September 24, 2017, Sunday, 266

Talia al Ghul (DCAU)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne le criminel du DCAU. Pour les autres interprétations du personnage, voir Talia al Ghulalt=Page d'aide sur l'homonymie

Dans le DC Animated Universe, Talia al Ghul est la fille de Ra's al Ghul et une des adversaires féminines principales de Batman.

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue. Il est préférable de ne pas lire cette fiche si vous n'avez pas encore vu l'épisode Futur-ex de Batman : La Relève.

Personnage de Batman TAS
Talia al Ghul
Série d'origine Batman : La Série animée
Autre(s) série(s) Superman : La Série animée
Batman : La Relève
Première apparition L'Effet Vertigo (BTAS)
Dernière apparition Futur-ex (BB)
Nom Talia al Ghul
Statut Criminelle
Sexe Féminin
Âge Inconnu
Origine La Terre (humaine)
Cheveux Noirs
Yeux Bleus puis noirs
Pouvoirs Aucun
Armes Diverses
Caractéristiques Entièrement dévouée, à un point malsain, à son père, Talia al Ghul est torturée entre son amour paternel et ses sentiments pour le chevalier noir.
Liens de parenté Ra's al Ghul (père)
Arkady Duvall (demi-frère)
Affiliation La Société des Ombres, Batman
Base Divers temples aux quatre coins du monde
Lieu d'action principal Le monde entier
Voix originale(s) Helen Slater (BTAS)
Olivia Hussey (STAS, BB)
Voix française(s) Laurence Crouzet (BTAS, STAS)
Patricia Legrand (BTAS)
Sybille Tureau (BTAS)
Brigitte Berges (BTAS, BB)
Personnage créé par Dennis O'Neil, Bob Brown et Dick Giordano
Date de création 1971
Personnages de la sérieForum

D'après les séries

Dans Batman : La Série animée

Voulant récupérer pour le compte de son père la foreuse à ultrasons de WayneTech convoitée par Vertigo, Talia découvre l'implication de Batman dans la partie lors de son rendez-vous avec Twitch et décide d'utiliser le justicier pour s'emparer de l'objet. Elle opte pour la tactique du double jeu, aidant le chevalier noir contre Vertigo, en gardant toutefois ses intentions réelles parfaitement secrètes. Faits prisonniers, Talia soigne les blessures du héros, profite de son état inconscient pour le démasquer, et gagne sa confiance au fur et à mesure de leur aventure. Lorsqu'elle dévoile son numéro et s'empare de l'objet, Batman y place un gadget afin de le rendre inutilisable, qu'elle découvre seulement trop tard.

Vient le jour où Ra's a besoin d'un successeur à la tête de la Société des Ombres et à cette fin, met en scène l'enlèvement de Talia aux côtés de Robin pour tester Batman, qui est le candidat idéal. Celui-ci découvre bien vite la supercherie, arrive au bout de la mascarade et refuse toute proposition, dont l'union avec Talia, malgré de réels sentiments de chaque côté. En dépit de son affection et sa dévotion pour son père, Talia ne peut se résoudre à perdre son bien-aimé, et ne cautionne guère les projets écoterroristes de Ra's. À la forteresse du désert, elle embrasse Batman une première fois, pensant ne plus jamais le revoir, puis une fois son père vaincu, met les choses au point avec le justicier quant à ses sentiments et ses différences avec son père. Celui-ci la rassure et lui offre un baiser en retour, en guise d'au revoir.

Talia reçoit plus tard Bruce chez elle à Gibraltar, stupéfaite d'apprendre le retour de son père. Elle le guide jusqu'au repaire de Ra's au Caire, mais ils tombent tous deux dans un piège, avant de rejoindre Ra's au tombeau de Thoth Khepera, dont il convoite les vertus. Sauvant son père des griffes de la momie, Talia est trop émue de le revoir en vie à ses côtés. Face à ses excuses pour l'avoir maltraitée, elle choisit son camp et trahit Batman, abandonnant le héros seul dans le désert.

Dans Superman : La Série animée

À Metropolis, Talia al Ghul affronte Superman afin de dérober la Crosse du Chamane de l'exposition du professeur Blackwing. Elle attire ensuite l'Homme d'Acier dans un piège en se faisant passer pour Lois, afin d'aspirer sa force grâce à l'artefact pour redonner vie éternelle à Ra's, les puits de Lazare n'ayant plus d'effet sur lui. Le plan échoue lors de l'intervention de Batman.

Dans Batman : La Relève

Après l'Apocalypse de 2009, Talia prend conscience des crimes de Ra's, et participe à leur réparation durant deux décennies. Elle reprend sa relation avec Bruce, notamment lors d'un dîner à Milan. Des années plus tard, lors de l'anniversaire de Bruce, Talia s'invite dans la Batcave. Ayant visiblement acquis la jeunesse éternelle grâce au Puits qu'elle utilise à son tour, elle convie son ancien amant à la Nouvelle Cuba afin de le faire profiter à son tour de la cure de jouvence, comme cadeau en ce jour particulier, et comme base pour un nouveau départ.

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue.
En réalité, Ra's a éliminé Talia des années auparavant, afin de continuer à vivre indéfiniment à travers son enveloppe charnelle, la sienne ne pouvant plus être restaurée par le Puits, à force de tentatives. Son projet est désormais de prendre celui de Bruce, qui l'en empêche avec Terry, éliminant une fois pour toutes le père indigne dans l'explosion du repaire. En contemplation devant la photo de son rendez-vous italien avec feu Talia, Bruce lui adresse ces mots « Repose en paix, ma bien-aimée ».














D'après les comics

Talia al Ghul est une création de Dennis O'Neil, Bob Brown et Dick Giordano. Elle apparaît pour la première fois dans Detective Comics # 411 de mai 1971. Talia a été entre autres inspirée, à la fois dans le design, et dans le traitement du personnage, par la comtesse Teresa « Tracy » di Vicenzo, future et brève Madame Bond apparue dans le film Au service secret de sa majesté. Mémorable James Bond girl interprétée par Diana Rigg, son amour tient une place des plus singulières dans la saga d'espionnage.

La Talia Pré-New 52

Image:Talia Al Ghul - Comics 3.jpg

La toute première histoire avec Talia al Ghul, Into the Den of the Death-Dealers!, écrite par Dennis O'Neil, ressemble assez à L'Effet Vertigo. Talia y est en effet kidnappée par un ancien complice de Ra's al Ghul, le Docteur Darrk, et sera sauvée par Batman, avant d'éliminer le criminel rebelle. Un mois plus tard paraît Daughter of the Demon, qui fut adaptée par l'auteur lui-même dans Batman TAS avec l'épisode La Quête du démon, jetant les bases de la relation entre Talia et le chevalier noir. Elle gardera par la suite ce statut d'alliée occasionnelle (No Man's Land, Batman R.I.P, Final Crisis), hésitant constamment entre son père et Batman.

Une histoire majeure voit le jour en 1987, Son of the Demon, rapprochant encore Talia et le héros, celui-ci étant engagé par Ra's pour retrouver le meurtrier de Melisande, la mère de Talia. Le couple se marie et consomme leur union, Talia étant alors enceinte. Elle porte à proprement parler l'embryon de Damian Wayne, qui se concrétisera vingt ans plus tard sous la plume de Grant Morrison dans Batman and Son. Mais le mariage ne dure pas. Face au chevalier noir mettant en danger sa propre vie pour protéger Talia de ses ennemis, la jeune femme feint une fausse couche afin de dissoudre leur union, laissant Batman traumatisé par la perte de l'enfant. Elle le confie alors en secret à un orphelinat. On pourra également mentionner son rapport avec Bane, prétendant à l'héritage de Ra's, fait de mépris et de haine des deux côtés, Talia le percevant comme un ridicule substitut de son amant. Au tournant des années 2000, elle s'éloigne de son père pour la tête de LexCorp pendant que Luthor est à la Maison Blanche, pour le trahir ensuite dans Superman/Batman #6 de Mars 2004, vendant ses parts à la Fondation Wayne.

Talia al Ghul est responsable, un an après, de la résurrection de Jason Todd en Red Hood, afin de s'attirer à nouveau le cœur de Batman. Batman: Death and the Maidens, en 2003, est un épisode pour le moins étrange. Il introduit sa demi-sœur Nyssa Raatko qui torture Talia et en fait l'arme de sa vengeance contre Ra's, qui l'a abandonnée et laissée aux mains de l'holocauste Nazi et de ses horreurs. Les sœurs prennent la tête de la Ligue, sans se douter que Ra's avait prévu ce schéma depuis le début. Talia, ayant perdu la raison suite au traitement de Nyssa, renie son amour pour Batman, mais les années suivantes semblent ne pas tenir compte de l'existence de cette intrigue, Talia retrouvant sa santé mentale et sa loyauté pour Bruce.



New 52

Comme beaucoup, le personnage est remodelé avec le reboot de 2011, devenant bien plus extrême et une véritable criminelle sans pitié. Batman Incorporated, qui offre une conclusion au travail de Grant Morrison sur Batman, Talia et Damian Wayne, s'achève dans le sang, et la symbolique du divorce parental dont avait souffert le scénariste. Talia kidnappe Damian et pose Bruce face à un ultimatum, sauver une Gotham armée jusqu'aux dents, en proie à la guerre civile, ou leur fils. Damian est tué par un clone conçu par Talia sous le nom de l'Hérétique, et le couple s'affronte. Batman, fou de rage, est aidé par Jason Todd et Kathy Kane, cette dernière éliminant la redoutable psychopathe.

Analyse

Talia est utilisée avec précaution et soin dans Batman TAS, lors d'épisodes marginaux comme La Quête du démon ou Le Tombeau de la Reine, films d'aventure à eux seuls, au service de ce genre, où le personnage féminin et ses charmes peuvent causer la perte du protagoniste. Talia est très vite établie comme une antagoniste sérieuse et redoutable, dès L'Effet Vertigo, en découvrant l'identité secrète de Batman en se rapprochant de lui, tactique qui rappelle également la femme fatale du roman noir ou du roman d'espionnage. Ce dernier genre est d'ailleurs intrinsèque au personnage, Talia étant inspirée d'une James Bond girl mémorable. Elle a pour point commun avec les conquêtes de 007 son allégeance perpétuellement remise en cause, notamment dans Le Tombeau de la reine, où elle demeure ambigüe car toujours plus indécise du début à la fin, jusqu'à sa trahison finale envers Bruce.

Le DCAU lui offre néanmoins une progression notable et en fait, comme à son habitude un personnage déchiré par le dilemme. L'Effet Vertigo la dépeignait seulement comme une adepte de la mise en scène se faisant passer pour la demoiselle en détresse, alors qu'elle tire les ficelles et agit pour les intérêts de Ra's al Ghul. Puis l'on découvre une femme esseulée, prête à tout pour le père avec qui, et pour qui elle a toujours vécu, malgré les sévices qu'il peut lui administrer dans ses accès de folie (La Quête du démon et La Renaissance du démon). Le dénouement du Tombeau de la reine semble refermer une boucle avec celui de L'Effet Vertigo, Talia pointant à nouveau son arme sur Batman lorsque celui-ci s'y attend le moins, témoignant de sa régression, de l'inéluctabilité de son retour vers son père, qu'elle ne peut oublier. La jeune femme aurait sans doute pu établir une borne, mettre un frein à sa dévotion au bout d'un certain point, et arrêter les frais bien avant, lui épargnant peut-être le sort futur que lui réservera son géniteur, qui ne l'a jamais vraiment aimée en retour. Ra's semble conscient de la vulnérabilité psychologique de sa fille, et on peut légitimement se demander s'il ne l'exploite pas à la fin du Tombeau de la Reine au moyen d'excuses dont il connaît l'effet, visant à faire culpabiliser Talia afin de la ramener à nouveau entre ses griffes, commençant déjà à l'utiliser comme une marionnette, métaphore qu'il concrétisera de façon morbide des décennies plus tard.

En effet, Talia al Ghul, victime plus qu'évidente du complexe d'Électre dans le DCAU, sacrifie tout sur l'autel du père. Elle accompagne Ra's au bout du monde dans ses projets de table rase globale, mettant sa propre vie en péril et exécutant les basses besognes sans jamais ciller, tenant à tout prix et plus que tout à le garder en vie. Elle avoue à Batman partager l'ambition écologique de son père, mais pas ses méthodes radicales. Le DCAU insiste très vite sur l'intensité démesurée de ses sentiments pour Ra's devenus raison de vivre, notamment lors des scènes où les effets du Puits de Lazare se dissipent. Talia ne peut se résoudre à le perdre, qu'importent ses crimes et ses atrocités, même commis envers elle.

Malgré cela, l'amour de Talia pour Bruce est véritable, comme en attestent les deux parties de La Quête du démon. Si l'on peut croire son virage à la fin du Tombeau de la Reine décisif, tout sera changé par l'épisode Futur-ex de Batman : La Relève. Comme nous l'apprend le souvenir et les photos de leur rendez-vous à Milan, Talia était enfin parvenue à s'émanciper, à divorcer de son père pour rejoindre Bruce et la promesse de bonheur qu'il incarnait, en dépit de sa vie pour le moins mouvementée. Elle retrouve alors les faveurs du spectateur, mais sera malheureusement rattrapée par l'objet de son plus grand amour, également son ennemi le plus fatal. Froidement assassinée par son père, son corps utilisé de la façon la plus malsaine, dérangeante et blasphématoire qui puisse exister, Talia confirme son statut de personnage tragique rattrapé par le Destin, payant sa naissance, sa condition, et ses choix passés par un châtiment qui défie les frontières de l'espace et du temps.

On peut voir, dans la fusion entre l'esprit de Ra's et le corps de Talia, une réalisation, une concrétisation symbolique et ironique du fameux complexe d'Électre. En tuant l'amour de Bruce rattrapé par un ennemi commun immortel et grandiloquent que l'on pensait anéanti ou du moins à distance, les scénaristes poussent l'hommage au personnage de Diana Rigg jusqu'au bout, et l'on ressent plus que jamais le parallèle avec le scénario d'Au service secret de sa Majesté. Wayne, comme Bond, voit sa voie de sortie vers une retraite et une vie plus rangée arrachée par Thanatos, ne lui laissant plus que d'éternels regrets, et la seule possibilité de continuer son combat jusqu'à la mort.















Notes sur le design

Talia al Ghul est une femme sculpturale caractéristique du style de Bruce Timm. Elle porte plusieurs tenues qui n'ont de cesse changer au fil des épisodes, selon le contexte et les besoins. Son trait le plus notable vient sans doute de son œil gauche perpétuellement caché par ses cheveux, rarement ordonnés ou dégagés, pouvant retranscrire physiquement son ubiquité et le fait qu'elle dissimule son jeu. Comme nombre de personnages, la couleur de ses yeux est modifiée dès Superman : La Série animée, passant de bleu à noir.

Voix originales

Helen Slater, associée pour les fans de l'univers DC au film Supergirl ainsi qu'à Lara dans Smallville, prête sa voix à Talia à chacune de ses apparitions dans Batman TAS. À partir de Superman TAS, elle est remplacée par Olivia Hussey.

Voix françaises

À l'instar de Ra's, la version française des séries n'attribue malheureusement pas de voix spécifique à Talia, et diverses comédiennes se relaient sur le rôle, avec plus ou moins de succès. Elle est en effet tour à tour doublée par Laurence Crouzet (L'Effet Vertigo, La Renaissance du démon), Patricia Legrand (La Quête du démon (1)), Sybille Tureau (La Quête du démon (2)), et Brigitte Berges (Le Tombeau de la Reine, Futur-ex).

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

Batman TAS :

Superman TAS :

Batman : La Relève :

Figurines

Une figurine à l'image de Talia est parue bien après les diverses vagues de figurines qu'a connu Batman TAS. On peut en trouver quelques images sur Internet.

Références

Sources images et infos :