December 16, 2018, Sunday, 349

Poison Ivy (DCAU)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne la criminelle du DCAU. Pour les autres interprétations du personnage, voir Poison Ivyalt=Page d'aide sur l'homonymie

Dans le DC Animated Universe, Poison Ivy est une criminelle de Gotham City, méta-humaine pouvant contrôler les végétaux et s'en servir pour commettre ses méfaits.

Personnage de Batman TAS
Poison Ivy
Série d'origine Batman : La Série animée
Autre(s) série(s) The New Batman Adventures
Gotham Girls
Static Choc
La Ligue des Justiciers
Première apparition Poison d'amour (BTAS)
Dernière apparition Un monde meilleur (JL)
Nom Poison Ivy
L'Empoisonneuse
Nom original (VO) Poison Ivy
Identité réelle Pamela Lilian Isley
Alias Dr. Daphne Demeter
Cérès
Statut Criminelle
Sexe Féminin
Âge 28 ans (BTAS)
± 30 ans (TNBA, GG)
Origine La Terre (humaine)
Cheveux Roux
Yeux Verts
Pouvoirs Peut créer et contrôler des organismes végétaux, est immunisée contre tous les produits toxiques.
Armes Arbalète, produits cosmétiques vénéneux, plantes carnivores, ou simples végétaux
Caractéristiques Écologiste fanatique et féministe endurcie.
Liens de parenté Famille artificielle avec des plantes génétiquement modifiées. Vit parfois en colocation avec la criminelle Harley Quinn.
Lieu d'action principal Gotham City
Voix originale(s) Diane Pershing
Voix française(s) Véronique Augereau (BTAS)
Christiane Jean (BTAS)
Brigitte Berges (BTAS)
Sophie Lepanse (TNBA)
Personnage créé par Robert Kanigher et Sheldon Moldoff
Date de création 1966
Personnages de la sérieForum


D'après les séries

Dans Batman : La Série animée

Pamela Isley était chercheuse dans une société de cosmétique. Écologiste fanatique, elle s'opposa farouchement au projet du procureur Harvey Dent visant la construction d'une prison à l'endroit où poussait une espèce de rose très rare. Elle sauva la dernière fleur in extremis avant le début des travaux et jura secrètement de faire payer Dent pour cet acte.

Quelques années plus tard, Pamela est parvenue à devenir la fiancée d'Harvey Dent, une occasion pour elle de tenter de l'empoisonner discrètement. Toutefois, Batman soupçonne assez rapidement la jeune femme et tente de récupérer l'antidote, non sans mal car Pamela Isley se révèle être une méta-humaine redoutable pouvant contrôler les végétaux et en faire de terribles armes !

Incarcérée à l'asile d'Arkham, Poison Ivy s’en échappe régulièrement afin de poursuivre sa croisade mortelle contre ceux qui menacent la vie végétale. Mais elle est chaque fois mise en échec par Batman.

Au cours d'un braquage, Poison Ivy se liera d'amitié avec Harley Quinn : les jeunes femmes deviendront occasionnellement partenaires et colocataires. Toutefois, Poison Ivy supporte difficilement le fait que son amie reste soumise au Joker qu'elle méprise pour son machisme.

Plus tard, après avoir épousé son psychiatre, Pamela Isley tentera de reprendre une vie normale. Batman découvrira avec horreur qu'il s'agit en fait d'une couverture : la criminelle a créé des doubles végétaux de sa famille et d'elle-même afin de poursuivre ses activités criminelles en secret.


Dans The New Batman Adventures

Poison Ivy continue sa carrière de criminelle, notamment aux côtés d'Harley. Les deux jeunes femmes s'associeront même à Electra le temps d'un affrontement avec Batgirl et Supergirl.

Son dernier plan d'envergure consistera à créer des créatures végétales idéales destinées à épouser les plus grosses fortunes de Gotham - dont Bruce Wayne - et d'ainsi prendre le contrôle de la ville. Encore une fois, Batman déjouera ses plans…

Dans Gotham Girls

Les trois plus séduisantes criminelles de Gotham (Poison Ivy, Harley Quinn et Catwoman) s'associent régulièrement pour commettre divers larcins. Dans cette série où les hommes n'ont pas leur place, Ivy et Harley sont colocataires plus que jamais. Même si Pamela semble apprécier son "acolyte", Harley, par sa bêtise, l'exaspère souvent…

Dans Static Choc

Griffes, une jeune méta-humaine de Dakota City, fuit la ville et échoue à Gotham où elle tombe sous la coupe d'Harley Quinn et de Poison Ivy (Dans les griffes de Gotham).

Dans La Ligue des Justiciers

Dans le monde des Seigneurs de la Justice (Un monde meilleur), Poison Ivy est jardinière à l'hôpital d'Arkham. Lobotomisée, elle n'éprouve plus aucun sentiment meurtrier, même lorsque Flash cueille une fleur !















D'après les BD tirées des séries

Paul Dini et Bruce Timm ont régulièrement participé aux différentes bandes dessinées adaptées de Batman TAS ou de TNBA. Parmi les différentes "séries papier" lancées (The Batman Adventures, Batman & Robin Adventures…) où apparaît Poison Ivy, on remarquera qu'une série de 5 numéros intitulés Gotham Girls (comme la série animée) se consacre aux personnages féminins de Gotham (dont, bien entendu, l'Empoisonneuse) et qu'une autre se focalise exclusivement sur les deux jeunes femmes (Batman: Harley and Ivy).

On notera par ailleurs que dans les épisodes 1 et 3 de la BD Batman Adventures, il est révélé que Poison Ivy a lentement muté au point de ne plus être humaine, expliquant ainsi le fait que sa peau soit devenue verte (un événement qui doit - peut-être - être mis en relation avec sa couleur de peau lors de sa seule apparition dans La Ligue des Justiciers : Un monde meilleur).

Notons que ces épisodes BD sont parus en mai 2006 en français dans le Batman n°1 : Panique à l'asile, publié chez Panini dans la collection DC Junior).

Dans les épisodes suivants, et notamment le #16 (l'histoire The Flower Girl), il est cependant révélé qu'il ne s'agit pas de la véritable Poison Ivy, mais d'un clone végétal. L'Empoisonneuse s'est en réalité enfuie de Gotham City pour se réfugier dans un bayou de Louisiane…

D'après les comics

Poison Ivy est une adversaire majeure de Batman dans les comics et elle est, sans aucun doute, la plus connue de ses adversaires féminines après Catwoman. Elle fut crée par Robert Kanigher dans Batman #181 en juin 1966, sur le modèle de Bettie Page, la légendaire pin-up des années 50.

Avant Crisis [1966 - 1986]

Ses origines pré-Crisis, racontées dans World's Finest Comics #252, font d'elle une botaniste amoureuse d'un certain Marc LeGrande qu'elle seconde lors d'un cambriolage. Afin de brouiller les pistes, ce dernier essaie de l'empoisonner avec les herbes égyptiennes subtilisées, mais au lieu de la tuer, celles-ci donnent à la jeune femme les pouvoirs qu'on lui connaît.

Après Crisis [depuis 1986]

Après Crisis on Infinite Earths, il faut attendre 1995 pour que les origines de Poison Ivy soient revues dans Batman: Shadow Of The Bat Annual 3 et dans Batman Graphic Novel: Poison Ivy (1997). On y apprend que la biochimiste Pamela Isley était l'employée timide du savant Jason Woodrue - le futur criminel Floronic-Man - qui réalisa des expériences sur elle afin d'en faire son alter ego féminin.

C'est ainsi que naquit Poison Ivy, la criminelle mi- plante, mi-humaine capable de secréter des toxines et des phéromones pour contrôler les humains.

La jeune femme cherche à protéger la flore envers et contre tout, ce qui l'a souvent opposé à Batman. Cependant, malgré sa misanthropie aiguë, Ivy a fait preuve de cœur durant les événements qui ont suivi le tremblement de terre de Gotham qui a isolé la ville du reste du monde pendant près d'un an. Alors que les autres évadés d'Arkham semaient la terreur, Poison Ivy recueillit les nombreux orphelins de la ville et prit soin d'eux au milieu d'un parc qu'elle transforma en paradis tropical.

Ivy est une pasionaria, aussi bien de la cause écologiste que de la cause féminine. Elle attire aussi bien les hommes - Batman en a fait les frais -, que les femmes. Elle semble éprouver un certain intérêt pour Catwoman mais aussi, et surtout, pour Harley Quinn avec qui elle partage une solide amitié (encore une influence du dessin animé sur la BD !).

Analyse

De tous les personnages de Batman, Poison Ivy est incontestablement l'un des plus sexy et des plus glamours. Elle incarne le personnage classique de la femme fatale, indépendante et désabusée, comme on peut en retrouver dans la plupart des films noirs.

Poison Ivy a réellement deux facettes. Dans ses épisodes en solo, c'est un personnage tragique, inhumain, fanatique et prête à tout pour atteindre son but. En effet, comme Mr. Freeze, Poison Ivy est capable de commettre des actes immoraux au nom de grands idéaux. Elle apparaît extrêmement touchante dans l'épisode Le Jardin d'enfants où l'on comprend que la jeune femme aspire à une vie normale, mais selon ses critères malsains. Elle est par ailleurs une criminelle respectée et crainte par le sérail criminel.

Dans d'autres épisodes, Ivy apparaît sous un jour attachant voire humoristique. Le duo qu'elle forme épisodiquement avec Harley Quinn évoque le road movie Thelma & Louise de Ridley Scott dans lequel Louise incite son amie Thelma à s'émanciper de son macho de fiancé (soit le Joker pour lequel Harley a le béguin, au grand dam de Pamela). On peut d'ailleurs se demander jusqu'à quel point va la relation des deux criminelles de Gotham étant donné que le film de référence symbolise l'amour impossible et inavoué entre deux femmes. Bruce Timm et Paul Dini se sont souvent amusés à confirmer cette théorie à demi-mots. Par ailleurs, Timm a réalisé des planches assez coquines mettant en scène les deux jeunes femmes (cliquez pour agrandir celle ci-dessous).








Notes sur le design

On note de grands changements de design chez Poison Ivy. Dans Batman : La Série animée, privilégiant volontiers le réalisme, le design de l'Empoisonneuse ressemble à celui des comics lors de sa première apparition : une jeune femme ordinaire revêtue d'un body et de collants verts. Notons aussi que lors de sa toute première apparition, la jeune femme a quelque chose de très "Tex Avery" dans ses rondeurs et sa lascivité (un autre grand du dessin animé auquel Bruce Timm, Paul Dini et leurs acolytes aiment rendre hommage).

Dans The New Batman Adventures et Gotham Girls, le design de Ivy est légèrement déshumanisé et moins poupin : son corps, désormais blanchâtre, contraste avec un body noir.

Dans La Ligue des Justiciers, l'allure de Poison Ivy est proche de celle de The New Batman Adventures, mais sa peau est devenue verte tout comme dans les comics contemporains (sans doute sous l'influence des épisodes BD adaptés de la série auquel Bruce Timm a contribué. Voir la partie BD).

Image:Poison Ivy - Model TNBA.jpg



Voix originale

Diane Pershing double Poison Ivy dans toutes ses apparitions du DCAU, et a également interprété d’autres rôles secondaires tels que Mary Grayson, la mère de Dick.

Voix françaises

Plusieurs actrices ont endossé le rôle de Poison Ivy dans le DCAU :

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

Batman TAS :


The New Batman Adventures :


Gotham Girls :


Static Choc :


La Ligue des Justiciers :


DCUA Original Movies :

Bandes dessinées

The Batman Adventures :


Batman & Robin Adventures :


Batman: Gotham Adventures :


Batman Adventures :


Gotham Girls :


Batman: Harley and Ivy :


Adventures in the DC Universe :


Justice League Adventures :

Références

Sources images et infos :