October 15, 2019, Tuesday, 287

La Ligue de l'injustice (2e partie)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

La Ligue de l'injustice (2e partie) (Injustice for All) est, selon l'ordre idéal, le 9e épisode de La Ligue des Justiciers.

La Ligue des Justiciers
Épisode
Titre français La Ligue de l'injustice
Titre original Injustice for All [Injustice pour tous]
N° ordre idéal 9
Saison 1re
N° de prod. 1.09
1re diff. USA Cartoon Network (ven. 13 sept. 2002)
1re diff. francophone France 3 (dim. 8 sept. 2002)
Format image 4/3 (Full screen)
Durée ± 21 minutes
Scénario Stan Berkowitz
Réalisation Butch Lukic
Musique Lolita Ritmanis
Studio d'animation Koko Enterprise Co., LTD.
← Précédent Suivant →
La Ligue de l'injustice (1) Paradis perdu (1)
Guide des épisodesForum

Sommaire

Histoire

Retenu par des barres en titane et placé dans un champ de force qui l'empêche de communiquer avec J'onn J'onzz, Batman est à la merci de la Ligue de l'injustice ! De leur côté, Lex Luthor et le Joker essaient d'ouvrir la Bat-ceinture afin de trouver la commande d'accès de la Tour de guet.

Ayant réussi à semer la zizanie entre Humanite et Grundy qui montaient la garde, Batman essaie d'amadouer Cheetah. Touchée, la criminelle embrasse le justicier masqué…

Pendant qu'en prison, les Justiciers interrogent Copperhead sans succès, Star Sapphire parvient à pénétrer dans le satellite de la Ligue grâce au dispositif de Batman et à neutraliser J'onn J'onzz avec l'aide de Shade et de Grundy. De retour à la Tour de guet, les autres Justiciers reçoivent un appel téléphonique anonyme leur annonçant que la station est piégée ! Green Lantern retrouve la bombe cachée et l'expulse dans l'espace de justesse.

Sur Terre, Luthor, furieux, invective ses équipiers qui décident de lui faire faux bond. Il ne réussit à les garder qu'en triplant leur salaire. Mais, sa santé lui jouant des tours, Lex demande à Humanite de l'aider. Moyennant paiement, le savant accepte de lui construire un plastron énergétique à base de kryptonite qui stabilisera son état et le dotera de super-pouvoirs.

Au même moment, Batman parvient à neutraliser le champ de force et contacte J'onn J'onzz par télépathie. La Ligue de l'injustice, au bord de la panique, comprend qu'il y a un traître parmi eux. Or la caméra de surveillance a filmé Cheetah en train d'embrasser leur prisonnier : les criminels décident donc de se débarrasser de la jeune femme.

Lorsque les Justiciers arrivent sur place, ils prennent rapidement le dessus sur les criminels, mais Luthor fait basculer la situation. À lui seul, il neutralise les héros et s'en prend à Superman jusqu'à ce qu'Humanite lui tire dans le dos : c'était lui le véritable traître ! Les criminels sont arrêtés et Batman confirme l'arrangement qu'il avait convenu avec Humanite : le double de ce que Luthor offrait comme paiement.

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Batman Kevin Conroy Bruno Carna
Hawkgirl Maria Canals Martine Meirhaeghe
Wonder Woman Susan Eisenberg Marie-Frédérique Habert
Green Lantern Phil LaMarr Michel Vigné
J'onn J'onzz Carl Lumbly Boris Rehlinger
Superman George Newbern Emmanuel Jacomy
Flash Michael Rosenbaum David Krüger
Lex Luthor Clancy Brown Jean-Bernard Guillard
Le Joker Mark Hamill Pierre Hatet
Ultra-Humanite Ian Buchanan Jean-Louis Rugarli
Star Sapphire Olivia d'Abo Josiane Pinson
Shade Stephen McHattie Jean-Claude Sachot
Cheetah Sheryl Lee Ralph Ivana Coppola
Copperhead Efrain Figueroa *
Grundy Mark Hamill Emmanuel Beckermann
Narration résumé * Bruno Carna

Remarques

  • Le prénom de l'actrice Olivia d'Abo est mal orthographié dans le générique de fin et devient Oliva.
  • En VF, le titre n'est pas prononcé, contrairement à la plupart des épisodes.

Commentaires

Analyse

  • Cette deuxième partie est extrêmement bien construite avec un nouvel affrontement rondement mené, une bonne intrigue et un coup de théâtre final vraiment réussi.
  • La scène de combat était un défi pour l'équipe de production. Elle n'avait encore jamais animé autant de personnages dans une mêlée générale. Le résultat est grandiose : le combat entre les Justiciers et la Ligue de l'injustice est presque une chorégraphie.
  • Le héros de l'épisode, c'est Batman qui, bien qu'à sa merci, parvient à semer le trouble parmi la moitié de la Ligue de l'Injustice d'autant plus facilement que l'équipe est hétéroclite et travaille pour l'argent. Cela montre l'étendue de ses ressources en matière de psychologie et de criminologie. Dans les comics JLA #10-15 (Rock of Ages), dont cet épisode s'inspire vaguement, Batman essaie également d'amener un de ses ennemis à trahir les siens.
  • Dans la continuité de la première partie, cet épisode est un changement encore plus fondamental pour Lex Luthor : il sera désormais un méta-humain surpuissant, plus seulement l'ennemi de Superman mais de tous les Justiciers. Il deviendra d'ailleurs l'un de leurs plus réguliers adversaires. L'armure qu'il porte ici est inspirée de celle qu'il portait dans les comics avant Crisis on Infinite Earths.
  • Star Sapphire apparaît vraiment comme l'alter-ego de Green Lantern : elle utilise les mêmes techniques et bénéficie des mêmes effets spéciaux.
  • Les interventions ponctuelles du Joker sont humoristiques, il est véritablement le trouble-fête de son équipe : on le voit tourner autour de Luthor sur une chaise à roulettes, commenter le contenu de la Bat-ceinture et proposer du pop-corn à Batman en attendant de voir la Tour de Guet exploser sur son écran. Parallèlement, le Joker est aussi efficace pendant le combat contre les Justiciers. La violence dont il fait preuve pour se débarrasser de Batman avec son rasoir est assez directe et surprenante pour l'univers des séries animées DC.
  • On apprend que Cheetah est une scientifique qui manquait de subventions pour mener à bien ses expériences et qui s'est donc résolue à tester son sérum elle-même, ce qui l'a transformée en monstre. On peut supposer qu'il s'agit peut-être de la même substance mutagène que dans l'épisode Zoologie de Batman : La Relève. En effet, le design de Cheetah (ainsi que celui de Copperhead) évoque les jeunes mutants de cet épisode, et en particulier la femme-tigre (3e image). L'apparence de Cheetah rappelle également celle de Catwoman dans l'épisode Le Tigre de la nuit de Batman TAS.
  • Alors que l'intrigue nous porte à croire que Cheetah a trahi son équipe, on comprend qu'elle n'était qu'une diversion dans le plan de Batman. Toujours est-il que Luthor décide de s'en débarrasser. Bien que la production ait prévu de la faire mourir, on l'aperçoit dans le fourgon de police à la fin de l'épisode, tout comme Copperhead, qui est pourtant déjà incarcéré. Bruce Timm a reconnu que cette dernière scène était une erreur de la production et qu'ils ont changé d'avis en le constatant : de ce fait, Cheetah revient dans la série par la suite.
  • La trahison d'Humanite est un joli coup de théâtre, mais pas si étonnant, dans la mesure où la loyauté des criminels est basée sur leur salaire. C'est une erreur dont Grodd tiendra compte pour créer sa Société secrète.
  • Batman montre une nouvelle fois l'étendue de ses ressources : outre sa psychologie, il peut aussi jouer sur sa fortune et son sex-appeal. À la toute dernière image de l'épisode, son petit sourire en coin exprime qu'il a retrouvé son honneur.

Références culturelles

  • Lors de la scène de combat, on aperçoit à nouveau les mannequins représentant Zan et Jayna, les Wonder Twins de la série Super Friends. Hawkgirl brise ceux-ci en s'écrasant dessus, une scène traduisant peut-être la volonté des auteurs de tourner la page avec cette image naïve des super-héros que symbolisent si bien les Wonder Twins.
  • Lorsque Luthor est attaqué par derrière, il dit, en VO, « Et tu, Humanite », une allusion à la célèbre phrase latine de Jules César « Et tu, Brutus » qu'il prononça lorsqu'il fut poignardé par son fils au Sénat. Cette phrase aurait pu être traduite par « Toi aussi, Humanite », mais elle est traduite en « C'était toi le traître » (le traducteur supposant sans doute que le public francophone était trop bête pour faire face à une telle référence culturelle).
  • Lorsque Batman assomme le Joker, celui-ci dit « You're despicable ! » [Tu es méprisable !]. Il s'agit d'une référence à la fameuse réplique récurrente de Daffy Duck, le canard des Looney Tunes.
  • Lorsque le Joker apparaît devant Cheetah, il lui dit « Hello Kitty » en VO, un clin d'œil à la célèbre série du même nom créée par la société japonaise Sanrio, dont le personnage fétiche est une petite chatte blanche.
  • Quand le Joker découvre l'évasion de Batman, on peut entendre le célèbre thème musical composé par Shirley Walker pour le héros à l'époque de Batman TAS.

Citations

Superman : Tu ferais bien de nous dire où est Luthor avant que je ne perde patience !
Copperhead (ironique) : Ouuh, ça doit être le moment où je suis supposé avoir peur et vous dire toute la vérité.
Superman (furieux) : Ne me pousse pas à bout !
Copperhead : Oh, qu'est ce que tu comptes faire sinon, hein ? Me donner une fessée ? Me punir dans mon coin ?


Cheetah (se rapprochant de Batman) : Comment en sais-tu autant sur moi ?
Batman : Disons juste que les félins ne sont pas les seuls à avoir un 6e sens…


Médias (DVD et VHS)

Cet épisode se retrouve sur :

: ce drapeau indique que le média comporte une piste audio VF.

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

Références

Sources images et infos :