December 22, 2014, Monday, 355

Le Duel

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Le Duel (On Leather Wings) est, selon l'ordre idéal, le 1er épisode de Batman : La Série animée. Cet épisode marque les premières apparitions, dans la série et dans le DCAU, de Batman, d'Alfred, du commissaire Gordon, de l'inspecteur Harvey Bullock, du maire Hamilton Hill, du procureur Harvey Dent, du docteur March, de Man-Bat, du docteur Kirk Langstrom et de son épouse Francine.

Batman : La Série animée
Épisode
Titre français Le Duel
Titre original On Leather Wings
[Sur des ailes en cuir]
N° ordre idéal 1
N° de prod. 501
1re diff. USA FOX (dimanche 6 septembre 1992)
1re diff. francophone Canal+ France (date inconnue)
Format image 4/3 (Full screen)
Durée ± 21 minutes
Scénario Mitch Brian
Réalisation Kevin Altieri
Musique Shirley Walker
Studio d'animation Spectrum Animation Studio
← Précédent Suivant →
The Dark Knight's First Night Joyeux Noël Batman
Guide des épisodesForum

Sommaire

Histoire

Une nuit à Gotham, une mystérieuse créature à la forme d'une chauve-souris est aperçue dans le ciel de la ville avant qu'elle n'attaque l'institut pharmaceutique Phœnix, blessant un vigile. Les soupçons de l'inspecteur de police Harvey Bullock se portent sur Batman et celui-ci obtient du maire de la ville la permission de former une unité spéciale pour le traquer, en dépit des protestations du commissaire Gordon.

Pendant ce temps, le Batman en question fait sa propre enquête, apprend que d'autres instituts pharmaceutiques ont été attaqués et même volés, puis découvre la présence d'étranges poils ainsi qu'un enregistrement audio des cris de la créature à l'endroit où le vigile a été agressé. Découvert par la police, le justicier masqué parvient cependant à s'échapper.

Quelques heures plus tard, sous son identité civile de Bruce Wayne, il se rend au zoo de Gotham City pour consulter l'avis du docteur March, de sa fille Francine et du mari de celle-ci, Kirk Langstrom, tous trois spécialistes en chauve-souris. Bien qu'en apparence coopératifs, Batman sent que cette famille cache quelque chose car les informations qu'elle lui donne ne concordent pas avec ses propres conclusions.

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue.

La nuit suivante, il retourne donc dans leur laboratoire, trouve un produit de Phœnix volé précédemment avant de tomber sur Kirk qui lui révèle toute la vérité : lui et March avaient réussi à créer une formule permettant de transformer chaque humain qui l'utiliserait en une créature moitié homme, moitié chauve-souris ; Kirk fit le test lui-même mais une fois la potion avalée, il ne put plus se contrôler, dominé par "la bête" qui le forçait à en reprendre.

Son explication terminée, Kirk se transforme en Man-Bat sous les yeux du justicier et se met à l'attaquer. S'en suit un intense duel dans les airs, ce qui permet à la police de découvrir à son tour la vérité, dans lequel Batman sort finalement vainqueur. Il parvient ensuite à trouver un antidote délivrant le scientifique de l'emprise de la créature qui l'habite, avant de le rendre à son épouse.

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Batman / Bruce Wayne Kevin Conroy Richard Darbois
Commissaire James Gordon Bob Hastings Jean-Claude Sachot
Harvey Dent Richard Moll Daniel Lafourcade
Le Maire Hill Lloyd Bochner Mario Santini
Inspecteur Harvey Bullock Robert Costanzo Gilbert Lévy
Alfred Pennyworth Clive Revill Jacques Ciron
Kirk Langstrom / Man-Bat Marc Singer Philippe Peythieu
Docteur March Rene Auberjonois Yves Barsacq
La technicienne Pat Musick *
Francine Langstrom Meredith Macrae *
Pilote #1 Clive Revill Bertrand Liebert
Pilote #2 Kevin Conroy Daniel Lafourcade
Le vigile Richard Moll Philippe Peythieu
L'ordinateur de la Batcave Richard Moll Philippe Peythieu
Le technicien du labo * Philippe Peythieu
Le central de la police * Georges Caudron
Un policier de la brigade spéciale * Éric Missoffe
Le pilote de l'hélicoptère * Bertrand Liebert

Remarques

La majorité des personnages principaux disposent déjà de leur voix définitive, à l'exception d'Alfred dans la VO (Clive Revill n'enregistrera que trois épisodes de la série) et de Harvey Dent dans la VF (qui sera majoritairement doublé par Hervé Bellon). On notera aussi que les voix françaises du docteur March et de Francine Langstrom ne seront pas reprises dans Terreur dans le ciel.

Commentaires

Titres

Quelques remarques concernant le titre :

  • Le titre original fait certainement allusion de manière imagée à la façon artificielle dont est créée la créature sévissant dans l'épisode. Soulignons que la singulière expression « on leather wings » est présente dans le roman Blood Meridian or the Evening Redness in the West (paru en France sous le nom de Méridien de sang) de 1985.

L'écran-titre représente une obscure silhouette de chauve-souris devant un fond gris.

  • Le titre français est fort banal et peu représentatif des particularités de l'épisode. On remarque toutefois que l'écran-titre utilisé pour les diffusions sur les télévisions francophones, s'il ne reprend pas le dessin de la version originale (comme pour tous les autres épisodes), s'en inspire tout de même pour la police d'écriture.
Écouter la musique de fond

Analyse

Le personnage de Batman était au sommet de sa gloire en 1992, en grande partie grâce au film de Tim Burton qui s'apprêtait à connaître une suite. Il n'en fallut pas plus à Warner Bros. pour envisager la création d'une nouvelle série animée dédiée à l'Homme Chauve-souris. Bruce Timm et Eric Radomski créent alors un pilote, jugé convaincant, et la production de la série commence alors.

Revenons donc sur ce premier épisode qui aura l'insigne honneur d'ouvrir la série Batman TAS et par extension ce qui deviendra plus tard le DC Animated Universe !

  • Afin d'entrer le moins possible en contradiction avec le film de Burton, les personnages principaux ne sont pas vraiment présentés. Batman semble déjà agir depuis un certain temps et le spectateur totalement étranger à l'univers de la série ne saura pas vraiment ce qui pousse cet homme étrange nommé Bruce Wayne à mener cette double-vie. Mais même de ce point de vue, cela ne pose pas vraiment de problème dans la mesure où cela contribue à l'aura de mystère autour du personnage, dont les origines seront de toute manière développées ultérieurement.
  • On peut déjà constater non seulement les talents de Batman en tant que combattant mais aussi en tant qu'enquêteur, aidé pour cela par toute une panoplie de gadgets sophistiqués tels que l'ordinateur de la Batcave, dont la fonction parlante, sans doute jugée trop fantaisiste, finira par être exclue de la série (on mettra de côté ses dialogues, uniquement présents dans la VF, de l'épisode Le Jour du jugement de TNBA). Le personnage use également avec aisance de ses deux identités, changeant notamment sa voix (aspect accentué en VO).

Si sa relation avec Alfred est déjà pleinement établie, ce n'est pas tout à fait le cas pour sa personnalité, le Chevalier Noir paraissant ici un peu trop bavard et souriant, réagissant d'ailleurs aux blagues de son majordome alors qu'il fera preuve par la suite de bien plus de stoïcisme.

  • Dans cet épisode et comme pour rappeler que Batman n'en est encore qu'à ses débuts, ses rapports avec les autorités de la ville sont compliqués. Si le commissaire Gordon paraît déjà avoir des doutes sur sa soi-disant dangerosité, il semble bien être le seul tant tous les soupçons vont vers le justicier, a fortiori ceux de l'inspecteur Bullock qui détestera longtemps le Chevalier Noir. Néanmoins, la situation finira vite par s'améliorer au sein de la série, seul le film Batman contre le Fantôme Masqué mettra vraiment à nouveau Batman en conflit avec la police. Le caméo d'Harvey Dent est assez remarquable et permet d'introduire ce personnage emblématique avant de lui faire subir la déchéance qui le conduira sur la voie du crime.
  • Comme premier ennemi, l'équipe aurait pu choisir la facilité en mettant d'office un personnage de l'aura du Joker mais se montre plus audacieuse en utilisant un antagoniste assez présent dans les comics mais jamais montré dans aucun autre support. Man-Bat s'avère un choix fort judicieux, parfait reflet déformé du héros masqué.


  • L'épisode impose déjà une ambiance sombre et mature dans la série. Le mystère autour de la créature est fort bien mis en scène, à travers par exemple la première séquence qui la présente sans jamais vraiment la montrer. Les indices concernant la vraie nature du monstre sont donnés au fur et à mesure, on commence d'abord par soupçonner March avant que son gendre ne finisse finalement par se dévoiler. La scène où Kirk Langstrom se transforme sublime quant à elle l'aspect très film d'horreur de cet épisode. On n'oubliera également pas ce plan très osé de Batman au visage ensanglanté, qui ne manquera d'ailleurs pas de causer des soucis avec la censure.

On notera toutefois que le scénario prend soin de garder un semblant de vraisemblance en introduisant une explication scientifique à la sinistre métamorphose du scientifique. Elle permet également d'introduire le thème de l'addiction qui sera souvent repris plus tard dans le DCAU.

  • L'humour est également présent : les répliques ironiques d'Alfred, l'attitude excessivement décontractée que prend Bruce dans le civil ou encore l'excentricité du vigile avant qu'il ne soit attaqué par la créature.
  • D'un point de vue technique, la série brille déjà. Son ambiance graphique au charme rétro, avec ses couleurs sombres et ses décors Art déco ont marqué les esprits. Le réalisateur Kevin Altieri s'avérera être l'un des meilleurs metteurs en scène de la série et montre ici toute l'étendue de son talent. Quant au Spectrum Animation Studio, il signe une animation très efficace et riche en détails sur la gestuelle des personnages ou encore les effets de lumière.
  • En VO comme en VF, le doublage est de qualité, même si on pourra regretter le manque de variété des comédiens pour les personnages secondaires.
  • Côté musique, Shirley Walker est déjà pleinement à l'aise et signe une excellente partition. On se souviendra notamment de l'ostinato des cordes accompagnant de manière particulièrement effrayante la scène de la transformation.

Un premier essai concluant donc, remplissant pleinement son rôle d'épisode introducteur. On regrettera la bêtise de l'ordre de diffusion américain de l'époque qui préféra débuter la série avec la première partie du Chat et la Souris pour refléter le film dont le personnage est alors en train de partager l'affiche.

Détails

Quelques détails :

  • On voit le procureur Harvey Dent, gentil et calme, jouer à pile ou face avec sa pièce fétiche, activité qui sera par la suite plutôt réservée à sa sinistre seconde personnalité.
  • Que ce soit une coïncidence ou un effet voulu par l'équipe en charge de l'épisode, l'ombre des Langstrom à la fin de leur première scène a quelque peu l'allure d'une chauve-souris.
  • On se rend compte que lorsque Francine Langstrom surprend son mari transformé en Man-Bat, celui-ci semble manifestement gêné qu'elle le voie ainsi. La bête garderait donc un soupçon d'humanité malgré tout.
  • Le thème de Batman est joué lorsque le Chevalier Noir sort de la Batcave en Batmobile, puis à la toute fin de l'épisode.

Incohérences ou Éléments inexpliqués

Quelques curiosités :

  • Quand Batman consulte la liste des cambriolages, le mot "burglary" (qui signifie cambriolage) est orthographié par erreur "buaglary" lorsqu'il apparaît au milieu de l'écran.
  • Au moment où il écoute l'enregistrement du vigile, Batman entend celui-ci s'interrompre dans son monologue avant de crier instantanément. Pourtant, lorsqu'on assiste à la scène en direct, ces deux moments sont bien séparés.

Le doublage français n'arrange rien puisque l'enregistrement de la voix du vigile est refait entre la scène en direct et l'écoute de celle-ci par le justicier.

  • Lorsque Batman se relève le visage ensanglanté, le sang en question disparaît sur les plans suivants.

Références culturelles

Quelques références à noter :

  • Voyant Batman lire le journal relatant l'agression du vigile, Alfred suppose ironiquement à voix haute qu'il lit « How to Make Friends and Influence People ». Il s'agit d'une référence à peine dissimulée au livre How to Win Friends and Influence People (Comment se faire des amis en français). La référence n'est pas retenue dans la VF, Alfred s'y contentant de commenter « Grands Dieux, ce Batman est sans cesse en butte à la haine des autorités ».

Ajoutons qu'il existe un album de musique (le second du groupe Terrorvision) sorti en 1994 portant le nom How to Make Friends and Influence People, on ignore par contre si l'épisode a influencé ou non le groupe.

  • Le docteur March dit en VO « They're survivors », en parlant des chauve-souris. On retrouvait cette réplique quasi à l'identique dans le film Batman de Tim Burton. Là encore, les aléas des doublages français ont malheureusement rendu peu perceptible cette référence : celui du film de Burton transformait cela en « La race des vainqueurs », contre « Ce sont des êtres mutants » dans l'épisode.
  • Quand Batman répond avec la voix de Bruce Wayne à l'appel téléphonique de March, il utilise le célèbre « Quoi de neuf, docteur ? » (« What's up, Doc? » en VO) du lapin Bugs Bunny.

Citations

Batman : Quelqu'un se fait passer pour moi.
Alfred : […] Vous voulez dire que ce n'est pas vous qui balançâtes ce garde par la fenêtre ?
Batman : Je ne balance que les majordomes, Alfred.


Alfred : (alors que Batman écoute l'enregistrement des cris de Man-Bat) Je ne savais pas que vous vous lanciez dans l'écoute du rock 'n' roll, monsieur.


Docteur March : Même si ce sont des chauve-souris, vous voulez les détruire comme des insectes ? La race humaine ne survivra pas au prochain cataclysme, les chauve-souris survivront. Ce sont des êtres mutants, monsieur Wayne, pas des animaux nuisibles !


Kirk Langstrom : […] Et une fois que j'ai commencé à boire cette potion infernale, je n'ai plus jamais pu m'arrêter. Alors, la bête a pris le dessus. […] (sa voix commence à changer) Oui, la bête est en moi, Batman !


Traduction

Outre les deux références passées à la trappe (voir plus haut), l'adaptation française prend plusieurs libertés :

  • Le maire Hill, lorsqu'il accepte la demande de Bullock de lui laisser former une unité spéciale, précise en VO qu'il le fait en raison de la réputation d'efficacité de l'inspecteur. La VF se contente de lui faire dire que l'unité, composée « d'hommes triés sur le volet », serait utile.
  • Lorsqu'Alfred parle du rendez-vous qu'il devrait annuler, il mentionne une personne du nom de Bambi dans la VO. Il parle juste de « la jeune actrice » dans la VF.
  • Au moment où un couple de scientifiques entre dans une salle pour s'enlacer, la VO ne leur donne aucun dialogue hormis le « Come here, you » (« Viens ici toi » en VF) de la femme avant qu'ils ne voient Batman. La VF leur rajoute du texte, allant même jusqu'à leur inventer un prénom à chacun (Marie-Louise et Robert) !
  • En VO, le docteur March termine sa tirade sur les chauve-souris qu'il prétend n'être pas des animaux nuisibles en ajoutant « You should understand that! » à l'intention de Bruce, ce qui peut être interprété comme un gros sous-entendu sur le fait que ce dernier serait en revanche bien nuisible. La réaction de Francine est plus compréhensible dans ce cas.
  • Au sujet de l'origine des cris présents sur l'enregistrement, le docteur March prétend qu'il s'agit en fait de deux cris mélangés, précisément de sturnidés et de chauve-souris se disputant un nid. La VF parle quand à elle uniquement de plusieurs cris de différentes espèces de chauve-souris.

Précisons que les sous-titres français des DVD sont certes plus fidèles mais parlent tout de même, au lieu de sturnidés, d'étourneaux, qui font certes partie du même ordre de classe que les oiseaux (les passériformes).

Médias (DVD, VHS et CD)

Cet épisode se retrouve sur :

: ce drapeau indique que le média comporte une piste audio VF.

Notons également que la musique de cet épisode, répartie sur six pistes, est intégralement disponible sur le CD Batman: The Animated Series. Le site de l'éditeur propose d'en écouter un extrait, tiré de la scène où Batman rencontre Langstrom.

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

  • Canal+ France : date inconnue
  • Canal+ Belgique : date inconnue
  • France 3 :
    • 28 février 1994 (20h05)
    • 4 septembre 1995 (17h10, Les Minikeums)
    • 4 septembre 1996 (10h45, Les Minikeums)
    • 7 septembre 1997 (8h45, Les Minikeums)
    • 29 avril 1998 (10h35, Les Minikeums)
    • 7 juillet 2000 (9h55, Les Minikeums)
  • RTL-TVI : date inconnue
  • Club RTL :
    • 5 juillet 2006 (17h20, Kids Club)
    • 12 avril 2007 (14h25, Kids Club)

Voir aussi

Sources et autres liens recommandés :