January 24, 2020, Friday, 23

Docteur Destinée (DCAU)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne le criminel du DCAU. Pour les autres interprétations du personnage, voir Docteur Destinéealt=Page d'aide sur l'homonymie

Dans le DC Animated Universe, le Docteur Destinée est un ennemi de la Ligue des Justiciers.

Personnage de La Ligue des Justiciers
Docteur Destinée
Série d'origine La Ligue des Justiciers
Première apparition Cauchemar (1) (JL)
Dernière apparition Résurrection (JLU)
Nom Docteur Destinée
Nom original (VO) Doctor Destiny
Identité réelle John Dee
Statut Criminel
Sexe Masculin
Âge la trentaine
Origine La Terre (humain)
Cheveux Bruns
Yeux Noirs
Pouvoirs Peut endormir à distance et contrôler les rêves
Caractéristiques Petit malfrat devenu fou en prison, il subit les effets d'une expérience scientifique qui lui permettent de prendre un malin plaisir à venir hanter les rêves de ses victimes.
Liens de parenté Penny Dee (épouse †)
Affiliation LexCorp
Legion of Doom
Voix originale(s) William Atherton
Personnage créé par Garder Fox et Mike Sekowsky
Date de création 1961
Personnages de la sérieForum


D'après les séries

Dans La Ligue de Justiciers

John Dee est un employé de la LexCorp envoyé en prison pour trafic d'armes par la Ligue des Justiciers. Ruminant sa vengeance, tout en tâchant de se faire bien voir pour accélérer sa libération, Dee accepte de servir de cobaye pour des expériences sur une machine appelée le Matériopticion, qui permet au détenu d'améliorer grandement ses facultés psychiques. Mais par crainte des répercussions, l'expérience ne va pas jusqu'au bout, au grand désespoir de John qui apprend juste après un énième refus de remise en liberté, puis que sa femme le quitte pour un autre. Au bout du rouleau, Dee va jusqu'à profiter d'une mutinerie pour s'exposer longuement au Matériopticion.

Il en résulte des pouvoirs mentaux extraordinaires désormais acquis pour John qui va pouvoir les tester sur sa propre femme en la plongeant dans un profond coma puis en infiltrant ses rêves pour la torturer psychologiquement, allant jusqu'à la tuer. Agissant sous la forme monstrueuse du Docteur Destinée, il s'en prend ensuite à divers membres de la Ligue qui parviennent toutefois à résister à son emprise grâce à l'aide télépathique de J'onn J'onzz. Batman parvient quant à lui à retrouver le criminel et à le mettre hors d'état de nuire. Durant le combat, John Dee se pique involontairement avec une seringue qui le plonge dans un état catatonique.

Dans La Nouvelle Ligue des Justiciers

Le Docteur Destinée a visiblement fini par se remettre sur pieds puisqu'il apparaît au sein du groupe de super-criminels de Grodd et fait partie des soutiens de Lex Luthor lors de la rébellion qui finit par y éclater. Destinée semble toutefois avoir définitivement disparu lorsque Darkseid détruit la base du groupe.








D'après les BD dérivées de la série

Le Docteur Destinée fait une apparition discrète au sein des BD inspirées du DCAU, dans la série Justice League Unlimited (The Devil May Care).

D'après les comics

Le personnage est né en 1961 des mains de Garder Fox et Mike Sekowsky. Ex-scientifique, John Dee démarre sa carrière de criminel en créant des machines à de mauvaises fins. Il invente notamment un appareil de contrôle de la gravité qu'il utilise pour infiltrer la Ligue des Justiciers mais échoue finalement en prison.

Il prend par la suite le nom de Dr. Destiny et crée le Materioptikon qui lui permet de contrôler les rêves. La propre mère de John l'aide également dans cette entreprise en lui donnant la pierre des rêves de Morpheus. Les pouvoirs du Docteur sont tels que la Ligue doit prendre des mesures drastiques en lui ôtant psychiquement la possibilité de rêver, l'empêchant d'utiliser le Materioptikon mais le rendant totalement fou. En outre, les effets sur son physique sont effroyables puisqu'il ressemble vite à un véritable squelette vivant.

Cela n'empêche pas le personnage de continuer à affronter la Ligue à de nombreuses reprises et de finir d'ailleurs par retrouver ses pouvoirs.


Analyse

Le personnage du Docteur Destinée a toujours interessé Bruce Timm et son équipe pour apparaître dans le DCAU dès l'époque de Batman TAS, un design (reproduit ci-contre) ayant même été produit.

Lorsqu'il fut finalement intégré au casting de La Ligue des Justiciers, les scénaristes ont, une fois n'est pas coutume, revisité ses origines, faisant de John Dee (dont la proximité de son nom avec John Doe n'a jamais été aussi évidente) un être victime d'un complexe d'infériorité et avide de vengeance et de pouvoir. Sa première apparition en forme de rêve clarifie d'office cet aspect de sa personnalité. C'est aussi un être manipulateur, sa bonne conduite en prison étant certainement une façade (la manière dont il envoie balader un de ses codétenus est révélatrice). Enfin, si on ne doute pas vraiment de son amour pour sa femme, celui-ci prend une forme possessive jusqu'à l'extrême au vu du sinistre traitement qu'il lui fera subir après qu'elle l'a quitté.

Concernant le Docteur Destinée proprement dit, il permet au DCAU de mettre sur le devant de la scène le thème du cauchemar finalement vraiment exploité qu'indirectement auparavant avec l'Épouvantail dans TNBA. À ce sujet, on pourra estimer, et c'est d'ailleurs peut-être l'une des raisons de sa non-utilisation dans Batman TAS, que le concept de Destinée puisse beaucoup rappeler celui de l'Épouvantail, les cauchemars du premier évoquant les hallucinations causées par le second, sans parler de leur design (le dernier pour l'Épouvantail) assez proches. On ne manquera également pas de mentionner Spellbinder.

L'équipe parvient malgré tout à les distinguer par leur traitement, particulièrement par la mise en scène très marquante des deux parties de Cauchemar. On notera le sadisme du Docteur qui va jusqu'à intervenir en personne dans les mauvais rêves de ses victimes. La puissance de ses pouvoirs impressionne de même : ils lui permettent de plonger ses proies, aussi multiples soient-elles, dans un profond sommeil mais également de pénétrer dans leurs rêves, et tout cela à distance ! En outre, l'univers onirique dans lequel il les maintient lui donne la possibilité de transgresser les règles de la réalité. En l'absence d'un télépathe comme J'onn J'onzz, il y est ainsi tout-puissant. Ayant même réussi à piéger des membres de la Ligue tels que Superman, il paraît d'ailleurs quelque peu ironique que ce soit finalement un "simple" humain qui parvienne à venir à bout du Docteur. Sa menace bien réelle en est alors relativisée, John Dee ne faisant pas le poids physiquement face à un Batman résistant à ses techniques psychiques.

C'est peut-être pour cette raison que le personnage n'aura fait qu'une seule, mais ô combien marquante, grande prestation. L'adversaire n'étant réellement dangereux qu'avec l'effet de surprise dont il a bénéficié, il est fort probable que la Ligue aurait trop facilement pu neutraliser ses pouvoirs. Cela dit, on peut se demander si ses quelques caméos dans Justice League Unlimited ne sont que des clins d'œil ou bien un élément pouvant prouver qu'il fut un temps envisagé de le mettre à nouveau sur le devant de la scène.














Notes sur le design

John Dee possède un visage remarquable notamment par les fossettes qui lui donnent un aspect assez menaçant. Sa forme de Docteur Destinée évoque l'image de la Faucheuse (sans sa faux toutefois) avec un visage squelettique et une cape à capuche d'une couleur bleutée. L'illusion d'un sourire figé que donnent les dents visibles ajoutée aux longues canines contribuent grandement à l'épouvante causée par le personnage.

Ce design n'est pas sans rappeler celui de l'Épouvantail dans TNBA, pour le visage, ou celui du Fantôme Masqué.

Voix originale

En VO, c'est William Atherton qui double John Dee et son sinistre alter ego, de fort belle manière.

Voix française

Dans la version française, un comédien que nous n'avons pas identifié assure le rôle, de manière hélas assez peu convaincante, sa voix ne collant pas vraiment à un tel personnage.

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

La Ligue des Justiciers :

Bandes dessinées

Justice League Unlimited :



Références

Sources images et infos :