December 14, 2019, Saturday, 347

Batman : La Série animée - Témoignage des compositeurs

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Interviewés : Lolita Ritmanis, Michael McCuistion, Mark Koval, Kristopher Carter, Todd Hayen

Activités : Compositeurs sur Batman: The Animated Series (et sur les séries postérieures pour certains).

Sujets : La série Batman TAS, sur laquelle il ont composé sous la direction de Shirley Walker.

À l'occasion des 20 ans de la série le 6 septembre 2012, La Tour des Héros a recueilli les témoignages de ses principaux compositeurs.


Sommaire

Lolita Ritmanis

Batman : La Série animée - de merveilleux souvenirs d'une série vraiment incroyable. Toute l'équipe à qui on la doit a créé quelque chose de renversant. C'était un grand honneur d'être choisie par la regrettée Shirley Walker en personne pour faire partie de son équipe. Je commençais tout juste dans le métier de compositrice, ayant jusque là gagné ma vie en tant qu'orchestratrice sur des films tout en travaillant régulièrement aux Warner Bros. Studios pour leur répertoire musical - réalisant diverses tâches comme de l'orchestration pour des téléfilms ou même l'écriture de certaines partitions en tant que nègre d'autres compositeurs. Étant entrée dans le cercle de Shirley, j'ai eu la chance qu'on me confie assez vite le score d'un épisode entier en solo. Cet épisode fut Il n'est jamais trop tard. Bien qu'il y ait eu une variété d'épisodes très contrastée parmi ceux qu'on m'a confiés tout au long de la série, mon premier épisode reste sans doute mon favori ! Je suppose qu'il n'y a rien de tel que "son premier." Le ton de l'épisode requérait une approche un peu à la film noir. C'était très sombre, un peu mal luné et avec des gangsters, et c'est ce que j'ai choisi de mettre en évidence avec un soupçon d'harmonie jazz ! Chaque épisode avait son charme. La vraie magie s'est opérée sur le plateau d'enregistrement où nous avions la chance de travailler avec les meilleurs musiciens de studio de Los Angeles. Leur expertise a insufflé la vie à notre musique. Je félicite quiconque chez Warner Bros ayant participé à cette remarquable série, et je remercie tout spécialement Bruce Timm, Alan Burnett, Eric Radomski, Jean MacCurdy, Tom Ruegger et Paul Dini. Avec le feu vert de Doug Frank (qui était un exécutif clé en charge de la musique chez Warner Bros. à l'époque) ces producteurs ont donné leur confiance à Shirley Walker. Ils lui ont laissé la liberté de créer une atmosphère d'expression créative parmi tous les compositeurs qui ont eu la chance de travailler sur cette série, avec bien sûr Shirley qui nous ouvrait la voie à tous avec sa brillance musicale. Merci à tous les fans. Votre soutien a représenté beaucoup pour moi tout au long de ces années.


Propos recueillis le 19 août 2012

Michael McCuistion

L'Effet Vertigo est un épisode sur lequel c'était formidable d'être impliqué. Il s'est trouvé que nous avons eu le merveilleux flûtiste Steve Kujala sur la session d'enregistrement, et il a la capacité incroyable de jouer de la flûte avec un portamento très lisse entre les notes. Sachant cela, et étant assigné sur la plupart des scènes avec le personnage de Vertigo, j'ai été en mesure d'écrire des motifs de flûte qui évoquaient vraiment la sensation d'être désorienté et suspendu en antigravité - un complément formidable aux pouvoirs de Vertigo. Combiné à la musique sombrement appropriée de Mark Koval pour les autres scènes, ça s'est révélé être un épisode très mémorable.

Joyeux Noël Batman était un des tout premiers épisodes que Shirley décida de partager entre plusieurs compositeurs. Shirley a écrit quelques morceaux et puis divisé le reste de l'épisode entre moi-même et Lolita Ritmanis, et j'ai fini avec la plupart des morceaux sources. Naturellement quand Shirley m'a dit qu'elle voulait que je fasse une version Joker-style de la Suite Casse-Noisette j'ai été absolument ravi ! En premier lieu j'ai fait une approche plus directe avec l'orchestration, mais quand je l'ai montrée à Shirley elle a dit "Écoute, c'est beau, et ça marcherait sûrement, mais c'est le Joker - alors vas-y et amplifie vraiment le sentiment de Batman au fil que la pièce avance !" Et donc j'y suis retourné et j'ai progressivement ajouté plus de "sonorités Batmaniennes" au morceau pour que quand ça se termine ce soit vraiment abscons. Quelle amusante aventure !


Propos recueillis le 20 août 2012

Mark Koval

BTAS est l'une des séries les plus agréables sur lesquelles j'aie jamais travaillé. Le langage musical de la série était beaucoup plus sophistiqué et mature comparé aux autres séries animées. Ça donnait aux compositeurs une grande opportunité d'être créatifs et de sortir des sentiers battus de "la musique typique de dessin animé". Et l'Orchestre de Batman était phénoménal. Il était toujours si impressionnant de les entendre lire un morceau et faire alors une prise parfaite. Los Angeles avait des musiciens parmi les meilleurs du monde !

J'ai tout spécialement apprécié de composer le score de l'épisode nommé La Nuit du ninja. C'était un épisode particulièrement intéressant dans la mesure où il mettait en valeur certaines des plus intimes peurs de Batman. L'épisode mettait en scène des flashbacks de son séjour au Japon, étudiant les arts martiaux et le catch avec son effort d'être "assez bon". Je pense que les super-héros sont le plus fascinants quand nous apprenons leurs plus intimes faiblesses. Le score était lacé avec des influences japonaises et nous avons eu beaucoup de chance d'avoir un maître de shakuhachi (*) qui joue sur ce score.

Il y avait une grande camaraderie parmi les compositeurs qui travaillaient sur BTAS. J'ai eu plaisir à toutes mes collaborations et Shirley Walker a été un grand mentor et professeur. Nous avons tous eu beaucoup de chance de l'avoir connue et d'avoir appris d'elle.


(*) NDR: flûte de bambou de la musique traditionnelle japonaise, très rare et très difficile à maîtriser.

Propos recueillis le 30 septembre 2012

Kristopher Carter

Batman TAS a commencé à être diffusé quand j'étudiais à l'University of North Texas. J'ai été instantanément un fan du style visuel innovant, de l'excellent jeu vocal, et bien sûr de la merveilleuse musique que Shirley, Michael, Lolita et les autres compositeurs créaient pour la série. Presque à chaque fois que ça passait sur la télévision de la salle commune de mon dortoir on pouvait m'y trouver en train de regarder, et mes amis et moi attendions impatiemment chaque nouvel épisode. Quand j'ai obtenu mon diplôme et que Shirley m'a invité à rejoindre son équipe—tout d'abord pour orchestrer et puis finalement pour écrire sur la série—c'était comme un rêve devenu réalité pour un jeune compositeur ! Shirley a été la plus incroyable des mentors, et je chéris tout le temps où j'ai eu le privilège de travailler sous sa direction et d'évoluer en compositeur de films. Même après tout ce temps, je considère toujours mon travail sur BTAS comme l'un des plus significatifs de ma carrière.


Propos recueillis le 1er octobre 2012

Todd Hayen

J'avais relativement bien avancé dans ma carrière de compositeur quand mon agent me demanda d'envoyer à Shirley Walker une bande démo (eh oui, c'était des "cassettes" à l'époque !) d'un projet récent que j'avais fait pour Marvel Productions, ils essayaient de capitaliser sur le spectacle de tigre plutôt populaire de Siegfried et Roy à Las Vegas et avaient développé une série animée avec Siegfried et Roy en super-héros. Le score que j'avais composé pour le pilote était "action aventure" et semblait approprié pour la nouvelle Série Batman. Inutile de préciser que cette série particulière ne s'est jamais concrétisée.(*) Après que je l'ai envoyé, j'ai vite reçu un appel de Shirley et été invité à une session d'enregistrement BTAS chez Warner. J'y suis allé avec enthousiasme mais ce n'était pas tout à fait ce que je cherchais à l'époque…il y avait quelque chose comme 20 compositeurs là-dedans, qui croyaient tous qu'ils allaient être le prochain "partenaire" de Shirley Walker… pour moi ça ressemblait à un attroupement de bétail, et j'étais un peu découragé. Mais l'épisode dont j'avais vu la musique mise à l'image était stupéfiant, et Shirley, bien que plutôt intimidante ses expérience et talent massifs, était quelqu'un que je voulais sincèrement essayer d'impressionner ! Je suis rentré chez moi en me demandant ce qui sortirait de tout ça et bientôt on m'a demandé d'orchestrer, puis composer quelques morceaux, et finalement j'ai écrit le score d'épisodes en solo. Shirley avait réduit son équipe à une poignée de compositeurs, tous incroyablement talentueux, et j'avais la chance d'en faire partie. Bien que j'étais parti sur l'idée que j'avais "relativement bien progressé" dans ma carrière quand j'ai commencé à travailler pour Shirley, j'ai vite réalisé combien j'avais à apprendre de mes collègues compositeurs de BTAS, et du talent, de la patience et de la passion musicale extraordinaires de Shirley. Je ne pense pas avoir jamais rencontré un compositeur plus dévoué, avec un talent aussi génial, mais également aussi humble en la présence des grands musiciens avec lesquels nous avions l'opportunité de travailler. Tout cela était une grande expérience et je suis très fier d'avoir été inclus dans cette expérience Hollywoodienne unique en son genre.


(*) NDR: En fait, des années plus tard, DIC Entertainment a récupéré les droits et produit une série animée avec Siegfried et Roy. Bien que Todd Hayen eut composé un score pour le pilote de l'époque, il n'a pas été utilisé pour la série finale, intégralement composée par Nathan Wang, et demeure donc inédit.

Propos recueillis le 1er octobre 2012