November 22, 2017, Wednesday, 325

Batman contre Dracula

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Batman contre Dracula (The Batman vs Dracula Animated Movie) est l'unique film de la série The Batman. Ce film direct-to-DVD marque les uniques apparitions, dans la série, de Vicky Vale et de Dracula.

The Batman
Film d'animation
Titre français Batman contre Dracula
Titre original The Batman vs Dracula Animated Movie [Film d'animation Le Batman contre Dracula]
Sortie vidéo USA 22 novembre 2005
Sortie vidéo francophone Aucune prévue
1re diff. USA The WB (18 octobre 2005)
1re diff. francophone France 4 (31 octobre 2015)
Format image Widescreen mais…
Durée ± 80 minutes
Scénario Duane Capizzi
Réalisation Michael Goguen
Musique Thomas Chase Jones
Studio d'animation Dongwoo Animation Co. LTD.
D.R. Movie Co., LTD.
← Précédent Suivant →
Nuit sur la ville Les Débuts de Batgirl (1)
Guide des épisodesForum

Sommaire

Histoire

À l'asile d'Arkham, un prisonnier apprend au Joker et au Pingouin qu’il a dissimulé une immense fortune dans le cimetière de Gotham. Les deux criminels parviennent à s’évader dans l’espoir de mettre la main sur le trésor. Batman, lancé à leur poursuite, ne tarde pas à retrouver le Joker qui, après un combat, tombe dans la rivière et s’électrocute avec l’un de ses gadgets.

Au cimetière, le Pingouin pénètre dans un caveau où il découvre un cercueil renfermant un cadavre. Il se coupe en essayant d’ouvrir la pierre tombale et une goutte de sang redonne vie au corps : le comte Dracula est de retour. Celui-ci, après sa dernière défaite, a été exilé de Transylvanie et a été enterré à Gotham City. Le vampire hypnotise le Pingouin pour en faire son serviteur, puis attaque le gardien du cimetière le transformant en un zombie sous son contrôle.

Le lendemain, Bruce Wayne dîne avec Vicky Vale, une journaliste qui prépare un reportage sur le milliardaire. Le courant passant bien, les deux jeunes gens décident de se revoir, mais la nuit tombante rappelle son devoir à Bruce. Ce soir là, Batman est attaqué par trois zombies, mais il parvient à leur échapper.

C’est ainsi que Dracula apprend l’existence de Batman pour qui il ressent immédiatement une vive curiosité. Il annonce à ses zombies qu’il fera de Gotham une cité de morts-vivants et qu’ils formeront l’élite de la société.

Sur les conseils du Pingouin, Dracula se rend à une réception donnée par Bruce Wayne. Là bas, sous le nom d’Alucard, le vampire fait la connaissance de Vicky Vale et hypnotise Bruce Wayne afin de l’attaquer sur la terrasse. Alfred intervient et, sans le savoir, sauve le jeune homme. Revenant à lui, Bruce fait le rapprochement entre Alucard et les vampires, mais il est trop tard, le comte a déjà quitté la soirée.

Un homme chauve-souris ayant été aperçu par des témoins, les médias ne tardent pas à soupçonner Batman des nombreuses disparitions qui se produisent à Gotham. Pendant ce temps, intriguée par l’attitude ambiguë du jeune milliardaire, Vicky Vale essaie d’en savoir plus sur le meurtre de ses parents. Elle ignore encore que, fasciné, Dracula a jeté son dévolu sur elle…

Cette nuit là, le vampire rencontre Batman et lui propose de se joindre à lui. Déclinant son offre, le héros masqué engage le combat, mais le vampire, qui possède une force et des réflexes surhumains, prend le dessus : Batman ne doit son salut qu’au lever du jour qui contraint son adversaire à fuir le combat.

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue.

Entre-temps, le Joker qui a survécu à son accident parvient au cimetière et retrouve la tombe où il espère mettre la main sur le butin. C'est alors qu'il est vampirisé par Dracula ! Un peu plus tard, un Joker mort-vivant attaque la banque du sang… Alerté par le Batwave, Batman arrive sur les lieux et parvient à capturer le criminel grâce à ses armes qui ont été traitées avec de l’ail.

De retour à la Batcave, Bruce décide de se servir du Joker comme cobaye afin de mener des recherches scientifiques : il est en effet persuadé que le vampirisme se transmet comme une maladie du sang et qu’il doit exister un remède. Néanmoins, la situation est urgente car le nombre de zombies croît de façon exponentielle. Imprégné dans ses recherches sur un générateur à énergie solaire, Bruce oublie son rendez-vous avec Vicky qui se retrouve seule dans les rues désertes, mais le jeune milliardaire parvient à trouver un remède pour guérir le Joker. Revenu à lui, ce dernier lui apprend où se trouve le repaire du vampire. Batman décide d’attaquer Dracula dès que le jour sera levé.

Malheureusement, Vicky est kidnapée par le vampire qui a besoin d'elle non pas pour en faire sa compagne, mais pour ramener à la vie sa fiancée Carmilla Karnstein, brûlée par le soleil voici plusieurs siècles.

Pressentant le danger qui menace la journaliste, Batman n’a d’autre choix que de se rendre directement au cimetière — muni d’une grande quantité de capsules contenant le sérum — où il parvient à vaincre toutes les victimes de Dracula. Batman interrompt ensuite la cérémonie et Vicky Vale est sauvée in extremis.

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue.

Batman brise sa dernière capsule et comprend qu’il n’a que peu de chances contre le monstre… sauf s’il parvient à l’amener dans la Batcave ! Là bas, le héros et Alfred envoient vers le vampire une capsule de sérum qui s’avère sans effet. Heureusement, le héros parvient à actionner son générateur à énergie solaire qui détruit finalement le prince des ténèbres.

Toutes les victimes de Dracula étant atteintes d’amnésie, les disparitions mystérieuses sont imputées au Pingouin. Seule Vicky Vale a conservé ses souvenirs de l’aventure.

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Batman / Bruce Wayne Rino Romano Adrien Antoine
Dracula Peter Stormare Jean-Claude Donda
Alfred Alastair Duncan Jacques Ciron
Vicky Vale Tara Strong Laura Préjean
Le Joker Kevin Michael Richardson Pierre Hatet
Le Pingouin Tom Kenny Philippe Peythieu
Voix additionnelles Jeff Bennett, Richard Green, Neil Ross, James Sie Marc Perez et Thierry Murzeau
Le détenu Jeff Bennett Marc Perez
Deux aides-soignants * Thierry Murzeau
Le gardien du cimetière * Thierry Murzeau
Le présentateur des news * Thierry Murzeau
Le voleur * Marc Perez
Pat Foley * Thierry Murzeau
Un serveur * Thierry Murzeau
Stypes * Marc Perez
Le clochard * Marc Perez
Le jeune gardien de nuit * Marc Perez
Central de la police * Thierry Murzeau
Narrateur * Thierry Murzeau
L’homme à la casquette * Thierry Murzeau
Un SWAT * Thierry Murzeau
Un policier * Marc Perez
Le reporter * Marc Perez

Remarques

Commentaires

Analyse

  • Le film Batman contre Dracula, très sombre, est un peu en rupture avec la série The Batman. Ici, le scénario est très soigné, l'ambiance tire véritablement sur le glauque et l'esthétique est totalement bluffante. Le résultat fait froid dans le dos ! C’est d’autant plus surprenant que ce long-métrage est à déconseiller au jeune public (ciblé habituellement par la série) à cause des scènes violentes ou sanglantes.


  • L’histoire, somme toute classique, est traitée de façon efficace, avec un déroulement équilibré. Même si l’accent est globalement mis sur l’action, le long-métrage revient sur l'enfance de Bruce et la genèse de Batman, ce qui est inédit dans la série. Le film introduit le personnage de Vicky Vale — une reporter qui s’intéresse de près à Bruce Wayne et à son passé — ce qui permet de faire écho aux flashbacks.


  • Même si à priori l’univers de Batman n’est pas coutumier des menaces surnaturelles, le film parvient à jouer sur les nombreux points communs entre le héros et le vampire ainsi que sur l’antagonisme entre science et superstition. Dracula s'avère un personnage réussi tant sur le plan visuel que psychologique et son mythe s’accommode très bien à l’ambiance sombre de Gotham City.


  • Du point de vue esthétique, ce film possède la signature graphique de la série — juxtaposition de couleurs complémentaires, textures soignées, contours différenciés des décors — et bénéficie de moyens supplémentaires pour l’animation, la 3D et les effets spéciaux étant magistralement intégrés. On retiendra le magnifique premier combat entre Batman et Dracula qui comporte des ralentissements très réussis à la manière du film Matrix, et qui se poursuit en ombres chinoises devant la lune.
  • Au début du film, on aperçoit le Ventriloque parmi les prisonniers d’Arkham.
  • Les armes pointées par la police sur Batman tirent les premières balles jamais vues jusqu'ici dans la série.
  • Plusieurs scènes violentes méritent d’être soulignées. Il y a d’abord le gros plan sur l’électrocution du Joker dont la longueur a quelque chose de "dérangeant". Et surtout, il y a la scène de la banque du sang où le Joker, animé de manière particulièrement effrayante, reçoit une "douche de sang" extrêmement macabre. Toutefois, le sang est colorié en noir pour adoucir la violence de la scène. Enfin, les scènes des zombies dans la ville offrent plusieurs pick-a-boo efficaces. A contrario, le film comporte aussi quelques scènes humoristiques réussies, comme celle où le Pingouin recherche une tombe marquée d’une croix dans le cimetière et réalise qu’elles en ont toutes…


  • Côté musique, Thomas Chase Jones signe une bande-son impeccable qui alterne entre le meilleur des films d’épouvante, les accords de violons tziganes — évoquant le film Dracula de Coppola — et les accords de guitare du thème de Batman.
  • Dracula se révèle être la pire menace que Batman ait jamais rencontrée puisqu’il le surpasse nettement et qu’il veut faire de Gotham une cité de morts-vivants. Notons qu'il préfère transformer ses victimes en esclaves zombies plutôt que de les tuer, ce qui explique l’absence de morts à la fin du film.
  • C'est la première fois qu'un ennemi de Batman découvre la véritable identité du héros. C'est aussi le premier ennemi que l'on voit mourir.
  • Hormis Alfred, les autres personnages secondaires de la série (Yin, Rojas…) n'apparaissent pas.
  • Le film sera vu de préférence entre la 2e et la 3e saisons. Bien qu'aucun évènement ne s'insère vraiment dans la continuité de la série, on remarquera que Batman a toujours ici la même Batmobile que dans les deux premières saisons (il en change dans la troisième) et Batgirl ne semble pas encore exister (elle apparaît aussi au début de la troisième). Par contre, au début du film, Batman n'est plus considéré comme un ennemi public (comme c'était le cas dans la première saison).

Format

Bien qu'il ait été réalisé en 16/9 (Widescreen), le film est programmé en 4/3 (Full Screen rogné au Pan&Scan) lors de ses diffusions aux États-Unis. Les DVD proposant le film sont également en Full Screen.

Références culturelles

Quelques références culturelles à relever :

  • Dracula est le vampire le plus célèbre de la culture populaire. Ce personnage a été créé par l’écrivain Bram Stocker (image de gauche) en 1897 et maintes fois adapté dans la littérature et le cinéma. À l’origine, Bram Stoker s’est inspiré de Vlad Tepes III (dit l’Empaleur), le sanguinaire monarque de Valachie né en 1431, qui protégea l’Europe des invasions turques après la chute de l’Empire Byzantin (image de droite).


  • Dans le film, Dracula et ses zombies respectent les nombreux codes attribués aux vampires : ils se nourrissent de sang, craignent le soleil, possèdent une force et des réflexes surhumains, exercent des pouvoirs hypnotiques, n’apparaissent pas dans les miroirs et peuvent se transformer en chauve-souris.
  • Alfred découvre que feu Carmilla Karnstein est la fiancée de Dracula. Ce personnage est issu du roman fantastique Carmilla écrit par Joseph Sheridan le Fanu en 1872 qui inspira le Dracula de Bram Stoker. Moins célèbre que ce dernier, Carmilla est néanmoins une des femmes-vampires les plus fameuses. Elle a connu de très nombreuses adaptations cinématographiques comme la trilogie The Vampire Lovers des Studios Hammer dans les années 70.


1. Illustration de D. H. Friston dans la revue The Dark Blue, 1872 - 2. Affiche du film Carmilla

  • L'affrontement entre Batman et Dracula évoque une rencontre similaire sur papier. En 1991, un elseworld (c'est-à-dire une histoire hors continuité) voyait le Justicier de Gotham et le vampire s'affronter dans Red Rain, un comic-book écrit par Doug Moench et illustré par Kelley Jones.


  • Alucard, le pseudonyme qu’utilise Dracula, est une anagramme de son nom. Il s’agit peut-être d’une référence au film Dracula A.D. 1972 des Studios Hammer avec Christopher Lee où Johnny Alucard est un descendant du vampire (image de gauche). Alucard est également le nom du vampire dans le célèbre manga Hellsing créé par Kohta Hirano en 1997 (image de droite).


  • Dans le rêve de Bruce, le film que viennent de voir les Wayne avant leur meurtre s’appelle The Cloaked Rider [Le Cavalier en capuche], long métrage n'ayant apparemment jamais existé et donc créé par les scénaristes de The Batman. Dans les comics, il s'agit du Signe de Zorro, un film de Fred Niblo (1920) avec Douglas Fairbanks dans le rôle du héros.
  • Dans le second rêve de Bruce, celui-ci se rappelle avoir été impressionné par la vision d’une chauve-souris dans une caverne lorsqu'il était enfant. Visuellement, cette scène semble s'appuyer sur une séquence semblable du film Batman Forever (1995) de Joel Schumacher.
  • La douche d'hémoglobine que reçoit le Joker dans la banque du sang évoque une scène similaire du film Blade de Stephen Norrington (sorti en 1998).
  • En VO, le Joker, une fois vampirisé, utilise la phrase « Got Ketchup ? », un clin d'œil à la très célèbre campagne publicitaire américaine « Got Milk ? » qui met en scène, depuis plusieurs années, de nombreuses célébrités portant une trace de lait au-dessus de la lèvre supérieure (ici, Yoda et Spike Lee).


  • Le Joker emprunte en VO une réplique du film Jerry Maguire (allusion qui disparaît bien entendu en VF) : « Batsy, you complete me ! ».
  • Un invité se présente au manoir Wayne comme étant Pat Foley. Il s’agit vraisemblablement d’une allusion au directeur des doublages et éditeur des studios Hanna & Barbera durant les années 70-80. Il a notamment travaillé sur la série Super Friends.

Citations

Le Joker : Cette fois, Batman, je te promets qu’il va y avoir du sang !


Le Pingouin : Les morts ne font pas ça !!
Dracula : Les morts, non… les morts-vivants, oui !
Le Pingouin : Oh la la ! Moi je suis mort de peur !


Le Pingouin (parlant de l’écran de télévision où apparaît Vicky Vale) : Vous aimez ? C'est un écran plasma, comme ce truc qu'on a dans le sang… Ah, c'est la fille qui vous intéresse ? J'comprends, vu le temps que vous avez passé à l'ombre dans votre cercueil !… Très jolies jugulaires !


Dracula  : Je ne suis pas la seule chauve-souris à Gotham.
Batman : Comte Dracula, je présume ? […]
Dracula : Nous projetons des ombres similaires !
Batman : Mais moi, je ne fais de mal à personne !


Alfred (à Bruce, parlant de Dracula et sa fiancée) : Si Cupidon a réussi à percer un cœur aussi noir, alors il y a de l'espoir pour vous…


Le Pingouin (voyant le Joker emporté dans le cercueil de Dracula) : Petit déjeuner au lit… Fraîchement pressé…


Dracula : Je suis le mal incarné, le Prince des Ténèbres !
Batman (allumant le générateur solaire) : Et un peu de soleil dans votre vie !


Traduction

Quelques notes sur la VF :

  • Lorsqu'il voit Batman poursuivre le Joker, le Pingouin dit « Instant karma » en VO, une expression, basée sur une chanson de John Lennon, signifiant que chaque acte provoque une réaction immédiate du destin. En VF, l'expression est traduite par « à ton tour, Joker, d'avoir une petite surprise ».
  • En VO, Dracula dit que le nom « Vale » sonne comme une promesse mystérieuse (peut-être une allusion au latin « Vale » qui signifie « porte-toi bien ») En VF, l'expression est traduite en « Deux V comme dans vivre » (deux V comme dans Vicky Vale).
  • Signalons une petite erreur en VF, dans le reportage final : un journaliste dit que Vicky Vale est photographe au lieu de reporter.

Médias (DVD, VHS et CD)

Ce film se retrouve sur :

: ce drapeau indique que le média comporte une piste audio VF.

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

Références

Sources images et infos :