November 20, 2017, Monday, 323

The Batman Adventures - Annual n°1

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

The Batman Adventures - Annual n°1 est le premier annual de la bande dessinée The Batman Adventures, elle-même inspirée de Batman : La Série animée. Elle est composée de cinq histoires liées entre elles.

Batman : La Série animée
BD
Titre original The Batman Adventures - Annual n°1
Série The Batman Adventures
Numéro / Date HS / 1994
Continuité Possible
Couverture Bruce Timm
Scénario Paul Dini
Dessins Bruce Timm, Mike Parobeck, Matt Wagner, Dan DeCarlo, Klaus Janson et John Byrne
Encrage Rick Burchett, Bruce Timm
Couleurs Rick Taylor, Bruce Timm
Lettrage Starkings/Comicraft
Nombre de planches 54
← Précédent Suivant →
Guide des épisodes BD

Sommaire

Histoire

Going Straight

Batman a découvert que Roxy Rocket était responsable de la récente vague de cambriolages. Il la pourchasse dans le ciel de Gotham City, mais la criminelle parvient à le faire chuter.

Se rattrapant de justesse, il l'appréhende et l'amène devant la justice. Moins de deux ans plus tard, alors qu'elle sort de prison, Roxy Rocket jure de se tenir à carreau. Dans la Batcave, Alfred en doute et Batman lui raconte certaines tentatives de ses ennemis pour rester dans le droit chemin.

Puppet Show

La star d'une émission de marionnettes est en colère : après 25 ans de succès, sa série va être arrêtée. Lorsque Arnold Wesker essaye de lui remonter le moral, elle découvre qu'il sort juste d'Arkham où il avait été interné pour meurtre, et décide de s'en servir pour se venger…

Elle s'arrange donc pour recréer Scarface et l'offre au Ventriloque. Incapable de résister à sa marionnette, Wesker replonge. L'actrice incite Scarface à monter un plan pour assassiner le réalisateur de la série : le lendemain, deux de ses hommes de mains attendent dans le parking et s'apprêtent à tuer leur victime. Il s'agit en réalité de Batman déguisé : il parvient sans mal à désarmer les brigands et prend en chasse le Ventriloque.

Dans sa voiture, ce dernier est aux prises avec Scarface et Croaky la grenouille, sa nouvelle marionnette. Elle a en effet pris la place de la bonne conscience d'Arnold Wester et, voulant le sauver, a prévenu la police des intentions de Scarface. La voiture s'écrase alors contre un poteau et prend feu.

Wesker sauve son amie Croaky du feu, mais retourne finalement vers Scarface…

24 Hours

Harley Quinn est libérée d'Arkham. Dehors, alors qu'elle cherche une chambre à louer, elle tombe sur le Joker qui la mêle à nouveau à ses affaires criminelles.

Batman intervient alors que la bande cambriole une bijouterie : le Joker utilise Harley comme diversion pour s'enfuir en la lançant sur Batman. Harley repart donc pour Arkham, 24 heures après sa libération…

Study Hall

L'Épouvantail a kidnappé un étudiant de son cours de littérature, Bromley, et étudie sur lui les effets de ses substances toxiques.

Alors qu'il lui impose des hallucinations de rats ou d'araignées, Crane explique à son élève l'attachement qu'il avait développé pour Molly Randall, une exceptionnelle étudiante. Il lui explique la haine qu'il a approuvé lorsqu'elle est venue le trouver, après une soirée avec Bromley, le visage tuméfié.

Alors qu'il s'apprête à tuer Bromley, Batman intervient et arrête l'Épouvantail. Il le surveillait en effet depuis plusieurs semaines, comprenant peu à peu que Jonathan Crane ne souhaitait que redevenir enseignant, mais persuadé qu'il retomberait dans le crime à nouveau.

Dans la Batcave, Batman se souvient également d'un enregistrement de vidéosurveillance que lui a montré le Commissaire Gordon, et sur lequel on peut voir Roxy Rocket ouvrir un coffre-fort, malgré sa promesse de rester hors du crime.

Batman comprend vite qu'il s'agit en réalité de Selina Kyle et l'empêche de fuir à l'aéroport de Gotham. Aidé par Roxy Rocket qui veut prouver son innocence, ils mettent Catwoman en fuite…

Laughter After Midnight

Le Joker, après une bagarre avec Batman, tombe d'un dirigeable de la police. En vaquant dans les rues de Gotham City, il dérange les habitants en riant et subit leurs reproches.

Après avoir fait exploser les logements de ces quelques citoyens, il utilise son poison hilarant sur chaque personne qui croise son chemin : vendeur de Donuts, de journaux.

Depuis une cabine téléphonique, il appelle Harley Quinn pour lui demander de passer la chercher, mais est dérangé par un policier. Après l'avoir aspergé de gelée, il lui vole sa voiture et rentre se coucher…

Images

Commentaires

Liens avec le DC Animated Universe

Aucun élément n'est en contradiction avec les évènements racontés dans les séries du DCAU.

On notera quelques détails cependant :

Détails

Quelques détails :

  • 24 Hours était l'occasion pour Bruce Timm d'encrer les dessins d'une de ses idoles, Dan DeCarlo. Il admet malgré tout dans le Modern Master qui lui est consacré que ses dessins étaient un peu raides et brouillons.
  • Excepté Laugher After Midnight, toutes les histoires de cet annual sont liées entre elles par Batman qui se remémore les tentatives de ses ennemis pour devenir honnêtes.
  • Dans l'histoire 24 Hours, il semblerait que les hommes de mains du Joker soient également des personnels de l'Asile d'Arkham.

Références culturelles

Quelques références culturelles :

Publications françaises

L'histoire Going Straight a été publiée en deux parties dans les Batman Magazine n°20 et 21 sous le titre Batman et Rocketgirl.

L'histoire Laughter after Midnight a fait l'objet d'une publication en français, dans le volume 7 de la collection Batman (Éditions USA) sous le titre Qui rira le dernier, ainsi que dans le Batman Magazine n°25 sous le titre Ricanement nocturne.

Les autres histoires n'ont jamais été publiées en français.