June 19, 2019, Wednesday, 169

Nec Plus Ultra (2e partie)

De La Tour des Héros.

(Redirigé depuis Nec Plus Ultra (2))
Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès

Nec Plus Ultra (2e partie) (World's Finest) est, selon l'ordre idéal, le 30e épisode de Superman : La Série animée.

Superman : L'Ange de Métropolis
Épisode
Titre français Nec Plus Ultra
Titre original World's Finest [Le Meilleur du monde]
N° ordre idéal 30
Saison 2e
N° de prod. 040
1re diff. USA The WB (samedi 4 octobre 1997)
1re diff. francophone Canal+ France (mer. 24 déc. 1997)
Format image 4/3 (Full screen)
Durée ± 21 minutes
Scénario Steve Gerber
Histoire Alan Burnett
Paul Dini
Réalisation Toshihiko Masuda
Musique Michael McCuistion
Studio d'animation TMS-Kyokuichi Corporation
← Précédent Suivant →
Nec Plus Ultra (1) Nec Plus Ultra (3)
Guide des épisodesForum

Sommaire

Histoire

Lois et Bruce sont de plus en plus proches, au grand dam de Clark. Les deux amoureux passent une soirée ensemble lorsque le Joker débarque et kidnappe Lois après avoir tenté de tuer Bruce.

Le Joker utilise la journaliste pour attirer Superman et le piéger dans un entrepôt de la LexCorp. L'Homme d'Acier, conscient que le Joker possède de la kryptonite, se rend là-bas équipé de sa combinaison spéciale. Malheureusement, l'imprévisible psychopathe dissout la protection avec son acide et met instantanément le justicier à sa merci. C'est alors que Batman, qui a suivi Superman, intervient et sauve les deux victimes du Joker mais celui-ci et Harley parviennent à s'enfuir à l'aide de grenades en forme de billes qui détruisent l'entrepôt. Superman n'a pas d'autre choix que de reconnaître qu'il doit la vie à Batman.

Le lendemain, Lex Luthor, qui ignorait les détails du plan du Joker, est confronté à la presse, ce qui permet à Clark de surprendre une conversation avec Mercy où Lex trahit sa connivence avec le criminel. Plus tard, l'homme d'affaires débarque en trombe dans le repaire du Joker. Mercy règle ses comptes avec Harley tandis qu'un Luthor fou furieux s'en prend au clown, qui parvient à le calmer en lui expliquant qu'il a encore la moitié de la kryptonite. Lex accepte de donner une dernière chance au criminel.
Clark informe Bruce et Lois de l'implication de Luthor et le soir même, Batman surgit chez ce dernier. La sécurité l'empêche d'obtenir plus d'informations tandis que Lex comprend alors qu'il va devoir aider le Joker à se débarrasser des deux justiciers.

Attention, spoiler ! Ce qui suit dévoile des éléments importants de l'intrigue.

Lois annonce à Clark qu'elle s'apprête à demander sa mutation à Gotham, ses sentiments envers Bruce étant plus forts que jamais. C'est alors qu'est lancé un appel de détresse provenant d'un paquebot situé près des côtes. Superman arrive sur place mais le capitaine lui explique n'avoir envoyé aucun signal juste avant qu'une explosion crée une brèche dans le bateau qui commence à sombrer.
Pendant ce temps, le Joker attire Batman sur les quais et l'accueille avec un des robots guerriers de la LexCorp.


Images

Doublage

Distribution

Personnages Voix originales Voix françaises
Superman / Clark Kent Tim Daly Emmanuel Jacomy
Lois Lane Dana Delany Véronique Augereau
Batman / Bruce Wayne Kevin Conroy Richard Darbois
Le Joker Mark Hamill Pierre Hatet
Harley Quinn Arleen Sorkin Kelvine Dumour
Lex Luthor Clancy Brown Alain Dorval
Mercy Graves Lisa Edelstein Emmanuèle Bondeville
Dan Turpin Joseph Bologna Michel Muller
Alfred Efrem Zimbalist, Jr. Jacques Ciron
Perry White George Dzundza Mario Santini
Le capitaine de l'Atlantis Peter Renaday Jean-Claude Sachot
Un homme de Luthor * Gilbert Lévy
Un client du restaurant * Michel Muller
Narrateur du résumé * Jean-Claude Sachot

Remarques

Commentaires

Analyse

La deuxième partie de Nec Plus Ultra sert une portion plus grande d'action que la première mais garde en vue avec panache le développement des relations entre les personnages. Bref, c'est super bath !

  • On déplore néanmoins quelques séquences présentant des dessins approximatifs ou un brin trop simplifiés. C'est notamment le cas lorsque Lex Luthor s'entretient avec le Joker. Les têtes y sont légèrement difformes et disportionnées par rapport au corps. Heureusement, il s'agit d'un passage important, certes, mais enjoué aussi.
  • Les choses s'accélèrent concernant la liaison entre Lois Lane et Bruce Wayne, dont l'acmé se situe au moment où Clark Kent apprend l'intention de la journaliste de rejoindre son cher et tendre à Gotham City. C'est dire si les sentiments sont sincères et peuvent expliquer l'esprit léger de Bruce qui baisse sa garde au péril de la vie de son amante et de la sienne, alors qu'il sait pourtant ce dont est capable son ennemi juré.
  • La mésaventure au restaurant marque d'ailleurs le début des ennuis pour Bruce/Batman. Et au cours du match symbolique dans lequel il affronte Clark/Superman, le deuxième tiers-temps voit le rapport de force entre les deux héros s'équilibrer. Car si le gothamite attire davantage Lois, se met à voler et sauve même la vie de son rival, ce dernier lui tient la dragée haute en lui faisant la leçon et en étant autant à l'origine que lui du sauvetage de la belle, notamment en trouvant avant le grand détective la solution du problème que pose la kryptonite, prouvant par la même occasion qu'il n'est pas que du muscle. C'est également le reporter Kent qui trouve la piste Luthor.
  • En parallèle, malgré l'attitude provocatrice qu'adopte Bruce à l'égard de Clark (voir son clin d'œil sur l'image de gauche ci-dessus), il n'en reste pas moins fair-play étant donné qu'il s'assure auprès de sa dulcinée qu'il n'y a rien entre elle et son collègue, de même qu'il avait prévenu Superman dans la boîte de nuit de l'arrivée du Joker. Par ailleurs, ce qui ressort de plus en plus de leurs échanges est le respect mutuel, même si cela ne va encore pas au-delà.
  • L'échec du clown malfaisant débouche sur la scène déjantée et désopilante qu'est l'entretien avec Lex. Non seulement la loufoquerie du Joker sort de tous les pores, mais les scénaristes utilisent l'analogie qu'il y a entre les deux bras droits Harley Quinn et Mercy Graves pour s'amuser à dynamiser en arrière-plan la calme discussion des hommes via un violent et littéralement déchirant combat entre les femmes, qui sent à plein nez le fantasme digne de la lutte féminine dans la boue.
  • Comme la première partie, la suivante reprend des codes du western. Bruce fait ainsi des claquettes au milieu de balles qui illuminent le sol et le Joker et Harley subissent un feu sacrément nourri. Tandis que Batman endosse toujours le rôle de Zorro et sort de son repaire avec son étalon noir Tornado remplacé ici par le Batplane et le Jet-Wing. Quant au serviteur Bernardo, il se divise en deux personnages : bien sûr Alfred Pennyworth, mais aussi l'inattendu Clark Kent qui, grâce à sa super-ouïe, écoute une conversation édifiante qu'il n'est pas censé pouvoir entendre.

Détails

Quelques remarques :

  • On peut entendre le thème musical de Batman lorsque le Bat-plane prend son envol. Celui de Superman est également entamé lorsque le héros de Metropolis part sauver le bateau.
  • Le combat de Batman dans les escaliers n'est pas sans rappeler le générique de Batman : La Série animée, où il a la même manière de décocher son uppercut, d'esquiver les balles et de lancer un batarang pour désarmer les bandits avant de se jeter sur eux.
  • Le Joker semble s'autoréférencer en bâillonnant, pendant et enrubannant Lois Lane avec un gros nœud, car il avait exécuté une mise en scène apparente sur quelques personnages de BTAS lors de sa première apparition, Joyeux Noël Batman.
  • La visite nocturne que Batman rend à Lex Luthor sera adaptée en comics dans Batman #573 (traduit aux Éditions Urban dans le 6e tome de No Man's Land), où le Chevalier Noir assomme Mercy et réveille Lex pour l'intimider d'une manière très similaire.

Incohérences ou Éléments inexpliqués

Quelques petits détails :

  • Bruce peut s'estimer extrêmement chanceux de ne s'être pris aucune des dizaines de balles qui sont tirées sur lui en un instant, surtout qu'il peut difficilement les esquiver ! Pour gagner un peu en crédibilité, les scénaristes auraient pu au moins faire en sorte que le héros parvienne à se cacher derrière le balcon avant que le Joker ne lui tire dessus.
  • Superman fait une entrée fracassante à la LexCorp en passant à travers le plafond mais, si l'on entend bien celui-ci être détruit, il n'en est pas de même pour le visuel puisque les trous sont déjà là avant que passe l'Homme d'acier !
  • Sur les plans précédants l'instant où le Joker sort la kryptonite devant Superman, celle-ci est totalement invisible et le fragment est trop gros pour qu'il l'ait caché sur lui.
  • Dans l'épisode Renaissance, Superman était également exposé à de la kryptonite en ayant sa combinaison endommagée, or il avait alors assez de force et de résistance pour saisir la pierre et la projeter au loin, ce dont il est ici incapable alors que la tenue a subi moins de dégâts. Il faut toutefois reconnaître, à sa décharge, que la quantité de kryptonite est ici plus conséquente.
  • Batman saisit cette même kryptonite dans sa main mais ne l'a plus dès le plan suivant, ce qui n'empêche pas celle-ci d'être rageusement jetée par le justicier sur l'écran utilisé par le Joker. Et là encore, il est improbable que le Chevalier Noir ait rangé le fragment dans son costume vu sa taille.
  • Il est curieux que Lex connaisse l'emplacement de la planque du Joker.
  • Il est également étonnant qu'il soit couché avant que les employés du Daily Planet aient fini leur journée de travail !
  • Cet épisode introduit le Jet-Wing de Batman, comme l'atteste la réaction du Joker en le voyant pour la première fois. Or, un anachronisme se créera un an plus tard, lorsque l'épisode Blessures anciennes de The New Batman Adventures le mettra en scène dans un flashback (impliquant d'ailleurs là encore le Joker) se déroulant bien avant les événements présents…

Références culturelles

Diverses références culturelles :

  • Le logo du Joker visible sur son dirigeable et sur la carte qu'il transmet à Superman est une fidèle représentation du design originel de Bob Kane. On peut le voir à plusieurs reprises tout au long du DCAU, notamment dans le double-épisode Royal Flush de Justice League.
  • L'explication musclée entre Harley Quinn et Mercy Graves provoque, à un moment donné, un cri de chat hors-champs. C'est une note humoristique qui fait sans doute référence au mot anglais catfight [crêpage de chignons].
  • Le Joker déclare Superman "plus puissant qu'une locomotive", expression reprise du générique de la célèbre série d'animation Superman de 1940.

Citations

Dan Turpin : Fantastique, maintenant Gotham City nous envoie ses détraqués !


Le Joker : Plus puissant qu'une locomotive… et à peu près aussi subtil !


Superman : Je vous remercie. Je n'aurais pas pu sauver Lois sans votre aide.
Batman : J'en suis parfaitement conscient.


Harley Quinn : Coucou, monsieur le Joker ! C'est moi, Batman. Croquez-moi, croquez-moi, croquez-moi !


Le Joker : Sincèrement, Lex, tu ne crois pas que je suis déjà assez puni comme ça ?


Le Joker : Alors, Batonnet, on fait du plagiat ? On souffre du complexe du monte-en-l'air… Super-Bat ?


Traduction

Quelques remarques :

  • Au vu de leur rapprochement, il est un peu curieux que Lois et Bruce continuent de se vouvoyer. C'est également vrai dans une moindre mesure entre Bruce et Clark.
  • Le surnom "Puddin’" n'est pas vraiment retranscrit ici en VF, Harley utilisant à la place "Monsieur J". Côté sous-titres, pas de changement par rapport à la première partie.
  • Le Joker, faisant allusion à l'arrivée de Batman, dit à Lois : « We have a pest control problem », traitant ainsi ouvertement son adversaire de rat ! Une allusion disparue en VF : « Nous avons un problème de sécurité ».
  • Le nom complet de l'Atlantis (SS Atlantis) n'est curieusement jamais dit en VF.
  • La réflexion d'Alfred, « À la guerre comme à la guerre », est différente en VO : « When in Rome… », référence à l'expression "À Rome, fais comme les romains" (When in Rome, do as the Romans do en anglais).
  • Le capitaine de l'Atlantis devient un commandant en VF.
  • Commentant le sabotage du navire, Superman dit en VF : « Celui qui a envoyé le signal de détresse est responsable de cet accident ». Il est plus spirituel en VO : « Whoever sent that distress signal just provided the distress ».
  • Constatant l'envie visible de Batman de voler comme Superman, le Joker le traite de "Copy-bat", jeu de mot avec copycat, que la VF ne retranscrit pas tel quel : « Alors "Bat-onnet", on fait du plagiat ? ». De même, juste après, le criminel appelle le Chevalier Noir "Super-Bat" en VF, contre "Batboy" en VO.

Médias (DVD, VHS et CD)

Cet épisode figure sur :

: ce drapeau indique que le média comporte une piste audio VF.


Notons également que la musique de cet épisode figure au menu du quadruple-CD Superman: The Animated Series. Le site de l'éditeur propose d'ailleurs d'en écouter un extrait .

Diffusions

Quelques diffusions et rediffusions que nous avons pu relever sur les chaînes francophones :

Voir aussi

Sources et autres liens recommandés :