September 21, 2017, Thursday, 263

Au cœur de la nuit (1re partie)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Au cœur de la nuit (1re partie) (In Blackest Night) est, selon l'ordre idéal, le 4e épisode de La Ligue des Justiciers. Cet épisode marque les premières apparitions, dans la série et dans le DCAU, d'Al McGee et son petit-fils Chris, des Nemrods, de Kanjar-Ro et de Galius Zed.

La Ligue des Justiciers
Épisode
Titre français Au cœur de la nuit
Titre original In Blackest Night
[Dans la nuit la plus noire]
N° ordre idéal 4
Saison 1re
N° de prod. 1.04
1re diff. USA Cartoon Network (lun. 19 nov. 2001)
1re diff. francophone France 3 (dim. 24 mars 2002)
Format image 4/3 (Full screen)
Durée ± 21 minutes
Scénario Stan Berkowitz
Réalisation Butch Lukic
Musique Kristopher Carter
Studio d'animation Koko Enterprise Co., LTD.
← Précédent Suivant →
L'Invasion (3) Au cœur de la nuit (2)
Guide des épisodesForum

Sommaire

Histoire

Sur Ajuris-5, une lointaine planète, un tribunal s'est réuni pour faire le procès d'un meurtrier responsable de la disparition des 3 milliards d'habitants d'Ajuris-4, une planète voisine. Selon le tribunal, le meurtrier serait le Green Lantern John Stewart !

Pendant ce temps, sur Terre, John se promène dans le quartier où il a grandi lorsque débarquent les Nemrods, des robots-soldats décidés à le traîner devant le tribunal où on l'attend. J'onn, Flash, Hawkgirl et Superman viennent en aide à leur ami mais celui-ci leur demande de ne pas intervenir et accompagne les Nemrods. La Ligue des Justiciers décide alors d'assister eux aussi au procès où ils vont entendre le récit d'un témoin, Kanjar-Ro, un pirate qui a vu Green Lantern causer accidentellement la destruction de Ajuris-4. Alors que la Ligue est prête à remettre en cause ce témoignage, John leur affirme que tout est vrai !

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Hawkgirl Maria Canals Martine Meirhaeghe
Green Lantern Phil LaMarr Michel Vigné
J'onn J'onzz Carl Lumbly Boris Rehlinger
Superman George Newbern Emmanuel Jacomy
Flash Michael Rosenbaum David Krüger
Le leader des Nemrods James Remar Olivier Proust
Le Procureur d'Ajuris-5 Kurtwood Smith Olivier Hémon
Kanjar-Ro Rene Auberjonois Patrice Dozier
Al McGee Garrett Morris Christian Pélissier
Graz (juge #1) Peter Renaday Philippe Dumond
Forian (juge #2) Brian George Roland Timsit
Chris McGee Rickey D'shon Collins *
Galius Zed Rene Auberjonois *
Arkkis Chummuck Michael Rosenbaum Vincent De Boüard
Gardiens de l'univers Brian George
Rene Auberjonois
*
Juge #3 Maria Canals *
Le narrateur * Roland Timsit
Un huissier * Emmanuel Beckermann
Un alien * Roland Timsit

Remarques

  • Contrairement à d'habitude, le titre de cet épisode n'est pas prononcé.

Commentaires

Analyse

Un épisode très inattendu puisque, ne s'agissant que de la deuxième histoire de la série, on aurait pu s'attendre à quelque chose de plus simple. Or, il n'en est rien puisque ici on plonge dans une aventure au fin fond de l'espace agrémentée des Green Lantern (dont on sait peu de choses si on s'en tient aux productions animées), des Gardiens de l'Univers, des Nemrods et de la planète Oa. Et pourtant, même sans connaître les comics originaux dont est inspirée cette histoire, le scénario est suffisamment ingénieux et clair pour nous mettre à l'aise avec tous les personnages. Autre particularité de cette aventure : elle se focalise autour de John Stewart (dont on nous présente un fragment de vie au début de l'épisode), un personnage qui, en ce début de série, ne brille pas par son charisme, ce qui contribue à faire douter le spectateur lorsque John reconnaît devant la cour avoir détruit la planète Ajuris-4 et ses 3 milliards d'habitants. Bref, un épisode véritablement original et de qualité, tout comme sa suite.

  • Le titre fait référence à la devise des Green Lantern :

In brightest day, in blackest night,
No evil shall escape my sight…
Let those who worship evil's might,
Beware my power, Green Lantern's light !


qui, dans les comics VF est généralement traduite par :

Dans les cieux les plus clairs, dans les nuits les plus sombres,
Le mal ne pourra plus se réfugier dans l'ombre,
Que de l'horreur et du crime les infâmes suppôts,
Apprennent à craindre de Green Lantern le flambeau !


  • Ici, le titre ne reprend que la partie évoquant « la nuit la plus noire », une allusion aux moments sombres que vit John dans cette histoire. Il fait aussi référence au titre original de l'épisode de la série Superman TAS où apparaît le premier Green Lantern (Les Gardiens de l'univers)…
  • Au début de l'épisode, J'onn dit que Batman, Superman et Wonder Woman sont occupés ailleurs, une façon d'expliquer, une bonne fois pour toutes, que tous les membres de la Ligue ne seront pas présents dans chaque épisode.
  • Cette histoire sombre est contrebalancée par l'humour de Flash, ce qui ne gâche absolument pas l'intensité dramatique de l'épisode.
  • Contrairement aux comics, J'onn J'onzz (qui ici est confronté à une voiture en flammes) ne semble pas avoir une peur panique du feu.
  • On remarquera la diversité des races extraterrestres sur Ajuris-5 !
  • Le Green Lantern Corps et les Gardiens de l'Univers nous avaient déjà été présentés dans la série Superman TAS (épisode Les Gardiens de l'univers) qui voyait Superman rencontrer les Gardiens et aider Kyle Rayner à devenir un Green Lantern en combattant Sinestro. Ici (et dans l'épisode suivant), une poignée de Green Lantern est esquissée. Il y a Arkkis Chummuck (celui avec un visage évoquant un loup), Kilowog (le grand à la peau rose), Galius Zed (le personnage sphérique), Larvox (l'insecte allongé) et Tomar-Re (avec un visage d'oiseau).


Détails

  • Batman et Wonder Woman n'apparaissent pas dans cet épisode.
  • Lors du plan montrant la Tour de guet, on peut entendre le thème musical utilisé dans l'épisode précédent pour la même occasion.

Références culturelles

Diverses références culturelles :

  • « No man escapes the Manhunters » est une devise très célèbre pour les fans du comics dans lesquels, à de nombreuses reprises, les Manhunters et les Green Lantern ont été opposés. Dans la VF de l'épisode, la phrase devient : « Jamais personne n'a échappé aux Nemrods ».
  • La scène où John déambule dans son quartier d'origine est un hommage à Shaft, un célèbre film policier (1971) qui avait d'ailleurs donné naissance à une série du même nom (1973) et à un remake, moins réussi, avec Samuel L. Jackson (2000).

Image:Au Coeur de la nuit - Shaft.jpg

Citations

Flash (à propos de la vie d'Hawkgirl sur Thanagar) : Et quand il n'y a pas de criminel à arrêter, quand tu ne travailles pas ?
Hawkgirl : Oui, eh bien quoi ?
Flash : Eh bien euh… est-ce qu'il y a… un Hawkboy ?


Traduction

Quelques remarques sur la VF :

  • La VF a choisi d'appeler les Manhunters (les robots envoyés sur Terre) des Nemrods, un nom qui rappelle celui du roi de Babylone selon la Bible, mais qui n'est pas non plus inconnu des fans des comics X-Men puisque Nemrod y est un robot sentinelle…
  • Au début de l'épisode, le procureur parle de « La Green Lantern, John Stewart » et quelques minutes plus tard, les Nemrods disent « Le Green Lantern, John Stewart ». Par la suite, la série utilisera uniquement le masculin.
  • Lorsque Superman intervient, Flash lui demande s'il ne devait pas s'occuper d'un tremblement de Terre. Superman répond dans la VF qu'il était de faible magnitude mais dans la VO, il lui dit (imperturbable) qu'il était seulement… de magnitude 4 ! (ce qui n'est pas rien !). Le calme avec lequel Superman dit ça dans la version originale provoque bien entendu le sourire.

Médias (DVD et VHS)

Cet épisode se retrouve sur :

: ce drapeau indique que le média comporte une piste audio VF.

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

Références

Sources images et infos :