November 18, 2018, Sunday, 321

Mercy Graves (DCAU)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne la criminelle du DCAU. Pour les autres interprétations du personnage, voir Mercy Gravesalt=Page d'aide sur l'homonymie

Dans le DC Animated Universe, Mercy Graves est le garde du corps et chauffeur de Lex Luthor.

Personnage de Superman TAS
Mercy Graves
Série d'origine Superman : La Série animée
Autre(s) série(s) La Ligue des Justiciers
Première apparition Souvenir de Krypton (STAS)
Dernière apparition Lexor City (JLU)
Nom Mercy Graves
Alias Chien errant
Statut Criminelle
Sexe Féminin
Âge La trentaine
Origine La Terre (humaine)
Cheveux Châtains
Yeux Verts puis noirs
Armes Diverses armes à feu, maîtrise du combat
Caractéristiques Assistante fourbe et fidèle de Lex Luthor.
Affiliation Lex Luthor, LexCorp
Lieu d'action principal Metropolis
Voix originale(s) Lisa Edelstein (STAS, JL)
Tara Strong (STAS)
Voix française(s) Emmanuèle Bondeville (STAS)
Kelvine Dumour (STAS)
Date de création 1996
Personnages de la sérieForum

D'après les séries

Dans Superman : La Série animée

Vivant dans la misère et la pauvreté, la jeune Mercy Graves est sauvée des rues par Lex Luthor, qui en fait son bras droit. Elle apparaît à ses côtés lors de la réouverture du musée de Metropolis et du faux vol orchestré dans un dessein financier. Mercy se voit chargée de régler le cas des deux laquais Nito et Sam Corali, et d'enquêter sur les contacts entre LexCorp et Starlabs, démasquant Peterson, dont elle s'occupe ensuite.

Lorsque Lex Luthor s'entiche de Lana Lang, Mercy la surveille et ses soupçons s'avèrent fondés, Lana renseignant Superman sur son nouveau compagnon et ses affaires frauduleuses. Fière de sa perspicacité et s'attendant à être récompensée, Mercy ne reçoit de Lex que sa rage.

Malgré ces tensions, elle demeure à son service, l'assistant avec soin pour le lancement d'un missile devant la presse. Lex reconnait alors qu'elle lui est indispensable. Après l'échec de l'opération suite à l'intrusion de Brainiac dans les systèmes, Mercy protège Lex des questions oppressantes de la foule. Plus que jamais soucieuse de son état, elle est déterminée à trouver les coupables. Quelques jours après, Mercy découvre le bureau de Lex vide alors qu'elle avait reçu des ordres de l'intérieur, et déjoue ainsi le plan de Brainiac avec l'aide de Superman. Malencontreusement coincée sous les décombres, elle regarde avec horreur Lex s'enfuir sans la sauver. Mercy perpétue sa fonction, lui devant sa survie, non sans avoir ouvert les yeux sur le manque de considération de Lex.

L'association entre le Joker, Harley Quinn et Lex s'avère particulièrement douloureuse pour Mercy, assommée à maintes reprises dans l'affaire, notamment par Harley. Elle se venge au cours d'un combat à mains nues contre elle, et se régale par la suite de son arrestation diffusée à la télévision.

Lors de l'attaque de Superman vers la Terre, contrôlé par Darkseid, Mercy remarque que le héros a l'air d'une personne totalement différente, mettant presqu'au jour le stratagème de Darkseid. Elle conduit alors Lex sur le champ de bataille prêter main forte au Général Hardcastle.

Dans La Ligue des Justiciers

Après que Lex revêt son costume de combat et lutte à plein temps contre la Ligue des Justiciers, Mercy lui succède à la tête de LexCorp. Tentant d'imposer son propre style, elle est importunée par son ancien patron, blessé lors d'un affrontement. Jouissant de sa nouvelle indépendance, Mercy le reçoit d'un air dédaigneux, mais sous-estime l'état de Lex et manquant de se faire étrangler, se voit forcée de lui révéler la cachette du Professeur Ivo.

Interrogée par Superman et Batman, elle trahit son émotion après l'avoir revu, mais soutient avoir changé, acceptant pour la forme de les aider à capturer Lex. Essayant d'avertir Luthor par téléphone, elle révèle sans le savoir son emplacement à l'émetteur de Batman. Mercy rejoint Lex au laboratoire d'Ivo et l'aide à changer de repaire. Niant tout sentiment pour lui, elle se montre tout de même plus protectrice que jamais, malgré les railleries de Luthor quant à sa loyauté disproportionnée et son adoration pour lui.

Recevant son appel depuis la prison, Mercy ose finalement raccrocher et ne pas donner suite à ses exigences.

Dans La Nouvelle Ligue des Justiciers

Visiblement de nouveau à la solde de Luthor, Mercy s'entretient avec lui lors de la soirée à Lexor City, dans le but de piéger et humilier Superman.















D'après les comics

Mercy Graves est introduite dans l'univers DC en août 1999, au cours de la saga No Man's Land, lors du numéro 735 de Detective Comics. Blonde dépourvue de son uniforme traditionnel, Secret Files: President Luthor indique de nouvelles origines, celles d'une Amazone, confirmées plus tard dans Justice League: Cry for Justice. Elle apparait dans 52, où elle se blesse en voulant éliminer Steel. La série Infinity Inc. voit sa tentative de rédemption, prenant désormais le nom de Vanilla, cachée de Superman et Lex Luthor par un masque. Mercy réalise cependant qu'elle n'est pas faite pour le bien après avoir presque battu à mort un homme.

Analyse

Inspirée par Miss Teschmacher du film Superman, les deux femmes sont aux antipodes l'une de l'autre. Création la plus notable du DCAU avec Harley Quinn, Mercy Graves est son équivalent dans le monde de Superman pour Lex Luthor, au dévouement exemplaire. Si Harley est amusée par le milieu du crime et sa violence, Mercy est, elle, pleinement consciente de la portée de ses actes, et prend un réel plaisir à les commettre. Son sadisme relatif et son absence de pitié (plutôt ironique, au vu de la signification de son nom en anglais) transparaissent par exemple dans son mépris sarcastique envers Bizarro, qu'elle affuble de ce sobriquet, ou dans son enthousiasme à exécuter les plus viles et cruelles besognes.

Mercy peut néanmoins être considérée parmi les figures pathétiques du DCAU, dans son attachement aveugle pour Luthor. Simple chauffeur et second omnipotent à ses débuts, son double alternatif dans Qu'est devenue Metropolis ? et ses apparitions suivantes explorent davantage sa psychologie et les raisons de son degré de loyauté. Dans Le Revenant, Mercy reconnait se sentir redevable envers son sauveur, et on peut penser que Luthor l'a façonnée à son image en la gardant sous son aile, sa personnalité déteignant au fil du temps sur elle, à la manière de l'évolution d'un Robin au contact de Batman.

Au fil des arrestations de Luthor, les risques judiciaires et personnels, le manque de reconnaissance, et la soif de pouvoir la rattrapent. Son revirement dans Lexor City, en dépit de cet élan de lucidité charnière, offre de multiples lectures. Sa dévotion sans limites l'a certainement rattrapée, à la manière d'Harley et de son éphémère réveil, sans compter de probables menaces de mort exercées contre elle. Mais dans le cadre de l'épisode, Mercy a pu se montrer crédule comme la plupart des citoyens devant la rédemption simulée de Luthor, penser pouvoir assumer pleinement sa fidélité aux yeux du public et de la justice, se rachetant par la même occasion auprès de l'homme qu'elle a toujours servi et même aimé. Car la relation de serviteur à maître qui unit Mercy Graves et Lex Luthor dissimule une attirance amoureuse et sexuelle du côté de Mercy, motivant chacune de ses décisions. A l'instar d'Harley et du Joker, cette passion semble à sens unique, même si Luthor a sans doute physiquement profité de temps à autre de l'allégeance sans détour de Mercy. Leur proximité finit par être explicitée plusieurs fois dans Table rase, de la bouche des deux intéressés et même de Batman.

Un épisode comme My Girl tend à montrer que leur rapport est parfois plus égalitaire, et que Mercy a une certaine influence sur Lex, devenant véritablement une sorte de conseillère, de second avis à prendre en considération. Dans Le Revenant, Lex dit préférer ne pas imaginer ce qu'il ferait sans elle, mais ce compliment paraît alors hypocrite, ayant pour but premier de flatter Mercy pour assurer sa servilité. Sans doute recueillie par Lex dans un moment de pitié, d'où son nom, elle décrit son ancienne vie comme celle d'un "chien errant". Mercy Graves n'a finalement nulle part où aller, et se voile la face, tenant à garder son seul foyer, même s'il s'avère aussi dangereux que l'errance urbaine. Elle incarne en somme une figure tragique, prisonnière de sa passion dévorante pour un homme dont elle est le jouet favori. L'équipe créative parvient cependant à l'utiliser de façon comique dans Nec Plus Ultra.

Superman: Doomsday, toutefois sans rapport avec le DCAU, achèvera de prouver que Mercy, quelle que soit son implication dans le monde de la criminalité et de la corruption, ne peut avoir l'ascendant sur Lex, son attraction causant inexorablement sa perte.














Notes sur le design

Mercy Graves porte un uniforme de chauffeur gris, aux bas assortis, et des cheveux châtains attachés sous son couvre-chef. La Ligue des Justiciers lui donne un look de femme d'affaires plus indépendante. Comme beaucoup de personnages du DCAU, la couleur de ses yeux change d'une série à l'autre.

Image:Mercy_Graves_-_Design.png

Voix originale

Lisa Edelstein, bien connue des fans de Dr House, prête sa voix à Mercy en version originale dans toutes ses apparitions à l'exception du film Brainiac Attacks (dont l'appartenance au canon du DCAU est toutefois sujette à débat) où elle est remplacée par Tara Strong, habituée de cet univers.

Voix françaises

Emmanuèle Bondeville double Mercy dans tous les épisodes de STAS. Kelvine Dumour lui succède pour le film Brainiac Attacks (elle a également doublé une autre version du personnage dans Superman : Le Crépuscule d'un dieu). Entre temps, d'autres comédiennes, non identifiées, ont pris le relais dans La Ligue des Justiciers.

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

Superman TAS :

La Ligue des Justiciers :

Références

Sources images et infos :