July 16, 2018, Monday, 196

Bizarro (DCAU)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne le personnage du DCAU. Pour les autres interprétations du personnage ou les séries, voir Bizarroalt=Page d'aide sur l'homonymie

Dans le DC Animated Universe, Bizarro est un clone raté de Superman, ennemi récurrent de ce dernier et de La Ligue des Justiciers.

Personnage de Superman TAS
Bizarro
Série d'origine Superman : La Série animée
Autre(s) série(s) La Ligue des Justiciers
Première apparition Crise d'identité (STAS)
Dernière apparition Le Destructeur (JLU)
Nom Bizarro
Alias Bizzie, Frankenstein
Statut Criminel
Sexe Masculin
Origine Clone
Cheveux Noirs
Yeux Noirs
Pouvoirs Ceux de Superman
Caractéristiques Réplique de Superman, il possède tous ses pouvoirs à l'identique, et est insensible à la Kryptonite. L'opération est cependant un échec, son apparence se déforme et il régresse psychologiquement. Persuadé d'être Superman, il agit comme lui, inconscient des dangers potentiels qu'il provoque.
Affiliation Lex Luthor, Giganta, Gorilla Grodd
Lieu d'action principal Metropolis
Voix originale(s) Tim Daly (STAS)
George Newbern (JLU)
Voix française(s) Emmanuel Jacomy (STAS)
Patrick Larzille (JLU)
Olivier Cordina (JLU)
Personnage créé par Otto Binder & George Papp
Date de création 1958
Personnages de la sérieForum

D'après les séries

Dans Superman : La Série animée

Né d'un échantillon d'ADN prélevé par Lex Luthor sur Superman, il est le premier exemplaire de son armée de clones destinée à remplacer le Kryptonien. Au départ identique à l'original sur le plan physique, celui de la personnalité, et doté de souvenirs implantés par Luthor, il éprouve le besoin d'accomplir sa tâche de justicier, et patrouille dans Metropolis. Confronté à Clark Kent, il n'a aucune idée qu'il devrait s'agir de son identité civile, mais développe en revanche des sentiments pour Lois Lane en la voyant. Il lui donne à ce moment-là un rendez-vous pour la soirée.

Le clone est alors intrigué par de soudaines tâches blanches sur sa peau, puis par l'apparition de Superman qui exige des explications. Son apparence continue à dégénérer, son corps devenant entièrement blanc, et son costume violet. Il fuit le face-à-face avec Superman pour se rendre au laboratoire de la Lexcorp et trouver des réponses. Le docteur à la solde de Luthor explique que l'instabilité de l'ADN Kryptonien provoque sa détérioration physiologique et mentale. Luthor renie le clone et Mercy lui donne d'un air moqueur le nom de Bizarro.

Bizarro se met à douter de son identité mais veut à tout prix demeurer Superman. Il retourne à Metropolis continuer maladroitement sa tâche. Devenu immature et naïf, il met à mal le conducteur d'une boule de démolition pour sauver un immeuble, et veut réparer un pont basculant qu'il croit cassé en deux.

Il se rend à son rendez-vous avec Lois à qui il demande de l'aide, mais Superman intervient. Le considérant comme l'imposteur, Bizarro l'attaque. Désespéré devant la peur de Lois envers lui, il la sauve dans sa chute et l'amène au laboratoire lorsqu'elle se montre intriguée par la mention de ce lieu.

Malgré les nombreux autres clones de Superman en préparation et les propos méprisants de Luthor envers lui, Bizarro se croit toujours le véritable Superman. Cependant, devant le sauvetage de Lois effectué par le super-héros, il réalise à qui il a affaire, et leur permet de fuir, disparaissant dans l'explosion du laboratoire.

Il survit et se met à errer à la recherche de son identité et de sa place sur Terre. Apprenant l'existence de la Forteresse de Solitude, il décide de s'y rendre, pensant avoir trouvé son foyer. En voulant délivrer les créatures du zoo, il s'attache à l'une d'elles, et la garde avec lui. Bizarro découvre, en explorant les lieux, les origines de Superman grâce à l'orbe de Krypton. Il s'approprie ce monde natal et ce passé, qu'il tente de reconstituer dans Metropolis.

Il endommage des immeubles pour les remodeler à l'image de la civilisation défunte, et choisit un théâtre pour maison familiale. Il y met en scène un simulacre d'enfance, en compagnie d'un civil qu'il prend pour Jor-El, la créature qu'il baptise Krypto, et de Lois. Superman essaie de l'arrêter au moyen de la Kryptonite, mais Bizarro lui renvoie, insensible à elle. Ayant appris la destruction de Krypton, il veut aussi vivre cet évènement qu'il considère comme une partie décisive de sa vie. Il détourne donc un missile vers Metropolis afin de l'anéantir. Superman parvient à le raisonner en lui rappelant ses sentiments pour Lois qui serait tuée dans l'explosion. Bizarro est ensuite amené par Superman sur une planète déserte qu'il peut considérer comme son monde, et habiter avec Krypto, ce qui le comble de bonheur.

Il y vit heureux un certain temps, développant son propre univers, jusqu'à la visite de Mxyzptlk, qui le monte contre le super-héros, Lois et tous ses amis. Bizarro retourne sur Terre, furieux, et sème la panique dans Metropolis. Il s'en prend à Lois puis à Superman, qu'il affronte à travers la ville. Il se heurte à l'agressivité des forces de police, et à un Mxyzptlk privé de ses capacités pour l'avoir manipulé, qui ne peut plus changer la situation.

Superman réussit à le rassurer une fois de plus, et à le ramener sur sa planète où il reprend, apaisé, son rythme de vie et ses jeux, en compagnie de Krypto et de Mxyzptlk sans pouvoirs pour trois mois.

Dans La Nouvelle Ligue des Justiciers

Bizarro revient malgré tout sur Terre une nouvelle fois, sous les ordres de Giganta afin de l'aider à délivrer Grodd, en dépit de ses sentiments pour elle. Il est promptement vaincu par Wonder Woman et Long Shadow.

Il intègre plus tard la Legion of Doom. Lobotomisé, sa perception des choses plus que jamais faussée, il participe activement à leurs opérations, comme l'attaque du temple de Nanda Parbat, la défense de Gorilla City ou le renforcement de leur repaire pour voyager dans l'espace. Bizarro protège Luthor lors de la mutinerie qui scinde la Legion en deux, et mène indirectement à la résurrection de Darkseid. Il se repend de ses actions en aidant la Ligue des Justiciers à combattre les Paradémons, et part ensuite avec les autres survivants de la Legion.



















D'après les comics

Bizarro a été créé par Otto Binder et George Papp. Son apparition remonte au numéro 68 de Superboy, d'octobre 1958. Il est dès le départ inspiré par le Monstre de Frankenstein.

Pre-Crisis

Le Bizarro initial est créé accidentellement par un scientifique qui expose son rayon duplicant à Superboy. Il a la peau blanche, un comportement puérile, et sympathise avec une jeune fille aveugle. Superboy est forcé de le détruire.

Superboy devenu Superman, Lex Luthor recrée le rayon duplicant et un nouveau Bizarro, dans l'espoir de le contrôler. La réplique a cependant la même nature et tente d'imiter Superman, semant le désordre dans Metropolis. Bizarro tombe amoureux de Lois Lane, qui utilise le rayon sur elle-même afin de créer une Bizarro Lois, permettant aux deux clones de quitter ensemble la Terre. Le couple crée le monde Bizarro, une planète carrée nommée Htrae ("Earth", la Terre en anglais), entièrement peuplée de Bizarros, et l'original se fait désormais appeler Bizarro #1. Parmi leurs semblables se distinguent le fils des deux fondateurs, rejeté par les siens pour son apparence humaine, et un adolescent tentant en vain de rejoindre la Légion des Super-Héros.

Bizarro vit une série d'aventures et rencontre plusieurs fois Jimmy Olsen. Il rejoint temporairement la Société Secrète des Super-Vilains, avec à son acquis de nouveaux pouvoirs opposés à ceux de Superman, comme le souffle de feu ou le rayon de glace. Il est vulnérable à la Kryptonite Bleue.

Post-Crisis

Après les évènements de Crisis On Infinite Earths, Luthor crée une fois de plus un Bizarro, aussi imparfait et qui plus est muet. Il est rapidement détruit lors d'une collision avec Superman.

Grâce aux pouvoirs de Mxyzptlk, le Joker en modèle un second à qui il offre sa planète, créée elle aussi avec les dons du lutin. Mxyzptlk récupère ses capacités et permet à Bizarro de vivre sur Terre. Torturé par le Général Zod à cause de sa ressemblance avec Superman, il est sauvé par ce dernier, qui l'aide à trouver refuge dans le Cimetière de la Solitude. Lors de Infinite Crisis, il est engagé par Zoom dans la Société Secrète des Super-Vilains nouvellement reformée. Dans l'espace, Bizarro découvre un système solaire composé d'un soleil bleu et y forme une planète cubique où vivre. Ce soleil lui confère la conception d'autres Bizarros seulement avec ses yeux. Il vit d'autres péripéties, aidant notamment Adam Strange et ses alliés. Dans Blackest Night, Bizarro détruit la version Black Lantern de Solomon Grundy en l'envoyant dans le cœur du soleil.

Le personnage a par ailleurs inspiré Jeph Loeb pour la création de Batzarro.

Elseworlds

Bizarro apparait aussi dans des continuités alternatives sous diverses formes, comme dans JLA : Le Clou, The Superman Monster, et Superman : Red Son. Les numéros 22 et 23 de Superman/Batman le transportent dans un univers ressemblant à Batman : La Relève, où Tim Drake semble incarner le nouveau Batman.



Image:Bizarro -Post Crisis.jpg

Analyse

Bizarro est un des personnages les plus pathétiques du DCAU. Son arrivée dans Superman : La Série animée est l'aboutissement d'un arc qui s'étend sur une quinzaine d'épisodes. En effet, le prélèvement sanguin effectué par Lex Luthor remonte à l'épisode Souvenir de Krypton. Bruce Timm et son équipe ont donc préparé minutieusement l'introduction de cet adversaire emblématique.

Contrairement à d'autres versions, son langage et sa compréhension de ce qui l'entoure ne sont pas inversés (du moins jusqu'à sa lobotomisation), mais uniquement infantilisés. Il possède par ailleurs toutes les capacités de Superman au lieu de variantes opposées, et est insensible à la kryptonite verte. La kryptonite bleue n'existant pas a priori dans le DCAU, ses effets sur lui sont inconnus. Conçu pour remplacer Superman, il partage des souvenirs et sentiments qui lui ont été greffés. Par conséquent, il ignore l'identité de Clark Kent et, au premier abord, les détails de son enfance sur Krypton, puisque Luthor ignore ces informations.

Bizarro s'accroche à cette fausse identité, refuse son origine expérimentale, et fait tout pour prouver au monde et à lui-même qu'il est Superman ou du moins un meilleur héros. Son état d'esprit enfantin et son innocence le rendent inconscient de ses actes. Il est de plus tour à tour manipulé par Lex, Mxyzptlk ou Giganta. En cela, Bizarro peut être considéré comme une exception, un enfant perdu dont il faut réparer les dégâts accidentels, mais qui n'est pas un vilain à part entière. Lois elle-même le qualifie de héros, et Superman le décrit comme gentil et généreux.

Superman adopte ainsi un traitement particulier en sa faveur, et lui offre une planète déserte où il peut jouer le rôle du Kryptonien et reproduire son monde comme sur un terrain de jeux, sans causer de dommages collatéraux. Le spectateur s'attache dans ces instants plus que jamais à la naïveté et la joie de Bizarro.

L'épisode Le Monde Bizarro et ce nouvel exil rendent d'ailleurs hommage aux comics où Bizarro dirige sa propre Terre, remodelée selon sa conception. Le choix d'un théâtre comme maison familiale souligne la mise en scène et le jeu perpétuel effectué par le personnage.

On ne sait si Bizarro continue à opérer avec la Legion of Doom après la fin du DCAU, ou s'il retourne vivre sur la planète que lui avait offert Superman. Sa lobotomisation à cette période le dote d'une véritable fonction comique, particulièrement lorsqu'il demande à un Flash prisonnier du corps de Luthor s'il s'agit de sa mère. De plus, la présence furtive d'images de sa planète parmi les données collectées par Brainiac dans Le Crépuscule peut laisser présager sa destruction, au-delà du simple clin d'œil, ce qui expliquerait l'errance de Bizarro.

Sur bien des points, Bizarro rappelle, avec une dimension plus légère et décalée, HARDAC Batman, réplique de Batman dans Batman : La Série animée, lui aussi voulant à tout prix être le modèle sur lequel il est conçu, et se heurtant aux mêmes obstacles. Les amateurs de Victor Hugo et de ses protagonistes monstres pour la société, établiront un parallèle certain entre Bizarro et Quasimodo.











Notes sur le design

Outre sa peau blanche, Bruce Timm et son équipe ont opté pour un costume violet, une cape rouge délavée, et le symbole Kryptonien dans le bon sens mais déformé. En outre, sa transformation l'enlaidit particulièrement : il se voûte, perd une dent, se retrouve décoiffé, ses yeux jaunissent, ses traits de visage sont tirés et ses genoux rentrent vers l'intérieur. Le résultat lui donne une allure de mort-vivant.

Image:Bizarro - Design.png

Voix originales

Afin de souligner son lien avec Superman, les deux comédiens prêtant leur voix au Kryptonien interprètent aussi Bizarro :

Voix françaises

La version française respecte dans un premier temps cette manipulation :

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

Superman TAS :

La Ligue des Justiciers :

Références

Sources images et infos :