November 25, 2017, Saturday, 328

Wonder Woman (DCAU)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne l'héroïne du DCAU. Pour les autres interprétations du personnage, voir Wonder Womanalt=Page d'aide sur l'homonymie

Dans le DC Animated Universe, Wonder Woman est une héroïne originaire de Themyscira, désormais protectrice de la Terre en tant que membre fondateur de la Ligue des Justiciers.

Personnage de La Ligue des Justiciers
Wonder Woman
Série d'origine Justice League
Autre(s) série(s) Justice League Unlimited
Première apparition L'Invasion (JL)
Dernière apparition Le Destructeur (JLU)
Nom Wonder Woman
Identité réelle Diana
Statut Super-héroïne, ambassadrice
Sexe Féminin
Âge Inconnu (la trentaine ?)
Origine Themyscira
Cheveux Noirs
Yeux Bleus
Pouvoirs Dotée d'une force surhumaine. Peut voler.
Armes Lasso virtuellement indesctructible puis également capable de faire dire la vérité aux personnes entravées dedans ; bracelets pouvant renvoyer n'importe quel projectile.
Caractéristiques Façonnée par sa mère dans l'argile, a vécu toute sa jeunesse sur une île peuplée uniquement d'Amazones et ne découvre le monde des hommes qu'à l'époque où elle devient une héroïne.
Liens de parenté Hippolyta (mère)
Hadès (père ?)
Aresia (sœur par adoption)
Affiliation La Ligue des Justiciers
Base Tour de Guet
Lieu d'action principal La Terre
Voix originale(s) Susan Eisenberg (adulte)
Dakota Fanning (enfant)
Voix française(s) Marie-Frédérique Habert (adulte)
Célia Charpentier (enfant)
Personnage créé par William Moulton Marston
Date de création 1941
Personnages de la sérieForum

D'après les séries

Dans La Ligue des Justiciers

Le jour où les plus grandes villes du monde des hommes sont envahies par l'Imperium, la puissance des attaques est perceptible jusque sur l'île de Themyscira, où la princesse Diana vit depuis toujours.
Devant la gravité de cette situation, elle ne peut se résoudre à rester en retrait, même si sa mère rappelle que les Amazones ne doivent pas se mêler des affaires des hommes, qui ne soupçonnent même pas leur existence.
Un soir, Diana s'empare alors d'attributs sacrés et quitte l'île pour sauver l'humanité. Elle rejoint six autres super-héros dans leur combat et, à l'issue de leur victoire, accepte de former avec eux la Ligue des Justiciers.
Elle partage avec eux diverses aventures et fait plus ample connaissance avec ses membres tout en faisant la découverte du monde des hommes.

Passé quelque temps, elle prend son courage à deux mains pour retourner voir sa mère, mais elle découvre alors que son peuple a été pétrifié par un certain Felix Faust, à cause de qui le seigneur des enfers Hadès est bientôt libéré.
Grâce au concours de la Ligue, la menace est écartée, mais Hippolyta ne peut tolérer que sa fille ait introduit des hommes sur l'île et l'exile donc.

Ses aventures aux côtés des justiciers se poursuivent durant plusieurs années, connaissant des hauts et des bas, jusqu'à ce que l'équipe connaisse une crise importante, menant au départ de l'un des membres…





Dans La Nouvelle Ligue des Justiciers

Après l'invasion thanagarienne, la ligue est réorganisée et s'élargit à une cinquantaine de membres.
On voit ainsi Wonder Woman collaborer tout aussi bien avec ses vieux partenaires Batman et Superman contre Mongul, qu'avec Hawk et Dove sur une affaire qui s'avère impliquer Arès mais également Héphaïstos, créateur de l'armure portée par Diana.

La jeune femme est également la victime d'étranges transformations, se retrouvant enfant suite à un sort jeté par Morgane Le Fay, métamorphosée en cochon par Circé ou encore fusionnée avec Superman et Batman par le sorcier Mordru.

Sa relation avec Batman continue à prendre forme, malgré les réticences de celui-ci à se rapprocher.
Elle fait également la rencontre de Long Shadow, mais celui-ci se trouve n'être qu'une création génétique et il s'éteint peu après avoir rejoint la Ligue.

Quand Shayera réintègre l'équipe, Diana reste d'abord froide à son égard, déclarant lui avoir pardonné sa trahison mais gardant encore malgré tout une certaine rancune. La Thanagarienne retrouve finalement grâce à ses yeux en lui prêtant main forte sur une mission dans le domaine du Tartare, où elles doivent aider Hadès à renverser le pouvoir de Felix Faust.
C'est par ailleurs lors de cette mission qu'Hippolyta déverrouille les fonctions spéciales de l'équipement de sa fille, dont le lasso permet désormais de faire dire la vérité à toute personne entravée.

Quand le canon orbital de la Ligue est détourné, Wonder Woman propose qu'elle-même et les autres fondateurs se constituent prisonniers auprès du gouvernement en gage de bonne foi le temps de se disculper.
Ils sont toutefois presque aussitôt libérés pour s'occuper de contrecarrer Lex Luthor, qui a trahi Cadmus et est responsable du tir.
Le criminel confronte les justiciers à des répliques de leurs contreparties négatives, les Seigneurs de Justice, et Diana vainc celle de Superman après avoir affronté vainement la sienne.

Réconciliée avec sa mère et sa patrie, elle en devient l'ambassadrice auprès du monde des hommes, et participe ainsi à un congrès sur le réchauffement climatique.
Là, elle est notamment confrontée à Devil Ray mais bénéficie de l'aide de l'agent de liaison King Faraday.
C'est également à cette occasion qu'elle fait réaliser à J'onn J'onzz qu'il est trop détaché de la Terre, ce qui l'incitera à s'y retirer.

Par la suite, son communicateur lui vaut, de même qu'à divers membres féminins de l'équipe, d'être manipulée mentalement par Roulette, qui les fait combattre en arène jusqu'à ce que Huntress et Black Canary y mettent un terme.

Enfin, Diana participe comme tous les autres à la lutte contre les troupes de Darkseid, affrontant des Paradémons en Chine où elle a la surprise de retrouver J'onn.













D'après les BD tirées des séries

La bande dessinée Adventures in the DC Universe, antérieure à La Ligue des Justiciers, avait pour principe de faire partager aux héros du DCAU des aventures avec les autres personnages DC, pour la plupart calqués sur les parutions de l'époque. C'est ainsi que Diana y fait son apparition dans une bonne partie des épisodes, dont notamment un où elle hérite temporairement de l'anneau de Kyle Rayner.
Elle avait déjà fait des apparitions dans les numéros 1, 6 et 8 de Superman & Batman Magazine, précurseur d'Adventures in the DC Universe.

En tant que membre fondateur de la Ligue, elle apparaît également en toute logique dans la plupart des comics Justice League Adventures et Justice League Unlimited, où elle occupe bien évidemment le même statut.

D'après les comics

Golden Age

Créée en 1941 par William Moulton Marston, Wonder Woman fait sa première apparition dans All Star Comics #08 avant d'avoir droit à sa propre série quelques mois plus tard.

Il y a plusieurs centaines d'années, la Reine des Amazones Hippolyta façonne une statue dans l'argile, à laquelle les dieux Olympiens insufflent la vie, donnant naissance à Diana. Un jour, l'avion du Capitaine Steve Trevor s'écrase sur Paradise Island. Après lui avoir sauvé la vie, elle apprend que le monde des hommes est en pleine guerre mondiale, et décide d'y intervenir. Elle essuie le refus de sa mère mais la déesse Aphrodite souhaite bel et bien y envoyer un héraut, qu'un tournoi va permettre de désigner. Diana y participe à l'insu de sa mère et l'emporte, devenant Wonder Woman. Une fois qu'elle a rapatrié Steve, elle endosse l'identité de Diana Prince, nurse de l'armée puis assistante de Trevor.

En tant qu'héroïne, elle devient le premier membre féminin de la Justice Society of America (bien que son rôle ne soit en réalité que limité à du secrétariat). Après la guerre, elle révèle son identité à Steve, puis elle l'épouse et lui donne une fille qu'elle prénomme Lyta en référence à sa mère.

Silver Age

À partir de 1958, la version originelle est baptisée Earth-Two et de nouvelles versions des personnages DC les remplacent sous le nom de Earth-One. Chaque Terre a conscience de l'autre et d'ailleurs les deux Wonder Women se rencontrent plusieurs fois. Tandis que la Wonder Woman de Terre-2 vieillit avec sa famille, la série se concentre sur celle de Terre-1, dont les origines sont globalement les mêmes.

Peu après son arrivée dans le monde des hommes, cette nouvelle Wonder Woman sauve la jeune Donna Troy d'un incendie et l'amène sur Paradise Island où Hipployta l'élève comme une sœur pour Diana, aussi bien qu'elle devient la première Wonder Girl. Diana, elle, devient membre fondateur de la Justice League of America.

Au bout d'un moment, elle sacrifie ses pouvoirs durant un certain temps, période où elle apprend les arts martiaux aux côtés d'un mentor chinois, I Ching.

En 1986, les événements de Crisis on Infinite Earths la laissent pour morte, en réalité renvoyée dans le temps et régressée à son état d'argile.

Post-Crisis

Comme beaucoup de personnages, Wonder Woman est réinventée sur la nouvelle Terre qui remplace Earth-One après Crisis on Infinite Earths. Dans cette version, Hippolyta façonne la statue d'argile au 20e siècle et six dieux Olympiens lui insufflent leurs attributs : Demeter la force, Athéna la sagesse et le courage, Artemis le sens de la chasse et la communion avec les animaux, Aphrodite la beauté et la propension à l'amour, Hestia une affinité avec le feu, et Hermes la vitesse et le pouvoir de voler.

Comme dans les autres versions, Diana gagne au tournoi. En revanche, elle intègre le monde des hommes en simple émissaire, et ne parle pas encore leur langue.
Équipée d'un lasso de la Vérité, elle se fait des amis à Boston, dont l'officier Steve Trevor de l'Air Force, et se fait nommer Wonder Woman par le grand public lors de sa première apparition publique, un affrontement contre un envoyé d'Arès, dieu de la Guerre qui aspire à détruire le monde.

Par la suite, elle rejoint la JLA, incite sa pupille Donna Troy / Wonder Girl à former les Teen Titans avec les sidekicks des autres Justiciers, engage Myndi Mayer comme agent pour les relations publiques, tombe amoureuse de Superman et affronte des ennemis tels que Cheetah.
Peu après la mort de Myndi, et alors que l'Olympe se remet d'une invasion par Darkseid, les Amazones votent l'ouverture de Paradise Island au reste du monde, et accueillent douze émissaires issus de différentes patries, dont Loïs Lane. Les Amazones commencent à parcourir le monde, mais le Docteur Psycho les fait passer pour des criminelles à la demande de Circé.
Finalement, Diana est vaincue par Circé qui la ramène à sa forme originelle d'argile. Son âme est toutefois sauvée par Phantom Stranger, le Spectre et Deadman, et c'est ainsi que Wonder Woman est retrouvée dans les Limbes et peut prendre sa revanche sur une Circé affaiblie.

Par la suite, le dieu Protée l'aide à se créer une fausse identité, Diana Prince, pour mener des enquêtes incognito, mais peu après le White Magician l'envoie en mission dans l'espace où elle échoue aux mains d'esclavagistes pendant plusieurs mois.
Elle ne fait son retour que juste après la mort de Superman, participant à la reformation de la JLA et en devenant le nouveau leader. Par ailleurs, découvrant la disparition de Paradise Island, Diana décide de s'intégrer pleinement au monde des hommes en se trouvant un appartement et un travail de serveuse dans un fast-food… mais en tant que Wonder Woman elle-même !

En 1994, le crossover Zero Hour altère à nouveau la réalité. Ainsi, désormais, Diana n'a plus de pouvoirs quand elle est à Themyscira.
Lors d'un nouveau tournoi entre Amazones, c'est Artemis qui remporte la victoire et le titre de Wonder Woman, Diana ayant déçu sa mère par son attitude.
Cette nouvelle Wonder Woman n'a de pouvoirs que via les attributs de son costume, mais Diana, désormais vêtue de noir, l'aide à reprendre le rôle de son mieux avant de la laisser s'installer à New York, revenant pour sa part à Boston.
Elle apprend ensuite qu'en réalité, Hippolyta l'avait reniée à cause d'une vision où elle assistait à la mort de "Wonder Woman". Diana se rend alors aussitôt aux côtés d'Artemis pour lui éviter ce destin, mais la jeune femme succombe à l'attaque du White Magician, restituant ses attributs à Diana dans ses derniers instants.

Redevenue Wonder Woman, Diana déménage à Gateway City et trouve du travail dans un musée dont la fille de la conservatrice, Cassie Sandsmark, ne tarde pas à lui emprunter les Sandales d'Hermès et le Gant d'Atlas pour devenir une Wonder Girl autoproclamée… que Diana accepte toutefois finalement d'entraîner !
Parallèlement, après une invasion de Martiens Blancs, l'héroïne rejoint une nouvelle fois la JLA en tant que pilier.
Par ailleurs, à la suite d'une étrange aventure en Antarctique, elle reçoit un cadeau transparent qu'elle peut transformer à volonté. Elle décide de l'utiliser comme avion invisible.

Peu après, en frappant malencontreusement un mur, la main de Diana fond en argile, tandis que les Amazones se changent en pierre. Les dieux Grecs reviennent alors, et à la fin de l'aventure Zeus accorde à Cassie le vœu de devenir une super-héroïne en lui donnant des pouvoirs.
Diana, elle, est laissée pour morte à l'issue d'un combat impliquant Artemis. Il faut l'intervention des dieux pour la ramener à la vie, cette fois en tant que Déesse de la Vérité. C'est sa propre mère qui la remplace alors dans le rôle de Wonder Woman. Les choses ne restent toutefois ainsi que peu de temps puisque Diana est vite rétrogradée comme simple mortelle et Hippolyta lui rend son costume de Wonder Woman avec joie.

À titre d'information, depuis l'époque de La Ligue des Justiciers, la vie de Diana dans les comics a encore connu deux événements majeurs. Pour empêcher Maxwell Lord de contrôler mentalement Superman, elle a pris la décision difficile de lui ôter la vie, scène retransmise aux yeux du public à cause de ses caméras. Sa réputation en souffre et elle en perd également la confiance de ses pairs.
Elle demande ensuite à Athéna de transporter Themyscira dans une autre dimension pour échapper aux OMAC, et à l'issue du crossover Infinite Crisis elle cède son rôle de Wonder Woman à Donna Troy tandis qu'elle même, sous l'identité secrète de Diana Prince, devient agent secret au Département des Affaires Métahumaines. Elle redevient Wonder Woman à la suite d'une affaire impliquant Donna, Hercule et Circé, puis elle se joint à Superman et Batman pour faire renaître la Ligue de ses cendres.
Plus tard, durant le crossover Blackest Night, elle devient membre des Black Lantern puis du Star Sapphire Corps.

Analyse

Dès que l'idée d'une série consacrée à la Justice League est envisagée, Wonder Woman s'impose comme un membre indispensable. Elle représente en effet le dernier tiers de la sacro-sainte Trinté des comics DC, Batman et Superman ayant déjà eu l'honneur de leurs propres séries dans cet univers.
Non retenu à l'époque de Superman TAS car il n'était tout simplement pas libre d'exploitation (un embargo lié à d'autres projets télévisés pour l'héroïne), le personnage est toutefois redevenu disponible au moment où la série s'apprête à vraiment se concrétiser, aussi Bruce Timm et son équipe sautent-ils sur l'occasion.
Ils décident de s'inspirer de la version la plus moderne, où George Pérez lui faisait découvrir le monde des hommes sans toutefois s'y intégrer au point d'adopter une identité civile.
De ce fait, non seulement l'héroïne doit progressivement se familiariser avec une société qui lui est inconnue (ce qui sera également le cas pour J'onn J'onzz dans une mesure différente), mais ici elle fait son entrée sur une scène de justiciers déjà occupée par plusieurs membres expérimentés.
Cela crée une situation inédite où celle qui, dans les comics classiques, était une icône respectée, devient dans cette version un simple « amateur en body » qui va devoir se faire une place parmi des héros plus populaires. Green Lantern ne tardera d'ailleurs pas à la prendre de haut dès leur première rencontre, situation difficile pour l'orgueil de l'Amazone.
En effet, issue d'un peuple qui s'est toujours tenu à l'écart des hommes, Diana a en plus de ses préjugés à leur sujet une certaine fierté. Elle apprend toutefois assez vite à respecter et faire confiance à ses coéquipiers, comme en témoigne sa réaction face à la mort présumée de Batman dans leur première mission commune.

Son regard envers Batman en particulier est intéressant car elle se montre sensible à sa valeur de héros : il est le seul de l'équipe à être dénué de super-pouvoirs et pourtant il n'hésite pas à mettre sa vie en péril pour servir les causes justes. Au vu de l'absence de vie sociale de l'Amazone, il est peu étonnant que l'intrigue évolue petit à petit en intérêt amoureux, mais cela ne se concrétise jamais réellement malgré ses approches.
C'est la rencontre d'un autre homme qui permet de mieux cerner sa personnalité sentimentale : lors d'un voyage temporel en pleine Seconde Guerre mondiale, Diana fait la connaissance de Steve Trevor, qui tout comme Batman risque sa vie pour défendre une cause juste.
Plus démonstratif, cet homme lui offre son premier baiser et l'issue de cette aventure la voit rendre visite au désormais vétéran, démontrant que l'apparence est superficielle en ce qui la concerne.

Si c'est la beauté intérieure qui prime, comme le prouve également sa réaction devant les produits de beauté qu'elle voit en magasin, la perception de Diana finit par évoluer au fil du temps passé parmi les hommes.
Une de ses tentatives d'intégration la mènera à rencontrer l'exubérante Princesse Audrey, qui parvient à la "pervertir" et limite à la relooker, mais c'est surtout le côté sombre de sa personnalité qui va se développer.
Si elle a plus ou moins compris et toléré le mode de vie des hommes, il lui arrive de céder à la colère devant leur bêtise et leur incivilité, et les événements de La Société secrète permettront d'extérioriser sa rancœur.
Lorsque survient la trahison de La Croisée des étoiles, l'amour-propre de Diana en prend un coup et il lui faudra plusieurs saisons pour accorder son pardon.













Notes sur le design

Comme dans les comics, la tenue de Wonder Woman est un body dont le haut est rouge et la culotte bleue parsemée d'étoiles. Le haut est orné d'une décoration dorée en forme de "W" recouvrant sa poitrine, auquel s'ajoute une parure dorée en guise de ceinture, à laquelle s'accroche son lasso.
L'héroïne porte également des bracelets argentés, des boucles d'oreilles en forme d'étoiles également argentées, un diadème doré orné d'une étoile rouge, et enfin de longues bottes rouges et blanches.

Si au début elle garde cette tenue lors de ses sorties hors mission, cela change dans la deuxième saison où l'on peut la voir en tenues de soirée (toutes deux noires) à Paris, puis avec des vêtements de fortune lors de l'invasion Thanagarienne.

Sa tenue de deuil est un magnifique vêtement amazone, à base de tissu blanc et de nombreux ornements dorés. Le diadème est agrémenté d'ailes, elle porte également une cape ainsi qu'une épée.

Dans JLU, elle porte des vêtements de ville blancs avec une veste bleue et un collier, puis elle est amenée à emprunter la tenue d'un cowboy lors d'un voyage temporel.

En tant qu'ambassadrice, ses cheveux sont noués en chignon et elle porte un tailleur bleu avec une jupe noire, ainsi qu'un collier et des boucles d'oreille dorés. Notons que si elle enlève alors son diadème, elle garde néanmoins ses bracelets sous les manches de sa veste.

Enfin, on remarquera que, tout comme Superman, Diana est dessinée durant la première saison avec des fossettes qui la vieillissent sensiblement, sans doute pour entretenir le mystère sur son âge véritable (dans les comics, selon les versions elle serait âgée de plusieurs siècles !)… effet qui devait même initialement être amplifié, au vu de certains dessins préparatoires, par quelques rares cheveux blancs !
Fort heureusement, à partir de la deuxième saison les dessinateurs font machine arrière et radoucissent son visage.


Voix originale

En VO, le personnage de Wonder Woman est doublé par Susan Eisenberg à chacune de ses apparitions. Naturellement, la comédienne interprète également les versions alternatives du personnage (Seigneur de Justice, fusion avec Superman et Batman).

Dans Jeux d'enfants, sa version enfant est doublée par Dakota Fanning.

Voix française

En VF, le personnage est doublé par Marie-Frédérique Habert, qui le suit à chacune de ses apparitions (versions alternatives incluses) et reprendra le rôle à d'autres occasions : les montages redoublés de F3-X, et les jeux vidéo DC Universe Online et Injustice : Les dieux sont parmi nous (sans lien avec la série).

La voix d'enfant de Wonder Woman rajeunie dans l'épisode Jeux d'enfants est assurée par Célia Charpentier.

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

Superman TAS :


La Ligue des Justiciers :

Static Choc :


La Ligue des Justiciers :


Bandes dessinées

Adventures in the DC Universe :


Justice League Adventures :

Justice League Unlimited :

Figurines

De nombreuses figurines du personnage ont été produites, en solo et en packs.

Références

Sources images et infos :