September 23, 2017, Saturday, 265

Un tour de cochon

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Un tour de cochon (This Little Piggy) est, selon l'ordre idéal, le 58e épisode de La Ligue des Justiciers et le 6e de JLU.

La Ligue des Justiciers
Épisode
Titre français Un tour de cochon
Titre original This Little Piggy
[Ce petit cochon]
N° ordre idéal 58
Saison 3e
N° de prod. 358
1re diff. USA Cartoon Network (sam. 28 août 2004)
1re diff. francophone France 3 (dim. 30 janv. 2005)
Format image Widescreen mais…
Durée ± 21 minutes
Scénario Paul Dini
Réalisation Dan Riba
Musique Lolita Ritmanis
Studio d'animation Dong Yang Animation
← Précédent Suivant →
Jeux d'enfants Le Retour de l'androïde
Guide des épisodesForum

Sommaire

Histoire

Scrutant les agissements d'Intergang, Batman et Wonder Woman se retrouvent nez à nez avec Circé la magicienne. Celle-ci, décidée à se venger d'Hippolyta, son ancienne ennemie, transforme la fille de cette dernière en… cochon ! Préférant rester discret sur cette affaire, Batman fait appel à la seule magicienne qu'il connaît : Zatanna. Cette dernière tente de défaire l'enchantement mais en vain. De plus, profitant d'un moment d'inattention, le « cochon-Diana » s'enfuit…

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue.

Pour retrouver l'animal, Batman fait appel à B'wana Beast qui, avec l'aide de Red Tornado, Elastic Man et Crimson Avenger mènent des recherches. Pendant ce temps, Batman et Zatanna tentent de mettre la main sur Circé. De singuliers informateurs permettent au justicier de Gotham de retrouver la trace de la magicienne qui se produit (en tant que chanteuse !) dans l'amphithéâtre de Mykonos ! Alors que le « cochon-Diana », perdue dans un élevage de porcs, risque de passer à l'abattoir, Batman et Zatanna doivent affronter Circé, prête à annuler l'enchantement… mais à quel prix ?

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Batman Kevin Conroy Stefan Godin
Wonder Woman Susan Eisenberg Marie-Frédérique Habert
Zatanna Jennifer Hale Agnès Manoury
Circé Rachel York Delphine Benko
Sid Jack Carter Jean-Louis Rugarli
B'wana Beast Peter Onorati Olivier Cordina
Medusa Laraine Newman Martine Meirhaeghe
Employé de l'abattoir #1 Chad Einbinder Magid Bouali
Crimson Avenger Kevin Conroy Jérôme Frossard
Thémis Laraine Newman Caroline Victoria
Red Tornado Peter Onorati *
Un spectateur * Olivier Cordina
Le mari de Gladys * Olivier Cordina
Employé de l'abattoir #2 Peter Onorati Olivier Cordina

Remarques

Commentaires

Analyse

La 3e saison de La Ligue des Justiciers a clairement opté pour une utilisation plus accrue de l'humour et surtout de la dérision. Au premier abord, nombre d'éléments peuvent déranger dans cet épisode qui louche, avec un certain brio, sur la comédie musicale, mais tous ces détails qui pourraient sembler décalés dans l'univers auquel nous sommes habitués trouvent cependant une explication logique (voir les points suivants) et traduisent la volonté de l'auteur (Paul Dini) de jouer avec le faste de la comédie musicale, d'où le surplus de magie, de mythologie, de paillettes, d'effets spéciaux, de surnaturel… mais aussi de sentiments puisque la relation Batman - Wonder Woman se précise.

  • Plusieurs éléments donnent l'impression que les auteurs ont décidé, via cette histoire, de faire un pied de nez au Bat-embargo. En effet, l'interdiction d'utiliser l'univers batmanien a été subtilement contournée en faisant du lieu d'action Gotham City sans le dire, mais en le suggérant avec le ciel rouge, des gargouilles sur un toit, Zatanna et le bar Iceberg Lounge. De plus, les Enfers et les deux (ex-)détenus peuvent faire penser à l'asile d'Arkham et sa galerie de fous plus ou moins monstrueux.


---


  • Wonder Woman déclare assez clairement son attirance envers Batman qui s'empresse de trouver des raisons de ne pas entamer une relation avec elle. Si on peut comprendre que sortir avec un membre de la Ligue peut attirer des ennuis (voir Green Lantern et Hawkgirl), Diana prouve rapidement qu'on aurait du mal à se servir d'elle pour atteindre Batman…
  • Cela peut paraître assez étonnant que Batman se rende avec Zatanna à l'entrée des Enfers pour y rencontrer, grâce à Thémis (déesse grecque de la Justice), la Gorgone Medusa. Outre le fait que cet épisode a choisi clairement de jouer la carte du faste et du merveilleux, il ne faut pas oublier que tout membre de la Ligue des Justiciers peut être mêlé aux "univers" habituels de chacun des héros. Les dieux grecs étant des personnages récurrents dans le quotidien de Wonder Woman, il est logique qu'ils apparaissent dans l'univers de la série (d'ailleurs, Hadès, Arès et Héphaïstos sont déjà intervenus dans celle-ci). Quant à savoir comment Batman a contacté Thémis, on peut supposer que c'est Wonder Woman qui lui a appris précédemment.
  • Le prix à payer pour que Circé mette fin à son enchantement est de taille : Batman doit chanter sur scène ! Pour lui qui semble toujours aussi avare d'effusions de sentiments, l'effort est gigantesque et témoigne des sentiments qu'il a pour Diana ! On remarquera par ailleurs les talents de chanteur de Kevin Conroy !

Détails

  • Le générique du début est constitué d'images de l'épisode même.
  • L'Intergang dont il est question est apparu dans divers épisodes de Superman TAS.
  • Dans la série Batman TAS, Zatanna n'était qu'une prestidigitatrice de talent. Ses pouvoirs semblent s'être développés et suscitent la curiosité de Batman qui croit d'abord à des hologrammes. Zatanna lui révèle qu'il s'agit en fait de sorcellerie.
  • B'wana Beast fait appel à quelques membres de la Ligue des Justiciers pour l'aider à retrouver Diana : Red Tornado, Elastic Man et Crimson Avenger. Les deux derniers semblent être les plus aptes à mener une telle recherche puisqu'ils sont aussi détectives.
  • Superman, J'onn J'onzz, Green Lantern, Flash et Shayera n'apparaissent pas dans cet épisode.
  • On peut entendre le thème musical de Wonder Woman lorsque le cochon Diana stoppe les balles avec ses bracelets.
  • B'wana Beast a son propre thème musical, joué à deux reprises.

Format

Bien qu'il ait été réalisé et diffusé aux États-Unis en 16/9 (Widescreen), l'épisode est programmé en 4/3 (Full Screen rogné au Pan&Scan) lors de ses programmations sur France 3 et Club RTL. Le format original est respecté sur les coffrets DVD (Widescreen anamorphosé).

Références culturelles

Quelques références à expliquer :

  • Lorsque Circé transforme un bâton en serpent, elle dit « Ce tour-là a toujours été un véritable succès en Égypte », faisant référence à Moïse, personnage important du Judaïsme, qui, face au roi d'Égypte, transforma lui aussi un bâton en serpent.
  • Comme le dit Batman, Circé est la magicienne affrontée par Ulysse dans L'Odyssée d'Homère (9e siècle avant J.C.), une œuvre majeure de la mythologie grecque. On pourrait s'offenser que Wonder Woman soit transformée en un animal aussi "déprécié" qu’un cochon… mais d'après la mythologie Circé est coutumière du fait puisqu'elle avait transformé les compagnons d'Ulysse en pourceaux ! (Image : Peinture d'une renochoé trouvée à Nocera - Musée de Naples)

  • Lorsque Zatanna sort un spectateur de son chapeau, elle dit « Viens Bugs », ce qui donne en VO « C'mon Bugs…where are you ? », phrase récurrente d’Elmer Fudd, le chasseur du dessin animé Bugs Bunny.
  • La chanson interprétée par Circé, Lulu's Back In Town a été écrite en 1935 par Al Dubin et Harry Warren pour le film Broadway Gondolier. Voici les paroles interprétées par Circé :

Gotta get your old tuxedo pressed,
Gotta sew a button on your vest,
‘Cause tonight you’ve gotta look your best,
Lulu's back in town.
Gotta get a half a buck somewhere,
Gotta shine your shoes and slick your hair,
Gotta get yourself a boutonniere,
Lulu's back in town.
You can tell the mailman not to call,
You ain't comin'home until the fall,
And I might not get back home at all,
Lulu's back in town.


  • Lorsque Crimson Avenger vient frapper à la porte d'un citoyen et lui dit qu'il est à la recherche d'un cochon, l'homme s'adresse à son épouse : « Gladys, c'est pour toi ». Le choix du prénom n'est pas importun puisqu'il fait penser au prénom original de Charlotte Kravitz dans la célèbre série Ma Sorcière Bien-aimée (Bewitched, 1964-1972). En effet, régulièrement, Madame Kravitz est la seule témoin de la sorcellerie de Samantha et lorsqu'elle en réfère à son mari Albert (Abner en VO), celui-ci reste impassible, pensant que sa femme est un peu folle. Le personnage qu'interroge ici Crimson Avenger ressemble d'ailleurs beaucoup à l'acteur George Tobias qui interprétait Mr Kravitz.
  • Aux Enfers, Batman, Zatanna et la déesse Thémis portent des bandeaux sur les yeux puisque la Gorgone Medusa a le pouvoir de transformer quiconque en statue de pierre d'un seul regard. Thémis, la déesse de la Justice, est couramment représentée avec un bandeau sur les yeux, symbolisant que la justice est impartiale. L'homme mystérieux qui conduit la barque sur laquelle est Medusa est sans doute Charon, le nocher des Enfers (ou Tartares) qui laisse passer aux morts les fleuves infernaux contre une obole (c'est pour cette raison que Batman doit lui donner quelques pièces). Le fleuve traversé par Charon est sans doute le Styx.
  • Medusa et Circé font référence à « Sirène » comme s'il s'agissait d'une seule personne. Dans la mythologie, les sirènes sont des êtres mi-femmes mi-oiseaux ou mi-femmes mi-poissons. Leurs chants envoûtaient les marins pour les conduire sur les écueils.
  • Medusa fait aussi référence à l'Amphithéâtre de Mykonos, île des Cyclades devenue en quelque sorte l'Ibiza grecque. La gorgone cite aussi les noms de Sophocle, poète tragique grec du 5e siècle avant J.C. (auteur d'Antigone) et d'Aristophane, poète comique grec de la même époque (Les Guêpes…).
  • L'ouvrier de l'abattoir s'adresse en version originale au cochon par cette phrase : « That'll do, pig », une réplique du film Babe (1995).
  • Les jambes de Circé dépassant du piano sous lequel elle succombe rappelle la sorcière écrasée par la maison de Dorothy à son arrivée dans le Pays d'Oz. Circé porte d'ailleurs des chaussures de ruby comme dans le film Le Magicien d'Oz (The Wizard of Oz, 1939).
  • Lorsque Batman et Zatanna retrouvent Circé à Mykonos, celle-ci les compare à Sisyphe. Celui-ci avait été condamné à refaire sans cesse la même escalade à une pierre qui, parvenue au sommet de la montagne, retombait à chaque fois. Le mythe de Sisyphe symbolise le travail domestique qui doit toujours être recommencé.
  • La chanson interprétée par Batman, Am I Blue ?, a été écrite par Grant Clarke et Harry Akst en 1929 pour la chanteuse Ethel Waters.

Am I blue, am I blue
Ain't these tears in my eyes tellin' you
Am I blue, you'de be too
If each plan with your man
Done fell through
Was a time I was his only one
But now I'm the sad and lonely one

Elle était déjà entendue dans le long-métrage Batman & Mr. Freeze - Subzero.

Citations

Batman : Alors, UN : Sortir avec une équipière mène toujours à la catastrophe. DEUX : Tu es la princesse d'une société de guerrières immortelles, je suis un riche héritier avec un passé… un passé très lourd. Et TROIS : Si mes ennemis savent que je tiens à quelqu'un, ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour m'atteindre… à travers elle.


B'wana Beast (matant les jambes de Zatanna) : B'wana Beast. Comment ça va ?
Zatanna : Mes jambes vont bien… comme le reste de mon corps… un peu plus haut.
B’wana Beast : Elle est aussi sauvage qu'une jeune lionne…
Zatanna (à Batman) : Pourquoi est-ce que tu l'as fait venir ici ?


Traduction

Quelques passages de la VF à souligner :

  • Parlant de Circé, Wonder Woman dit qu'Hippolyta l'avait envoyée dans le puits des « Tartarus » qui en français aurait dû être traduit « Tartares ». De la même façon, la version française a choisi de conserver le nom anglais de la Gorgone : « Medusa » qui aurait dû être appelée tout simplement « Méduse ».
  • Dans la VF, Red Tornado crie simplement : « Cochon, où es-tu ? » mais dans la VO il dit « Sioouuuueee », petit nom affectif utilisé par les campagnards pour désigner ce genre d'animal. Le décalage entre ce terme « sentimental » et l'austérité de l'androïde prête à sourire.
  • En version originale, les formules de Zatanna sont des phrases prononcées à l'envers, tout comme dans la VF.
  • Une subtilité disparaît dans la VF : lorsque dans la dernière scène, Wonder Woman quitte Batman après une phrase évasive, elle se met à fredonner Am I Blue?, sous-entendant qu'elle ne se souvient peut-être de rien mais qu'elle a appris ce que son coéquipier à fait pour elle. Les francophones ont quant à eux droit au silence de l'Amazone.

Médias (DVD et VHS)

Cet épisode se retrouve sur :

: ce drapeau indique que le média comporte une piste audio VF.

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

Références

Sources images et infos :