January 27, 2021, Wednesday, 26

Les Nemrods (DCAU)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne les criminels du DCAU. Pour les autres interprétations des personnages, voir les Manhuntersalt=Page d'aide sur l'homonymie

Dans le DC Animated Universe, les Nemrods sont des androïdes auxiliaires de justice, prédécesseurs renégats du Corps des Green Lantern.

Sommaire

Personnage de La Ligue des Justiciers
Les Nemrods
Série d'origine La Ligue des Justiciers
Première apparition Au cœur de la nuit (1re partie) (JL)
Dernière apparition Au cœur de la nuit (2e partie) (JL)
Nom Les Nemrods
Nom original (VO) The Manhunters
Statut Criminels
Sexe Masculins
Âge Inconnu
Origine Oa (androïdes)
Cheveux Sans
Yeux Rouges
Pouvoirs Force et résistance surhumaines, vol, piratage informatique
Armes Matraque électrique extensible
Caractéristiques Les Nemrods sont des robots chasseurs de criminels.
Liens de parenté Les Gardiens de l'univers (créateurs)
Affiliation Les Gardiens de l'univers (anciennement)
Juges d'Ajuris 5
Base Ajuris 5
Lieu d'action principal L'univers tout entier
Voix originale(s) James Remar
Voix française(s) Olivier Proust
Personnage créé par Steve Englehart et Dick Dillin
Date de création 1977
Personnages de la sérieForum

D'après les séries

Dans La Ligue des Justiciers

Conçus par les Gardiens de l'univers pour être leur première force de gardiens de la paix, les androïdes Nemrods s'avérèrent incapables de distinguer le bien du mal. Remplacés par le Corps des Green Lantern constitué d'êtres organiques, ils furent reprogrammés pour traquer les fugitifs, ce dont ils nourrirent secrètement un profond ressentiment. Après un millénaire d'attente, les robots mirent au point un moyen de consommer leur vengeance : ils firent ainsi croire à la destruction de la planète Ajuris 4, en fait soigneusement occultée par leurs soins, des mains du Green Lantern John Stewart, accablé par le témoignage à charge de leur complice, le pirate Kanjar Ro.

Le scandale fut tel qu'un contingent de Gardiens vint témoigner en personne au procès, laissant le champ libre aux Manhunters pour attaquer Oa, leur monde d'origine, désormais affaibli. Une fois là-bas, le Nemrod en chef absorba l'énergie de la batterie centrale, devenant surpuissant. Ce fut sans compter l'intervention de Stewart qui, lavé de tous soupçons par ses camarades de la Ligue des Justiciers, absorba le monstre dans son anneau de pouvoir avant de le rejeter dans l'espace, provoquant sa dissolution.







D'après les comics

Apparus dans les pages de Justice League of America #140 en mars 1977, les androïdes Manhunters, indissociables de leur devise « No man escapes the Manhunters ! », constituèrent le premier corps de policiers fondé par les Gardiens de l'Univers. Devenant obsédés par la traque des criminels au point d'en oublier toute notion de justice, ils furent démantelés par leurs maîtres qui leur donnèrent pour remplaçants le Corps des Green Lantern, appelé à les faire oublier. Dispersés à travers l'univers, les robots, conjuguant dorénavant à l'accomplissement de leur mission une nouvelle obsession, prendre leur revanche sur les Gardiens et leurs nouveaux serviteurs, fondèrent un culte, infiltrant de nombreux mondes grâce à des agents recrutés parmi les autochtones, inspirant ainsi une lignée de héros terriens dont chacun perpétua le nom de Manhunter.
Confrontant dans un premier temps la Ligue des Justiciers, les traqueurs en vinrent à menacer tous les héros de la Terre durant la crise Millenium, qui se solda par la destruction de leur leader, le Grandmaster.

Les Manhunters firent leur grand retour sous la coupe du Cyborg Superman, alimentés par des Green Lantern vivants, supposés tombés au combat, pour être finalement repoussés par Hal Jordan et Guy Gardner, favorisant ainsi la reconstruction du Corps, les robots et leur nouveau maître intégrant pour leur part le Corps de Sinestro. Les Gardiens s'inspireront néanmoins de leur ancienne création pour l'instauration des Alpha Lantern, Green Lantern privés d'émotion servant de police des polices au Corps. Il fut récemment établi que la déchéance des Manhunters, en fait l'œuvre du Gardien renégat Krona, entraîna la destruction du secteur spatial 666, laissant pour seul survivant un certain Atros, qui fondera le Corps des Red Lantern sous le nom tristement célèbre d'Atrocitus.

Analyse

Reprenant dans les grandes lignes leur introduction des comics, les Manhunters apparaissent de prime abord pour le profane comme des adversaires de circonstance, tout au plus un peu trop zélés dans leur façon de servir la loi. Cette indifférence quant aux dommages collatéraux peut toutefois constituer un indice quant à la nature sinistre de ces marcheurs au pas de l'oie dont la duplicité est de plus en plus fortement suggérée.

Sous leur froideur apparente ou plus exactement celle de leur leader et porte-parole, seul élément distinctif du groupe, se cache une nature fourbe, belliqueuse et avide de pouvoir, faisant en effet peu de cas de la justice, justifiant ainsi leur abandon par les Gardiens dont le tort premier aura été d'ignorer la rancœur dissimulée par ce pêché de jeunesse, devenu fils rebelle, rappelant en cela Dieu et Satan. Le chef Nemrod témoigne d'ailleurs d'un embryon de sympathie pour John Stewart en qui il ne peut s'empêcher de se reconnaître, lui-même persuadé d'avoir été utilisé et trahi par les mêmes maîtres, non sans mauvaise foi.
L'absence d'un maître humanoïde impose les robots comme la menace globale de l'épisode et ce du début à la fin, tout en renforçant leur unité, ceux-ci allant jusqu'à s'appeler frères. On notera qu'ils semblent pourtant nettement plus résistants en groupe réduit qu'en force armée.

Un dernier mot sur la traduction française, qui traduit assez maladroitement et sans consistance leur devise et les affuble d'un nom de chasseur biblique, peut-être inspiré par un autre robot traqueur des comics, le Nemrod des X-Men.







Notes sur le design

Les Manhunters restent globalement fidèles à leur version papier tout en étant soumis à quelques retouches : plus massifs surtout au niveau des épaules et de la tête plus carrée, ils sont subtilement humanisés par l'ajout de pupilles dans leurs yeux d'un rouge uni à l'origine. Le détail le plus étrange demeure la forme du visage qui en plus de présenter une fêlure sous l'œil droit ressemblant à une cicatrice, laisse un creux en bas du menton s'apparentant à une barbiche.


Voix originale

James Remar signe sur le Leader Manhunter, la première de ses participations aux productions animées DC, qu'il campe de façon monocorde en accord avec sa nature robotique.

Voix française

En VF, Olivier Proust, dont ce fut au contraire l'ultime concours sur un personnage DC, prêta sa voix métallique au chef Nemrod, avec toutefois moins de froideur que son homologue américain.

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

La Ligue des Justiciers :

Références

Sources images et infos :