May 26, 2022, Thursday, 145

Ombres du passé

De La Tour des Héros.

(Redirigé depuis Tale of Two Sisters)
Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Ombres du passé (Tale of Two Sisters) est, selon l'ordre idéal, le soixante-dix-huitième épisode en tout et le cinquième de la quatrième saison de la série Young Justice. L'épisode ouvre l'arc des sœurs Crock avec les Ombres et introduit le personnage d'Onyx Adams.

Young Justice
Épisode
Titre français Ombres du passé
Titre original Tale of Two Sisters
[Conte de deux sœurs]
N° ordre idéal 78
Saison 4e
N° de prod. 405
1re diff. VO HBO Max (4 novembre 2021)
1re diff. francophone Toonami (23 décembre 2021)
Format image Widescreen
Durée ± 23 minutes
Scénario Brian Hohlfeld
Réalisation Vinton Heuck
Musique Kristopher Carter
Michael McCuistion
Lolita Ritmanis
Studio d'animation Studio Mir
← Précédent Suivant →
Non intentionnel Une traversée du miroir
Guide des épisodes • Forum

Sommaire

Histoire

Les années passant, la vie est devenue tranquille chez les Crock-Nguyen-Harper. Artemis est devenue professeure de lettres à l'université, a un nouveau petit ami et continue de se battre aux côtés de la nouvelle génération de jeunes héros. Son quotidien bascule quand elle apprend le décès de Conner.

Son désarroi la fait penser à sa sœur. Elle se rappelle de l'éducation violente de son père qui a poussé Jade à partir, la laissant seule avec le tyran.

Alors qu'elle se rend à la bibliothèque de l'université, Artemis est suivie. Arsenal et Arrowette découvrent qu'il s'agit d'Onyx Adams, un ancien membre de la Ligue des Ombres qui a choisi de quitter l'organisation pour prévenir Artemis d'une menace : Cassandra Savage s'apprête elle aussi à clamer avoir quitté l'organisation, pour mieux infiltrer les héros. Cette dernière arrive sur les lieux, défigurée et ayant perdu un bras, et confirme les dires d'Onyx mais pas la duperie.

En attendant de connaître la vérité, les héros décident de les mener vers la cache d'armes de Green Arrow, mais tombent dans une embuscade des Ombres en cours de route. Ils parviennent avec difficulté à s'en défaire.

Artemis invite Orphan et Terra à donner leur avis sur leurs prisonnières, au vu de leur passif avec l'organisation. Personne n'est capable d'affirmer qui ment, ce qui pousse Artemis à garder les deux prisonnières sous sa protection, en attendant d'en savoir plus.

Cheshire arrive sur Infinity Island pour confronter Sensei et ainsi annuler le contrat sur sa tête. Il l'informe que les habitants de l'île ont quitté la Ligue de l'Ombre et la Lumière et ne peuvent rien faire pour elle. Elle part rapidement quand elle reçoit un message.

De retour à Star City, elle se précipite chez sa fille, persuadée qu'elle est en danger. En effet, le message qu'elle a reçu, par un moyen seulement connu de sa mère, n'est à utiliser qu'en cas d'extrême urgence. Mais c'est Artemis qui l'a contactée…



Générique de fin : Kaldur'ahm et Dick Grayson se recueillent devant les hologrammes de Wally et Conner au mémorial de la Watchtower. Artemis récite un passage de A Tale of Two Cities en voix off.

Images

    Image:78-Tale of Two Sisters (01).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (02).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (03).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (04).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (05).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (06).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (07).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (08).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (09).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (10).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (11).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (12).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (13).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (14).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (15).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (16).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (17).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (18).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (19).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (20).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (21).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (22).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (23).jpg Image:78-Tale of Two Sisters (24).jpg

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Onyx Logan Browning Amélia Ewu
Crusher Crock Nick Chinlund Thierry Murzeau
Cassandra Savage Zehra Fazal Véronique Desmadryl
Talia al Ghul Zehra Fazal Pascale Chemin
Lian Nguyen-Harper Zehra Fazal Nadine Girard
Arsenal Crispin Freeman Grégory Laisné
Will Harper / Red Arrow Crispin Freeman Paolo Domingo
Jade Crock / Cheshire / Jade Nguyen Kelly Hu Kelvine Dumour (adulte)
Clara Soares (adolescente)
Paula Crock Kelly Hu Claudine Grémy
Artemis Crock / Tigress Stephanie Lemelin Karine Foviau
Ordinateur Stephanie Lemelin Céline Melloul
Arrowette Kelly Stables Christine Braconnier
Terra Tara Strong Clara Soares
Spoiler Mae Whitman
Sensei Keone Young Patrick Raynal

Crédits

Ci-dessous, les rôles tels que répertoriés dans le générique de fin original.

Commentaires

Titres

Comme le reste des épisodes de cet arc (Artemis Through the Looking-Glass, The Lady, or the Tigress? et I Know Why the Caged Cat Sings), le titre original est un jeu de mots entre les sœurs Crock-Nguyen et une œuvre littéraire anglophone célèbre.

Tale of Two Sisters est un jeu de mots entre la relation sororale entre Artemis et Jade et le roman A Tale of Two Cities de Dickens. Dans l'épisode, on peut voir l'histoire des deux sœurs, de leur séparation à leur vie chacune de leur côté, jusqu'à leur réunion finale.

Le titre français ne s'embarrasse pas du thème de l'arc et préfère partir sur un titre plus général avec le rappel du passé de Jade et Artemis qui vient les rattraper, un passé sombre avec l'"éducation" de leur père, ainsi que l'intrusion de la Ligue des Ombres dans leurs vies.


Détails

Continuité



Incohérences ou éléments inexpliqués

  • Lors de son combat contre Onyx, on peut voir Arrowette sortir une flèche de son carquois, la placer contre son arc, et tirer la flèche en arrière…sans bander l'arc. Les cordes ne sont pas touchées.


  • À la fin de son combat avec Cheshire, Sensei a les sourcils blancs au lieu de gris.

Références culturelles

  • A Tale of Two Cities (VF : Le Conte de deux cités) est un roman de Charles Dickens publié pour la première fois en 1859 sous la forme d'un feuilleton dans un hebdomadaire. Le roman narre la vie de plusieurs personnages, dont la vie est partagée entre Paris et Londres, sous fond de Révolution française grondante. Dans l'épisode, Artemis se trouve à étudier l'œuvre avec ses élèves — elle écrit au tableau « It was the best of times, it was the worst of [times] » [C’était le meilleur des temps, c’était le pire des temps], les premières lignes du roman. Le livre est présent également lors d'un flashback lu par une jeune Artemis, et dans le présent lu par Paula Crock. Pendant le générique de fin, elle récite la fin du roman, le monologue d'un avocat désabusé de sa vie qui la sacrifie pour sauver celle d'un autre :

I see a beautiful city and a brilliant people rising from this abyss, and, in their struggles to be truly free, in their triumphs and defeats, through long years to come, I see the evil of this time and of the previous time of which this is the natural birth, gradually making expiation for itself and wearing out.
I see the lives for which I lay down my life, peaceful, useful, prosperous and happy, […] I see that I hold a sanctuary in their hearts, and in the hearts of their descendants, generations hence. I see her, an old woman, weeping for me on the anniversary of this day […]
It is a far, far better thing that I do, than I have ever done; it is a far, far better rest that I go to than I have ever known.


Traduction : Je vois une belle ville et un peuple brillant se lever de cet abîme et par ses luttes pour conquérir la vraie liberté, au cours des longues années à venir, expier, puis effacer les maux de cette époque cruelle et de celles plus cruelles encore qui l’avaient fait naître.
Je vois les vies pour lesquelles j'ai donné la mienne, paisibles, heureuses, prospères […] Je vois le sanctuaire qui m'a été fait dans leur cœur, et dans ceux de leurs descendants. Je vois une vieille femme me pleurant à l’anniversaire de ce jour. […]
C'est de loin la meilleure chose que j'aie faite, que je n'aie jamais faite ; c'est vers un bien meilleur repos que je vais, un repos que je n'ai jamais connu.


Dans le film The Dark Knight Rises, James Gordon cite une partie de cette fin à l'oraison funèbre de Bruce Wayne.

  • « C'est votre âme que je vous achète » est une réplique du personnage de l'évêque Myriel lancée à Jean Valjean, dans le roman Les Misérables de Victor Hugo (tome 1, livre 2, chapitre 12). L'évêque pardonne ainsi Valjean après que ce dernier l'ait dépouillé, changeant le cours de sa vie et le lançant sur la voie de la rédemption pour le reste du roman.
  • La flashback dans le chambre des filles reprend le poster d'Alice au Pays des Merveilles. Cet univers est particulièrement utilisé dans la famille Crock-Nguyen (Rabbit Holes (BD), Wonderland (BD), ou tout simplement le nom Cheshire qui rappelle le chat du roman).


  • Terra annonçant qu'il serait un « scandale » que Cassandra se retourne contre son père pourrait être une référence à Scandal Savage, la fille plus connue de Vandal Savage dans les comics DC.
  • Terra mélange deux expressions : « the apple doesn't fall far from the tree » [La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre], qui signifie que les enfants ressembleront toujours à leurs parents, et l'histoire de la pomme, qui, en tombant de l'arbre sur la tête du physicien Sir Isaac Newton, lui aurait permis de découvrir les lois de la gravitation universelles.

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

Voir aussi

Sources et autres liens recommandés :