June 20, 2019, Thursday, 170

Centrale nucléaire (1re partie)

De La Tour des Héros.

(Redirigé depuis Centrale nucléaire (1))
Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Centrale nucléaire (1re partie) (Apokolips… Now !) est, selon l'ordre idéal, le 38e épisode de Superman : La Série animée. Cet épisode marque les premières apparitions, dans la série et dans le DCAU, d'Orion, de Toby Raynes, de Highfather, de Scott Free (encore bébé, futur Mister Miracle), de Mère-Grand et des Paradémons.

Superman : L'Ange de Métropolis
Épisode
Titre français Centrale nucléaire
Titre original Apokolips… Now !
[Apokolips… Maintenant !]
N° ordre idéal 38
Saison 2e
N° de prod. 033
1re diff. USA The WB (samedi 7 février 1998)
1re diff. francophone France 3 (date inconnue)
Format image 4/3 (Full screen)
Durée ± 21 minutes
Scénario Rich Fogel
Histoire Bruce Timm
Réalisation Dan Riba
Musique Kristopher Carter
Studio d'animation Koko Enterprise Co., LTD.
Dong Yang Animation Co., LTD.
← Précédent Suivant →
Maxima la Reine guerrière Centrale nucléaire (2)
Guide des épisodesForum

Sommaire

Histoire

Lors d'une attaque de l'Intergang, Maggie Sawyer est grièvement blessée. Alors que Bruno Mannheim, commanditaire de l'attaque, célèbre la réussite de son opération, il est contacté par son maître Darkseid, extrêmement mécontent. Le seigneur d'Apokolips lui rappelle que les armes qu'il fournit ne sont pas destinées à de simples cambriolages mais à contrôler la Terre !

Alors que Dan Turpin annonce à la presse qu'il assurera la direction de l'unité anti-crime, un guerrier inconnu fait irruption à travers un tunnel boom et, juste avant de s'écrouler, demande à voir Superman.

À STAR Labs où il est revenu à lui, le guerrier – appelé Orion – annonce que Darkseid est sur le point d'envahir la Terre. Pour illustrer ses propos, il branche la "boîte-mère", un ordinateur vivant qui fait apparaître l'histoire de deux lointaines planètes opposées dans une guerre éternelle : la sombre Apokolips gouvernée par Darkseid et la lumineuse New Genesis dirigée par le sage Highfather. Il y a longtemps, les dirigeants des deux mondes scellèrent une trêve en échangeant leurs fils, mais Darkseid ne devint pas pacifique pour autant et continua d'attaquer de nouvelles planètes dans l'espoir de trouver une arme légendaire : l'Équation anti-vie. Aujourd'hui, la Terre est la nouvelle cible d'Apokolips et Orion est venu proposer son aide à Superman.

Apprenant que plusieurs tanks volants attaquent la base militaire de Sinnott, Orion accompagne Superman et se révèle être un guerrier redoutable face aux engins d'Apokolips qui ne tardent pas à être détruits. À l'issue du combat, Orion révèle qu'il est en fait le fils de Darkseid élevé sur New Genesis et qu'il doit rentrer sur sa planète d'adoption avant que ne commence le réel affrontement.

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue.

Pendant ce temps, Darkseid, qui a suivi le combat, décide de passer à la deuxième étape de son plan : il téléporte Mannheim dans la centrale nucléaire située au large de Metropolis. Là bas, le gangster place une bombe destinée à faire exploser le cœur de la centrale et à provoquer ainsi une réaction en chaîne.

Bien qu'ayant rempli sa mission, Mannheim a été dupé : son maître l'abandonne sur place juste avant l'accident ! De la côte, Superman et ses amis assistent à l'explosion atomique, ce qui confirme les paroles d'Orion : la guerre ne fait que commencer…

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Superman / Clark Kent Tim Daly Emmanuel Jacomy
Lois Lane Dana Delany Véronique Augereau
Darkseid Michael Ironside Marc de Georgi
Orion Steve Sandor Jean-Bernard Guillard
Maggie Sawyer Joanna Cassidy Marjorie Frantz
Dan Turpin Joseph Bologna Michel Muller
Bruno Mannheim Bruce Weitz Christian Pélissier
La boîte-mère Barbara Perkins Dominique Westberg
Professeur Hamilton Victor Brandt Christian Pélissier
Toby Raynes Laraine Newman *
Le garde John Garry Roland Timsit
Bandit #1 Steve McGowan Jean-Bernard Guillard
Bandit #2 * Roland Timsit
Un journaliste * Christian Pélissier
Pilote #1 * Roland Timsit
Pilote #2 * Olivier Proust
Le chef d'escadrille * Christian Pélissier

Crédits

Les crédits de la version française contiennent une erreur, attribuant l'écriture de l'épisode à Robert Goodman alors qu'il s'agit en réalité de Rich Fogel.

Remarques

Commentaires

Analyse

Centrale nucléaire est un double épisode fondamental dans la série Superman TAS et dans l'univers de Bruce Timm. Cette première partie comporte quelques passages mythiques magnifiquement écrits, animés, mis en scène et en musique. De plus, l'épisode s'achève sur un cliffhanger efficace.

  • Bruce Timm, qui signe lui-même cette histoire, dévoile les fondements d'un des arcs principaux de la série : la menace de Darkseid. En effet, jusqu'à présent, rien ne nous avait été révélé des véritables buts et des origines du tyran d'Apokolips. L'arrivée d'Orion fait comprendre au spectateur la véritable ampleur du danger : il ne s'agit pas d'une menace d'échelle urbaine mais bien d'un péril planétaire voire universel !
  • Dans cet épisode, Darkseid apparaît comme une figure du mal absolu, un conquérant implacable, qui se nourrit du désespoir de ses esclaves.
  • Il est à la recherche de l'Équation anti-vie, un principe qui semble être la négation même de la vie. Jack Kirby, le créateur des New Gods (voir Références culturelles), n'a jamais été clair sur la véritable nature de l'Équation anti-vie. Selon l'interprétation de Bruce Timm, elle explique la soif de pouvoir et la monstruosité de Darkseid : celui-ci pense accéder à l'Équation en acculant le maximum de peuples au désespoir de sorte qu'ils renoncent à la vie elle-même. Le but de Darkseid est de faire surgir l'ordre au travers du chaos que représente à ses yeux l'univers. L'Équation anti-vie n'apparaîtra que dans Le Destructeur, le dernier épisode de La Ligue des Justiciers.
  • Du côté des autres personnages, on notera que le caractère belliqueux et vindicatif dont fait preuve Orion dans les comics est ici conservé. Dan Turpin, mis en avant-plan, montre combien il a changé d'opinion au sujet de Superman, au point qu'il pense être lui-même inutile dans ce combat. À l'hôpital, on notera aussi la présence de Toby Raines aux côtés de Maggie Sawyer, faisant ainsi allusion à la relation amoureuse des deux femmes dans les comics.
  • Quant à Bruno Mannheim, d'une crédulité déconcertante, il ne comprend qu'au dernier moment qu'il n'est qu'un pion sacrifiable pour Darkseid. Ce sera sa dernière apparition dans la série.

Détails

Références culturelles

Quelques références à souligner :

  • Cet épisode est un hommage au légendaire Jack Kirby qui fut probablement (avec Will Eisner) le plus important auteur de comics et qui représente aussi une des influences majeures de Bruce Timm. Après avoir créé un nombre incalculable de personnages et de concepts qui ont construit les bases de l'univers Marvel, Kirby avait quitté la maison d'édition pour rejoindre un temps DC Comics.
  • Lors d'une grande saga, Kirby crée, dans les années 70, une nouvelle mythologie complexe, retraçant la guerre entre New Genesis et Apokolips ainsi que la quête du sinistre Darkseid pour l'Équation anti-vie. Plus tard, cette saga sera baptisée Les New Gods [Nouveaux dieux] ou Le Fourth World [4e monde]. Si le succès public ne fut pas au rendez-vous, DC comprit rapidement le potentiel de ce concept et intégra les New Gods à la continuité du DC Universe, faisant de Darkseid un puissant ennemi de Superman et de la JLA.
  • Le concept des New Gods est d'inspiration religieuse comme l'indiquent les noms de deux planètes : selon la Bible, la Genèse est la création de l'univers et l'Apocalypse, la fin du monde. Leur antagonisme est symbolique à plusieurs niveaux : le commencement et la fin, le Paradis et l'Enfer.
  • Le titre original de l'épisode est une référence au film culte Apocalypse Now de Francis Ford Coppola (1979). Martin Sheen y joue un soldat envoyé au cœur de la jungle asiatique en pleine guerre du Vietnam pour retrouver un colonel devenu fou, incarné par Marlon Brando. Au-delà du film de guerre, ce chef d'œuvre est une démonstration de la folie et des ténèbres que renferme le cœur humain. On peut y voir un parallélisme avec cet épisode où Superman est confronté à un être puissant et mégalomane qui l'amène à affronter ses propres démons.
  • Il est question dans cet épisode de l'attaque d'une base aérienne appelée Sinnott. Il s'agit en fait d'un clin d'œil à Joe Sinnott, l'un des encreurs de Jack Kirby sur les New Gods.

Citations

Dan Turpin : Alors ? On tire au flanc ?
Maggie Sawyer : Certains jours, on est le pare-brise, d'autres jours on est l'insecte…


La boîte-mère : Laissez-nous commencer par le commencement, à l'époque où notre planète se sépara… De cette séparation naquirent deux mondes… deux mondes aussi différents que le jour et la nuit, le bien et le mal. Un de ces mondes s'appelait la Nouvelle Genesis. D'une beauté sans égale. Elle était gouvernée par un homme sage et puissant : le Grand Fondateur. L'autre monde était Apokolips, une terre ravagée par les flammes et gouvernée par le démoniaque et omnipotent Darkseid. Ce monstre se nourrit du désespoir et de la misère des autres…


Orion : Darkseid va considérer cela comme une perte de temps et encore… Je connais sa façon de penser !
Superman : Ah ?
Orion : Oui… je suis son fils… je suis l'enfant que Darkseid abandonna un jour pour payer cette trêve !


Bruno Mannheim : Je reconnais, Darkseid, que vous et moi, on fait une belle équipe !
Darkseid : C'est évident, vous m'avez servi avec dévouement Monsieur Mannheim et maintenant… adieu ! (les paradémons disparaissent)
Mannheim : Ça veut dire quoi ? Qu'est-ce que vous me faites ? Vous aviez promis de faire de moi un roi !
Darkseid : Ça va être le cas… le roi des étoiles !


Traduction

Deux détails à épingler dans cette VF de très bonne facture :

  • On s'étonnera de la traduction du titre Apokolips… Now ! en Centrale nucléaire qui est d'une terrible pauvreté en regard de l'intensité de l'épisode. Conserver le titre original eût été judicieux dans ce cas ci.
  • Lorsque Darkseid abandonne Mannheim à son sort, il lui dit qu'il sera « the king of fools » ce qu'on pourrait traduire par « le roi des idiots ». La VF enlève tout le sens de cette réplique en traduisant par « le roi des étoiles ».

Médias (DVD, VHS et CD)

Cet épisode se retrouve sur :

: ce drapeau indique que le média comporte une piste audio VF.


Notons également que la musique de cet épisode figure au menu du quadruple-CD Superman: The Animated Series. Le site de l'éditeur propose d'ailleurs d'en écouter un extrait .

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

Références

Sources images et infos :