November 27, 2014, Thursday, 330

Coup de froid

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Coup de froid (Cold Comfort) est, selon l'ordre idéal, le 3e épisode de The New Batman Adventures. Cet épisode marque la première apparition, dans la série et dans le DCAU, de Jack Ryder.

The New Batman Adventures
Épisode
Titre français Coup de froid
Titre original Cold Comfort [Confort froid]
N° ordre idéal 3
N° de prod. Inconnu
1re diff. USA The WB (samedi 11 octobre 1997)
1re diff. francophone France 3 (date inconnue)
Format image 4/3 (Full screen)
Durée ± 21 minutes
Scénario Hilary J. Bader
Réalisation Dan Riba
Musique Shirley Walker
Studio d'animation Koko Enterprise Co., LTD.
Dong Yang Animation Co., LTD.
← Précédent Suivant →
Trouble-fête Sinistre Marionnette
Guide des épisodesForum

Sommaire

Histoire

Après des mois de disparition mystérieuse, Mr Freeze débarque à Gotham City et commence inexplicablement à s'en prendre gratuitement à divers citoyens qu'il tente de plonger dans le désespoir. Batman ne comprend pas les nouvelles motivations de Freeze, qui n'a d'ailleurs jamais cherché à revoir sa femme Nora, pourtant remise sur pied.

Le criminel va jusqu'à geler jusqu'au cou le corps d'Alfred après avoir attaqué le manoir Wayne. Lui et sa bande sont mis en fuite par Batgirl qui parvient à placer un émetteur sur leur véhicule. Laissant Alfred aux soins de Tim, Batman et Batgirl trouvent leur base et y libèrent plusieurs médecins. Mais ils sont capturés par les sbires de Freeze, ce dernier se présentant devant eux la tête reliée à une machine en forme d'araignée.

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue.

Freeze explique alors aux justiciers que son corps a fini par se détériorer progressivement et que les médecins n'ont réussi qu'à sauver sa tête. Refusant que Nora le voie ainsi, il est resté seul, se transformant progressivement en un monstre uniquement motivé par le fait de faire souffrir les autres. Freeze révèle aussi qu'il a l'intention de geler entièrement Gotham. Batman parvient à l'arrêter et le criminel semble avoir définitivement disparu lors de la bataille. Sa tête n'est toutefois plus dans sa combinaison...

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Batman / Bruce Wayne Kevin Conroy Richard Darbois
Batgirl / Barbara Gordon Tara Charendoff Claire Guyot
Mr Freeze Michael Ansara Jean-Claude Sachot
Commissaire James Gordon Bob Hastings Jean-Claude Sachot
Alfred Pennyworth Efrem Zimbalist, Jr. Jacques Ciron
Le Maire Hill Lloyd Bochner Jean-Pierre Denys
Robin / Tim Drake Mathew Valencia Alexis Tomassian
Jack Ryder Jeff Glen Bennett Marc Perez
Docteur Margaret Madsen Tress MacNeille *
Giuseppe Bianci Ian Patrick Williams Marc Perez
Ice Maiden #2 (brune) Cree Summer Françoise Dasque
Ice Maiden #3 (blonde) Lauren Tom Véronique Alycia
Le caméraman * Christian Peythieu
Le docteur moustachu Jeff Bennett Christian Peythieu
Le docteur à lunettes * Marc Perez

Remarques

Notes :

Commentaires

Titres

  • L'expression « cold comfort » désigne l'absence de toute compassion et sentiments. Le titre original s'avère donc particulièrement pertinent, soulignant également de manière imagée le rapport avec le froid emblématique de Mister Freeze.
  • En l'absence de réel équivalent, la VF opte pour un titre plus banal, à la limite du gaguesque…

Analyse

Après avoir remarquablement revisité le personnage de Mister Freeze au sein de deux épisodes et d'un long métrage dans la série Batman TAS, le défi de le faire revenir au sein de TNBA était de taille. Le film Subzero (qui ne sortira finalement qu'après cet épisode par les joies de la production) pouvait presque faire office de conclusion à la tragédie de Victor Fries, toute l'équipe du DCAU allait donc devoir trouver un moyen d'éviter la sensation de déjà-vu.

  • Alors que Mister Freeze se distinguait jusque là par l'empathie qu'on pouvait facilement ressentir pour lui, ses actes ayant une motivation permettant de mieux comprendre son comportement, Coup de froid fait volte-face et en fait un personnage agissant cette fois de manière purement détestable. Freeze n'avait auparavant jamais attaqué qui que ce soit gratuitement, le voilà bien décidé à faire souffrir le plus grand nombre d'une bien sadique manière. Bien que subissant moins les pressions de la censure que pour Batman TAS, le scénario doit toutefois mettre en scène ce sadisme de manière "politiquement correcte", Freeze s'en prenant surtout à des biens matériels. Cela n'empêche pas de comprendre qu'avoir du sang sur les mains ne dérange nullement le criminel, qui aurait probablement volontiers tué Alfred s'il en avait eu le temps.
  • L'épisode semble boucler l'histoire de Nora Fries qui a retrouvé la santé grace à la Fondation Wayne (ce qui rend d'autant plus cruel le fait que Freeze s'en prenne à Bruce) et s'est remariée après avoir attendu en vain le retour de Victor. Elle n'est que brièvement évoquée, comme pour mieux faire comprendre qu'il ne faut plus s'attendre à revoir le même Freeze que précédemment. La présence de Nora servait de prétexte moral pour les crimes de son mari dans Batman TAS, TNBA s'en sert au contraire pour justifier la nouvelle immoralité de ce dernier. On pourra discuter de la pertinence de cette excuse scénaristique : Freeze ne continuait à survivre que pour sa femme et il aurait peut-être paru plus crédible de lui donner des intentions suicidaires dans le cas où il ne pourrait pas vivre avec elle.

  • L'une des grandes révélations de Coup de froid réside dans le fait que la déchéance de Freeze est non seulement morale mais aussi physique. On peut déjà souligner le nouveau design du criminel dans sa combinaison, cette dernière étant plus sombre tandis que le visage de Freeze est bien plus sinistre (notamment ses yeux qui semblent ici naturellement rouge, alors que des lunettes donnaient cet effet précédemment). Mais le véritable choc, subtilement annoncé par de petits indices (les médecins retenus en otage ou bien la combinaison laissée de côté), vient de la mise au grand jour de son état monstrueux, ne restant de son corps que la tête.

Cette idée scénaristique très surréaliste tranche là aussi assez avec l'ambiance des épisodes de Batman TAS qui essayaient de garder un certain degré de crédibilité. Mais elle est en revanche raccord avec le ton de TNBA.

  • Cette nouvelle série permet également à l'équipe du DCAU d'avoir plus de libertés concernant la violence des images. On note ainsi le plan assez effrayant des citoyens congelés lorsque Freeze s'imagine les conséquences de son plan. On peut voir aussi Batman saigner, ce qui était assez rare dans Batman TAS mais qui arrivera plus souvent dans TNBA.
  • L'antipathie que dégage maintenant Freeze déteint également sur le comportement de Batman à son égard : le Chevalier Noir avait auparavant toujours fait preuve de compassion pour son ennemi alors qu'il n'hésite cette fois pas à l'attacher à sa propre bombe glaçante, même s'il agit certes dans un contexte d'urgence. Le détachement avec lequel il annonce à Batgirl qu'ils ne risquent plus de revoir le criminel est très révélateur. L'épisode prend toutefois soin d'indiquer clairement dans son cliffhanger que Freeze a réchappé à la mort…
  • En dehors du traitement de Freeze, on se souviendra de l'épisode pour l'une de ses séquences se déroulant au Manoir Wayne. Dans un premier temps, on peut assister à l'entraînement de Batgirl et par extension constater l'intransigeance avec laquelle Bruce supervise tout cela, même si son sourire discret rappelle qu'il agit avant tout avec bienveillance pour sa disciple. Quant à sa conversation avec Tim, en plus de développer leur relation, elle permet de rappeler les libertés que doit prendre Batman avec la loi. Il est d'autant plus savoureux de voir Bruce tenter d'esquiver le débat, tel un père de famille embarrassé par une question de son enfant !

Tim apporte d'ailleurs la touche d'humour nécessaire à l'épisode, permettant notamment de dédramatiser la tentative de meurtre dont a réchappé de peu Alfred.

  • Le contexte ne s'y prêtant guère, Shirley Walker ne livre plus les mêmes sonorités mélancoliques qui avaient jusque là illustré musicalement les apparitions de Mister Freeze. Elle signe malgré tout une partition efficace et somme toute appropriée (soulignant notamment les moments d'horreur), comme à son habitude. En outre, l'épisode bénéficie d'une très bonne réalisation technique, comme la globalité de la série.

Coup de froid est un épisode qui aura divisé, sa revisite plutôt osée du personnage de Mister Freeze et la manière dont elle est amenée n'ayant pas fait l'unanimité. Bruce Timm et son équipe se rattraperont lors de la dernière apparition du personnage.

Détails

  • Le personnage de Jack Ryder fait une apparition courte et discrète qui prend toutefois un autre sens une fois le destin de ce dernier connu vers la fin de la série. On reconnaît là encore le sens de la continuité de Bruce Timm et ses complices qui apprécient introduire un protagoniste quasi-anecdotiquement avant de le développer (comme Harvey Dent).
  • Mister Freeze fait partie des rares criminels ayant pris d'assaut le manoir Wayne.
  • On apprend que Nora Fries s'est remariée avec son médecin. Les séries animées n'entreront pas plus dans les détails mais les bandes dessinées Batman Adventures révéleront le nom de ce nouvel époux : Francis d'Anjou.

Incohérences ou Éléments inexpliqués

  • Quand un agent de sécurité dit aux Ice Maiden qu'elle n'ont rien à faire au musée, il s'approche d'elles, s'éloignant notamment du caméraman. Pourtant, deux plans plus loin, il semble avoir inexpliquablement reculé et est au même niveau que le caméraman.
  • Batman se jette sur Mister Freeze qui est derrière le tableau détruit. Hors le plan suivant les montre en train de tomber de devant ce même tableau !

Références culturelles

Quelques références à noter :

  • De par la décrépitude physique qui accompagne sa chute morale et l'armure (devenue noire dans TNBA) qu'il est obligé de porter, le personnage de Mister Freeze rappelle beaucoup celui de Dark Vador dans la saga Star Wars.

  • Quand Freeze fait une rotation de 180 degrés avec sa tête, il est difficile de ne pas penser au roman L'Exorciste, notamment rendu célèbre par son adaptation cinématographique. L'enfant exorcisée y est en effet capable d'effectuer une rotation semblable lorsqu'elle est possédée par un démon, donnant lieu à des scènes ayant marqué nombre de spectateurs.

Citations

Mister Freeze : Je ne suis pas venu pour voler des os, Docteur Madsen. Seulement pour voler de l'espoir.


Bruce Wayne, dans un reportage télévisé que regarde Freeze : Ainsi que le disait toujours mon père : ceux qui possèdent le plus doivent donner le plus.
Mister Freeze : Ceux qui possèdent le plus sont ceux qui ont le plus à perdre, monsieur Wayne.


Batgirl (son résultat s'affiche après qu'elle ait fini, et raté, sa séance d’entraînement) : Hé ! Mon meilleur score.
Bruce Wayne : Pas mal. Pour quelqu'un de mort.


Bruce Wayne : Tu n'as aucune idée du fonctionnement de la justice si je comprends bien.
Tim Drake : Je sais qu'elle est pourrie, c'est tout.
Bruce Wayne : Et comment en es-tu arrivé à cette conclusion si brillante ?
Tim Drake : En t'observant ! […] Tu prends souvent des libertés avec les procédures légales.
Bruce Wayne, l'air gêné : Euh… Ton contrôle de maths, tu l'as réussi ?


Mister Freeze : Tu n'étais qu'un enfant quand tu as perdu ta famille. Mais tu as essayé de te créer une famille de substitution. Pour te détruire, je dois simplement détruire ça. (Il vise Tim…) Pourquoi pas ton bien-aimé fils de substitution ? Non. (… puis Alfred) Plutôt ton père de substitution.


Traduction

Quelques remarques sur l'adaptation des dialogues en français, par ailleurs de très bonne facture :

  • Lorsque le caméraman s'écrie « Freeze! », une Ice Maiden lui rétorque en VO « Hey, I wanted to say it » (qu'on pourrait traduire dans le contexte par « Oh, c'est exactement ce que j'allais dire »). Il s'agit en fait d'un jeu de mot (déjà employé dans Amour on Ice) : « freeze » peut en effet se traduire par « ne bougez plus ». En absence d'équivalent, la VF transforme habilement le trait d'humour (« Eh, ça va jeter un froid »).
  • Toujours à propos d'une Ice Maiden, au moment de l'assaut du manoir Wayne, elle dit à Alfred en VO : « No need to annonce us, Jeeves ». En anglais, il est coutume d'appeller "Jeeves" un valet, en référence au célèbre personnage Reginald Jeeves crée par le romancier P. G. Wodehouse. Là aussi, la VF ne peut reproduire la boutade et remplace étrangement Jeeves par le prénom Victor, comme si elle s'adressait à Freeze (par son identité civile…).
  • Si le tutoiement de Freeze envers Batman n'est pas très dérangant, même s'il l'avait toujours vouvoyé auparavant, il est plus étrange envers Bruce Wayne, le criminel vouvoyant dans cet épisode toutes ses autres victimes.

Médias (DVD et VHS)

Cet épisode se retrouve sur :

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

Références

Sources images et infos :