October 20, 2020, Tuesday, 293

L'Homme de demain

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

L'Homme de demain (Man of Tomorrow) est, selon l'ordre idéal, le 1er épisode de La Légende des Super-Héros. Cet épisode marque les premières apparitions, dans la série, de Clark Kent devenant Superman, des membres principaux de l'Alliance des Super-Héros (Lightning Lad, Brainiac 5, Saturn Girl, Triplicate Girl, Bouncing Boy et Phantom Girl) et de leurs ennemis les Fatal Cinq.

La Légende de Super-Héros
Épisode
Titre français L'Homme de demain
Titre original Man of Tomorrow
[L'Homme de demain]
N° ordre idéal 1
Saison 1re
N° de prod. 101
1re diff. USA The CW (23 septembre 2006)
1re diff. francophone France 3 (2 septembre 2007)
Format image Widescreen mais…
Durée ± 21 minutes
Scénario Amy Wolfram
Réalisation Ben Jones
Musique Kristopher Carter,
Michael McCuistion et Lolita Ritmanis
Studio d'animation Dongwoo Animation Co. LTD.
← Précédent Suivant →
Timber Wolf
Guide des épisodesForum

Sommaire

Histoire

Pour fêter sa dernière soirée à Smallville avant son départ pour une nouvelle vie à Metropolis, le jeune Clark Kent se rend à la fête foraine. Au même moment, Brainiac 5, Saturn Girl et Bouncing Boy, trois membres de l'Alliance des Super-Héros, débarquent tout droit du 31e siècle pour demander de l'aide à Superman. Après avoir prêté main forte à Clark afin d'empêcher qu'une grande roue ne s'effondre, les Légionnaires lui proposent de les accompagner dans le futur pour lutter contre les Fatal Cinq, un redoutable groupe de criminels contre lequel la Légion a bien du mal.

D'abord incrédule, Clark accepte finalement de les accompagner. À New Metropolis, les super-héros (Lightning Lad en tête) doutent que Clark puisse être réellement Superman vu son jeune âge et ses pouvoirs encore limités.

En visitant le musée consacré à l'Homme d'Acier, Saturn Girl convainc Clark qu'il deviendra plus tard un grand héros. C'est alors que les Fatal Cinq passent à l'attaque. La Légion s'avère rapidement impuissante, jusqu'à ce que Clark, qui revêt pour la première fois son costume, intervienne et paralyse, grâce à son souffle glacial, le leader de leurs ennemis, l'Impératrice Émeraude. Les Fatal Cinq s'échappent toutefois grâce aux pouvoirs de téléportation de l'Impératrice.

Amusé à l'idée de vivre d'autres aventures avec ses nouveaux amis, Superman décide de rester quelques temps à New Metropolis…

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Superman / Clark Kent Yuri Lowenthal Emmanuel Garijo
Lightning Lad Andy Milder Didier Cherbuy
Brainiac 5 Adam Wylie Donald Reignoux
Saturn Girl Kari Wahlgren Céline Melloul
Triplicate Girl Kari Wahlgren Christelle Reboul
Bouncing Boy Michael Cornacchia Yann Le Madic
Phantom Girl Heather Hogan Nathalie Bienaimé
L'Impératrice Émeraude Jennifer Hale Brigitte Virtudes
Martha Kent Jennifer Hale Brigitte Virtudes
Tharok David Lodge *
Le forain David Lodge *
L'étudiant blond * Stéphane Marais
  • La VF choisit de confier le rôle de Martha Kent à Brigitte Virtudes, ce qui n'est sûrement pas un hasard puisque la comédienne prête déjà sa voix à une autre version du personnage, dans la série live Smallville

Commentaires

Titre

  • En version originale, le titre Man of Tomorrow [L'Homme de demain] fait référence à un des surnoms donnés fréquemment à Superman par la population de Métropolis.
  • Le titre de l'épisode n'apparaît qu'au tout début du générique de fin (générique que ne diffuse quasiment jamais France 3). La diffusion de la série au Québec, avec la même VF et avec le générique de fin, a révélé que le titre français de cet épisode était L'Homme de demain.

Analyse

  • Man of Tomorrow est le pilote de la série et hérite donc de la difficile tâche d'introduire les personnages et de dresser le décor… tout en n'oubliant pas l'action. L'épisode s'en tire plutôt bien, jouant la carte de l'humour grâce à un jeune Clark Kent légèrement pataud et manquant parfois d'assurance. Les scénaristes s'amusent avec le personnage, le rendant extrêmement sympathique lorsqu'il découvre, abasourdi, certains de ses pouvoirs (que le spectateur connaît déjà lui) comme son souffle glacial ou sa capacité à voler…
  • L'épisode introduit légèrement les différents légionnaires réguliers de la série en développant une facette de chacun d'eux : Brainiac 5 l'intello sympa, Saturn Girl l'amie compréhensive, Lightning Lad le chef exigeant… Leurs ennemis, les Fatal Cinq, sont également présentés brièvement et l'affrontement final laisse entrevoir les capacités de chacun, aussi bien du côté du bien que du mal.
  • Le dessin s'écarte du style de Bruce Timm développé tout au long du DCAU. On est aussi assez éloigné de l'hommage à la japanimation qu'était Teen Titans. Ici, les traits sont anguleux et rappellent plutôt ceux de The Batman. Côté animation, celle-ci est de très bonne facture, notamment dans les scènes de combats. On remarquera, à ce sujet, l'exploitation ingénieuse et ludique de Triplicate Girl lors des affrontements.

Détails

  • Lorsque Clark lit le Smallville Chronicle dans la salle de bain, on peut voir en page une du journal qu'un bus scolaire a été mystérieusement sauvé d'une catastrophe. Inutile de se demander qui a commis cet acte héroïque…
  • Clark ne maîtrise pas encore tous ses pouvoirs. Il ne semble en réalité qu'être conscient de sa super-force, de son ouïe hyper développée et de sa rapidité. Apparemment, sa "vision thermique" constitue un pouvoir relativement neuf qu'il s'entraîne à maîtriser dans sa salle de bain. On apprend par la suite qu'il ne sait pas encore voler et qu'il ne connaît pas l'existence de son souffle glacial.
  • On ignore l'âge de Clark, mais on sait qu'il est sur le point de partir à Metropolis pour y occuper une place de "copy boy", c'est-à-dire "garçon de bureau" (et non comme documentaliste comme le dit la VF). Sans doute vient-il de terminer ses études et s'est-il vu offert une place au Daily Planet (puisque Martha l'imagine déjà grand reporter).
  • Les membres de l'Alliance précisent à Clark qu'après son voyage dans le futur, ils le ramèneront à l'instant précis de son départ.
  • Lorsque l'Alliance est attaquée par les Fatal Cinq, il est fait mention d'autres légionnaires : Shrinking Violet (en mission), Colossal Boy (en mission sur Braal) et Cosmic Boy (apparemment trop éloigné pour revenir à temps).
  • Les membres des Fatal Five (Fatal Cinq dans la VF) sont le géant Validus ayant une force comparable à celle de Superman, Mano qui peut tout détruire d'un simple toucher, Tharok intelligent et armé jusqu'aux dents, Persuader (Persuador en VF) dont l'arme atomique peut couper n'importe quoi, et enfin Emerald Empress (l'Impératrice Émeraude en VF). Cette dernière est leur chef et tire son pouvoir de l'Œil Émeraude d'Ekron (celui-ci lui donne de nombreux pouvoirs comme celui de téléportation ou de manipulation mentale).
  • Notons que Lightning Lad surnomme l'Impératrice, "Reine Verte" ("Green Queen" en VO). Une façon moqueuse de la dénommer en prenant des mots volontairement incorrects et moins "recherchés".
  • Superman "vole" son propre costume au musée qui lui est dédié. Le vêtement, trop grand, s'adapte automatiquement à la taille du jeune homme. Enfin, sa mèche "typique" lui tombe sur le front naturellement.

Format

Bien qu'il ait été réalisé en 16/9 (Widescreen), l'épisode est programmé en 4/3 (Full Screen rogné au Pan&Scan) lors de ses diffusions aux États-Unis et en France. Les épisodes de la série ayant bénéficié d'une sortie DVD sont également en Full Screen.

Références culturelles

Quelques références culturelles à relever :

  • Le scénario de L'Homme de Demain trouve sa source dans l'épisode en bande dessinée mettant en scène pour la première fois la Légion des Super-Héros. Il s'agit d'une histoire de 1958 (parue dans Adventure Comics n°247) dans laquelle trois membres de la Légion (Cosmic Boy, Lightning Boy et Saturn Girl) partent dans le passé recruter Kal-El afin que celui-ci donne une certaine légitimité au groupe. (cliquez pour agrandir l'image).


  • Il est fait allusion à Braal, planète dont est issu Cosmic Boy et dont les habitants ont la faculté de manipuler des champs magnétiques.


  • On remarquera que certains éléments évoquent la réalité du Clark Kent de la série Smallville :
    • On ne voit ni n'entend parler de Jonathan Kent. Peut-être est-il mort comme dans l'autre série.
    • L'étudiant blond qui se moque de Clark à la fête foraine ressemble quelque peu à Whitney Fordman, le rival de Clark dans la première saison de Smallville.
    • Clark ne possède encore ni le pouvoir de voler ni son souffle glacial.
    • Il ne porte pas de costume de super-héros.
    • La VF ajoute un clin d'œil de par son casting avec la voix de Martha Kent, puisque celle-ci est interprétée dans les deux cas par Brigitte Virtudes.


  • Pour tester la force de Clark, Lightning Lad fait appel à une machine utilisée pour traiter une mystérieuse substance (« la matière la plus dure de toute la galaxie ») dont le nom ressemble à Tylinium. Le tylinium (ou tylium) est une matière (fictive) évoquée dans la série Battlestar Galactica. À moins qu'il ne s'agisse d'une référence au trinium de Stargate (qui est 100 fois plus solide que l'acier). En français, Lightning Lad semble prononcer "tirlinium".
  • Durant cet exercice de force, on peut également voir, sur le panneau de contrôle, des caractères "étranges". Il s'agit en fait de symboles de l'alphabet Interlac (utilisé à travers l'univers). Cette création des comics de la Légion a d'ailleurs été reprise plus tard par la série Babylon 5.
  • Lorsque Clark sort du Quartier général de l'Alliance, il déclare, en VO, « I'm definitely not in Smallville anymore » [Je ne suis certainement plus à Smallville], référence à la célèbre réplique de Dorothy dans le film Le Magicien d'Oz : « Toto, I don't think we're in Kansas anymore ». Le clin d'œil a d'autant plus de valeur que Smallville est souvent présentée comme une petite ville du Kansas.
  • La population de New Metropolis est composée d'êtres venant de différentes planètes. Un grand nombre de ces races extraterrestres sont inspirées par de célèbres Green Lanterns des comics. Ainsi, on peut voir une femme au visage d'oiseau comme Tomar Re ou des personnages sphériques comme Chaselon.
  • Petit clin d'œil : dans le musée consacré à Superman, Clark croise un employé d'entretien ressemblant beaucoup à Booster Gold ! Celui-ci est d'ailleurs accompagné d'un robot volant identique à Skeets. Dans les comics (tout comme dans la série La Ligue des Justiciers), Booster Gold n'a jamais voyagé au 31e siècle. Il vient en réalité du 25e siècle, époque à laquelle il a été gardien de nuit du musée de l'espace où sont exposés des objets de différentes époques comme la machine à voyager dans le temps de Rip Hunter grâce à laquelle il pourra aller dans le passé.


  • Dans le musée, plusieurs photos affichées au mur représentent Superman dans des poses rendues célèbres par des couvertures de comics de l'Homme d'acier.
  • La scène où le costume de Superman s'adapte automatiquement aux mensurations de Clark évoque le film Retour vers le Futur II dans lequel les vêtements de 2015 agissaient de la même manière sur le héros, Marty McFly (Michael J. Fox).
  • Lorsqu'il combat l'Œil Émeraude d'Ekron, Superman renvoie le rayon de ce dernier grâce à ses poings, une référence à une célèbre scène de la série animée des années 40 réalisée par les Studios Fleischer. Notons aussi qu'un tel clin d'œil avait déjà été réalisé dans l'épisode Souvenirs volés de Superman TAS.
  • Lors de la dernière scène, Brainiac 5 inspire à Superman la position dans laquelle on le voit voler habituellement (un bras replié et l'autre en avant).

Citations

Martha Kent : Rappelle-toi, Clark, tu n'es pas comme tous les autres.


Bouncing Boy : Smallville ? Brainy, tu es bien sûr d'avoir rentré les bonnes données ?
Brainiac 5 : J'ai un 12e niveau d'intelligence, Bouncing Boy, je ne commets pas d'erreur.


Clark Kent : Maman, je pars dans le futur, j'en ai pour quelques minutes.
Martha : Mets ton pull, chéri.


Impératrice Émeraude (découvrant Superman) : J'aime bien la cape, ça fait très 21e siècle.


Traduction

Quelques notes à propos de la VF :

  • En VO, Clark a décroché une place de « copy boy », c'est-à-dire de garçon de bureau. La VF traduit par « documentaliste » comme si cette fonction n'était qu'un petit job sans véritable qualification. En réalité, le métier de documentaliste n'est accessible qu'aux personnes diplômées dans ce domaine.
  • La version française semble véritablement embarrassée avec le terme « Légion ». Non seulement, le titre de la série l'a gommé, mais même au sein de l'histoire, le terme semble banni. Ainsi, il est question du « Quartier général de l'Alliance » (au lieu du « Legion Headquarter »), et la « Legion of Super Heroes » est devenue « L'Alliance des Super-Héros ». Les Légionnaires, eux, sont appelés « Membres de l'Alliance ».
  • Alors que la grande roue de la fête foraine se met à dérailler, Clark dit en VF qu'il « ressent un danger » alors qu'il n'a en réalité aucun pouvoir de prescience ! Il s'agit en fait d'une erreur de la VF : Clark, grâce à son ouïe hyper développée, entend que le mécanisme de l'attraction à un problème. Il déclare d'ailleurs en VO « something is not right ».
  • Lorsque Clark s'étonne de voir Brainiac 5 voler, ce dernier lui dit que c'est grâce à une de ses inventions, appelée en VO « Flight Ring » [Bague de vol]. En VF, le bijou est nommé « anneau d'Icare » (en références au personnage mythologique ayant voulu voler). Poétique mais curieuse initiative de la part du traducteur…


  • En VF, Triplicate Girl devient Triplicata (un "triplicata" étant une 3e copie d'un document).
  • On remarquera la VF malheureuse : désemparé devant un Lightning Lad traitant Clark de « supergeek » (un "geek" étant une personne accro d'informatique et/ou d'un domaine imaginaire précis), le traducteur choisi le terme de « super-gogol » ! Bien entendu, le terme ne fait pas référence à l'écrivain ukrainien Nicolas Gogol, il s'agit d'un terme péjoratif faisant allusion au mot "mongol" utilisé souvent par erreur pour désigner les mongoliens, c'est-à-dire des personnes souffrant de la maladie génétique de Trisomie 21. On ne félicitera donc pas le traducteur pour son inconscience et/ou intolérance…
  • En VF, les Fatal Five deviennent les Fatal Cinq. L'un de leurs membres, Persuader, devient en VF Persuador.
  • L'arme atomique de Persuader est appelée en VO « atomic axe », ce que la VF transforme en « essieu atomique ». Il s'agit d'une confusion puisqu'en anglais, "axe" signifie "hache" alors que "essieu" se traduit par "axle" (un essieu étant uniquement une pièce d'automobile).
  • Lorsque Clark sort du Quartier Général de l'Alliance, il dit, en VF, « De toute évidence, ce n'est plus le Smallville que je connais ». Le traducteur n'a pas saisi l'allusion au film du Magicien d'Oz (voir Références culturelles). Cette réplique de Clark n'a pas de sens puisqu'il se trouve à New Metropolis, et non dans la ville de son enfance.

Médias (DVD)

Cet épisode se trouve sur :

: ce drapeau indique que le média comporte une piste audio VF.

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

  • France 3 :
    • dimanche 2 septembre 2007 (9h55, F3X)
  • Boing :
    • mercredi 18 mai 2011 (10h10)
    • mardi 24 mai 2011 (15h55)
    • vendredi 27 mai 2011 (17h45)
    • samedi 28 mai 2011 (2h51)
    • dimanche 05 juin 2011 (22h08)

Références

Sources images et infos :