April 26, 2017, Wednesday, 115

Superman/Shazam!: The Return of Black Adam

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Superman/Shazam!: The Return of Black Adam est le quatrième court métrage de la collection DC Showcase, et le premier à s'affranchir du format de 10 minutes, pour durer environ 20 minutes.

DC Universe Animated Original Movies
Épisode
Titre original Superman/Shazam!: The Return of Black Adam
Sortie vidéo USA Novembre 2010
Format image Widescreen
Durée ± 22 minutes
Scénario Michael Jelenic
Réalisation Joaquim Dos Santos
Musique Benjamin Wynn et Jeremy Zuckerman
Studio d'animation MOI Animation
← Précédent Suivant →
Green Arrow Catwoman
Guide des filmsForum

Sommaire

Histoire

À Fawcett City, une boule de feu tombe du ciel et détruit une voiture : Black Adam sort indemne de l'explosion… Le lendemain matin, le jeune orphelin Billy Batson a rendez-vous avec le journaliste Clark Kent, qui souhaite l'interviewer sur la situation des jeunes à Fawcett.

Ils sont attaqué par Black Adam, qui cherche à tuer l'enfant. Grâce à l'intervention de Superman, Billy peut s'enfuir, mais est toujours traqué. Après un combat au cours duquel Superman garde l'avantage malgré sa vulnérabilité à la magie, et où Adam est écrasé par un obélisque, Billy est seul et acculé sur les rails du métro. Juste avant d'être écrasé par une rame, un jeton donné par son ami Tawky Tawny le transporte jusqu'à une grotte.

Il y rencontre le Sorcier Shazam, qui lui explique les origines et motivations de Black Adam : banni depuis des millénaires aux confins du cosmos, il revient pour se venger. Shazam annonce également à Billy qu'il l'a choisi pour être son nouveau champion, le protecteur de la Terre. À cette fin, il lui confie les pouvoirs des Dieux.

De retour à la surface, Billy tente de venir en aide à Superman, atteint par la magie et incapable de se défendre. Devant la supériorité physique évidente de son ennemi, le jeune garçon doit cependant à nouveau fuir, et découvre par hasard que ses pouvoirs lui sont donnés en invoquant le nom du sorcier : Shazam !

Combattant désormais d'égal à égal, Captain Marvel et Black Adam se livrent un combat sans merci. À son terme, le vilain prend en otage une civile pour obliger Billy à reprendre son apparence d'enfant. Furieux à l'idée d'être aussi impuissant, Billy profite d'une diversion de Superman pour se retransformer et s'apprête à tuer son ennemi. Raisonné par l'Homme d'Acier, il décide finalement de lui laisser la vie sauve.

À cet instant apparaît néanmoins Tawky Tawny, qui se révèle être un être surnaturel, proche du sorcier Shazam. Menaçant Black Adam d'un nouveau bannissement, ce dernier préfère invoquer le sorcier, perdre ses pouvoirs et son immortalité temporaire, pour retrouver une âge véritable : plus de 5000 ans. Son adversaire rendu à l'état de poussière, Billy reprend une vie "normale"…

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Billy Batson Zach Callison *
Captain Marvel Jerry O'Connell *
Clark Kent / Superman George Newbern *
Shazam James Garner *
Black Adam Arnold Vosloo *
Punk Josh Keaton *
Sally Danica McKellar *
Mister Tawky Tawny Kevin Michael Richardson *

Remarques

Jerry O'Connell et George Newbern reprennent ici leurs rôles de Captain Marvel et Superman, déjà assurés dans l'épisode Lexor City de Justice League Unlimited qui était consacré à leur rencontre.

Personnages

Commentaires

Analyse

Premier DC Showcase à bénéficier d'un format plus confortable de 20 minutes, ce court-métrage (en réalité d'une durée égale à un épisode classique) est une nouvelle réussite. Soutenu par une musique épique, et parvenant à alterner l'humour à l'action, le scénario nous révèle les origines de Captain Marvel et son premier combat face à un adversaire redoutable. Par ailleurs, la présence de Superman n'empiète pas sur le véritable sujet de l'histoire : l'avènement de Captain Marvel.

Comme pour les précédents courts-métrages de la collection, les designs sont soignés, tendant vers plus de réalisme que les productions plus anciennes, et l'animation de très bonne facture.

On remarque enfin que, si les affrontements sont d'une violence mesurée et font plutôt la part belle aux "effets spéciaux", tels que la magie de Black Adam ou la collaboration aérienne des deux héros, le dernier face-à-face prend soudain une dimension plus sombre. La frustration de Billy, qui le pousse à envisager de tuer son ennemi, s'exprime également par la violence des images.



Détails

Quelques détails :

  • Selon le réalisateur Joaquim Dos Santos, une référence au Dr. Sivana, un des adversaires réguliers de Captain Marvel, se cache dans un article de journal.
  • On peut distinguer, dans le journal que consulte Billy à la fin de l'épisode, une référence à Wayne Enterprises. Les noms des journalistes sont également des références à différents auteurs de comics : Bill Parker, C. C. Beck et Otto Binder.


  • On peut supposer que la conversation entre les deux amoureux dans la voiture cache une plaisanterie grivoise.

Générique

Le générique diffère légèrement des autres courts-métrages. En effet, le comic que Bruce Timm tient à la main n'est pas le même (ici, le DC Showcase n°55 sur Docteur Fate et Hourman), et le fondu final se termine évidemment sur les héros de ce court-métrage.



À gauche, le générique de Green Arrow; à droite, celui de Superman/Shazam!



À gauche, le générique de Green Arrow; à droite, celui de Superman/Shazam!

Mis à part ces légères nuances et une teinte différente, le reste du générique est parfaitement identique à ceux du Spectre, de Jonah Hex, et de Green Arrow, certainement modifié en postproduction.

Références culturelles

Quelques références culturelles :

  • La couverture du comics utilisé dans le générique rappelle celle de la BD Superman/Shazam: First Thunder, qui a également certainement inspiré le titre de cet épisode. Cette histoire contait déjà la rencontre entre les deux héros.


  • À plusieurs reprises (entre autres, en voyant son copieux petit-déjeuner), Billy s'exclame « Holy Moly! ». Il s'agit d'un clin d'œil à la célèbre expression du Captain Marvel dans les comics, "entendue" la première fois lors de sa première apparition, dans le Whiz Comics n°2. Il peut également s'agir d'une référence au Batman des années 1960, où Robin s'écriait continuellement "Holy…" quelque chose ("Nom d'un…").
  • Lorsque Billy est agressé dans la ruelle, les graffitis sont un hommage au groupe Pearl Jam : on peut en effet y lire les titres de musiques Once, Evenflow et Brain of J.

Traduction

Aucun court-métrage de la collection DC Universe Animated Original Movies n'a fait l'objet d'un doublage VF.

Médias (DVD et CD)

Ce cout-métrage se retrouve sur :


Ajoutons que la musique du métrage est disponible sur CD.

Diffusions

À ce jour, le court métrage n'a jamais été diffusé à la télévision.

Références

Sources images et infos :