October 24, 2020, Saturday, 297

Captain Boomerang (DCAU)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne le criminel du DCAU. Pour les autres interprétations du personnage, voir Captain Boomerangalt=Page d'aide sur l'homonymie

Dans le DC Animated Universe, Captain Boomerang est un criminel, ennemi de Flash.

Personnage de La Ligue des Justiciers
Captain Boomerang
Série d'origine La Ligue des Justiciers
Première apparition Éclipse (1re partie) (JL)
Dernière apparition Gloire éphémère (JLU)
Nom Captain Boomerang
Capitaine Boomerang
Identité réelle George Harkness
Alias Boomer
Statut Criminel
Sexe Masculin
Âge Inconnu. La quarantaine ?
Origine La Terre (humain)
Cheveux Châtains
Yeux Noirs
Pouvoirs Aucun
Armes Boomerangs spéciaux (rasoirs, explosifs)
Caractéristiques Voleur australien utilisant des boomerangs comme armes.
Affiliation Unité Spéciale X
Les Lascars
Base Belle Reve
Bar de la 4e rue
Lieu d'action principal Central City
Voix originale(s) Donal Gibson
Voix française(s) Jérôme Frossard
Pascal Renwick
Personnage créé par John Broome et Carmine Infantino
Date de création 1960
Personnages de la sérieForum

D'après les séries

Dans La Ligue des Justiciers

Captain Boomerang est incarné par un acteur dans la publicité pour les barres de céréales Lightspeed, où il est rapidement vaincu par Flash au sortir d'un braquage.

Dans La Nouvelle Ligue des Justiciers

En échange d'une remise de peine, Boomerang est engagé avec d'autres super-vilains au sein de l'Unité Spéciale X sous le commandement de Rick Flag dans le but d'infiltrer la Tour de Guet et d'y ravir l'Annihilateur. En dépit de l'interposition des super-héros, la mission est menée avec succès mais les criminels sont censés en avoir encore pour 5 ans de service avant d'espérer leur libération.

Task Force X étant prématurément dissoute, Captain Boomerang retrouve ses collègues de Central City Mirror Master, Captain Cold et Trickster dans l'optique d'éliminer Flash. Après que le Captain ait tenté sa chance en attachant son ennemi à un boomerang géant, les truands décident de passer à une attaque concertée contre l'homme le plus rapide du monde dans son propre musée. Boomerang finit assommé par Flash, ce qui lui vaut de se retrouver entre les mains de la police.






D'après les BD tirées des séries

Convié à la vente aux enchères de la Ligue des Justiciers organisée par Chronos, Boomerang participe avec ses collègues Rogues à l'assaut contre Mister Freeze, pour s'en être pris à Captain Cold qui aurait plagié sa technologie.

D'après les comics

Captain Boomerang fait ses débuts dans les pages de The Flash #117, paru en décembre 1960. Australien d'origine, George "Digger" Harkness utilise sa position de mascotte de la compagnie de jouets Wiggins (dont le PDG sera plus tard révélé comme étant son père biologique) pour commettre des vols grâce aux boomerangs dont il fait la démonstration avant d'être finalement démasqué et arrêté par Flash, dont il deviendra un adversaire acharné au sein du collectif des Rogues (en français, les Lascars).

Dans les années 80, Harkness devient l'un des piliers de la Suicide Squad, groupe de super-vilains recrutés par le gouvernement pour mener de bien peu orthodoxes missions en échange de leur libération. S'exprimant désormais avec un accent des antipodes à couper au couteau, Boomerang se distingue essentiellement par son sens déplorable de la camaraderie.

Dans la mini-série Identity Crisis, le Captain, au bout du rouleau, périt sous les balles de sa dernière victime, Jack Drake, servant temporairement de coupable idéal aux yeux des héros ayant vu leurs proches agressés. Son fils illégitime avec qui il venait tout juste de fêter ses retrouvailles, Owen Mercer, jeune bolide conçu lors d'un voyage inopiné au 30e siècle avec Meloni Thawne, prend sa relève.

Personnage ambigu, tiraillé entre son amour filial et des penchants héroïques, le jeune Owen franchit le point de non-retour lors du crossover Blackest Night où, désireux de voir revenir son père à la vie, il nourrit son spectre de personnes vivantes, ce qui lui vaudra d'être abattu par Captain Cold. Digger est quant à lui ramené à la vie par l'Entité de lumière blanche et se découvre par la suite la capacité de créer des boomerangs à partir de pure énergie.

Analyse

Bien qu'il y soit mis en scène exclusivement en groupe, le DCAU est toutefois parvenu à bien appréhender dans son ensemble le personnage de Captain Boomerang. Évoluant dans ses deux cadres les plus familiers, le vilain donne un bon aperçu de ses capacités et de sa personnalité.

À l'instar des autres ennemis de Flash, Boomerang apparaît comme un truand inventif qui malgré ses dehors somme toute peu menaçants, consacrés à un gimmick qu'on serait tenté de croire limité, s'avère un adversaire plutôt féroce capable d'en remontrer plus qu'à son tour aux héros, tel son arme de prédilection, farfelu mais efficace.

D'un naturel décontracté de prime abord, l'australien laisse entrevoir à plusieurs reprises un caractère déplaisant sur un mode pas toujours comique : pingre éhonté, d'une fiabilité pour le moins incertaine, jonglant entre efficacité et tendance à se désolidariser sans qu'on l'y pousse et avec ceci bagarreur pour ne pas dire franchement violent, le personnage s'avère au final bien moins sympathique que son truculent phrasé, pittoresque des antipodes, ne lui en donne l'air. Son retour à la vie criminelle sitôt libéré de ses obligations, témoigne d'ailleurs de sa nature irrécupérable.







Notes sur le design

Captain Boomerang porte ici une version quelque peu modernisée du costume dessiné par Carmine Infantino (vu dans Éclipse (1re partie)), le pull étant remplacé par un manteau dépourvu d'ornements, portant ses boomerangs en bandoulière et des mitaines noires. Ce look aura suffisamment de succès pour être repris dans Batman : L'Alliance des Héros.


Voix originale

L'acteur Donal Gibson fait bénéficier Captain Boomerang d'une crédibilité certaine eu égard à ses origines australiennes.

Voix françaises

Deux comédiens se sont succédés en VF :

  • Dans Unité spéciale X, le criminel des antipodes est doublé par Jérôme Frossard, un second rôle récurrent de la série.
  • Son remplaçant dans Gloire éphémère, feu le mythique Pascal Renwick s'avère supérieur à tous points de vue, que ce soit au niveau du charisme de la voix, du jeu d'acteur ou de la ressemblance certaine avec l'original.

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

La Ligue des Justiciers :

Bandes dessinées

Justice League Adventures :

Figurines

Un Captain Boomerang affublé de son costume traditionnel est sorti dans un pack de 3 figurines.

Références

Sources images et infos :