July 22, 2018, Sunday, 202

Toyman (DCAU)

De La Tour des Héros.

Pages en progrès. Cliquez pour en savoir plus.
Page en progrès
Cet article concerne le criminel du DCAU. Pour les autres interprétations du personnage et l'épisode portant son nom, voir Toymanalt=Page d'aide sur l'homonymie

Dans le DC Animated Universe, Toyman est un des principaux adversaires de Superman puis de la Ligue des Justiciers.

Personnage de Superman TAS
Toyman
Série d'origine Superman : La Série animée
Autre(s) série(s) Static Choc
La Ligue des Justiciers
Première apparition Toyman (STAS)
Dernière apparition Le Destructeur (JLU)
Nom Toyman
Identité réelle Winslow P. Schott Jr.
Statut Criminel
Sexe Masculin
Âge Inconnu
Origine La Terre (humain)
Cheveux Inconnu
Yeux Inconnu
Pouvoirs Aucun, Toyman se sert de jouets spécialement conçus pour lui servir d'armes
Caractéristiques Criminel obsédé par les jouets
Lieu d'action principal Metropolis
Voix originale(s) Bud Cort (STAS, SS, JLU)
Corey Burton (JL)
Voix française(s) Vincent Ropion (STAS)
Philippe Peythieu (STAS)
Olivier Cuvellier (SS)
Roland Timsit (JLU)
Personnage créé par Don Cameron et Ed Dobrotka
Date de création 1943
Personnages de la sérieForum

D'après les séries

Dans Superman : La Série animée

Winslow P. Schott Jr. est le fils d'un fabricant de jouets qui rêvait de construire la plus grande fabrique au monde. Mais son rêve était impossible vu qu'il n'avait pas les fonds nécessaires pour mener son projet à bien. C'est alors que Bruno Mannheim — un homme d'affaires véreux — lui proposa de financer son projet à condition que Schott couvre ses activités criminelles. Le fabricant accepta ce marché sans se rendre compte des conséquences et finit par être arrêté et emprisonné, alors que Mannheim ne fut que suspecté. Monsieur Schott mourut en prison, laissant seul derrière lui son jeune fils qui fut ballotté de foyer en orphelinat durant le reste de son enfance.

C'est dans le but de se venger de Mannheim que Winslow endosse le costume de Toyman. Bien que ses premières tentatives de meurtre soient déjouées par Superman, il parvient finalement à kidnapper le malfrat, ainsi que Lois Lane, auteur d'un article décrivant de façon peu recommandable sa personnalité. Toyman raconte alors son histoire à la journaliste puis s'apprête à exécuter Manheim sous ses yeux avant que Loïs ne l'en empêche. Fou de rage, Toyman menace de la tuer également mais Superman arrive alors et après une brève confrontation, le criminel disparaît avant de détruire sa propre base et Superman sauve de justesse Loïs et Manheim des explosions. Les policiers ne trouvent pas le corps de Toyman parmi les débris, uniquement son masque brisé.

Plusieurs mois après ces événements, Toyman refait son apparition à Metropolis alors qu'il pourchasse un mannequin nommé Darci Mason — un androïde de sa propre création supposé lui être dévoué corps et âme — qui s'est échappé afin de mener une vie normale. Après plusieurs tentatives d'enlèvement contrecarrées par Superman, Darci finit par tomber dans un piège. Superman retrouve sa trace mais une nouvelle fois, Toyman parvient à lui échapper mais Darci réussit également à s'enfuir.

Dans Static Choc

Plusieurs années après, Darci contacte Toyman pour qu'il lui donne un nouveau corps, basé sur celui d'une lycéenne, lui promettant de rester toujours à ses côtés et de l'aimer en échange. Le choix de Darci se porte sur Daisy Watkins, une jeune fille qu'elle a observé attentivement alors qu'elle se faisait passer pour un professeur dans le lycée de la ville de Dakota City, et très vite, les jouets de Toyman s'en prennent à elle mais Superman, aidé par Static et Gear, la sauvent, croyant toutefois que Darci était la cible de l'attaque. Daisy est finalement capturée et Darci prend alors son apparence grâce à Toyman. Mais le criminel est une fois de plus trahi par le robot qui tente alors de s'enfuir avant d'être éliminé par un dispositif conçu par Toyman qui liquéfie son corps. Le fanatique des jouets est ensuite mis sous les verrous.

Dans La Ligue des Justiciers

Toyman se réunit avec Metallo, Livewire, Weather Wizard et Kalibak pour former un coalition nommée Superman Revenge Squad. Ils attaquent alors le Daily Planet afin d'attirer l'Homme d'acier mais c'est finalement toute la Ligue des Justiciers qui intervient, parvenant à neutraliser la quasi-totalité des agresseurs. Toutefois, Toyman, armé d'un robot géant équipé d'un rayon désintégrateur, parvient à toucher Superman ! L'homme-jouet exulte de joie mais manque bien d'être tué par une Wonder Woman folle de chagrin. Tandis que la bande de criminels est arrêtée, le monde pleure la mort de Superman, qui n'a en réalité qu'été projeté dans un futur lointain dont il parviendra à revenir.

Dans La Nouvelle Ligue des Justiciers

Toyman est recruté par le gorille Grodd pour faire partie de La Legion of Doom. Néanmoins, l'organisation est chamboulée à deux reprises lorsque Lex Luthor capture Grodd et prend le contrôle de la Légion puis lorsque le gorille organise une rébellion. Toyman reste fidèle à Luthor et finalement, la mutinerie est matée (Winslow neutralisant notamment Killer Frost) et ses participants éliminés. Toyman aide ensuite Lex à finaliser une machine pouvant ressusciter Brainiac, un projet qui connaît un dénouement inattendu car c'est Darkseid qui apparaît devant eux ! Le dieu détruit alors leur base mais le groupe parvient à en réchapper et à rentrer sur Terre.

Devant le menace planétaire causée par Darkseid, les membres survivants de La Legion of Doom n'ont pas d'autre choix que de collaborer avec La Ligue des Justiciers pour contrer son invasion. C'est ainsi que Toyman est téléporté au Caire où il neutralise plusieurs Paradémons. La bataille finie, il revient ensuite à Metro Tower avec ses acolytes criminels. En récompense de leur aide, ils se voient tous donner cinq minutes avant d'être pourchassés par La Ligue.





















D'après les BD tirées des séries

Toyman apparait à quelques reprises dans la série Superman Adventures, adaptation papier très libre de la série animée Superman TAS aux évènements parfois contradictoires avec les séries animées. Il fait notamment parler de lui dans l'histoire Never Play With The Toyman's Toys! où ses jouets sont utilisés dans une série de cambriolages alors qu'il est toujours en prison…

Le personnage apparaît également brièvement dans la série Justice League Unlimited.

D'après les comics

Pré-Crisis

Toyman apparaît pour la première fois dans Action comics n°64 en 1943. Winslow Schott y est dépeint comme quelqu'un ayant été traumatisé dans son enfance lorsqu'on lui vola le premier jouet qu'il réussit à fabriquer. C'est pour cette raison que Toyman utilise des jouets pour commettre des crimes, ce qui lui vaut d'être confronté à plusieurs reprises à Superman.

Ultérieurement, Schott décide de se retirer du monde criminel. Un certain Jack Nimball en profite alors pour prendre sa place, copiant sa façon de commettre des crimes. Mais très vite, son prédécesseur revient sur sa décision et tue Nimball avant de redevenir Toyman.

Post-Crisis

Après la saga Crisis on Infinite Earths en 1985, Toyman, comme nombre de personnages, voit ses origines réécrites : ce fabricant de jouets anglais est renvoyé de la LexCorp par Walter Dunhill. Pour se venger, il assassine une grande partie des actionnaires de la société, dont Dunhill, mais est stoppé par Superman avant qu'il ne tue Lex Luthor. Toyman réussit toutefois à s'enfuir avant d'être capturé. Il travaille ensuite pour l'Intergang avant d'utiliser les ressources de cette organisation pour continuer sa croisade contre la LexCorp mais Superman parvient cette fois-ci à l'arrêter.
Plus tard, furieux devant le fait que Superman ait eu droit à sa propre ligne de figurines à son effigie et pas lui, il s'évade et enlève un groupe d'enfants avant de tuer l'un d'entre eux de sang-froid. Plus tard, sous l'emprise d'une hallucination accidentellement provoquée par Zatanna, il enlève à nouveau un groupe d'enfants pour leur offrir des jouets mais tout en les séquestrant. Après ces événements, il intègre la Société Secrète puis la Ligue d'Injustice.

En 2002, un troisième Toyman fait son apparition, dans le numéro 177 de Superman (vol. 2). Génie en herbe, le jeune Hiro Okamura fait partie de la famille ayant créé l'alliage de Metallo. Alors qu'il tente de récuper cet alliage, il rencontre Superman avant de permettre à Corben de retrouver son humanité grâce à un système de clonage et de transplantation. L'Homme d'acier et Batman mettent plus tard ses talents à contribution pour détruire une météorite de kryptonite menaçant de détruire la Terre. Le jeune garçon devient ensuite l'allié du Chevalier Noir, concevant ses gadgets et véhicules.

En 2006, dans le numéro 837 d'Action Comics, apparaît le personnage du Robot Toyman, création de ce dernier, qui se voit offrir par Luthor la possibilité de retrouver son "père" en échange de services. Le robot Toyman a également croisé notamment la route d'Okamura, à qui il parvient à voler un robot à l'effigie de Superman. Par la suite, le robot est nommé Toyboy et est recruté par la Ligue d'Injustice.

En 2008, dans le numéro 865 d'Action Comics, les origines du personnage sont à nouveau réécrites et révélées lorsque Toyman capture Jimmy Olsen. Il lui raconte qu'avant de devenir un criminel, il était un fabricant de jouets, occupation qui compensait sa frustration de ne pouvoir avoir d'enfants avec sa femme Mary. Un jour, Walter Dunhill lui propose d'intégrer son groupe mais Schott refuse. Il reconsidère toutefois cette offre lorsque sa femme meurt renversée par une voiture. Toutefois, Schott se rend compte que Dunhill ne s’intéresse pas aux jouets et qu'il a utilisé ses plans pour fabriquer des armes. Pour se venger, Toyman lui envoie une peluche piégée qui tue Dunhill, ce qui marque le départ de sa carrière criminelle.
Toyman révèle aussi à Jimmy qu'Adam Grant, fils de Cat Grant a été tué par un robot à son effigie, que Schott avait conçu pour le remplacer pendant qu'il était en prison, et qui a développé sa propre personnalité. Toyman n'avait pas prévu ce meurtre et il démolit donc sa création. Olsen découvrira plus tard que Mary, la femme de Schott, n'était en réalité qu'un robot de sa création.

Récemment, Toyman a été enfermé avec d'autres ennemis de Superman dans la Zone Fantôme par les Kryptoniens, afin d'éviter toute mauvaise surprise de leur part.

Analyse

Toyman est clairement un méchant des plus marquants au sein de Superman TAS et même du DCAU alors qu'il ne fait pas partie des plus récurrents. En effet, il n'apparaît que deux fois dans Superman TAS, bien que sa première apparition ait lieu immédiatement après les trois épisodes introductifs. Dès sa première scène, le personnage laisse une marque ineffaçable dans la mémoire des spectateurs tant le passage où il menace des gangsters avant de les laisser à la merci d'une arme, d'apparence inoffensive (un ballon !) mais en réalité extrêmement dangereuse, est superbement réalisé ! Toyman a beau être de petite taille, son masque représentant un visage enfantin au sourire figé (qui rappelle celui du Joker) a de quoi glacer le sang tandis que Bud Cort et Vincent Ropion donnent au personnage une voix véritablement dérangeante, contribuant au sentiment malsain qu'il dégage.

Toyman est un obsessionnel des jouets, ce qui n'est pas sans rappeler certains adversaires dans Batman TAS comme Double-Face et sa pièce fétiche. D'ailleurs, comme nombre d'entre eux, cette obsession est liée à un traumatisme (technique narrative classique mais efficace pour que le spectateur ressente un minimum de compréhension, si ce n'est de compassion, envers le personnage). Privé de son père, le jeune Winslow a vécu dans l'attente de la vengeance alors qu'il faisait le tour des foyers d'accueil. Bruno Mannheim joue ici à la fois le rôle de némésis et de créateur, comme l'ont fait avant lui d'autres criminels comme Rupert Thorne pour Double-Face ou Roland Daggett pour Gueule d'Argile. On sera donc tenté de dire que même si Toyman reste un ennemi de Superman, les artistes du DCAU ont tenu à lui apporter des éléments propres aux adversaires de Batman (à l'instar de Mr Freeze, le personnage a largement été réécrit par rapport aux comics). Son monologue au sujet de son enfance volée qu'il essaye de retrouver réussira même à émouvoir Lois Lane, bien qu'elle le considère bel et bien comme un malade mental.

Le sort de Toyman est incertain à la fin de l'épisode marquant sa première apparition (qui porte d'ailleurs son nom dans la version française) et le doute subsiste jusqu'à la troisième saison de Superman TAS. Il faut dire que Mannheim étant supposé mort dans Centrale nucléaire, le personnage n'avait à priori aucune raison de revenir. Mais les scénaristes du DCAU ne l'ont pas entendu de cette oreille !

Lors de son retour dans Obsession, on découvre une facette encore plus malsaine de sa passion pour les jouets puisqu'en plus de les transformer en armes dangereuses, il n'hésite également pas à les rendre "vivants". Cela ne s'arrête pas seulement à parler avec son ours en peluche ou à des automates sans personnalité puisqu'avec Darci Mason, Toyman, véritable Victor Frankenstein des jouets a signé une création bluffante de réalisme (elle réussit même à s'afficher dans des défilés de mode sans que personne ne se doute de sa vraie nature). Il ne la considère toutefois pas comme un être humain mais bel est bien comme une de ses possessions. Les intonations perverses de Philippe Peythieu dans la version française donnant un sens particulièrement sinistre à cet attachement du créateur pour sa créature. Il est même allé jusqu'à faire en sorte que Darci ne puisse lui faire du mal directement et s'efforce de la contraindre à l'aimer. Pourtant, elle essayera bel et bien de le tuer : à ce titre, la dernière scène de l'épisode est des plus ambiguës, car le contenu de la valise de Darci, anormalement lourde, est bien mystérieux à tel point que beaucoup de fans ont émis l'hypothèse que Toyman pouvait être à l'intérieur…

Quoi qu'il en soit, on retrouve Toyman bien vivant et toujours hanté par l'idée de retrouver Darci dans l'épisode La poupée qui voulait devenir humaine de la série Static Choc. Leur relation y prend un tournant décisif dans une scène très sadique où Toyman laisse mourir sa création tout en détruisant l'antidote qui aurait pu la sauver sous ses yeux. Toyman prouve ainsi encore une fois qu'il est sans pitié envers ceux qui se dressent sur sa route et qui le trahissent !

Dans La Ligue des Justiciers, Toyman se distingue en manquant de tuer Superman dans le double-épisode Deuil, tentative de meurtre dont les conséquences, l'Homme d'acier étant prétendu mort pendant un certain temps, ont été pour le moins marquantes pour l'ensemble de la Ligue (Wonder Woman manquant même de perdre ses moyens et de tuer Toyman). Le personnage se fera par la suite à nouveau remarquer en soutenant Lex Luthor lors de la rébellion au sein de la Legion of Doom et c'est sans surprise qu'il semble par la suite y occuper un rôle important. Durant la bataille contre les forces de Darkseid, il montre encore une fois qu'en dépit de sa petite taille, il se sert de ses armes personnelles (en formes de jouets, bien évidemment) pour compenser largement cette faiblesse car il élimine plusieurs Paradémons sans réelle difficulté.

Le fait que le visage de ce criminel ne soit jamais montré (à peine est-il légèrement distinguable sur quelques images de lui étant enfant, mais même la fissure de son masque que lui fait Killer Frost ne permet d'en voir plus) renforce son aura. On s'amusera à remarquer que Mannheim, lorsqu'il fit face à Toyman pour la première fois, crut avoir affaire à Winslow Schott senior et leur échange révèle que ce dernier possédait lui aussi, selon Mannheim, une "petite voix grinçante". On sera alors tenté d'imaginer que le père et le fils puissent se ressembler physiquement mais la réponse à cette énigme ne sera jamais donnée.

On peut donc dire qu'en dépit d'apparitions assez peu nombreuses au final, bien que réparties sur plusieurs séries, Toyman a su s'imposer comme une figure mémorable parmi la grande galerie des adversaires du DCAU, savoureusement malsaine tout en conservant un certain humour (son côté décalé, apporté par sa passion des jouets, rappelle là encore le Joker) et des origines pathétiques. Les comics ne pouvaient ignorer cette brillante version du personnage, on ne s'étonnera donc pas que le robot Toyman lui ressemble énormément sur le plan physique tandis que la seconde révision du passé de Winslow Schott révèle que sa femme est en réalité un robot, clin d'œil évident à Darci.





















Notes sur le design

L'apparence de Toyman est révélatrice de son besoin de retrouver son enfance, notamment en portant un masque représentant le visage d'un petit garçon au sourire figé particulièrement effrayant. On notera aussi sa petite taille qui renforce l'infantilité de son design.


Voix originales

Bud Cort, qu'on avait déja pu entendre sur le rôle de Josiah Wormwood, confère dans la version originale une voix aux intonations à la fois enfantines et sinistres, parfaitement adaptée au personnage de Toyman. On note toutefois que le rôle est exceptionellement assuré par Corey Burton dans Deuil (1).

Voix françaises

Plusieurs acteurs ont endossé le rôle de Toyman dans le DCAU :

Épisodes

Légende :
 : épisodes-clés exposant les origines du personnage ou relatant des évènements dont les conséquences seront importantes dans la vie de celui-ci.
(caméo) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît qu'un bref instant, généralement sans avoir de réplique.
(mentionné) : épisode dans lequel le personnage n'apparaît pas mais dans lequel il est mentionné.

Superman TAS :


Static Choc :

La Ligue des Justiciers :

Bandes dessinées

Superman Adventures :

Justice League Unlimited :


Références

Sources images et infos :