60, devient le Roi du Temps .
  • Clayface devient en VF Gueule d'Argile. Notons que dans les VF des comics, il a parfois été appelé l'Homme d'Argile.
  • Dans l'épisode Amour on Ice, Mister Freeze est traduit par Freezer (ou Monsieur Freezer), un curieux nom que nous signalons mais n'utilisons bien sûr pas sur LTDH.
  • Poison Ivy n'est jamais appelée comme tel. La VF de la série parle plutôt de l'Empoisonneuse, de Ivy ou de Ivy l'Empoisonneuse.
  • La prononciation française de Bane, contrairement à la plupart des séries suivantes, devient Bané, sonorité pseudo-latine aussi improbable que déplacée d'un mot par ailleurs anglais.
  • The Grey Ghost devient le Fantôme Gris.
  • The Phantasm devient le Fantôme Masqué.

25- Où puis-je télécharger la série ?

Désolé, nous ne pouvons pas vous aider. Par respect pour les studios Warner (qui nous laissent illustrer nos pages avec nombre de leurs images) et surtout par respect pour les artistes qui créent ces séries que nous adorons, le sujet du téléchargement n'est pas abordé ni sur notre site, ni sur notre forum.

Le téléchargement illégal (qui ne rapporte rien aux studios contrairement à une diffusion télé ou une vente en DVD) fait beaucoup de tort à l'industrie de l'animation. Le téléchargement massif de la 5e saison de La Ligue des Justiciers (qui du coup faisait moins d'audience sur Cartoon Network US) est une des raisons (parmi d'autres) de l'arrêt de la série.

Rappelons également que les épisodes ou films hébergés sur des sites (comme DailyMotion ou Youtube) le sont la plupart du temps de manière illégale (les artistes ne reçoivent aucun droit d'auteur).

26- La série existe-t-elle en DVD ?

Une intégrale de la série est sortie aux États-Unis en trois coffrets puis sous forme d'un coffret unique (les deux contenant la version française que l'on connaît bien). Pour tous renseignements, il suffit de consulter la page Médias dédiée à la série (et de notamment lire en bas de page les rubriques "Remarques" et "Quelle formule d'achat choisir ?").