May 20, 2019, Monday, 139

Interview Duane Capizzi (juin 2006)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Interviewé : Duane Capizzi

Activités : Scénariste sur The Batman, Superman: Brainiac Attacks, Superman: Doomsday

Sujets : L'écriture du direct-to-DVD Superman : Brainiac Attacks et sa participation à la série The Batman.

Interview originale : World's Finest, en juin 2006.


The World's Finest : Pour commencer, parlez-nous de l'histoire de Superman: Brainiac Attacks, et expliquez-nous pourquoi les fans de Superman devraient se le procurer le 20 juin ?

Duane Capizzi : Eh bien, c'est un vrai défi ! Est-ce que les fans de Superman me croiront moi ou plutôt votre critique ? :) Pour les fans "purs et durs" de S:TAS, très certainement le socle de votre lectorat, laissez-moi vous dire que ce film n'a pas pour objectif de s'intégrer à la continuité du Timm-verse, malgré l'utilisation de ses personnages et de designs similaires. De même, le personnage de Lex Luthor a été intentionnellement interprété d'après la performance de Gene Hackman dans les films de Donner, pour coïncider avec le prochain film de Bryan Singer (Superman Returns, ndt). Si un fan va voir Brainiac Attacks avec ces éléments en tête, le visionnage devrait être plus agréable, et divertissant, espérons-le.

L'intrigue implique une alliance classique entre deux des grands ennemis de Superman, Lex Luthor et Brainiac, tout en survenant à un moment crucial pour le héros : il en vient à vivre sa relation avec Lois Lane comme un mensonge, et doit décider s'il convient de lui révéler sa véritable identité. Ces deux aspects, la vie héroïque de Superman, et sa vie personnelle, se rejoignent lorsque Lois est grièvement blessée. Superman va au bout du monde pour la sauver : c'est comme si l'on avait pris la fin du premier film de Donner et que nous en avions fait l'intrigue dramatique de toute notre histoire, en y intégrant des enjeux très émouvants. C'est une histoire intimiste, et en même temps réellement épique.

WF : Comment avez-vous été approché pour écrire ce projet ? Et que ressent-on lorsqu'on nous demande d'écrire un film sur une gigantesque icône, comme Superman ?
Duane Capizzi : Je n'étais pas sûr d'être le bon gars pour faire ce boulot, parce que j'ai vécu à Gotham City pendant si longtemps et que je n'avais jamais écrit pour le Fils de Krypton avant. Je ne cherchais pas à réinventer la lune, mais simplement à raconter une histoire de Superman, du mieux que je le pouvais.

WF : Avez-vous dû vous adapter pour écrire sur Superman, qui est un personnage si différent de Batman ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
Duane Capizzi : J'ai surtout fait autant de "devoirs" que le temps me le permettait : reprendre les films de Donner, revoir autant d'épisodes que je le pouvais de la série animée et de la série des studios Fleischer, re-lire quelques-unes des histoires célèbres - principalement pour avoir les voix et le ton dans ma tête. Après ça, je me suis mis au travail.

WF : De quelle façon votre travail sur la dernière saison de la série à succès The Batman (la troisième saison, ndt), a impacté l'écriture de ce nouveau film ? Est-ce qu'il a été fait dans l'urgence, et avez-vous été forcé de faire des compromis au vu des contraintes de temps ? Comment ? Pourquoi ?
Duane Capizzi : Disons simplement que ce délai, plus court que d'habitude, m'a obligé à prendre une période d'intense concentration. Mais en mettant de côté le fait que certaines nuances de Superman TAS, ou le lien avec la continuité, peuvent avoir été perdus, c'est bien le script que je voulais écrire. Curt Geda, le réalisateur du film, et quelques autres, plus habitués que moi à Superman pour avoir travaillé sur S:TAS, étaient plus que ravis du résultat. Il a dit qu'il avait toujours voulu une grande histoire d'amour telle que Superman TAS n'en avait jamais fait.

WF : De quoi vous êtes-vous inspiré en travaillant sur Brainiac Attacks ? Avez-vous veillé à sauvegarder la continuité de la série sur laquelle le film est basé ? Étiez-vous intimidé d'écrire un film d'une série de Bruce Timm, avec l'importante communauté de fans que l'on connaît ?
Duane Capizzi : J'étais plus intimidé en écrivant et produisant The Batman, sachant que c'était une rupture consciente des séries précédentes. Et j'étais loin de la vérité ! Je n'ai jamais envisagé pour Brainiac Attacks un tel remaniement de style (mais encore une fois, il n'était pas prévu pour intégrer "la continuité") : mis à part la caractérisation de Lex Luthor dont je vous ai parlé, le film ne tente rien de trop avant-gardiste, bien qu'il explore certains phénomènes encore inconnus de la Zone Fantôme (sans doute ma scène préférée parmi plusieurs passages impressionnantes : c'est la séquence "banque du sang" de ce film, à mon sens (référence au film Batman contre Dracula, ndt)).

WF : La rumeur veut que des projets d'une série sur Superman, dans la veine de The Batman, seraient à l'étude, avec vous à la barre. Y a-t-il du vrai dans ces rumeurs, et si oui, pouvez-vous nous dire quelques mots sur ce que pourrait donner une telle série ?
Duane Capizzi : S'il y a de tels projets, je ne suis pas au courant. (fans de Superman TAS, vous pouvez souffler de soulagement :))

WF : Globalement, comment avez-vous vécu le fait d'écrire ce film, dans quel mesure était-ce différent que d'écrire Batman contre Dracula, et voudriez-vous encore travailler sur Superman à l'avenir ?
Duane Capizzi : Mis à part que l'un était un film d'horreur et l'autre un film de science-fiction teinté de romance ? Je présume que Batman contre Dracula est venu plus naturellement puisque j'avais vécu avec ces personnages depuis deux saisons, alors que j'ai dû découvrir Superman tandis que je le racontais. Pour ce qui est de l'avenir, j'ai beaucoup appris en écrivant celui-là : je suis prêt à en faire plus, envoyez (il écrira effectivement le premier DCUAOM, Superman: Doomsday, ndt).

WF : Et pour conclure, pouvez-vous nous donner quelques petits indices sur ce que nous pourrons découvrir dans la saison 4 de The Batman ?

Duane Capizzi : La saison 4 sera sûrement celle qui s'adresse le plus aux fans. Ce n'est pas un secret que nous introduisons Robin dans la série ; nous allons également rencontrer Nightwing dans un épisode (À la découverte de la Batcave, ndt), d'une façon très intéressante. Le Pingouin va essayer de créer sa propre version du "Gang de l'Injustice", et parmi d'autres vilains, nous allons rencontrer Killer Moth, la version "Matt Hagen" de Clayface, Black Mask, et Harley Quinn (dans un épisode écrit par nul autre que le créateur d'Harley, Paul Dini). Nous allons aussi en savoir plus sur le passé de l'Homme Mystère, et Batman fera équipe avec un héros ne provenant pas de l'univers des "Detective Comics".

Oui, c'est un membre de la Justice League of America - mais je ne dirai pas qui, vous savez combien je déteste les spoilers :)

Références

Sources images et infos :