September 21, 2017, Thursday, 263

Batman: Arkham City

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Batman: Arkham City est un jeu vidéo paru en 2011, inspiré des comics DC mais partageant certains points communs avec les versions animées. C'est la suite du jeu Batman: Arkham Asylum.

Sommaire

Hors séries animées
Jeu vidéo
Titre original Batman: Arkham City
[Batman : La Cité d'Arkham]
N° ordre idéal 2
Opus précédent(s) Batman: Arkham Asylum
Opus suivant(s) Batman: Arkham Origins
Batman: Arkham Knight
Dates de sortie 20 octobre 2011
21 octobre 2011
Vue 3D à la 3e personne
Plateforme(s) PS3, Xbox 360 et PC,
puis "Armored Edition" sur Wii U
Mode(s) de jeu 1 joueur
Durée Environ 40 heures
(25 pour les missions principales
et 15 pour les missions annexes)
Contrôle Manette, clavier
Langue(s) VF
Évaluation PEGI : 16 ans (violence)
Avis presse Très bon
Éditeur WB Games
Développeur Rocksteady
Réalisation Sefton Hill
Supervision musique Nick Arundel
Musique Ron Fish
Casting et direction des voix Collette Sunderman
Scénario Paul Dini
Producteur Daniel Bailie, Nathan Burlow
GuideForum

Histoire

Alors que Double-Face surprend Catwoman en train de piller son coffre-fort et la capture, Bruce Wayne se réveille menotté à la merci du professeur Hugo Strange.
Plus tôt dans la soirée, il s'était fait arrêter par ses hommes alors qu'il tenait une conférence de presse à l'encontre d'Arkham City, nouveau quartier pénitentiaire accueillant tous les détenus de l'asile d'Arkham et de la prison de Blackgate.
Strange, directeur d'Arkham City, livre le jeune milliardaire au Pingouin, dont la famille est en rivalité avec les Wayne depuis plusieurs générations. Bruce parvient à se libérer suite à une bagarre, et s'échappe sur les toits où Alfred lui fait parvenir sa panoplie de Batman. Il apprend alors le sort de Catwoman et la sauve de Double-Face, puis il retrouve Harley Quinn et le Joker, qui lui tendent un piège.

De son côté, Catwoman va demander l'aide de Poison Ivy pour s'introduire dans le coffre de Strange, mais la vénéneuse criminelle a une rancune envers la féline voleuse, et la capture.

À son réveil, Batman apprend que son ennemi de toujours, suite à l'affaire de l'asile d'Arkham, est en train de mourir de son exposition massive au Titan, et vient de le contaminer lui-même en lui faisant une transfusion ! Il a également envoyé son sang empoisonné dans les stocks de divers hôpitaux de Gotham. Le Chevalier Noir doit donc trouver un antidote, et il pense pouvoir en obtenir un grâce au génie de Mr Freeze, qu'il doit sortir des griffes du Pingouin. Une fois chose faite, le scientifique révèle que l'antidote qu'il a réussi à synthétiser est inefficace à long terme, mais Batman pense pouvoir le stabiliser en y intégrant un échantillon du sang de Ra's al Ghul, en vie depuis plusieurs siècles grâce aux Puits de Lazare. Il trouve le repaire de Ra's en pistant une guerrière de Talia, puis arrive à ses fins en dupant sa bien-aimée ainsi que son père. Malheureusement, l'antidote que Freeze élabore alors grâce au sang prélevé est volé par Harley Quinn. Le justicier la retrouve et affronte un Joker en pleine forme, quand Hugo Strange active son mystérieux Protocole 10 : les endroits-clés d'Arkham City sont bombardés et des hélicoptères tirent à vue sur les détenus ! Victime d'un éboulement, Batman est à la merci du Joker, mais Talia lui demande de l'épargner en échange de l'immortalité.

De son côté, Catwoman arrive à convaincre Ivy et force le coffre de Strange, où elle apprend le sort de Batman grâce à un système de surveillance. Elle décide de lui prêter main forte, renonçant à la possibilité de quitter Arkham City avec un butin plus que confortable.

Une fois sauvé par Selina, Batman se fraie un chemin jusqu'à la tour de Strange.

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue.
Il s'avère alors que Strange n'était qu'un pion de Ra's al Ghul, qui se retourne contre lui en l'assassinant, mais la tour explose et Ra's semble ne pas en réchapper. Le Chevalier Noir retrouve ensuite le Joker dans un théâtre, où Talia le tue à la première occasion, récupérant l'antidote avant d'être à son tour embrochée par… le Joker! Celui-ci est en fait toujours malade, l'autre n'étant nul autre que Gueule d'Argile, qui reprend alors sa forme habituelle pour affronter Batman. Le justicier parvient à neutraliser la créature et boit enfin l'antidote. Le Joker, lui, n'y parvient pas à temps et succombe à la maladie dans un dernier rictus.

Catwoman voit son appartement plastiqué et ses affaires volées par Double-Face. Après l'avoir mis à mal, elle ne récupère qu'une partie de ses biens, le reste ayant été distribué à des sbires qu'elle retrouve par la suite.

Doublage

La version française a été dirigée par Mark Lesser.

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Batman / Bruce Wayne Kevin Conroy Adrien Antoine
Alfred Pennyworth Martin Jarvis Stéphane Ronchewski
Robin Troy Baker Alexis Tomassian
Oracle Kimberly Brooks Malvina Germain
Commissaire Gordon David Kaye Jean-Claude Sachot
Jack Ryder James Horan Didier Cherbuy
Vicki Vale Grey DeLisle Laura Préjean
Catwoman Grey DeLisle Agnès Manoury
Dr Hugo Strange Corey Burton Philippe Dumond
Maire Quincy Sharp Tom Kane Guy Chapelier
Le Joker Mark Hamill Pierre Hatet
Harley Quinn Tara Strong Valérie Siclay
Mr Freeze Maurice LaMarche Jean-François Vlérick
Le Pingouin Nolan North Philippe Peythieu
Double-Face / Harvey Dent Troy Baker Jérôme Pauwels
Ra's al Ghul Dee Bradley Baker Bruno Dubernat
Talia al Ghul Stana Katic Valérie Siclay
L'Homme Mystère Wally Wingert Martial Le Minoux
Poison Ivy Tasia Valenza Malvina Germain
Solomon Grundy Fred Tatasciore Frédéric Souterelle
Gueule d'Argile Rick Wasserman Philippe Dumond
Deadshot Chris Cox Franck Lorrain
Victor Zsasz Danny Jacobs Serge Thiriet
Le Chapelier Fou Peter MacNicol Michel Mella
Hush Kevin Conroy Jean-Jacques Nervest
Bane Fred Tatasciore Jean-Claude Sachot
Calendar Man Maurice LaMarche Gabriel Ledoze
Killer Croc Steve Blum Bruno Dubernat
Black Mask Nolan North Xavier Fagnon
Abramovici 1 (Mister Hammer) Fred Tatasciore Jean-Jacques Nervest
Abramovici 2 (Sickle) Steve Blum Gilles Morvan
Martha Wayne Grey DeLisle Marie Zidi
Assassins Kari Wahlgren,
Audrey Wasilewski
Laura Préjean
Eddie Burlow Chris Cox Didier Cherbuy
Agent Elvis Jones Joe Holt Frantz Confiac
Agent Jon Forrester Khary Payton Jean-Paul Pitolin
Agent Roger Strickland Roger Rose Tony Joudrier
Agent Leon Whitman Troy Baker Stéphane Bazin
Agent Tom Miller Jim Meskimen Frédéric Souterelle
Agent Jason Michaels Crispin Freeman Stéphane Ronchewski
Agent Bobby Sanchez Carlos Alazraqui Franck Lorrain
Agent Paul Denning * Serge Thiriet
Aaron Cash Dwayne Shepard Jean-Jacques Nervest
Anne Bishop Kimberly Brooks Agnès Manoury
Dr. Fiona Wilson Audrey Wasilewski Malvina Germain
Dr. Stacy Baker Grey DeLisle Agnès Manoury
Dr. Adam Hamasaki (Otage Nigma 1) Eric Bauza Emmanuel Gradi
Ernest Ray (prisonnier politique) Crispin Freeman Jean-François Vlérick
William North Roger Rose Tony Joudrier
Agent du dispatching Misty Dini Malvina Germain
Lawrence Graham * Michel Mella
Voyous Steve Blum
David Kaye
Nolan North
Rick Wasserman
Gilles Morvan, Jérôme Pauwels, Emmanuel Gradi, Jean-Paul Pitolin, Stéphane Bazin, Bruno Dubernat, Jean-François Vlérick, Didier Cherbuy, Thierry Kazazian, Bruno Meyere, Frédéric Souterelle, Stéphane Ronchewski, Sylvain Lemarié
Docteurs Michael Gough Gabriel Ledoze, Bruno Meyere, Marie Zidi, Laura Préjean
Gardes TYGER Michael Gough Emmanuel Gradi, Jean-Paul Pitolin, Frantz Confiac
Garde GEN * Gilles Morvan
Prisonniers politiques Crispin Freeman
Maurice LaMarche
Stéphane Bazin, Thierry Kazazian, Frantz Confiac, Franck Lorrain, Guy Chapelier
Prisonniers politiques GEN * Frantz Confiac, Franck Lorrain
Azrael Khary Payton Xavier Fagnon
Voix-off du musée Misty Dini Valérie Siclay
Un policier Michael Gough *
Ordinateur * Malvina Germain
Répondeur * Valérie Siclay
Officiers du GCPD Steve Blum, Crispin Freeman, Nolan North, Fred Tatasciore Patrick Borg
Tony Wicker * Vincent De Boüard

Remarques

  • Dans les deux versions, les personnages conservent leurs voix du précédent jeu, à l'exception de quelques uns en VO, comme Harley Quinn qui est désormais interprétée par Tara Strong en remplacement de Arleen Sorkin (également interprète du personnage dans le DCAU et d'ailleurs l'une des sources d'inspiration pour le personnage). Curieusement, James Gordon et Martha Wayne ont également de nouvelles voix, respectivement David Kaye et Grey DeLisle, alors que leurs précédents interprètes sont bien présents sur ce deuxième jeu, Tom Kane reprenant le rôle de Quincy Sharp et Tasia Valenza celui de Poison Ivy.
  • Concernant le personnage de Nightwing, plusieurs sources citent les noms de Quinton Flynn et Bruno Méyère pour l'interprétation du rôle respectivement en VO et en VF. Pourtant, dans le jeu, ce personnage ne prononce pas un mot et ses cris lorsqu'il est blessé quand on l'incarne dans le mode "Défi" sont en fait les mêmes que pour Robin (interprété par Troy Baker, la VF n'ayant pas redoublé ces mêmes cris). L'explication la plus probable est qu'il était bien prévu de faire parler le personnage, d'où les dialogues vraisemblablement enregistrés par les comédiens, mais que cela ne s'est finalement pas fait pour telle ou telle raison. Notons que si Bruno Méyère se verra bien confier le rôle dans d'autres jeux, ce ne fut pas le cas pour son homologue américain.
  • La VF fait le choix discutable de donner à Hush une voix différente de celle de Bruce Wayne, contrairement à la VO.
  • En VO comme en VF, plusieurs personnages retrouvent leurs interprètes originels de Batman TAS (voir plus bas).

Principe

Le joueur incarne Batman mais du contenu additionnel permet également de jouer les défis dans la peau de Catwoman (qui a également ses propres missions dans le scénario), Robin et Nightwing.

Parallèlement au scénario principal, de nombreuses quêtes annexes sont proposées pour enrichir l'histoire avec des personnages supplémentaires. Batman est ainsi amené à rencontrer le Chapelier Fou, Victor Zsasz, Deadshot, Hush ou encore Azraël. L'Homme Mystère est à nouveau de la partie, avec encore plus de trophées à trouver, d'énigmes à résoudre mais aussi d'otages à sauver dans des séquences qui ne seront pas sans rappeler les films Saw.

Les niveaux se divisent en deux phases principales. D'une part, les combats classiques contre des ennemis pas ou peu armés ; d'autre part, l'élimination discrète et progressive d'ennemis lourdement armés.

Le héros dispose au début d'un arsenal limité, les différents gadgets étant obtenus au fil de l'histoire ou, pour certains, à acheter grâce à des points d'expérience.
Certains gadgets sont utilisables à volonté tandis que d'autres sont limités à un nombre donné d'utilisations avant de devoir se recharger.
Le joueur peut également acheter des améliorations de santé ou de nouveaux combos.

Batman dispose d'un mode "Détection", vision spéciale permettant de repérer les ennemis, otages à sauver, et tout objet du décor destructible ou utilisable.

Si la progression est guidée par un scénario à suivre, le joueur est en liberté dans Arkham City et peut ainsi aller à volonté dans les bâtiments déjà visités pour y chercher des "trophées de l'Homme-Mystère", objets plus ou moins cachés à collecter pour glaner de l'expérience, ou résoudre des énigmes.

Les différents événements du scénario (affrontements contre les boss) ne sont pas rejouables à volonté (exception faite de la partie Catwoman), en revanche un mode "Défi" indépendant du scénario permet de suivre des sessions de combat ou de s'exercer à la prédation.

Une édition collector est également parue, contenant en bonus un artbook, une statuette, des codes d'accès à du contenu téléchargeable, et le disque d'un long-métrage de la collection DC Universe Animated Original Movies (Batman: Gotham Knight en France, Batman et Red Hood : Sous le masque rouge aux USA, Batman: Year One en Australie).

Enfin, une édition "Game of the Year" sort en 2012, incluant tous les DLC déjà parus mais aussi un inédit, "Harley Quinn's Revenge", qui constitue un épilogue à l'histoire tout en donnant la part belle à Harley Quinn et à Robin… Cette édition contient également, du moins aux USA, une copie digitale du DCUAOM Batman: Year One.

Liens avec les séries animées

Suivant l'exemple de Batman: Arkham Asylum qui avait rencontré un énorme succès, ce nouvel épisode garde ses points forts et notamment ses inspirations de la série animée de 1992.

Concernant Batman, Adrien Antoine, est sa voix régulière depuis 2005 et The Batman, dont on puise également dans le casting pour le personnage de Vicki Vale puisqu'elle n'apparaissait pas dans le DCAU.

  • Notons également la présence dans ce casting français de deux autres noms familiers du DCAU : Didier Cherbuy et Jean-Jacques Nervest, interprètes originels de Terry McGinnis et Derek Powers (personnages principaux de Batman : La Relève).
  • Le joueur a la possibilité de choisir l'apparence de son personnage parmi une sélection incluant celle de la série animée, pour chaque personnage (BTAS pour Batman, Catwoman et Robin, TNBA pour Nightwing), et également celle de Batman Beyond. Cela peut d'ailleurs créer des situations cocasses pour les joueurs francophones s'ils sont amenés, alors qu'ils endossent cette dernière, à rencontrer les personnages doublés par Didier Cherbuy !

Des tenues sont également disponibles à l'image de The Dark Knight Returns et Batman: Year One, comics également adaptés en animation.