June 26, 2019, Wednesday, 176

La Ligue de l'injustice (1re partie)

De La Tour des Héros.

(Redirigé depuis La Ligue de l'injustice (1))
Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne l'épisode de La Ligue des Justiciers. Pour l'équipe de criminels, voir La Ligue de l'injustice (DCAU)alt=Page d'aide sur l'homonymie

La Ligue de l'injustice (1re partie) (Injustice for All) est, selon l'ordre idéal, le 8e épisode de La Ligue des Justiciers. Cet épisode marque les premières apparitions, dans la série et dans le DCAU, de Grundy, d'Humanite, de Star Sapphire, de Shade, de Cheetah et de Copperhead.

La Ligue des Justiciers
Épisode
Titre français La Ligue de l'injustice
Titre original Injustice for All [Injustice pour tous]
N° ordre idéal 8
Saison 1re
N° de prod. 1.08
1re diff. USA Cartoon Network (ven. 6 sept. 2002)
1re diff. francophone France 3 (dim. 1er sept. 2002)
Format image 4/3 (Full screen)
Durée ± 21 minutes
Scénario Stan Berkowitz
Réalisation Butch Lukic
Musique Lolita Ritmanis
Studio d'animation Koko Enterprise Co., LTD.
← Précédent Suivant →
La Menace des abysses (2) La Ligue de l'injustice (2)
Guide des épisodesForum

Sommaire

Histoire

À l'issue d'une confrontation avec la Ligue des Justiciers (Superman, J'onn J'onzz, Batman et Green Lantern), Lex Luthor apprend qu'il souffre d'un cancer en phase terminale : la kryptonite qu'il détient depuis des années a fini par l'empoisonner. Incarcéré à la prison de Stryker Island, Luthor ne tarde pas à s'échapper grâce à l'aide d'Humanite, un autre détenu.

L'ex-homme d'affaires convoque bientôt les plus grands criminels à Metropolis afin de les engager contre Superman et la Ligue. C'est ainsi que Cheetah, Copperhead, Grundy, Shade, Sapphire et Humanite s'associent à lui.

Ayant attiré les Justiciers (cette fois au complet) dans un traquenard, les criminels s'aperçoivent que leurs adversaires sont mieux organisés qu'eux et décident de battre en retraite. Pendant le combat, Copperhead est capturé, non sans avoir réussi à injecter son venin à Batman…

De retour à la Tour de guet, Batman refuse de rester en convalescence, soucieux de retrouver la Ligue de l'injustice à lui seul.

Entre temps, Lex Luthor reçoit la visite impromptue du Joker qui le convainc de l'accepter dans son groupe. Le psychopathe a compris que le Justicier de Gotham avait placé une puce-espion sur Luthor et que son arrivée était imminente. Ainsi, lorsque Batman s'introduit dans le repaire de la Ligue de l'injustice, il est assommé par surprise par son vieil ennemi, se retrouvant à la merci de Luthor et des siens…

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Batman Kevin Conroy Bruno Carna
Hawkgirl Maria Canals Martine Meirhaeghe
Green Lantern Phil LaMarr Michel Vigné
J'onn J'onzz Carl Lumbly Boris Rehlinger
Superman George Newbern Emmanuel Jacomy
Flash Michael Rosenbaum David Krüger
Lex Luthor Clancy Brown Jean-Bernard Guillard
Le Joker Mark Hamill Pierre Hatet
Ultra-Humanite Ian Buchanan Jean-Louis Rugarli
Star Sapphire Olivia d'Abo Josiane Pinson
Shade Stephen McHattie Jean-Claude Sachot
Cheetah Sheryl Lee Ralph Ivana Coppola
Copperhead Efrain Figueroa *
Snapper Carr Jason Marsden *
Dr Patel Grant Heslov *
Trina Ashley Edner Célia Charpentier
Grundy Mark Hamill Emmanuel Beckermann
Central de la police * Célia Charpentier
Père de Trina * Emmanuel Beckermann
Central de la police (prise d'otages) * Roland Timsit

Remarques

  • Wonder Woman apparaît dans cet épisode mais n'a aucune réplique.
  • Clancy Brown et Mark Hamill reprennent respectivement leurs rôles habituels de Luthor et du Joker. Hamill prête également sa voix (modifiée par ordinateur) à Grundy. Côté VF, Pierre Hatet retrouve bien le Joker comme à l’accoutumée mais Alain Dorval cède le rôle de Luthor (qu'il doublait dans Superman TAS) à Jean-Bernard Guillard.
  • Le prénom de l'actrice Olivia d'Abo (interprétant Star Sapphire) est mal orthographié dans le générique de fin et devient Oliva.
  • Lors du cliffhanger de fin d'épisode, on regrettera que le rire du Joker ne soit pas redoublé en VF par Pierre Hatet, la VO de Mark Hamill étant ici conservée et les timbres de voix des deux comédiens sont radicalement différents !
  • Le titre et la mention "à suivre" ne sont pas prononcés en VF, contrairement à la plupart des épisodes.

Commentaires

Analyse

  • La Ligue de l'Injustice ravira les fans d'affrontements classiques entre super-héros et criminels. C'est en effet le premier épisode où nos héros sont confrontés à une équipe de méta-humains réunis pour les vaincre. Certes, scénaristiquement parlant, le dessein des criminels est un peu gratuit… mais il permet une scène de combat magistrale où s'enchaînent allègrement travellings et focus sur les différents duels. Des superbes scènes d'action, de nombreux coups de théâtre et un important casting de personnages en font un épisode marquant.
  • Dans un premier temps, Bruce Timm était réticent à l'idée de créer une coalition de super-criminels qui, d'une part, empêche selon lui d'approfondir chacun des personnages et qui, d'autre part, a souvent été utilisée dans la série Super Friends. Néanmoins, James Tucker et Rich Fogel étaient convaincus qu'une confrontation avec une Ligue de criminels était incontournable dans la série.
  • C'est la première apparition de Luthor dans La Ligue des Justiciers, mais on comprend rapidement qu'il évolue dans une nouvelle direction : l'élément déclencheur est un cancer incurable — dû à la kryptonite — qui va renforcer sa haine envers Superman. C'est aussi la première fois que Luthor est incarcéré. En effet, Bruce Timm et son équipe ont estimé qu'ils avaient fait le tour du personnage en tant que magnat de Metropolis et que le moment était venu d'explorer sa facette de super-criminel qu'il possède également dans les comics. Tout cela s'exprime aussi dans les multiples tenues du criminel : il y a tout d'abord son costume d'homme d'affaires habituel (le look des comics post-Crisis), ensuite sa tenue grise de détenu qu'il arborait fréquemment dans les comics avant 1960, et enfin, le costume vert et violet classique de la série Super Friends et des comics des années 70. Cette dernière tenue avait d'ailleurs été utilisée par Bruce Timm dans la séquence pilote de la série.
  • Plusieurs nouveaux personnages apparaissent dans l'épisode. Tout d'abord, il y a Humanite qui aide Luthor à s'évader de prison. L'épisode ne nous apprend rien sur son histoire, excepté un flash info qui le décrit comme un génie criminel transformé scientifiquement (voir aussi nos notes sur la traduction). Il est fort probable que l'association des deux criminels soit un clin d'œil : dans les comics de 1939, l'apparence initiale de Ultra-Humanite (un savant fou chauve) a réellement déteint sur celle de Luthor qui était un savant aux cheveux roux à la base).
  • Luthor a réussi à convoquer les criminels les plus compétents dans leur domaine : Cheetah, Copperhead, Grundy, Shade et Star Sapphire. Chacun d'eux bénéficie d'une entrée en scène efficace. Il faut souligner que Star Sapphire considère ses coéquipiers comme de "vulgaires criminels". Ceci mis à part, nous ignorons tout de ces nouveaux protagonistes sinon qu'ils travaillent pour l'argent.
  • La Ligue de l'injustice se base sur trois groupes dans les comics : l'Injustice Society créée en 1947 (à laquelle ont appartenu Grundy et Shade), l'Injustice Gang créé en 1974 (auquel ont appartenu Luthor et le Joker) et la Société Secrète créée en 1976 (à laquelle ont appartenu Ultra-Humanite, Star Sapphire et Copperhead). Dans les années 90, durant la période Rock of Ages de Morrison et Waid, Luthor crée une nouvelle version de l'Injustice Gang (comprenant le Joker) afin de détruire le satellite des Justiciers (Image ci-dessous : JLA #10–15.)

Détails

  • Curieusement, Batman patrouille dans les rues de Metropolis après la fin de sa mission : c'est l'occasion d'apercevoir la Batmobile de The New Batman Adventures pour la première fois dans la série.
  • On constate la difficulté de Batman à montrer ses sentiments alors qu'Hawkgirl vient de lui sauver la vie. Plus tard, alors qu'il a été blessé par Copperhead, Batman ne supporte pas de passer pour le plus vulnérable des Justiciers et, malgré les conseils de Superman et de J'onn J'onzz, il cherchera à rattraper ce qu'il considère comme un échec.
  • Dans la Tour de Guet, Hawkgirl fait une plaisanterie subtile et salace à propos de la rapidité de Flash… dans ses rapports amoureux. (voir Citations)
  • L'entrée en scène du Joker est théâtrale et humoristique. Il semble réellement vexé de n'avoir pas été convié à cette réunion. Luthor ne semble pas garder un bon souvenir de leur dernière collaboration dans Superman TAS : le Clown l'avait en effet trahi et menacé de mort dans l'épisode Nec plus ultra. Le Joker remplace en quelque sorte Copperhead qui a été capturé lors du premier combat.
  • On sera surpris par la facilité avec laquelle Batman tombe dans le piège tendu par ses adversaires. Cependant, voir le héros s'écraser au milieu des criminels est une image forte et un excellent cliffhanger.
  • Outre-Atlantique, la diffusion de cet épisode a été postposée afin de coïncider avec la sortie d'un jeu vidéo, qui en fin de compte n'a jamais été commercialisé. Bien qu'il fasse suite à La Ligue de l'Injustice, l'épisode Vengeance a donc été diffusé aux États-Unis avant, ce qui crée une énorme incohérence.

Références culturelles

Quelques références à souligner :

  • Le titre de l'épisode fait probablement référence au film Justice pour tous, réalisé par Norman Jewison en 1979 avec Al Pacino, film qui tourne autour d'une histoire de chantage exercé sur un juge. Il s'agit également des derniers mots du Serment d'allégeance (Pledge of Allegiance) des États-Unis « […] one Nation under God, indivisible, with liberty and justice for all. »
  • En prison, Humanite regarde Madame Butterfly à la télévision. Il s'agit d'un opéra en trois actes de Puccini, représenté pour la première fois en 1904 à la Scala de Milan. Il raconte l'histoire d'une japonaise qui épouse un jeune officier américain de passage à Nagasaki. Après lui avoir fait un enfant, l'officier repart et Madame Butterfly lui restera fidèle jusqu'à son retour. Lorsqu'elle réalise qu'il s'est remarié aux États-Unis, Madame Butterfly se donne la mort (Image ci-dessus à droite : affiche de Adolfo Hohenstein)
  • Le plat qui est servi dans la cellule d'Humanite est un steak Salisbury, plat typique du Sud des États-unis. Le Steak Salisbury se prépare avec de la chapelure, des oignons, de l'ail, du ketchup et un œuf.
  • On aperçoit à l'arrière-plan deux mannequins représentant Zan et Jayna, les Wonder Twins de la série Super Friends. Ce clin d'œil démontre l'influence qu'a joué l'ancienne série sur cet épisode. On notera d'ailleurs que dans Super Friends, les super-héros luttaient aussi (entre autres) contre une association de criminels : la Legion of Doom.
  • Dans la VO, Green Lantern traite Humanite de "Magilla". Magilla le gorille est le héros de Magilla Gorilla, célèbre dessin animé des années 60 des studios Hanna & Barbera.

Citations

Lex Luthor (à Superman) : Voilà donc comment se termine notre histoire. J'ai gardé ceci [la kryptonite] précieusement pendant des années, en attendant le bon moment de m'en servir. Maintenant que j'en ai l'occasion, je ressens comme un sentiment de… frustration… enfin presque !


Hawkgirl : D'habitude, quand je sauve quelqu'un, il me remercie…
Batman : Je n'ai pas l'habitude d'être sauvé.


Flash : Je suis l'homme le plus rapide du monde !
Hawkgirl : Ça explique pourquoi tu ne te trouves pas de copine…
Flash : Ouaiiis ! (…) Eh !


Grundy (à Luthor) : Vous êtes complètement fou.
Le Joker : Et alors, où est le problème ? Regardez, ça a fait des merveilles avec moi ! […] Non, plus sérieusement Lex, tu as besoin de moi.
Luthor : Presque autant que d'un contrôle fiscal !
Le Joker : Oh ! Peut-être, mais je connais quelque chose que tu ignores : je sais comment la Chauve-souris pense !


Traduction

Quelques éléments à relever dans la VF :

  • Le titre original "Injustice for all" est traduit en "Ligue de l'injustice". Soulignons qu'à aucun moment, l'équipe n'est mentionnée sous cette appellation dans l'épisode (ni en VO, ni en VF). En VF, les comics parlent plutôt de "Ligue d'injustice".
  • La VO conserve le nom original Ultra-Humanite alors que la VF l'appelle simplement "Humanite".
  • Le steak Salisbury d'Humanite est traduit en steak-purée en VF ! Pas très gastronome le traducteur…
  • Le flash info annonce en Anglais « A freak of science, the Ultra-Humanite is reportedly a genius, is extremely dangerous » ce qui pourrait se traduire par « Humanite, ce phénomène de la science est un génie extrêmement dangereux ! ». La VF traduit cela par « Ce mutant est le résultat d'une expérience scientifique, il est très intelligent et dangereux ».
  • L'allusion à Magilla le gorille est effacée, le traducteur faisant référence, plus platement, à King Kong. L'effet comique est ainsi amoindri puisque King Kong est un gorille dangereux alors que la référence au débonnaire Magilla tend à ridiculiser Humanite.

Médias (DVD et VHS)

Cet épisode se retrouve sur :

: ce drapeau indique que le média comporte une piste audio VF.

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

Références

Sources images et infos :