October 22, 2018, Monday, 294

Double Jeu (1re partie)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne l'épisode de Batman TAS. Pour l'épisode de La Ligue des Justiciers : Action, voir Double Jeu (Justice League Action)alt=Page d'aide sur l'homonymie

Enlèvement (Kidnapped) est, selon l'ordre idéal, le 51e épisode de Static Choc et le 12e de sa saison 4. Double Jeu (1re partie) (Two-Face) est, selon l'ordre idéal, le 10e épisode de Batman : La Série animée. Cet épisode marque les premières apparitions, dans la série et dans le DCAU, de Double-Face, de Rupert Thorne, du Dr Nora Crest, de Candice et de Frankie. Il s'agit également de la première histoire en deux parties de Batman TAS.

Batman : La Série animée
Épisode
Titre français Double Jeu
Titre original Two-Face [Double-Face]
N° ordre idéal 10
N° de prod. 510
1re diff. USA FOX (vendredi 25 septembre 1992)
1re diff. francophone Canal+ France (date inconnue)
Format image 4/3 (Full screen)
Durée ± 21 minutes
Histoire Alan Burnett
Teleplay Randy Rogel
Réalisation Kevin Altieri
Musique Shirley Walker
Studio d'animation Tokyo Movie Shinsha Co., LTD.
← Précédent Suivant →
Fugue en sol Joker Double Jeu (2)
Guide des épisodesForum

Sommaire

Histoire

Harvey Dent, le procureur de la ville fait campagne pour sa réélection. Son plus grand désir est d'arrêter le parrain du crime : Rupert Thorne. Toutefois, le sommeil d'Harvey est de plus en plus agité par de terribles cauchemars mettant en scène un homme mystérieux qui joue perpétuellement à pile ou face.

Après que Batman et la police ont arrêté plusieurs malfrats au service de Thorne, les insultes de l'un d'eux déclenchent la colère incontrôlable d'Harvey qui va jusqu'à frapper et menacer de mort celui-ci devant les caméras. Rupert Thorne, furieux à cause des interventions de Dent, demande à ses hommes d'enquêter sur les secrets du procureur.

Après un meeting triomphal, Harvey apprend que le juge a relâché les hommes de Thorne pour vice de forme. Là encore, Harvey entre dans une terrible rage : il frappe son assistant et manque de peu de faire de même contre son ami Bruce Wayne. Seule la fiancée d'Harvey, Grace, arrive à le calmer. Alors qu'Harvey poursuit une thérapie, une deuxième personnalité se dévoile, plus dure, plus colérique, plus méchante représentant la somme de toute la colère refoulée d'Harvey ayant la manie de jouer à pile ou face. Harvey refuse d'interrompre sa campagne pour poursuivre une thérapie plus poussée dans un établissement spécialisé, malheureusement, Candice, l'une des âmes damnées de Thorne, a entendu la conversation entre la psychiatre et Dent.

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue.

Alors qu'Harvey est réélu et se prépare à annoncer son mariage avec Grace, Thorne l'appelle et lui dit de venir le voir seul afin d'examiner le dossier que le baron du crime a constitué sur le profil psychiatrique du procureur. Bruce, inquiet pour son ami, prend l'habit de Batman et suit Harvey jusqu'à une usine chimique où Dent a rendez-vous avec Thorne. Le parrain menace de dévoiler le dossier à la presse si le procureur refuse de couvrir les crimes de Thorne. Harvey révèle sa deuxième personnalité qui s'en prend à Thorne. Batman et Harvey affrontent les hommes de Thorne, qui s'enfuit avec le dossier, Harvey à sa poursuite. L'un des hommes de main tire sur le procureur, mais l'intervention de Batman détourne le tir. Harvey est malgré tout blessé et un câble électrique sectionné tombe dans une cuve de produits chimiques explosifs. L'explosion projette Harvey et mutile la moitié gauche de son visage et de son corps.

Harvey a survécu à ses blessures mais son visage est terriblement mutilé, une moitié de son visage n'est plus qu'un masque grimaçant, sa fiancée s'évanouit en le voyant, le procureur s'enfuit de l'hôpital, Double-Face est né…

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Batman / Bruce Wayne Kevin Conroy Richard Darbois
Commissaire James Gordon Bob Hastings Jean-Claude Sachot
Harvey Dent / Double-Face Richard Moll Hervé Bellon
Grace Lamont Murphy Cross Kelvine Dumour
Summer Gleeson Mari Devon Régine Teyssot
Le docteur Bob DoQui Jean-Claude Sachot
Frankie Matt Landers *
Candice (Candace) Diane Michelle Kelvine Dumour
Docteur Nora Crest Linda Gary Maria Tamar
Carlos Marc Tubert Georges Caudron
Rupert Thorne John Vernon Jean-Pierre Moulin
Un journaliste * Georges Caudron
Deux bandits * Georges Caudron
Un policier * Gilbert Lévy
La vieille dame du meeting * Maria Tamar
Le flirt de Bruce * Maria Tamar

Commentaires

Titres

Écouter la musique de fond

Analyse

Il s'agit du premier double épisode de la série Batman TAS. On notera que comme la plupart des autres qui le suivront, il est consacré à la première apparition d'un personnage important de l'univers de Batman, ici l'un des plus grands adversaires du justicier : Double-Face, parfois traduit « Pile ou Face » dans les comics.

  • Un très bel épisode aussi bien sur le fond que sur la forme. Sur le fond, c'est une histoire tragique, on voit finalement assez peu Bruce ou Batman dans l'épisode ; nous suivons Harvey Dent, personnage que nous avions appris à aimer lors de ces précédentes apparitions (voir plus bas). Le procureur de Gotham apparaît comme le meilleur rempart contre le crime avec Batman et Gordon. Il est surtout vu comme quelqu'un de très bien, futur marié, homme respectable et réélu à plusieurs reprises au poste de procureur. Toutefois, comme le dit Thorne, chaque image brillante a son négatif, le méchant Harvey est un homme fait de violence et de colère, on sent qu'il échappe de plus en plus au bon Harvey au fur et à mesure de l'épisode.
  • Bruce est également mis en avant. On avait déjà senti au travers de l'épisode Poison d'amour que les deux célibataires les plus séduisants de Gotham étaient des amis proches, on sent dans cet épisode que Bruce est sincèrement inquiet pour son ami. D'ailleurs lui aussi a ses deux facettes, quand Batman vient sauver Harvey des hommes de Thorne, il l'appelle « Dent », quand Harvey est blessé par l'explosion, Bruce reprend sa place alors qu'il crie le prénom de son ami.
  • Sur la forme, l'épisode est très abouti aussi. Richard Moll fait un très bon Harvey aussi bien pour son bon côté que pour son mauvais. La scène du cauchemar annonce le côté inéluctable de l'épisode, on sait qu'il va arriver quelque chose d'horrible à Harvey, il est dominé par une silhouette dont le visage est dans l'ombre, une silhouette qui joue avec une pièce. Il est évident que tôt ou tard cette part des ténèbres va le posséder intégralement. L'épisode joue sur les contrastes violents, les fonds deviennent rouges quand Harvey se laisse envahir par la rage, la scène où Dent fait sa séance de thérapie auprès de sa psychiatre se passe dans une pièce éclairée de manière fugitive par les éclairs, le passage violent de la lumière aux ténèbres évoque bien la lutte entre les deux personnalités. Le physique d'Harvey se transforme comme sa personnalité, Harvey s'énerve, son visage se déforme, ses yeux rétrécissent, le regard devient inquiétant, la voix change, l'attitude se fait plus menaçante.
  • La fin de l'épisode est également remarquable, Grace arrive à l'hôpital au moment même où Harvey découvre son visage, un cri de souffrance retentit, Grace voit Harvey sortir de la chambre en titubant et en cachant son visage avec ses mains. Elle lui demande ce qui lui arrive, le ciel est déchiré par un éclair alors que le spectateur et Grace découvre le visage d'Harvey Dent, puis s'évanouit. Harvey la contemple de haut, lui dit adieu. Le plan final nous montre la fenêtre par laquelle vient de sortir Harvey, deux rideaux dévoilent une fenêtre ouverte sur un ciel orageux : le bon Harvey n'existe plus, Double-Face a pris sa place.

Détails

Quelques détails :

  • Shirley Walker a signé un magnifique thème pour Double-Face, un son de flute assez aigüe traduit bien les troubles de la personnalité de Dent. Ce thème sera rejoué de manière de plus en plus tragique au fil du double épisode.
  • Chronologiquement, c'est la première apparition de Thorne dans la série, le criminel y apparaît comme un être intelligent mais profondément méprisable.
  • Dans les comics, Double-Face naissait de manière différente, le parrain Maroni lui jetait de l'acide à la figure en plein procès (cette histoire a été récemment réécrite dans le comic Un long Halloween).
  • Dans la version française, la mention "à suivre" apparaît sur le même fond que le titre des épisodes, en réalité issu du générique de fin.

Références culturelles

Quelques références culturelles à relever :

  • Toute l'histoire de Double-Face est une référence au célèbre roman de Stevenson, L'Étrange cas du Dr. Jeckill et Mr. Hyde, où le romancier évoquait pour la première fois le thème fécond aujourd'hui des deux facettes de la personnalité, une mauvaise et violente, l'autre douce et bonne. Une telle référence est déjà présente dans le cas de Man-Bat dans Le Duel.
  • La scène où Harvey découvre son nouveau visage ressemble beaucoup à la scène du film Batman de 1989 où le Joker découvrait le sien : même réaction paniquée des docteurs, même exigence du défiguré de voir son visage.


Citations

Rupert Thorne : Chaque histoire a son vilain petit canard !


Bruce Wayne : Harvey, reprends ton sang-froid ! Ce genre de comportement ne va pas plaire à tes électeurs.
Harvey Dent : Toi, ne me touche pas ! Crétin de riche !


Rupert Thorne : Ah si vous ne faites pas un petit effort, je serai obligé de donner ce dossier à la presse, après tout, les citoyens de Gotham ont le droit de connaître la personne ou plutôt les personnes qu'ils ont élu procureur.
Les hommes de Thorne rient, Dent bout de colère. Soudain il se calme et son expression change.
Harvey Dent : Il y a juste un petit détail qui cloche…
Rupert Thorne : Ah oui, lequel ?
Harvey Dent : Vous êtes en train de parler à l'autre Harvey.
Il projette Thorne à travers la pièce.


Traduction

Quelques remarques :

  • Il est dommage que la VF ait préférer modifier la réplique de Thorne : « Chaque histoire cache son vilain petit canard ». Dans la VO, Thorne parlait en effet en utilisant la métaphore photographique : plus l'image est brillante, plus le négatif est sombre.
  • Quand Thorne veut prendre rendez-vous avec Harvey, il dit qu'il est prêt à parler avec l'autre Harvey. Dans la VO, il disait qu'il voulait parler à la presse.

Médias (DVD, VHS et CD)

Cet épisode se retrouve sur :

: ce drapeau indique que le média comporte une piste audio VF.

Notons également que la musique de cet épisode, répartie sur trois pistes, est intégralement disponible sur le second disque du double-CD Batman: The Animated Series.

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

Références

Sources images et infos :